background preloader

Sciences citoyennes

Sciences citoyennes
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les sciences citoyennes sont des programmes de recherche associant des scientifiques et une participation « citoyenne » d'amateurs volontaires, d'amateurs éclairés, de spécialistes à la retraite, etc. Elles se sont notamment développées dans le domaine naturaliste, où dans le fil des sociétés savantes des siècles passés, une grande partie du travail se fait sur le terrain sans nécessiter de moyens coûteux ou de laboratoire, permettant à des non-professionnels de contribuer aux avancées en matière de connaissance et d'inventaires. Mais des objets plus lointain, astronomiques notamment font aussi l'objet de sciences citoyennes. Le document Green Paper on Citizen Science: Citizen Science for Europe les décrit dans ces termes (traduction libre) : « ... des activités de recherche scientifique auxquelles des citoyens contribuent activement par un effort intellectuel ou par l'apport de connaissances pertinentes, d'outils ou de ressources.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sciences_citoyennes

Related:  science participative / crowdsourcingÀ classerPolitiqueExemples travail collaboratif

Génétique, maladies psychiatriques et intelligence : de nouveaux résultats grâce au crowdsourcing Une étude publiée dans Nature Genetics regroupant les données de centaines de laboratoires à travers le monde a identifié des variations génétiques corrélées à la taille du cerveau et de l’hippocampe, des paramètres anatomiques généralement modifiés chez les patients atteints de maladies psychiatriques telles que la schizophrénie, la dépression, l’anxiété ou Alzheimer. Hippocampe en transparence dans un cerveau. Source : Paul Thompson Ces résultats, publiés le 15 avril, sont issus d’une étude internationale de très grande ampleur sur le cerveau.

L'évolution en pleine révolution La théorie de l’évolution est en plein bouleversement. Sans entrer dans les détails, on peut positionner deux stades consistants de cette théorie qui, dans les années 1950 et 60, s’est désignée comme synthétique, incorporant les résultats de la paléontologie, de la systématique (classification des espèces selon les similitudes phénotypiques) et d’une génétique assez rudimentaire basée par exemple sur les recherches menées sur la drosophile. La seconde étape a commencé dans les années 1980.

San Francisco : la ville smart d’entre les smart LE MONDE | • Mis à jour le | Par Corine Lesnes (San Francisco, correspondante) San Francisco se vante d’être l’une des villes les plus intelligentes du monde. En janvier 2012, elle a été la première à nommer un chief innovation officer, un responsable de l’innovation, dont la mission est d’utiliser la technologie pour faire de la municipalité une entité « réactive, flexible et efficace ». Dès 2009, le maire avait mis en place une politique de transparence dans les données municipales (DataSF). Plus de soixante applications ont été conçues à partir de celles-ci, qui listent les meilleurs parcours de santé ou identifient les espèces d’arbres que l’on rencontre dans les rues.

Crowdsourcing : tous chercheurs ! En astronomie, en biologie ou encore en écologie, des scientifiques proposent aux citoyens de contribuer à leurs recherches en effectuant des observations ou en accomplissant des tâches simples. Nul besoin d’être expert, une bonne concentration et des yeux aiguisés suffisent. Vous avez une connexion Internet, un peu de temps devant vous et l’envie de vous investir dans un projet de nature scientifique ? Alors le crowdsourcing est fait pour vous. De fait, lorsqu’il s’agit d’interpréter les millions d’images produites par nos télescopes, de suivre l’évolution des populations d’oiseaux à l’échelle d’un pays ou de déchiffrer les milliers de morceaux d’un papyrus en grec ancien à moitié effacé (link is external), toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. De la collecte d’information à la réalisation de tâches

Crowdsourcing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le crowdsourcing, ou externalisation ouverte[1] ou production participative[2], est l'utilisation de la créativité, de l'intelligence et du savoir-faire d'un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé ou un entrepreneur. Ceci se fait par un appel ciblé (quand un niveau minimal d'expertise est nécessaire) ou par un appel ouvert à d'autres acteurs. Le travail est éventuellement rémunéré. Il peut s'agir de simplement externaliser des tâches ne relevant pas du métier fondamental de l'entreprise, ou de démarches plus innovantes.

Les virus géants, témoins d'un monde disparu ? Pandoravirus vu au microscope électronique, C«Une fenêtre ouverte sur un monde totalement disparu il y a peut-être plus de deux milliards d’années. C’est ce que nous avons trouvé dans ce virus géant que nous avons baptisé Pandoravirus». Le biologiste Jean-Michel Claverie lance cette proposition à la tête de sa communauté scientifique depuis son laboratoire (Cnrs, université d’Aix-Marseille), niché sur le campus de Luminy. Barcelone veut réinventer la participation citoyenne LE MONDE | • Mis à jour le | Par Francis Pisani (Barcelone, envoyé spécial) Barcelone ne collectionne pas les prix de ville intelligente et innovante pour rien. Elle y travaille ­depuis plus longtemps que d’autres (la fin des années 1990) et dans un nombre plus important de secteurs. Mais le changement d’équipe ­municipale opéré en mars et l’arrivée aux ­commandes des héritiers du mouvement des « indignés » conduisent à une nouvelle approche du sujet, transformatrice elle aussi. Mais c’est peut-être par son approche du ramassage des ordures que Barcelone est la plus connue : elle a été la première à doter les bennes de capteurs pour un ramassage moins désagréable pour les usagers et plus économe en combustibles. La ville a adopté des camions électriques qui font moins de bruit et permettent économie d’énergie de 40 %.

Présentation du parcours esprit critique Réflexions du groupe de travail académique piloté par M.Wavelet. (Manon Campese, Didier Guise, Laureline Lemoine et Tania Mayer) Élaborer un parcours citoyen sur les médias sociaux nous conduit à cette problématique : Qu'est-ce que « l'esprit critique », et comment le développer ? L'esprit critique qui consiste à séparer le vrai du faux, à s’interroger sur la valeur des représentations, des jugements et des réalisations, libère des conditionnements et émancipe la pensée.

Related: