background preloader

Aider sans sauver (codépendance, dépendance, sauvetage)

Aider sans sauver (codépendance, dépendance, sauvetage)
Les sauveteurs potentiels Plusieurs personnes ont choisi de travailler dans les secteurs de la santé et des services sociaux, motivées par le désir d'aider. Elles ont généralement une conscience sociale plus développée et sont sensibles aux difficultés vécues par leur entourage. La compassion qu'elles ressentent guide une attitude authentique et leur permet d'accorder leur aide en toute connaissance de cause. Cependant, l'aidant doit se protéger des missions de sauvetage ou de l'investissement total en autrui qui sont désastreuses pour lui-même et les personnes qu'il souhaite aider. Effectuer un sauvetage prive souvent l'autre de sa liberté d'action. D'après Melody Beattie, thérapeute auprès d'alcooliques et de toxicomanes, les attitudes du sauveteur se retrouvent beaucoup chez les conjoints d'alcooliques. Le triangle de Karpman Les observations de Stephen B. La dynamique C 'est souvent de la pitié, de la culpabilité ou simplement l'anxiété qui mettent le sauveteur en action. Note Related:  Triangle de Karpman : persécuteur, victime et sauveurlaure811Jeux psychologiques

Pour détecter et sortir des jeux de pouvoir en entreprise « Les victimes d'hier sont les bourreaux de demain. » Victor Schoelcher (Homme politique antillais) Parmi les jeux de pouvoir les plus présents en entreprise, le plus courant est le triangle dramatique. Le triangle dramatique mis en exergue en 1968 par le Dr. Stephen Karpman (psychologue américain spécialisé en analyse transactionnelle) est un mode de fonctionnement relationnel préjudiciable pour chaque personne impliquée et pour l’entourage. L’objet de cet article est d’analyser la problématique du triangle dramatique dans le contexte de l’entreprise et notamment de répondre à trois questions-clés : Comment le détecter ? Qu’est-ce que le triangle dramatique ? Le triangle dramatique illustre schématiquement un jeu de pouvoir impliquant trois rôles différents mais intimement liés : · Persécuteur (ou Bourreau) : il s’agit du rôle de l’agresseur, de l’attaquant. · Victime : il s’agit du rôle de la personne qui subit l’agression du persécuteur. - supérieur hiérarchique, moi et responsable RH,

ForceMajeure.com Musique de relaxation gratuite , détente, sons de la nature, écoute gratuite ... (Powered by CubeCart) Le triangle dramatique © Extrait du livre " Manuel de relation d'aide", Jacques et Claire Poujol, Empreinte Temps Présent, 1998. Livre disponible sur le site de la librairie 7ici : ou par mail 7ici@wanadoo.fr . De nombreux romans, films, contes, ou vaudevillles sont bâtis sur une même dynamique : un méchant s'attaque à une victime. La vie aussi, qu'elle soit familiale, professionnelle ou politique, est pleine de tensions dramatiques, petites ou grandes, qui toutes se situent sur cet axe dynamique qui mène le monde : un persécuteur, une victime, et l'intervention d'un sauveteur. Nous passons environ 75% de notre temps dans l'un ou l'autre de ces trois rôles. Ces trois rôles « se gravent » dans nos états du Moi : Le rôle de Persécuteur C'est une forme excessive, critique et dévalorisante, du Parent Normatif Négatif. La personne dans ce rôle se croit obligée ou estime efficace d'être très sévère et méchante alors que ce n'est pas nécessaire. Le rôle de Sauveteur Plaisir Le conseiller :

Positions de vie et possibilité de changement Notions de changement et de coaching Le changement est une notion floue basée sur l’idée qu’il existe un état idéal meilleur que celui dans lequel on se trouve actuellement et qu’il faut s’efforcer d’atteindre pour accroitre son bien être. Les clients du coaching vivent dans un monde de changement perpétuel. Il est donc fréquent que les attentes par rapport au coaching soient d’accélérer ou d’approfondir le processus de changement traversé. Au démarrage du coaching, le client peut penser que son coach “est supposé savoir” et qu’il fournit les solutions de changement. Les positions de vie en Analyse Transactionnelle Définition et évolution du concept Eric Berne, fondateur de l’Analyse Transactionnelle, appelle position de vie, la manière fondamentale et constante dont une personne se situe face à elle-même et aux autres. Il y a donc quatre positions de vie : L’enclos OK de Franklin Ernst Remarque, lorsque l’on parle de position de vie, on trouve également référence à : Le but du coaching

Triangle dramatique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le triangle dramatique, dit aussi triangle de Karpman, est une figure d'analyse transactionnelle proposée par Stephen Karpman en 1968 (dans son article Fairy Tales and Script Drama Analysis) qui met en évidence un scénario relationnel typique entre victime, persécuteur et sauveur (ces rôles étant symboliques, une même personne peut changer de rôle). Rôle[modifier | modifier le code] C'est une schématisation qui tend à exprimer que si une personne utilise un de ces rôles (par exemple la victime), elle entraîne l'autre à jouer un rôle complémentaire (le Sauveur ou le Persécuteur). L'expression de ce scénario permet de déceler la mécommunication : on peut souvent l'utiliser pour exprimer les mécanismes ayant généré un conflit. Manipulation[modifier | modifier le code] Exemple[modifier | modifier le code] S1 affirme à S2 : « Tu n'as pas honte de refuser de manger ces bons haricots verts ? Limites[modifier | modifier le code]

L'OCCULTE SCEAU DE SALOMON Selon la légende, le Sceau de Salomon était un anneau magique que le Roi Salomon possédait... Dans une légende musulmane, ce sceau lui donnait simultanément le pouvoir de commander les démons et les génies (djinns), ou de parler avec les animaux. Le Coran parle explicitement de ce sceau et des pouvoirs de Salomon qui en découle… LES ALLÉGATIONS FARFELUES DE VICTOR VIENNE :Par Matthieu Langlois Quant à la théorie de V. Le professeur Vienne poursuit ainsi son explication...« Le sceau de Salomon est nécessairement un symbole "solaire" et "saturnien", qu’on doit aussi sans doute associé à la constellation d’"Orion" et à "Sirius". J'ose attirer l'attention du lecteur sur "la faux" et la "tête de taureau" présentes sur ce talisman de Saturne et ce que représentent bien trop souvent dans ce contexte occulte, les crop circles en formations d'étoiles de ce type souvent rencontrées dans les champs. ISIS + RÂ + HORUS = ISHTAR + BAAL + MOLOCH Reine des cieux + Roi des rois + Roi, Fils des dieux V.

Sagesse toltèque pour plus de justesse Pour regarder en avant, il faut savoir parfois revenir en arrière. Loin très loin. C'est un des fondamentaux de la psychanalyse. Sans avoir à s'allonger sur un divan, il y a parfois des savoirs ésotériques émanant des Anciens sur lesquels on peut s'appuyer (un peu) pour se forger une ligne de conduite, et dont nos élites en mal de valeurs et d'éthique pourraient s'inspirer à l'avenir. Ainsi d'une tradition venue dun peuple guerrier du Mexique, les Toltèques, prédécesseurs des Aztèques, considérés par ces derniers comme sages et penseurs, justes et pas trompeurs, grands et importants. Le principe fondateur de cette approche est de passer avec nous-mêmes quatre accords visant à briser nos croyances limitatives et à nous redonner une image plus juste de nous-mêmes et du monde, à nous démontrer à quel point le manque de distance ou la généralisation abusive sont des pièges. Premier accord : "que votre parole soit impeccable. Deux : "n'en faites jamais une affaire personnelle."

Persécuteur, victime ou sauveur… Le jeu des manipulations | UN Special Stephen Karpman est un psychologue américain ayant mis en évidence un système de communication basé sur trois rôles. Il a noté que nous passons les trois-quarts de notre temps à jouer à l’un de ces personnages : le persécuteur (bourreau, tyran), la victime (souffre-douleur, martyre), et le sauveur (défenseur, bienfaiteur). Il l’a appelé le Triangle Dramatique. Chacun des joueurs a une part de responsabilité dans le rôle qu’il a choisi. Il y a des avantages à jouer dans l’une ou l’autre des catégories. En effet lorsque je suis une victime par exemple, j’attire l’attention sur moi. Toutefois d’une manière générale il semble qu’il en soit un qui domine habituellement. LE PROBLÊME Le problème avec le sauveur même si cela part d’une bonne intention, en ne nous laissant pas faire nos propres essais, il nous infantilise.

Être victime ou non (Vos questions et nos réponses) Les échanges physiques agressifs dans le couple Il est arrivé quelquefois à mon ami de ma flanquer une gifle lorsqu'il était en colère. Je suis tellement terrorisée que je n'ose plus le contredire. Ce n'est pas une façon de vivre! Par ailleurs, je suis tellement en colère à ce sujet que j'ai le fantasme de lui rendre la pareille. Il me semble que ça me libérerait. Une gifle est une atteinte à notre intégrité physique et psychique. Si un geste de ce genre survient occasionnellement dans un couple, il faut chercher à comprendre pourquoi. (1) Est-ce que celui qui assène la gifle n'a pas de mots pour traduire sa réaction? Si cette relation en vaut la peine, ce sont là des questions qu'il faut explorer. Reprenons maintenant chacune des hypothèses déjà évoquées. (1) La gifle remplace l'expression verbale L'expression peut avoir plusieurs fonctions: elle peut servir à informer, à influencer, à se soulager, à s'assumer ou à nourrir la relation. (4) La gifle est la seule manière de m'atteindre

Sous les pyramides des vestiges gênant d’une science avancée… De nombreux témoignages historiques ou contemporains permettent d’être convaincus de la présence, sous le plateau de Gizeh et l’ancienne cité du Caire, d’un savant enchevêtrement de passages, conduits, salles, cavernes naturelles, de lacs, et d’une grande cité, renfermant des artefacts sophistiqués révélant un très haut niveau de technicité. L’information relayée par les médias jusqu’ en 1935 est depuis soustraite au public par les autorités archéologiques. L’histoire oubliée des pyramides… Pour bien saisir les connaissances secrètes de la Bible, il est important de prendre conscience de l’ampleur du système de galeries souterraines et celle des équipements des salles qui en dépendent, sous la surface du plateau des Pyramides. Ce qui s’est déroulé sous les sables il y a des milliers d’années n’est pas repris par les manuels d’histoire actuels, même si les découvertes effectuées ces 80 dernières années le confirment. Il rapporte l’épisode suivant : Mystérieux Tunnel dans le Sphinx : Extrait :

Méditation de l'ancrage Image: Simon Howden / FreeDigitalPhotos.net Nouvelle méditation proposée sur le site Moment Présent ! Lors du dernier article , je vous parlais de la nécessiter d'observer. En d'autres termes, le besoin d'être connecté à notre essence, présent à soi. Pour être présent, nous devons être dans notre corps et non « dans la lune » ou « focaliser » sur d'autres actions. Le thème de la méditation est donc l'ancrage. Pourquoi l'ancrage en méditation?? Dans la vie comme dans la méditation, le mental aime « s'échapper », d'aller là ou le réconfort est. De plus, la présence aide à voir plus clair en soit sans être emporté par des scénarios du mental automatique. L'ancrage est donc un exercice qui permet la stabilité, la connexion et la présence. Lier ancrage et méditation va nous permettre de nous connecter à la terre et à soi, de sentir l'énergie qui monte et d'être présent à soi. Différents types de méditations d'ancrages — la méditation de l’arbre — la méditation des sensations Le lieu et la durée :

Comment éviter les jeux psychologiques avec le triangle de Karpman Les jeux psychologiques prennent place dans la vie personnelle comme dans le monde de l’entreprise. Ils sont générateurs d’inefficacité, consommateurs de temps, générateurs de sentiments négatifs et ne résolvent en rien les situations problématiques. Stephen B. Karpman (psychologue américain des années 70) a mis en évidence un modèle de détection et d’analyse des jeux psychologiques appelé « Le triangle dramatique ». Le triangle de Karpman est un concept simple et puissant d’Analyse Transactionnelle portant sur une dynamique qu’il résume dans un triangle appelé « triangle dramatique ». Dynamique Ce jeu implique 3 rôles : une Victime V : qui se sent inférieure et va rechercher soit un Persécuteur soit un Sauveteur.un Sauveteur S : qui perçoit la Victime comme inférieure et lui vient en aide à partir d’une position supérieure.un Persécuteur P : qui persécute en agressant, humiliant ou rabaissant la Victime. Dans chacun des 3 rôles il est intéressant de noter qu’aucun ne perçoit la réalité.

Les relations difficiles: le triangle de Karpman Nos relations s’expriment parfois comme une sorte de série B sinistre et même violente où, en fonction des circonstances et des interlocuteurs, chaque protagoniste adopte inconsciemment un rôle dramatisé à souhait. Ces rôles relationnels, théorisés par Karpman dans les années soixante, se retrouvent curieusement schématisés dans les… dessins animés: le Persécuteur, la Victime et le Sauveur. Nous avons souvent un rôle dominant, mais passons aussi de l’un à l’autre, parfois très rapidement, au cours d’une seule conversation. Ces rôles bloquent l’évolution de la relation, aucun n’est meilleur ou pire qu’un autre, et ils se nourrissent d’un mélange de peur et de manque d’estime ou de confiance en soi. Ces rôles peuvent générer beaucoup de stress et engloutir des quantités d’énergie. 1- Le Persecuteur: Cruella nous voilà Le persécuteur, par crainte des échanges d’une relation qui l’inquiète, a besoin de dominer. 2- Le Sauveur: Zorro est arrivé 3- La Victime: Cendrillon, Caliméro et compagnie

Neurones miroirs (I) Une découverte monumentale mais ignorée En 1996, Giacomo Rizzolatti, neurologue de l’Université de Parme, fit la surprenante découverte des neurones miroirs. Une découverte qui, bien que très peu connue du grand public, pourrait être à l’origine d’une révolution scientifique majeure dont on ne pressent que quelques contours. 1. Découvertes des neurones miroirs. Evoquer les neurones miroirs en un seul billet risque de laisser de côté nombre d’implications scientifiques mais aussi philosophiques. Rappel des faits. « Les neurones miroirs constituent une classe particulière de neurones initialement identifiés dans le cortex précentral du macaque. Depuis 1996, la présence des neurones miroirs a été confirmée par nombres d’études ouvrant la voie vers une compréhension des mécanismes perceptifs ainsi que des processus cognitifs essentiels comme l’interprétation des actions perçues. Chez l’homme, on a observé la présence des neurones miroirs dans le cerveau encore immature du jeune enfant. 2.

Related: