background preloader

Ces grands barrages hydroélectriques controversés

Ces grands barrages hydroélectriques controversés
Partout dans le monde, des barrages colossaux sont en construction. Officiellement, il s’agit d’accroître l’accès des populations à l’électricité et de soutenir la croissance économique. Mais en réalité, si les grandes entreprises du Nord et les institutions financières internationales se ruent vers les fleuves des pays du Sud pour y édifier ces gigantesques ouvrages aux conséquences environnementales et sociales désastreuses, c’est en raison de la perspective de « marchés juteux et sans risque ». Voilà les conclusions d’un nouveau rapport des Amis de la Terre, intitulé A qui profitent vraiment les grands barrages ? et publié à l’occasion du Forum alternatif de l’eau qui se tient à Marseille du 14 au 17 mars. Ronack Monabay, chargé de campagne sur les institutions financières internationales pour l’association, revient sur les enjeux de ces constructions. Qu’est-ce qu’un grand barrage et où les trouve-t-on ? Pourquoi les grands barrages posent-ils problème ? Le barrage des Trois-Gorges

First 3 Days of Bonn UN Climate Talks Achingly Slow September 4th, 2015 by Sandy Dechert So, how are things going partway into the five-day Bonn climate negotiating session of the UN’s “Ad Hoc Working Group on the Durban Platform”? [Reminder: as of Thursday noontime, there are only 6.5 more official session days, including the week in Bonn again on October 19-23, before the final Paris talks in December, which are hoped to bring the world closer to a universal UN climate change agreement.] This early September round of the ADP meetings opened with some enthusiasm from Christiana Figueres, top executive of the UN Framework Convention on Climate Change Secretariat. Algerian diplomat Ahmed Djoghlaf and US envoy Daniel Reifsnyder, who are chairing the Bonn UN climate talks, also expressed enthusiasm. You may remember that at the last offical meeting in Bonn the assembly voted to have Djoghlaf and Reifsnyder streamline the current text of the agreement. Responses to the co-chairs’ new “Tool” draft were mixed. How are U.N. About the Author

19-Year-Old Develops Ocean Cleanup Array That Could Remove 7,250,000 Tons Of Plastic From Oceans 19-year-old Boyan Slat has unveiled plans to create an Ocean Cleanup Array that could remove 7,250,000 tons of plastic waste from the world’s oceans. The device consists of an anchored network of floating booms and processing platforms that could be dispatched to garbage patches around the world. Instead of moving through the ocean, the array would span the radius of a garbage patch, acting as a giant funnel. The angle of the booms would force plastic in the direction of the platforms, where it would be separated from plankton, filtered and stored for recycling. At school, Boyan Slat launched a project that analyzed the size and amount of plastic particles in the ocean’s garbage patches. His final paper went on to win several prizes, including Best Technical Design 2012 at the Delft University of Technology. Slat went on to found The Ocean Cleanup Foundation, a non-profit organization which is responsible for the development of his proposed technologies. Source: inhabitat.com

La Nature en ville - Nature et biodiversité La préservation de la nature en ville est un enjeu majeur face aux bouleversements environnementaux du 21ème siècle. La nature nous apporte de nombreux services. La ville de demain, pour être une ville durable, doit donc fonctionner comme un véritable écosystème urbain. Créer des outils d’aide à la décision Grâce à la mutualisation des données de l’observatoire, un « état de connaissance de la biodiversité » sur les communes vous est ici proposé. Essaimer les bonnes pratiques de gestion en faveur de la biodiversité Entant qu’espace d’échanges d’expériences et de débat, l’observatoire capitalise les bonnes pratiques, dont celles de la gestion harmonique dans les parcs départementaux, mais va plus loin en faisant la promotion de cette gestion en dehors des parcs, au cœur même des interstices de la ville. En effet, la gestion écologique des espaces extérieurs participe au maintien et au développement de la nature en ville. Etudier la biodiversité présente dans les friches urbaines

Vers la ville “durable et connectée” : un chemin plus tortueux qu’il n’y paraît L’initiative pour le « développement urbain connecté » (Connected Urban Development, CUD) que promeut Cisco, et qui a tenu conférence à Amsterdam les 23 et 24 septembre 2008, frappe d’abord par son ambition et par le niveau d’engagement qu’elle a obtenu de 7 grandes métropoles mondiales. Le maire d’Amsterdam a consacré toute une journée à la conférence, celui de Lisbonne a fait le déplacement ; Manoel Barroso, président de la Commission européenne, et Viviane Reding, commissaire européenne à la Société de l’information et aux Médias, ont envoyé un message vidéo. Chacune des villes associées a engagé un ou plusieurs projets de grande ampleur : un réseau de télécentres de proximité, un système de péage urbain, des bâtiments verts, flexibles et intelligents, une production et une distribution d’énergie décentralisées… Si ces projets réussissent, ils peuvent avoir une incidence significative sur la consommation d’énergie, les congestions urbaines, la pollution. 6 milliards d’absents ?

CREAN Mycobond ™ HULE ESPUMA DE EMBALAJE QUE CRECE COMO UNA PLANTA - UNIVERSITAM 27 julio 2010. Mycobond ™, es el nuevo material de embalaje de espuma que crece literalmente y se está fabricando con residuos agrícolas no comestibles y raíces de hongos , y que requiere para su fabricación sólo un octavo de la energía y una décima parte del dióxido de carbono que ocupan los materiales tradicionales de embalaje. Y a diferencia de la mayoría de los sustitutos del material de espuma, cuando ya no sirve, se puede utilizar como un gran compost en el jardín. La tecnología fue la creación de dos ex estudiantes del Instituto Politécnico Rensselaer, Gavin McIntyre y Bayer Eben , quienes fundaron Ecovative Diseño de Green Island, Nueva York, para llevar su idea a la producción. ” Nosotros no fabricamos materiales que puedan crecer “, dice McIntyre. Debido a que la materia prima se basa en recursos renovables, añade, el material tiene un beneficio económico: no es propenso a las fluctuaciones de precios comunes para los materiales sintéticos obtenidos de fuentes como el petróleo.

Related: