background preloader

Internet Relay Chat

Internet Relay Chat
Internet Relay Chat ou IRC (en français, « discussion relayée par Internet ») est un protocole de communication textuel sur Internet. Il sert à la communication instantanée principalement sous la forme de discussions en groupe par l’intermédiaire de canaux de discussion, mais peut aussi être utilisé pour de la communication de un à un. Il peut par ailleurs être utilisé pour faire du transfert de fichier. Histoire[modifier | modifier le code] Conçu fin août 1988, l’IRC a été décrit initialement dans la RFC 1459[1] par Jarkko Oikarinen (surnommé « WiZ ») et Darren Reed, puis révisé dans les RFC 2810[2] à RFC 2813[3]. En mars 2009, les cent plus grands réseaux IRC peuvent fournir du service à plus de 500 000 utilisateurs simultanément, avec plusieurs centaines de milliers de canaux (la plupart étant toutefois inactifs), par l’intermédiaire d’environ 1 500 serveurs dans le monde[5]. Aspects techniques[modifier | modifier le code] IRC est un protocole utilisant TCP et de façon optionnelle TLS.

Liste des commandes Xchat Voici la liste des commandes disponibles dans xchat. Vous pouvez afficher la liste complete des commandes (Commandes de base + Commandes definies par l'utilisateur + Commandes des scripts/greffons) en tapant dans xchat : /help -l Certaines parties n'etaient pas traduites, je les ai traduites, et j'ai ajouté quelques commentaires sur certaines commandes. Addbutton haut Syntaxe : ADDBUTTON <nom><action> Ajouter un bouton au-dessous de la liste des utilisateurs. Allchanhaut Syntaxe : ALLCHAN <cmd> Envoyer une commande à tous les canaux de tous les reseaux sur lesquels vous êtes présent Allchanlhaut Syntaxe : ALLCHANL : ALLCHANL <cmd> Envoyer une commande à tous les canaux du reseau courant sur lesquels vous êtes présent Allservhaut Syntaxe : ALLSERV <cmd> Envoyer une commande à tous les serveurs auxquels vous êtes connecté Awayhaut Syntaxe : AWAY [<raison>] Indiquer que vous êtes absent. Banhaut Syntaxe : BAN <masque> [<typeban>] Bannir du canal en cours tous ceux qui correspondent au masque. haut

Irssi - The client of the future Commandes de chat IRC Prog-Info > Chat > Commandes. Lorsque vous vous connectez à un serveur irc, il vous sera indiqué comment obtenir de l'aide sur les différentes commandes (status). Il faut juste savoir lire... 5 commandes utiles pour tous les chatteurs /nick [votre_pseudo] Cette commande vous permet de changer votre pseudo. /join [#salon] Cette commande vous permet de rejoindre un canal. /list [#chaine] [-min [nombre]] [-max [nombre]] Cette commande permet de lister toutes les commandes d'un réseau IRC. /part [#salon] [commentaire] /part [#salon1], [#salon2], etc... /whois [un_pseudo] Cette commande vous permet de récupérer des informations sur une personne donnée. D'autres commandes plus ou moins utiles /admin [nom serveur] Cette commande permet d'afficher des informations relatives au serveur; nom serveur est optionnel. /akill [user@host] Cette commande permet de bannir un utilisateur du réseau. /away [message] Cette comande vous permet de signaler aux autres que vous êtes absent pour le moment.

IRC Networks > AnonOps > Channels 1 2 3 4 NEXT (174 results) #anonops120 usersConnectmore info... [+CFJNPSTfnrt 5:5 60 5:5] Main network channel. Please use English in here. #News45 users[+CPmnrt]Connectmore info... Welcome to the AnonOps news channel. #OpUkraine37 users[+Cnrt]Connectmore info... For newbies: join #opnewbloodHOWTO use Pyloris with rotation IP throug TOR: pastebin.com/kJNczE0Hwork for today: docs from Mezhyhirya: yanukovychleaks.orgleaks here: pastebin.com/u/LegionOperationsWeb Application Hacker’s Handbook ow.ly/tk2Ufdon't post unverified links, there are many provocations around the internet! #hackers31 users[+Cnrt]Connectmore info... No cardingNo FacebookNo .edu'sUSE A VPN - for help with this join #OpNewbloodOther chans: #opnewblood #tutorials #ddos #defacement #Tutorials22 users[+Cnrt]Connectmore info... Welcome to #Tutorials.Use ! #OperationPayback16 users[+Cnrt]Connectmore info... Historic Channel O:P. #help15 users[+Cnrt]Connectmore info...

Asciiflow - ASCII Flow Diagram Tool SAIT : Démarrage d'un système GNU/Linux - [GNU/Linux] Généralités | (Haut de page) | Pour qu'un système GNU/Linux soit utilisable, il doit d'abord passer par plusieurs étapes d'initialisation et de lancement de divers programmes. Dans cet article sera décrit ce qu'il se passe depuis la mise sous tension de la machine jusqu'au moment où l'utilisateur pourra s'en servir. Pour la plupart, ces étapes dépendent fortement de la distribution GNU/Linux utilisée. Chacune des étapes décrites ci-dessous peut être adaptée selon les besoins afin d'obtenir des fonctionnalités supplémentaires ou de réduire le temps de démarrage par exemple. Le chargeur de noyau | (Haut de page) | Le tout premier programme à être lancé est en réalité le BIOS. Les plus utilisés pour lancer un noyau Linux sont LILO et GRUB. La configuration de LILO se fait dans le fichier /etc/lilo.conf. boot=/dev/hda map=/boot/map install=/boot/boot.b default=linux prompt timeout=10 message=/boot/message image=/boot/vmlinuz label=linux root=/dev/hda1 Le noyau | (Haut de page) | id:5:initdefault:

Renault Espace IV (4) 1. En bref Peut-on parler de monospace sans évoquer immanquablement le Renault Espace ? Précurseur de cette catégorie en France (n'oublions que le premier monospace fut le Chrysler Voyager outre-atlantique, en 1983…), sa première génération fit son apparition en 1984. Après 24 années, il reste LA référence en France, même si la concurrence s'est faite de plus en plus féroce. La quatrième génération a soigné son style, sa tenue et son confort, mais malheureusement, de nombreux problèmes de fiabilité sont venus ternir le tableau. Caradisiac a aimé L'ambiance intérieure.L'habitabilité.Le comportement routier.Le confort.L'insonorisation.L'équipement.Le nombreux rangements. Caradisiac n'a pas aimé L'accessibilité à bord.Les sièges très lourds à déplacer.Les consommations un peu élevées.Quelques fautes d'ergonomie. Nos versions préférées 2. Ce qui peut vous tenter L'intérieur cossu et chaleureux : la planche de bord est bien finie, les matériaux en progrès, l'ambiance agréable. 3. Achat / Cote 4.

initiation Sur le bureau, un CD Ubuntu. Un ami me l'a conseillé. Il m'a parlé de liberté, de noyau, de manchot, de gnou… Toute une ferme dans ce CD ! Mais que va m'apporter Ubuntu dans l'utilisation quotidienne de mon ordinateur ? Cette page va tenter de débroussailler quelques notions sur GNU /Linux et Ubuntu, avec un maximum de liens vers d'autres sujets de cette documentation afin d'approfondir vos connaissances et vous simplifier votre migration vers ce nouveau monde. Au commencement de l'ère informatique, dans les années 60, un ordinateur était toujours livré avec le schéma de fonctionnement, tant matériel que logiciel. Contrairement aux grandes entreprises, les utilisateurs à la maison ne peuvent se permettre d'engager un programmeur pour améliorer les logiciels utilisés. la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages (liberté 0) ; la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à ses besoins (liberté 1) ; Aide :

JAILBREAKER L’IPHONE 4.2.1 AVEC GREENPOISON RC6 Jusqu’à présent, les solutions pour Jailbreaker la version 4.2.1 de l’iOS d’Apple n’étaient pas parfaites et pouvaient par exemple nécessiter de rejailbreaker à chaque reboot ou de posséder les fameux SHSH blobs connus des habitués du jailbreak. Heureusement, GreenPois0n permet maintenant de jailbreaker facilement ses iPad, Iphone et iPod Touch sous Windows et Mac OS X. GreenPoison est un jailbreak dit « untethered », c’est-à-dire qu’il ne sera pas nécessaire de relancer l’outil à chaque redémarrage de votre appareil. En parlant d’appareils, les produits d’Apple suivants sont supportés : iPod Touch 2G (toutes versions),iPod Touch 3G,iPod Touch 4G,iPad 1G,iPhone 3Gs (toutes versions),iPhone 4,iPhone 4 Verizon (non testé),AppleTV 2 (depuis la RC6). Vous devrez avoir obligatoirement la version 4.2.1 pour que le jailbreak fonctionne (et pas une version antérieure). La marche à suivre est la suivante : GreenPois0n.

Bash - La variable d'environnement PATH I. Préambule Sous les systèmes GNU/Linux qu'on le veuille ou non, nous devenons des administrateurs de notre système. De plus en plus, on voit sous GNU/Linux l'apparition d'utilitaires graphiques permettant d'exécuter des tâches d'administration. Cependant, l'obscure ligne de commande connue sous plusieurs appellations (shell, terminal, console, etc.) reste un utilitaire très puissant et facile à manipuler. Une fois les bases apprises, vous serez étonné de la facilité d'utilisation de la ligne de commande. <parenthèse> L'emploi de la ligne de commande reste beaucoup plus rapide que l'utilisation d'un utilitaire graphique. L'inconvénient pour le shell sera le fait que vous ne pourrez pas tenir votre tasse de café ou la cigarette dans une main tandis que l'autre sera en train de saisir au clavier. Mais peut être qu'avec le shell arrêterez-vous de fumer... Mais vous êtes toujours sous GNU/Linux et le choix vous appartient. Comme la liberté a un prix, ben, il faut le payer. II. cat /etc/shells

Related: