background preloader

Drones d’hacktivistes

Les drones sont partout. À l'origine utilisés par les militaires, ces engins sont détournés de leur usage, en particulier par des activistes de tous poils : hacktivistes, défenseurs de la nature ou des droits de l'homme, artistes et même journalistes. Surveiller les surveillants, en détournant leurs dernières marottes techniques : après les caméras de vidéosurveillance, les drones sont à leur tour mis au service de l’activisme, voire de l’hacktivisme. On pourrait également qualifier ces détournements d’artivisme, cette façon d’utiliser l’expression artistique pour porter un message politique. Il semblerait que le premier projet de ce type remonte à 2004, du moins selon l’artiviste autrichien Konrad Becker qui s’en est occupé dans le cadre du projet Netbase. Son nom de code ? Eyes in the sky, democracy in the street. “Des yeux dans le ciel, la démocratie dans la rue”. Il a été déployé en public en mai 2004 à Vienne. Hacker les communications Buzz vidéo de Pologne Drone journalism

http://owni.fr/2012/03/09/drones-dhacktivistes/

Related:  zigueLES DRONESDronesOutils numérique/Tuto

Drones d’intérêt général Des drones fabriqués en Bretagne pour équiper les opposants syriens, les aider à communiquer entre eux et témoigner des exactions du régime de Bachar el Assad. C'est le projet du collectif de hackers Telecomix. Ce week-end ils rencontraient des ONG pour se concerter sur cette opération en Syrie. Le drone Ce samedi , au Salon des solidarités à Paris, un drôle d’engin vrombissait entre un stand de Médecin du Monde et une échoppe de bijoux équitables : un drone miniature, présenté dans le cadre d’une rencontre “hackers et ONG“. La bestiole vient tout droit de Bretagne, où une poignée de membres du collectif d’hacktivistes Telecomix s’est attelé à son développement. Quel drone choisir ? Le guide d'achat complet De 30 à 1400 euros : tout savoir sur les drones de loisirs Les drones de loisirs sont sortis des boutiques ultraspécialisées pour rejoindre les rayons des grandes surfaces. On en trouve désormais à des prix ultralégers, pour à peine 25 €. Bien évidemment, plus on progresse, plus on brûle de prendre les commandes d’un drone encore plus puissant, plus rapide. Les prix peuvent alors grimper jusqu’à des sommes impressionnantes, et l'arrivée du Mi Drone de Xiaomi, qui promettait un prix plancher, n’a pas changé la donne en matière de drones de milieu et haut de gamme.Mais un drone, ça sert à quoi, finalement ?

Militantisme citoyen : et si on foutait un « Joyeux Bordel » ? Manifestation de "cyclo-nudistes" en juin 2008 à Paris - (c) Flickr/Philippe Leroyer À mi-chemin entre le « Manifeste du farceur » et le « Manuel d’entraînement aux pratiques émancipatrices », Joyeux Bordel reflète l’essence même du mouvement Beautiful Trouble. Mot d’ordre ? Utiliser la contestation créative comme arme de changement massif. Paru en 2012, le livre vient d’être traduit en français aux éditions Les Liens qui Libèrent. Incontournable ! Les minidrones à la conquête des ouvrages d'art Les minidrones ont beaucoup à apporter aux industriels. Loin de se cantonner aux applications militaires, ils peuvent en effet apporter des solutions concrètes dans de nombreux secteurs. Pour en apporter la preuve, le Centre d'essais et d'études pour modèles autonomes (CEEMA) a récemment organisé avec le pôle Pégase une journée de démonstration à Pourrières, dans le Var. Centrée sur l'utilisation des drones dans le génie civil et l'inspection des ouvrages d’art, cette réunion faisait suite à une première journée de démonstration de l'usage des drones dans les marchés de la sécurité civile quelques mois plus tôt. Les drones peinent à se faire une place dans l'industrie. Les acteurs ne manquent pourtant pas en France.

L'incroyable nEURON, drone de combat Français Les F-18, les F-35, il n'y en a que pour eux, alors que la France (plus largement l'Europe) excelle dans le domaine de l'aviation militaire. En témoigne le superbe nEURON, drone de combat. Cocorico. La Direction générale de l’armement a terminé la phase de tests de furtivité du nEURON, conçu de toute pièce par Dassault Aviation. Et attention, ce joujou n’évolue pas dans la cour des petits, avec son aérodynamique similaire au bombardier Northrop Grumman B-2 Spirit. Il embarque pas moins d’une dizaine de technologies améliorant sa furtivité, gérant les phases de décollage ou d’atterrissage ou son insertion potentielle dans le trafic aérien.

m.mac-astuce1 Le DJI S900 hexacopter est un drone prêt à voler et à capturer le summum de la photographie aérienne. Si vous cherchez un drone professionnel pour des inspections, agricole de précision, la photographie, la cinématographie, l'arpentage et plus, le S-1000 est le produit pour vous. S1000 fournit de grandes quantités de propulsion tout en améliorant l'efficacité énergétique. Le DJI est équipé du contrôleur de vol A2, il garantit la stabilité du drone en cas de perte d'un rotor. La marine américaine teste avec succès un canon laser capable d'abattre les drones TESTS. "Les démonstrations opérationnelles qui ont eu lieu de septembre à novembre 2014 à bord du navire USS Ponce ont été historiques" clame un communiqué de la Navy (les forces navales américaines), publié mercredi 10 décembre 2014. "Non seulement parce qu'ils ont montré que le dispositif était opérationnel depuis un navire, mais aussi parce que ce laser LaWS fonctionne sans problème même contre des bateaux équipés des systèmes de défense actuels" poursuit la Navy.

Une « maison » pour les lanceurs d’alerte Transparency International France veut créer un lieu d’accueil, de dialogues et de soutien pour ces citoyens qui défendent l’intérêt commun au risque de voir basculer leur vie. Comment mieux protéger les lanceurs d’alerte ? Comment, au-delà du nécessaire renforcement d’un dispositif législatif encore trop éclaté et lacunaire pour être efficace, mieux accompagner ces citoyens qui sonnent l’alarme au nom de l’intérêt général au risque de leur emploi et de leur équilibre de vie ? Précisions sur la loi et les drones… EDIT : ce post est désormais caduque. Il est remplacé par celui-ci. L’agitation des médias sur un sujet d’actualité, avec effet boule de neige, conduit très souvent les journalistes, les blogueurs, et les commentateurs à asséner des phrases-choc. C”était le cas, ces derniers jours, avec le fait-divers du pilote nancéien. Voici quelques affirmations que nous avons rencontrées ces derniers jours dans les médias, lues ou entendues. Vraies ou fausses ?

Related: