background preloader

Règles de confidentialité – Règles de confidentialité et conditions d’utilisation

Règles de confidentialité – Règles de confidentialité et conditions d’utilisation
Vous pouvez avoir recours à nos services pour toutes sortes de raisons : pour rechercher et partager des informations, pour communiquer avec d'autres personnes ou pour créer des contenus. En nous transmettant des informations, par exemple en créant un compte Google, vous nous permettez d'améliorer nos services. Nous pouvons notamment afficher des annonces et des résultats de recherche plus pertinents et vous aider à échanger avec d'autres personnes ou à simplifier et accélérer le partage avec d'autres internautes. Nous souhaitons que vous, en tant qu'utilisateur de nos services, compreniez comment nous utilisons vos données et de quelles manières vous pouvez protéger votre vie privée. Nos Règles de confidentialité expliquent : les données que nous collectons et les raisons de cette collecte. la façon dont nous utilisons ces données. les fonctionnalités que nous vous proposons, y compris comment accéder à vos données et comment les mettre à jour. Données que nous collectons Modifications

http://www.google.fr/intl/fr/policies/privacy/

Related:  Google et la confidentialité des donnéesPrivacy & Google

Publicité – Règles de confidentialité et conditions d’utilisation C'est grâce à la publicité que Google et de nombreux sites Web et services que vous utilisez restent gratuits. Nous mettons tout en œuvre pour nous assurer que les annonces soient sûres, discrètes et aussi pertinentes que possible. Par conséquent, Google ne diffuse pas d'annonces pop-up. Qui plus est, nous résilions les comptes de centaines de milliers d'éditeurs et d'annonceurs qui, chaque année, enfreignent nos règles, notamment avec des annonces contenant des logiciels malveillants, des annonces de produits contrefaits ou qui visent à abuser de vos informations personnelles

Moteurs : le mélange des requêtes rend l'internaute anonyme Afin de protéger la confidentialité des recherches sur Internet, des chercheurs espagnols proposent un protocole qui regroupe puis brouille les recherches effectuées par plusieurs personnes au même moment. Les moteurs de recherche composent en général des profils des internautes en fonction des recherches qu'ils ont effectuées. L'argument principal étant de leur proposer des réponses adaptées à leurs goûts. "Le problème, c'est qu'il pourrait être possible que ces données confidentielles soient vendues à des tiers", explique à L'Atelier Jordi Castellà-Roca, chercheur de l'Université Rovira i Virgili. "Ce que ne souhaitent évidemment pas les entreprises et les particuliers". Pour protéger la confidentialité des recherches, son équipe* a mis au point un protocole informatique qui déforme le profil généré par les moteurs de recherches.

La vie privée ? « Peut-être une anomalie », selon un responsable de Google "La vie privée pourrait bien être une anomalie". La petite phrase choc de Vint Cerf - prononcée mercredi 20 novembre au cours d'une présentation devant la FTC, le gendarme américain de la concurrence - n'est pas passée inaperçue. Car son auteur n'est pas n'importe qui: c'est l'un des pères fondateurs d'Internet. Et, depuis 2005, il occupe les fonctions d'"évangéliste en chef de l'Internet" chez Google. Pour Vint Cerf, le concept même de vie privée est le fruit de "la révolution industrielle et de la croissance des concentrations urbaines". Sa protection n'était même pas garantie il y a encore quelques dizaines d'années, poursuit-il.

Google Earth pourra traquer les voitures et les gens en temps ré [youtube] C’est l’une des technologies les plus bluffantes et les plus effrayantes qu’il nous a été donné de voir depuis un long moment: des étudiants du Georgia Institute of Technology utilisent des vidéos en provenance de caméras en circuit fermé pour positionner des véhicules et des personnes sur Google Earth. Pourquoi est-ce si effrayant? Actuellement toutes les données affichées sont anonymes, ce qui rend la technologie assez cool. Vous pouvez voir un match de football en temps réel ou le véritable trafic routier sur le chemin du boulot. A terme, vous pourrez voir les nuages bouger, le temps changer, et même les oiseaux voler en temps réel.

6 moteurs alternatifs à Google plus respectueux de votre vie privée Mis à jour le 04/11/2015 - Ce n’est pas un secret : lorsque vous effectuez une recherche sur Google, le moteur de recherche en conserve une trace - sous la forme d’un petit fichier texte, un “log”, qui contient votre requête, votre adresse IP et des informations sur votre système d’exploitation. Google collecte aussi des “cookies”, des fichiers qui permettent de retracer votre historique de navigation. But de Google : “mieux vous comprendre”, mais aussi permettre aux annonceurs de vous proposer ensuite une publicité ciblée. Même combat chez Bing, de Microsoft, qui conserve lui aussi des données personnelles - adresses IP, historique des requêtes, cookies. Cette collecte de données reste assez inoffensive quand il ne s’agit que de pubs ciblées, mais l’affaire Prism est passée par là, révélant des fuites de données en direction d’agences de renseignements, dont la NSA.

Une astuce pour ne plus être traqué par Google Maps L’application Google Map peut être votre meilleure alliée dans la vie de tous les jours, mais cela a un prix… que vous n’êtes pas obligé de payer, du moins quand on le sait ! Si comme nous, vous avez découvert la fonctionnalité « historique des positions » de Google, vous allez avoir des sueurs froides en découvrant les itinéraires de vos derniers jours, semaines et même mois ! En utilisant les services de Google, vous acceptez automatiquement d’être traqué par le géant californien, où que vous soyez sur la planète. Les robots savent humer la présence de courant électrique - Gizm [vimeo] Sans vouloir sombrer dans la paranoia, ça commence à sentir le roussi maintenant que les robots savent trouver les prises électriques sans nous. Ce n’est pas la première fois, et les bestioles sont un peu plus imposantes qu’un petit Roomba inoffensif… Marvin, le Johnny Five résident d’Intel Labs à Seattle, vient de bénéficier d’une amélioration: il dispose désormais d’un capteur qui lui permet de détecter le champ électrique d’une prise de courant, où qu’elle soit. Lorsqu’il a besoin de se recharger, il utilise sa pince très agile pour attraper la prise électrique de son alimentation, et il se dirige vers un mur.

Google : comment faire respecter son droit à l'oubli ? Suite à une décision de la Cour européenne de justice, Google a lancé un «formulaire à l'oubli» afin de permettre aux internautes de demander la suppression de liens mettant à mal leur personne ou leur réputation. Photos gênantes, articles injurieux ou informations erronées: les internautes ont de bonnes raisons de vouloir faire disparaître certains résultats de Google. Depuis jeudi, tout internaute citoyen ou résident dans l'Union européenne peut demander au moteur de recherche de supprimer de ses pages les liens jugés comme «inadéquats, pas ou plus pertinents ou excessifs au regard des finalités du traitement». Pour ce faire, le moteur de recherche a mis en place une procédure simple, rapide et, promet-il, efficace. Un formulaire sommaire Pour accéder à ce service inédit, les internautes doivent cliquer sur l'onglet «Confidentialité et conditions d'utilisation» en bas à droite de la page d'accueil de Google.

A quel point Google Drive est-il propriétaire de vos données ? Soyons francs, personne ne lit les conditions générales d’utilisation. Heureusement, nos confrères américains de ZDNet.com se sont penchés sur celles du tout nouveau service de stockage de Google et les ont comparées à celles de ses deux principaux concurrents : Dropbox et SkyDrive de Microsoft. Et le moins que l’on puisse dire est que Google Drive garde une approche plutôt obscure du traitement des données qu’il collectera. Voici les différentes CGU des trois services de stockage : Google Docs bientôt indexé dans les résultats de recherche - Ac C’est par la voix d’une de ses employés et sur les pages du forum d’aide de Google Docs que Google a officialisé l'information : dans deux semaines, les documents en accès public créés avec Google Docs seront indexés et pourront apparaître dans les résultats de recherche de Google.com. Par public, la firme de Mountain View entend les documents ou feuilles de calcul inclus dans une page web ou publié en tant que page web. Les premières réactions ne se sont pas fait attendre : elles expriment une certaine préoccupation. Comment un utilisateur pourra-t-il savoir quand et lequel de ses documents sera indexé ? Pourquoi Google ne laisse-t-il pas le choix d’opter ou pas pour l’indexation ? Il est assez étonnant qu’une telle modification s’applique sans un sondage préalable ou tout du moins de véritables outils de contrôle.

Les 4 moyens par lesquels Google piétine notre vie privée Alors que la majorité des personnes pensent que Google est un simple moteur de recherche pour trouver les informations que l’on cherche sur Internet, la vérité est tout autre. La multinationale basée à Mountain View aux Etats-Unis est en réalité un géant du web qui traite chaque jour plusieurs milliards de données et détient une quantité colossale d’informations sur les individus comme vous et moi. Google : Big Brother is watching you ! Ce qui faut savoir sur Google, c’est que c’est une firme qui s’est avant tout distinguée par la qualité de son service au début du web grand public. En Europe et aux Etats-Unis, il s’est en effet imposé comme LA référence des moteurs de recherche grâce à la qualité et à la pertinence de ses résultats devant ses concurrents Altavista, Lycos, Yahoo, ou encore Voilà en France.

Règles de confidentialité Google : ce qu'il faut savoir Google a choisi le 1er mars 2012 pour mettre à jour ses règles de confidentialité. La firme de Mountain View collecte un certain nombre de données, pour des raisons diverses. Au final, le but est souvent de mieux vous connaître pour vous proposer de la publicité ciblée, selon vos habitudes de navigation, vos emails, votre géolocalisation… Si cette récolte de données peut aussi vous être utile, il est important de comprendre quelles données sont effectivement récupérées. Ce jeudi, un certain nombre de règles changent, dans un soucis d’harmonisation selon Google : l’entreprise explique qu’elle souhaite unifier ses 60 règles parfois éparpillées, en une seule page, concise, précise et abordable. La confidentialité des données

Google Buzz est un vilain petit rapporteur - Gizmodo - Google Buzz se déploie en un éclair et s'active automatiquement sur votre compte Gmail, où il crée tout aussi automatiquement des followers et vous inscrit comme follower de vos contacts en se basant sur vos conversations passées. En clair, Big Buzzer veut être votre ami et ne vous demande pas votre avis. Ces gens apparaissent ensuite sur votre profil Google, que tous vos amis peuvent voir. Ainsi que le souligne Business Insider, cela peut rapidement devenir un cauchemar pour votre vie privée.

Google Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Google Inc. Logo de Google Google s'est donné comme mission « d'organiser l'information à l'échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile »[5].

Related: