background preloader

René Guénon , une intuition de la verite, de l'initiation, des symboles et de l'esoterisme

René Guénon , une intuition de la verite, de l'initiation, des symboles et de l'esoterisme
Related:  Belles personnes

Denise Desjardins et le bonheur d'être soi-même Denise Desjardins et le bonheur d'être soi-même De Swâmi Prajnânpad à Mâ Ananda Mâyi, à Swâmi Ramdas et à sa Sainteté Karmapa, Denise Desjardins, qui fut la compagne et la collaboratrice d’Arnaud Desjardins, a vécu auprès des plus grands maîtres du siècle dernier. Ces gourous avaient alors attiré à eux un certain nombre d’Occidentaux. Denise Desjardins : Je l’ai écrit pour insister sur un point essentiel de l’enseignement de Swâmi Prajnânpad : le nettoyage de l’inconscient (chitta chudi). À supposer que nous nous attaquions seuls à nos blindages, quels conseils nous donneriez-vous ? Avons-nous quelque chance aujourd’hui de rencontrer des maîtres tels que Mâ Ananda ou Swâmi Prajnânpad ? D. Vous dites que connaître sa vérité intérieure n’a pas de prix. Publié par Acouphene

Oeuvre de René Guénon Ma Anandamayi Sri Sri Ma Anandamayi 30 Avril 1896 - 27 Aout 1982 Extrait du livre "Cent paroles de Sri Ma Anandamayi de Bithika Mukerjee 1995" Ma Anandamayi est largement reconnue aujourd'hui comme une personnalité de grande élévation spirituelle. Elle naquît il y a une centaine d'années et quitta son corps à 86 ans, pourtant, ces limites ne peuvent être considérées comme ayant conditionné son absolue liberté d'être exactement elle-même en toutes circonstances. En général le sourire inimitable de Sri Ma désarmait toutes les questions concernant son identité. "quelle question enfantine vous me posez, les gens ont des visions différentes de dieux et de déesses (en moi) selon leur prédilections. Pourquoi ne regardez-vous pas les choses de cette façon: les désirs ardents (des chercheurs de vérité) ont causé ce corps. Nous pensons tous que le sol de l'inde (Bharatvarsha) est saint. Sri Ma reste toujours avec nous sous la forme de ses paroles impérissables, dont les plus précieuses sont:

SYMBOLOS: Revue Internationale de : Art - Culture - Gnose Etty Hillesum Ester "Etty" Hillesum (Middelburg, 15 de enero de 1914 – Auschwitz, 30 de noviembre de 1943) fue una joven judía neerlandesa que mantuvo un diario durante la Segunda Guerra Mundial. El libro tuvo gran resonancia en Holanda y es considerado un documento de gran valor. Ha sido traducido a varios idiomas. Infancia y juventud[editar] Su nombre era Ester y había nacido el 15 de enero de 1914 en Middelburg, donde su padre, el doctor Louis Hillesum, enseñaba lenguas clásicas. El padre de Etty era un gran estudioso. Etty y sus hermanos eran muchachos muy inteligentes y dotados. Estallido de la guerra[editar] Etty, en Ámsterdam, obtuvo su primer diploma en jurisprudencia, y luego se inscribió en la facultad de lenguas eslavas. El 15 de julio de 1942, gracias al interés de algunos amigos, Etty encontró trabajo como dactilógrafa en una de las secciones del Consejo Hebraico. En el campo de concentración[editar] Las amenazas y el terror crecen día a día. Prisionera[editar] Ejecución[editar] Film[editar]

Projet René Guénon Paula Davis-Laack: Dix choses que les gens heureux font différemment des autres "Aperçu sur la crise du monde moderne" de René Guénon Puisque le nom de ce blog est directement inspiré des connaissances contenues dans le livre "la crise du monde moderne", il nous semblait naturel d'inaugurer celui-là par un article concernant celui-ci, à la fois pour donner à nos (hypothétiques pour le moment) lecteurs une idée de l'immensité spirituelle et conceptuelle d'un tel ouvrage, enfin, afin de rendre hommage à celui qui sut si brillamment rendre limpide ce qui semblait si compliqué. Difficile de présenter un ouvrage si célèbre parmi les initiés, si difficile qu'il faut éviter à son sujet les lapalissades et autres banalités. Travail compliqué. Si l'impression générale est que tout et le contraire de tout a été écrit au sujet de René Guénon, il reste un génie méconnu, un génie que l'intelligentsia croit orgueilleusement connaître, un génie qu'il faut lire pour outrepasser tous les discours vains à son sujet. Parler de "la crise du monde moderne" et non du reste de son œuvre n'est pas un choix arbitraire. Si R.

Livres - Relations et Connaissance de soi par Paul Pujol Correspondances à propos des enseignements de J.Krishnamurti. 17 textes sur des sujets importants, tel que la peur, le conditionnement, la perception, qu'est-ce qu'apprendre? Et aussi, la relation avec J.Krishnamurti. Un cheminement et une plongée vivante dans le mouvement et le fonctionnement de l'esprit. Quatriéme de couverture Nombreux sont ceux qui connaissent J.Krishnamurti, et qui étudient ses "enseignements".Il existe dans cette étude des thèmes délicats à comprendre et à aborder, en veillant naturellement à ne pas tomber dans un pur intellectualisme qui serait stérile. L'écoute véritable des questions est sans doute la chose qui importe le plus, il faut garder à l'esprit ce doute, savoir dire "je ne sais pas, je n'ai jamais abordé ce problème..." Il existe une compréhension profonde qui n'est pas sous les diktats de la volonté humaine, une vision directe qui possède un caractère de liberté et aussi un certain mystère dans son fonctionnement. Pour commander le livre sur ce site :

Le préjugé classique. - Le blog de Abdoullatif Nous avons déjà indiqué ce que nous entendons par le « préjugé classique » : c’est proprement le parti pris d’attribuer aux Grecs et aux Romains l’origine de toute civilisation. On ne peut guère, au fond, y trouver d’autre raison que celle-ci : les Occidentaux, parce que leur propre civilisation ne remonte en effet guère au delà de l’époque gréco-romaine et en dérive à peu près entièrement, sont portés à s’imaginer qu’il a dû en être de même partout, et ils ont peine à concevoir l’existence de civilisations très différentes et d’origine beaucoup plus ancienne ; on pourrait dire qu’ils sont, intellectuellement, incapables de franchir la Méditerranée. Du reste, l’habitude de parler de « la civilisation », d’une façon absolue, contribue encore dans une large mesure à entretenir ce préjugé : « la civilisation », ainsi entendue et supposée unique, est quelque chose qui n’a jamais existé ; en réalité, il y a toujours eu et il y a encore « des civilisations ».

Related: