background preloader

Liste de particules

Liste de particules
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article est une liste de particules en physique des particules, incluant les particules élémentaires actuellement connues et hypothétiques, ainsi que les particules composites qui peuvent être construites à partir d'elles. Particules élémentaires[modifier | modifier le code] Une particule élémentaire est une particule ne possédant aucune structure interne mesurable, c’est-à-dire qu'elle n'est pas composée d'autres particules. Les particules élémentaires peuvent être classées selon leur spin : les fermions possédant un spin demi-entier qui constituent la matière de l'univers,les bosons ayant un spin entier et qui donnent naissance aux forces agissant entre les particules de matière. Modèle standard[modifier | modifier le code] Fermions (spin demi-entier)[modifier | modifier le code] Structure du proton : 2 quarksup et un quark down. Les fermions possèdent un spin demi-entier ; pour tous les fermions élémentaires connus, il s’agit de ½. Related:  Particulesregisroumiguieres

Spin (propriété quantique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le spin est, en physique quantique, une des propriétés des particules, au même titre que la masse ou la charge électrique. Comme d'autres observables quantiques, sa mesure donne des valeurs discrètes et est soumise au principe d'incertitude. C'est la seule observable quantique qui ne présente pas d'équivalent classique, contrairement, par exemple, à la position, l'impulsion ou l'énergie d'une particule. Historique[modifier | modifier le code] La genèse du concept de spin fut l'une des plus difficiles de l'histoire de la physique quantique au début du XXe siècle[1]. Le spin a d'abord été interprété comme un degré de liberté supplémentaire, s'ajoutant aux trois degrés de liberté de translation de l'électron : son moment cinétique intrinsèque (ou propre). Enfin, c'est en théorie quantique des champs que le spin montre son caractère le plus fondamental. Le spin du photon a été mis en évidence expérimentalement par Râman et Bhagavantam en 1931[6].

Fermion Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les fermions se regroupent en deux familles : les leptons, qui ne sont pas soumis à l'interaction forte ;les quarks, qui sont soumis à toutes les interactions de la nature. Les autres fermions sont tous composés. Les leptons[modifier | modifier le code] Dans la famille des leptons, on connaît : l'électron : cette particule stable est de masse 1836 fois moindre que celle du proton, et de charge négative -e ;le muon : cette particule instable a la même charge que l'électron et est 210 fois plus massive que ce dernier. Les quarks[modifier | modifier le code] Article détaillé : Quark. On compte six représentants de la famille des quarks : le quark down (d), le quark up (u), le quark strange (s) et trois autres, produits en laboratoire. Le principe d'exclusion de Pauli[modifier | modifier le code] Propriétés des fermions[modifier | modifier le code] Enfin, si les bosons peuvent être vecteurs d'interactions, ce n'est jamais le cas pour les fermions.

Le boson de Higgs, porte ouverte sur une nouvelle physique | Mariette Le Roux | Découvertes Mais plus ils en apprennent au sujet du boson, plus il ressemble au portrait esquissé pour la première fois voici tout juste 50 ans. Et moins les scientifiques ont de chances d'expliquer les questions laissées en suspens par le «Modèle standard» qui définit actuellement les lois de la physique: matière noire, énergie sombre, gravité, etc. Insaisissable, car extrêmement instable, le boson de Higgs est considéré comme la clef de voûte de la structure fondamentale de la matière, la particule élémentaire qui donne leur masse à de nombreuses autres. Son existence avait été postulée pour la première fois en 1964 par Peter Higgs, François Englert et Robert Brout, aujourd'hui décédé. À partir de 2015, les physiciens travaillant au LHC (Grand collisionneur de hadrons) près de Genève vont mener de nouvelles expériences avec une puissance de feu presque doublée. «Cela pourrait nous aider à lever de nombreux autres obstacles auxquels la physique se heurte actuellement». Physique 2.0 ?

Particule élémentaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le modèle standard[modifier | modifier le code] Particules élémentaires du modèle standard[modifier | modifier le code] Fermions[modifier | modifier le code] Leptons[modifier | modifier le code] Parmi les douze fermions du modèle standard, six ne sont pas soumis à l'interaction forte et ne connaissent que l'interaction faible et l'interaction électromagnétique : ce sont les leptons. Quarks[modifier | modifier le code] Parmi les douze fermions du modèle standard, six seulement connaissent l'interaction forte au même titre que l'interaction faible et l'interaction électromagnétique : ce sont les quarks. L'interaction forte est responsable du confinement des quarks, à cause duquel il est impossible d'observer une particule élémentaire ou composée dont la charge de couleur résultante n'est pas « blanche ». rouge + vert + bleu = blancrouge + antirouge = blancvert + antivert = blancbleu + antibleu = blanc Bosons[modifier | modifier le code]

Brownian motion This is a simulation of the Brownian motion of a big particle (dust particle) that collides with a large set of smaller particles (molecules of a gas) which move with different velocities in different random directions. This is a simulation of the Brownian motion of 5 particles (yellow) that collide with a large set of 800 particles. The yellow particles leave 5 blue trails of random motion and one of them has a red velocity vector. Three different views of Brownian motion, with 32 steps, 256 steps, and 2048 steps denoted by progressively lighter colors A single realisation of three-dimensional Brownian motion for times 0 ≤ t ≤ 2 Brownian motion or pedesis (from Greek: πήδησις /pɛ̌ːdɛːsis/ "leaping") is the random motion of particles suspended in a fluid (a liquid or a gas) resulting from their collision with the quick atoms or molecules in the gas or liquid. The mathematical model of Brownian motion has numerous real-world applications. History[edit] Einstein's theory[edit] where J = ρv. .

Boson Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Photons émis dans le faisceau cohérent d'un laser. Le fait qu'une particule soit un boson ou un fermion a d'importantes conséquences sur les propriétés statistiques observables en présence d'un grand nombre de particules : les fermions sont des particules qui obéissent à la statistique de Fermi-Dirac alors que les bosons obéissent à la statistique de Bose-Einstein. Dans le cas des bosons, cette statistique implique une transition de phase à basse température, responsable notamment de la superfluidité de l'hélium ou de la supraconductivité de certains matériaux. Plus généralement, les bosons montrent une tendance à s'agréger lors des processus d'interaction entre les particules, comme lors de l'émission stimulée de lumière qui donne lieu au laser. Historique[modifier | modifier le code] Le terme de boson provient du nom du physicien indien Satyendranath Bose et aurait été utilisé pour la première fois par Paul Dirac[1]. (de) S.N.

Mouvement d'un particule chargée dans un champ électromagnétique (animation Flash) Manipulons la figure... Une particule chargée est soumise à l'action d'un champ électrique et d'un champ magnétique uniformes et indépendants du temps, ainsi qu'à une force de frottement "fluide", de coefficient k. L'équation générale de ce mouvement est de la forme : Panneaux de contrôle Une série de curseurs permettent de faire varier : la vitessse initiale V0 (ses 3 composantes) le coefficient de frottement k la masse m la charge q le champ magnétique B//Ox le champ électrique E//Oz Appuyer sur pour une remise à zéro. Le curseur circulaire est là pour faire varier l'angle de vue. 3 boutons permettent de choisir un plan de base. Un petit curseur permet de modifier la cadence de l'animation (nombre d'itérations par image) et de l'adapter à la puissance de l'ordinateur. Enfin les deux boutons permettent de réinitialiser ou de stopper/redémarrer l'animation. Un rafraîchissement de l'écran s'opère automatiquement de temps en temps. Manipulation Champ électrique E seul Champ magnétique B seul

Brevet secret us pour transmettre gratuitement de l'electricité sans aucun cable ni central "Power Beaming System." United States Patent Number: 5,068,669 Date of Patent: November 26, 1991 Inventor: Peter KOERT and James Assignee: APTI, Inc., Los Angeles, Ca. Ce brevet décrit un système permettant de transmettre, par ondes électromagnétiques, l'énergie nécessaire à un équipement situé à distance. L'invention consiste à émettre un signal électromagnétique à très haute fréquence, au moins 10 GHz selon KOERT, en direction de l'appareil à alimenter, ce dernier étant équipé d'un ensemble d'antennes de réception pour recevoir et redresser le signal en une source d'énergie DC. testé ce concept au début des années 90 en maintenant en vol, pendant 10.000 heures à 80.000 pieds et sans carburant, un petit avion alimenté par l'énergie électrique DC redressée à partir d'un rayonnement micro-onde dans l'axe duquel il évoluait. Figure 14. technique de transport d'énergie Source: U.S. "Power Beaming System with Printed Circuit Radiating Elements having Resonating Cavities." Date of Patent: June 8, 1993

Particules Hadron Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les particules constituant un hadron sont appelées de manière générique partons. Les quarks (ou antiquarks) présents dans le hadron tout le long de son existence sont appelés quarks de valence, à l'opposé des particules (paires quark-antiquark et gluons) qui apparaissent et disparaissent en permanence dans le hadron, du fait de la mécanique quantique, et qui sont appelées particules virtuelles. Hadrons communs[modifier | modifier le code] Les hadrons communs sont classés selon leurs constituants en différentes sous-familles : Mésons : hadrons bosoniques (voir boson), formés par des configurations de paires quark/antiquark.Baryons : hadrons fermioniques (voir fermion), formés de trois quarks. Hadrons exotiques[modifier | modifier le code] D'autres formes de hadrons ont été imaginées par les théoriciens mais, pour la plupart, elles n'ont pas encore été observées. Résonances hadroniques[modifier | modifier le code] Portail de la physique

0 - Les particules élémentaires (proton, électron, neutron) Le proton Le proton a été découvert par le physicien britannique Ernest Rutherford en 1919. Le proton est une particule chargée positivement. Chaque proton a une charge de 1+. Le proton est situé dans le noyau de l’atome. La masse réelle du proton est d’environ 1,673 x 10-17 kg, ce qui est un peu moins que la masse du neutron. Contrairement aux électrons, les protons ne peuvent pas être éjectés de l'atome. En effet, dans le tableau périodique, chaque atome possède son propre numéro, le numéro atomique, associé à son nombre de protons. Le numéro atomique est le numéro que l’on attribue à chaque atome. L’électron L’électron a été découvert par le physicien britannique J.J. L’électron est une particule chargée négativement. Chaque électron a une charge de 1-. La masse réelle de l’électron est d’environ 9,11 x 10-31 kg. Dans un atome neutre, on dénombre autant d’électrons que de protons. Le neutron Le neutron a été découvert par le physicien britannique James Chadwick en 1932. Résumé

Ondes ou particules? | Jean-François Cliche | La science au quotidien Partons d'une chose que tout le monde connaît: la lumière. La lumière, comme on l'a souvent vu dans cette rubrique, est une onde électromagnétique, c'est-à-dire de l'énergie électrique et magnétique qui se propage dans l'espace, un peu comme une vague à la surface de l'eau. Quand une charge électrique est accélérée ou change de direction (si on «brasse» un électron, par exemple), cela dérange le champ électromagnétique en un point de l'Univers et crée ainsi une «vague électromagnétique» - à la manière d'un caillou qui, jeté à l'eau, en dérange la surface. De la même façon, on croit que l'accélération de toute masse aurait un effet un peu similaire, en créant des ondes gravitationnelles. Celles-ci seraient une alternance de compression et d'étirement de l'espace-temps. Invraissemblances Maintenant, dans l'univers en apparence un peu bizarre qu'est la mécanique quantique, il arrive que des ondes se comportent comme des particules, et vice-versa. Des extrêmes Histoire à suivre, donc...

Related: