background preloader

Se souvenir d'Oradour

Se souvenir d'Oradour

"Oradour" de Jean Tardieu Massacre d'Oradour-sur-Glane Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ces événements marquèrent profondément les consciences ; leurs conséquences judiciaires suscitèrent une vive polémique, notamment à la suite de l'amnistie accordée aux Alsaciens « Malgré-nous » qui avaient participé au massacre. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane, situé non loin des ruines du village à peu près conservées en l'état. Toile de fond historique[modifier | modifier le code] Oradour avant le massacre[modifier | modifier le code] Entrée du village martyr. Oradour-sur-Glane a été conservé « en l'état ». Situé à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Limoges, Oradour n'est en cette première moitié du XXe siècle qu'un bourg, un village de marché[1]. Les maquis aux alentours[modifier | modifier le code] La division SS Das Reich[modifier | modifier le code] Insigne de la 2e SS Panzerdivision Das Reich. Préparation du massacre[modifier | modifier le code]

les faîts d'Oradour Le matin du 10 juin 1944, des chenillettes chargées de soldats allemands s'arrêtent à Oradour-sur-Glane. Cette bourgade paisible, proche de Limoges, compte au total 1200 habitants. La compagnie qui vient d'y pénétrer appartient à la division SS Das Reich du général Lammerding. Les Allemands ont été attaqués dans les jours précédents par les maquisards qui veulent freiner leur remontée vers la Normandie où les Alliés viennent de débarquer. En guise de représailles, le général Lammerding ordonne à la compagnie de détruire Oradour-sur-Glane. La compagnie SS compte environ 120 hommes qui se sont déjà illustrés en Russie dans l'extermination des populations civiles. En début d'après-midi, le bourg est cerné et la population rassemblée sur le champ de foire sous le prétexte d'une vérification d'identité, sans oublier les enfants des écoles. Les SS agissent dans le calme et la population s'exécute sans broncher. Les hommes sont séparés des femmes et des enfants.

Oradour-sur-Glane Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Oradour. Le nom d'Oradour-sur-Glane reste attaché au massacre de sa population par la division SS Das Reich le . La petite cité est aujourd'hui divisée en deux entités, dont le centre de la mémoire constitue en quelque sorte le trait d'union : l'ancien village, conservé à l'état de ruine, qui témoigne des souffrances infligées aux enfants, femmes et hommes de cette petite bourgade, et le nouveau village, reconstruit quelques centaines de mètres plus loin. Géographie[modifier | modifier le code] Localisation[modifier | modifier le code] Le village est situé à environ 25 km au nord-ouest de Limoges et fait partie du canton de Saint-Junien-Est. Communes limitrophes[modifier | modifier le code] Géologie et relief[modifier | modifier le code] La superficie de la commune est de 3 816 hectares ; l'altitude varie entre 227 et 312 mètres[2]. Hydrographie[modifier | modifier le code] Urbanisme[modifier | modifier le code]

Le film | Une vie avec Oradour - Film documentaire Le massacre d'Oradour-sur-Glane Symbole de la brutalité de l’occupation nazie, le destin tragique d’Oradour-sur-Glane fut scellé le 10 juin 1944 par la division SS « Das Reich ». En quelques heures, cette bourgade du Limousin est transformée en brasier et ses occupants massacrés « pour l’exemple ». 642 personnes périssent dans cette opération qui utilise des méthodes éprouvées sur le front de l’est. 10 juin 1944, 14 heures Le 10 juin 1944, malgré l’occupation allemande, la vie suit normalement son cours dans le village d’Oradour-sur-Glane. De nombreuses personnes travaillent à Limoges, qui est reliée au village par un tramway. Bien qu’elle abrite de nombreux Républicains espagnols, Oradour n’est pas directement sur le terrain d’action de la Résistance. A 14h environ, un détachement de la division « Das Reich » encercle soudainement et très méthodiquement le village. Une division familière des exactions Face à eux, il ne s’agit de soldats de la Wehrmacht mais de la deuxième division SS Das Reich.

Oradour Oradour: un rescapé brise le silence C'était un carnage. Comment dire? Ils avaient été brûlés.» L'émotion absolument intacte, la voix hachée de sanglots, un habitant d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) de 87 ans, le troisième rescapé encore en vie du massacre de 642 civils en juin 1944 par un régiment SS, est sorti cette semaine d'un demi-siècle de silence. Des doutes sur l'enquête allemande Paul Doutre avait alors 20 ans, et vivait camouflé chez ses parents pour échapper aux Chantiers de jeunesse, lorsque «la voiture blindée des Allemands est arrivée sur la place du village, à 14h exactement», ce 10 juin. Il parvient à s'enfuir, se cache de nouveau dans un plant de choux. «Je ne suis retourné [à Oradour, NDLR] que le surlendemain, c'était un carnage, continue Paul Doutre, les mains serrées sur la poitrine, comme encore horrifié. Paul Doutre quittera la région, prendra le maquis avec son beau-frère. Paul Doutre à bien des égards est un rescapé «oublié». «J'ai vu les coupables.

Ce site nous décrit en détails le massacre ayant eu lieu à Oradour. A travers la description de la violence, il a pour but d'avoir un impact durable sur les lecteurs, pour les faire réagir et empêcher la reproduction d'évènements comparables. by cpl_osendel Mar 18

Ce site explique ce qu'il s'est passé à Oradour, permettant aux visiteurs de comprendre cet évenement. Il est également fait pour ne pas oublier ce massacre. by cpl_lvivet Mar 17

Ce site à pour but d'entretenir le souvenir de ce massacre pour que les hommes ne reporduisent pas la même erreure envers un autre village.
Il nous permet aussi de connaitre en détail le massacre. by cpl_eblanchoz Mar 17

Ce site est là pour nous rappeler ce qui c'est passé le 10 juin 1944 à Oradour-Sur-Glane afin que personne n'oublie et/ou ne reproduise un tel massacre. by cpl_pparouty Mar 16

Ce site nous explique avec précisions le massacre d'Oradour. Il a pour but de nous rappeller l'atrocité des faits afin d'éviter d'autres massacres semblables by cpl_vluong Mar 14

Ce site nous décrit en détails le massacre ayant eu lieu à Oradour. A travers la description de la violence, il a pour but d'avoir un impact durable sur les lecteurs, pour les faire réagir et empêcher la reproduction d'évènements comparables. by clp_jfaure Mar 14

Ce site explique les faits produits à Oradour en permettant aux visiteurs de comprendre la violence infligée à la population de cette ville, afin de ne pas oublier ce massacre. by cpl_dronfard Mar 11

Ce site nous explique avec précision les faits atroces qui se sont déroulés à Oradour et rapelle aux hommes la violence dont ils peuvent être capables parfois.Il permet de nous souvenir de ce massacre afin que cela ne se reproduise plus. by cpl_tcanovas Mar 9

Ce site nous explique en détail le massacre d'Oradour. Grâce à cette explication approfondie nous ponvons ainsi nous rappeler de ce massacre. by cpl_fizard Mar 9

Site pour se souvenir des horreurs qu'on eu lieu a d'Oradour, et qui décris le horreurs de cette attaque. by cpl_nvanderlinden Mar 6

Ce site nous rapelle en détails le massacre d'Oradour le 10 juin 1944 en nous détaillant avec précision la soufrance qu'ont ressentit les habitants de cette ville. by cpl_dmunoz Mar 5

Ce site explique la journée tragique du massacre d'Oradour, un lieu pour se souvenir de la violence des hommes. by cpl_aschnitzler Mar 1

Des pensés pour cet affreux masscre. by cpl_ldruart Feb 25

Related: