background preloader

La Tène

La Tène
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Historique[modifier | modifier le code] Les fouilles de La Tène ont débuté en 1857, après la correction des eaux du Jura qui a abaissé le niveau du lac de Neuchâtel de près de 3 mètres. Menées par Hans Kopp, pêcheur et collecteur d'objets, et conduites par le colonel Friedrich Schwab, elles ont permis la découverte de nombreuses armes (épées) et parures. Meule à grains en basalte de la culture de La Tène. L'archéologue suisse Ferdinand Keller interprète en 1863 les vestiges comme ceux d'un village celtique sur pilotis (influence des travaux de Pierre Jean Édouard Desor sur la « civilisation lacustre »), publiant ses conclusions en 1868 dans son premier rapport sur les palafittes suisses (Pfahlbaubericht)[1]. Le musée archéologique Laténium, inauguré en 2001, a des « réserves ouvertes » pour voir les vestiges de La Tène[1]. Le site a livré une importante quantité d'objets et plusieurs habitats protohistoriques. On pourrait gloser ainsi : 460 av.

Civilisation de Hallstatt Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carte de la répartition de la civilisation de Hallstatt Vue générale des cultures de Hallstatt et La Tène. Collier d'ambre trouvé dans une tombe de la culture Hallstatt. Le Hallstatt ou Premier âge du fer est une période succédant à l'âge du bronze final et précédant la période de La Tène ou Second âge du fer (fin de la Protohistoire). « Hallstatt » donne l'adjectif hallstattien(ne). Historique[modifier | modifier le code] Lorsque l'archéologue suédois Hans Olof Hildebrand élabora une chronologie de la Protohistoire européenne en 1872, le site donna son nom au « Premier âge du fer », tandis que le Second âge du fer était nommé « La Tène ». Subdivisions[modifier | modifier le code] La période de Hallstatt a été subdivisée en quatre phases : Hallstatt A[modifier | modifier le code] (de -1200 à environ -1000) Hallstatt B[modifier | modifier le code] Dessin des tombes de Hallstatt par Johann George Ramsauer (de -1000 à environ -800, âge du bronze final)

Les templiers et les Cathares différences Empire romain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite d'une période de l'histoire de la Rome antique. Pour les territoires administrés par Rome, voir l'article Province romaine. Empire romain L'Empire fut fondé par Auguste, qui mit fin à la dernière guerre civile, dans la toute fin de la République romaine. En effet, à partir de la fin du IIe siècle, Rome est confrontée à ce que l'historiographie ultérieure a appelé les invasions barbares. À cette époque, le pouvoir était devenu un régime absolu, avec une cour et un protocole de type oriental. Après la division de l'Empire en deux entités — l'Empire romain d'Orient et l'Empire romain d'Occident, la période finale de la partie occidentale, à partir du Ve siècle, est marquée par le délitement continu de l'autorité politique : la puissance militaire s'effondre, l'économie est exsangue, et la domination territoriale se réduit, jusqu'à ne pas dépasser l'Italie. Le règne d'Auguste (-27 à 14)[modifier | modifier le code] ↑ J.

République romaine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. République romaineRes Publica Romana (la) 509 av. J. Devise : Senatus PopulusQue Romanus (« Le Sénat et le Peuple romain ») Évolution de la République Avènement de la République (Ve et début IVe siècles av. Fin des rois étrusques et instauration de la République[modifier | modifier le code] Tradition et vérité historique[modifier | modifier le code] L'histoire des débuts de la République est très obscure : en dehors des découvertes archéologiques, qui ne permettent qu'exceptionnellement une narration des événements, on ne possède pas de sources contemporaines de cette période. La tradition des débuts de la République est notamment narrée par Tite-Live et Denys d'Halicarnasse, historiographes respectivement latin de l’Histoire romaine et grec des Antiquités romaines, tous deux vivant à la fin du Ier siècle av. Date de l'expulsion des Tarquins[modifier | modifier le code] Début de la République[modifier | modifier le code]

Monarchie romaine La Royauté romaine (en latin : Regnum Romanum) est la première et la plus mal connue des périodes de l'histoire de la Rome antique. Selon la tradition, la royauté commence avec la fondation de Rome par Romulus et Rémus en l'an 753 av. J.-C., et se termine à la révolution de 509 av. J. Les récits des auteurs antiques rédigés plusieurs siècles après la période de la royauté sont plus ou moins largement mis en doute par la critique historique moderne, qui en souligne la faible fiabilité en raison d'éléments légendaires ou anachroniques, et de son caractère orienté, idéalisant les premiers rois pour noircir le dernier Tarquin. À l'issue de cette période, Rome apparaît, lorsque l'archéologie complète la tradition, comme une cité-état organisée, avec ses temples et son urbanisation, la principale ville du Latium ouverte aux influences grecques et étrusques. Sources[modifier | modifier le code] Sources littéraires antiques[modifier | modifier le code] La royauté[modifier | modifier le code]

Musées nationaux suisses – Les collections – Archéologie - De l’âge du fer aux débuts de l’histoire L’âge du Fer bracelets et torques en or. Erstfeld (UR). De 800 av. Les objets recueillis sur le site de La Tène par le Neuchâtelois Emile Vouga puis achetés par la Confédération en 1889, ainsi que les nécropoles du Tessin (Arbedo, Giubiasco) mises au jour lors des fouilles entreprises de 1893 à 1905 sont au cœur des collections. Les débuts de l’histoire(époque romaine et Haut Moyen Âge) De 0 environ à 800 apr. La collection comprend d’importantes découvertes faites dans des habitats et des nécropoles, et qui illustrent l’histoire de la Suisse à l’époque romaine et au Haut Moyen Âge. De l’époque romaine au Haut Moyen Age Collections en ligne Collections & documentation Landesmuseum Zürich Museumstrasse 2 CH-8021 Zurich

Archive Larousse : Dictionnaire de l'Histoire de France - âge du bronze, - âge du fer, dernière période de la protohistoire, entre 750 et 50 avant J.-C. environ. Elle est caractérisée par le développement de la métallurgie du fer, mais surtout par l'apparition de formes sociales de plus en plus complexes, entraînant finalement la formation de véritables États. On distingue le premier âge du fer, ou période de Hallstatt (du nom d'un cimetière mis au jour en Autriche, près de Salzbourg), qui s'étend jusqu'en 480 environ, puis le second âge du fer, ou période de La Tène (du nom d'un village suisse des bords du lac de Neuchâtel). Le fer nécessite une métallurgie plus complexe que le cuivre (il fond à 1 500 oC), mais il est plus répandu dans la nature et beaucoup plus résistant. Les relations, d'abord commerciales puis guerrières, avec le monde méditerranéen sont caractéristiques du second âge du fer. Toutefois, ces royaumes se heurtent à l'expansionnisme de Rome.

Celtes, Gaulois et Galates Celtes, Gaulois et Galates Le nom de Keltoi (Celtes), désignant les peuplades résidant au nord des Alpes, est employé par l’historien Hécatée de Milet (vers -500) et Hérodote (vers -450). Au IIème siècle après J.-C., Pausanias rapporte que ces populations se donnaient elles-mêmes ce nom. Il viendrait de l'indo-européen keletos (rapide) ou kel-kol (habitant, colon). Le mot Galatai (Ceux d'ailleurs ou Envahisseurs) apparaît dans la littérature grecque en 279 av. Les noms Celtes (en grec Keltoi, en latin Celtae) ou Gaulois (en grec Galatai et en latin Galli ou Galatae) désignent le même groupe de peuples dont le berceau serait, selon toute vraisemblance, la région du Haut Danube, la Bavière et l’Autriche, et dont la domination se serait étendue au continent européen. Chronologie historique -entre 2000 et 1700 : les Goidels (ou Gaëls) s'installent dans les îles Britanniques (on a vu en eux une première vague d'expansion celtique, mais certains récusent aujourd'hui cette appartenance).

Histoire romaine (Tite-Live)/Livre V (1) La paix conquise partout ailleurs, les Romains et les Véiens demeuraient seuls sous les armes, mais avec tant d’acharnement et de haine, qu’on pouvait prévoir que cela ne finirait qu’avec la ruine des vaincus. Les comices chez les deux peuples eurent des résultats bien différents. (2) Les Romains augmentèrent le nombre de leurs tribuns militaires avec puissance de consuls ; ce qui ne s’était jamais vu jusqu’alors, on en créa huit : M’. Aemilius Mamercus pour la seconde fois, L. Valérius Potitus pour la troisième. "Et à quelle cause attribuer cette permanence du service ? (13) Pendant qu’ils déclamaient ainsi, ils rencontrèrent un adversaire digne d’eux dans Appius Claudius, que ses collègues avaient laissé à Rome pour réprimer les séditions des tribuns : c’était un homme habitué, dès sa jeunesse, à lutter contre les plébéiens, (14) et qui, quelques années auparavant, comme on l’a dit plus haut, avait imaginé de renverser la puissance des tribuns par l’opposition de leurs collègues.

Âge du fer Reconstitution d'une maison de l'âge du fer en Europe. L'âge du fer est une période chronologique caractérisée par l'usage de la métallurgie du fer et faisant généralement suite à l'âge du bronze. Cependant, les limites chronologiques de l'âge du fer varient considérablement selon l'aire culturelle et géographique considérée. L'âge du fer débute vers 1100 av. La métallurgie du fer nécessite une température plus élevée que celle du bronze, atteignable grâce à l'évolution technologique des fours[2]. Historiographie[modifier | modifier le code] L'existence d'un âge du fer est déjà évoquée dans le De natura rerum de Lucrèce, mais comme simple hypothèse philosophique[3]. L'invention de l'expression « âge du fer » est attribuée au chercheur danois C. Aujourd'hui, il est admis que cette période succède, en Europe et au Proche-Orient, à l'âge du bronze et précède l'entrée des civilisations concernées dans l'histoire. Chronologie de l'âge du fer[modifier | modifier le code]

Préhistoire La Préhistoire se divise en deux grandes parties, le Paléolithique (l'âge de la pierre taillée) et le Néolithique (l'âge de la pierre polie), qui se divisent elles-mêmes en différentes sous-périodes. La phase de transition entre ces deux grandes périodes est appelée le Mésolithique. Problèmes liés à la définition de la Préhistoire La définition classique de la Préhistoire pose un certain nombre de problèmes, notamment en ce qui concerne les critères retenus pour son début et sa fin, mais aussi pour la datation de ses limites. Début de la Préhistoire La Préhistoire commence avec l'apparition de l'Homme. Pour certains chercheurs, le genre Homo serait attesté il y a environ 2,8 millions d'années, d'après un fossile actuellement attribué à ce genre découvert en Éthiopie en 2013 (LD 350-1)[2]. La fabrication d'outils a longtemps été considérée comme propre au genre Homo. Fin de la Préhistoire Vers une définition économique et sociale Aspects historiques Divisions actuelles de la Préhistoire Notes

Commentaires sur la Guerre des Gaules Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une édition de 1783. Commentaires sur la Guerre des Gaules (en latin Commentarii de Bello Gallico), ou simplement La Guerre des Gaules (Bellum Gallicum ou De Bello Gallico), est un ouvrage d'histoire en sept livres de Jules César, constitué de notes rédigées au fur et à mesure de la guerre et rassemblées vers 52-51 av. J.-C., dans lequel il relate ses opérations militaires (pour une bonne part c'est en fait la collation des rapports qu'il rédigeait, en partie avec ses lieutenants, pour les envoyer au Sénat qui surveillait l'activité des proconsuls tels que César) lors de la Guerre des Gaules qui se déroula de 58 à 52 av. J. La copie la plus ancienne est carolingienne, ce qui en fait une des plus anciennes copies complètes de l'Antiquité classique (à l'exception des écrits du Nouveau Testament). Résumé[modifier | modifier le code] Sauf précision, les dates de cette partie sont sous-entendues « avant Jésus-Christ »

Europe -58.png frise chronologique historique : creer, imprimer, modifier et generer pdf, excel, openoffice Page d'accueil Retourner sur la page d'accueil. Créer une frise Créer une frise générale, contemporaine ou horaire. Ouvrir un fichier Ouvrir un fichier .bin sauvegardé à partir de ce site. Restaurer le brouillon Aucun brouillon Sauvegarder Sauvegarder la frise en cours. Générer un pdf Générer la frise en cours sous forme de pdf. Générer une image Générer la frise en cours sous forme d'image. Générer un fichier EXCEL Générer la frise en cours dans un fichier EXCEL. Générer un fichier Open Office Générer la frise en cours dans un fichier Open Office. Générer une frise en 3D Générer la frise en cours dans une page web en relief (peut être gourmand en mémoire et processeur !). Publier Publier votre frise pour la partager avec tous les utilisateurs. Créer une zone de texte Place une zone de texte libre sur la frise. Créer un cadre Place un cadre (avec ou sans texte) pour regrouper des événements. Insérer une image Insère une image indépendante d'un événement (jpg). Taille du texte Couleur du texte Gras

Related: