background preloader

21 hacks pour un Wordpress sans plugin

21 hacks pour un Wordpress sans plugin
Au mois d’Août dernier, j’ai publié une liste de 21 plugins WordPress inutiles, mal conçus ou pas assez optimisés. J’ai eu pas mal de retours allant de l’insulte au remerciement, et beaucoup m’ont demandé quelles alternatives je pouvais proposer. En conséquence, je ne pouvais pas faire l’impasse sur un article avec 21 hacks pour 21 plugins WordPress inutiles. Je vais me répéter à plusieurs reprises, puisqu’un des avantages de mes hacks est simple : un élément codé en dur en html sera toujours plus rapide que le même code généré en php et avec une requête en base de données. Pour remplacer les plugins de statistiques Google Analytics et WordPress » Google Analyticator et Ultimate Google Analytics Ces plugins servent à installer de manière automatique le code de Google Analytics sur WordPress. Voici le code de base de GA, où XXX est l’identifiant de votre profil : Au passage, on peut même le compresser un peu pour un peu plus de rapidité, ce qui donne : L’intérêt face au plugin : » Wp-minify <? Related:  Coding - PHP & ...WP

Comment mettre en place un multi header sur Wordpress Chers amis lecteurs, voici un petit tutoriel tout simple, qui pourra vous êtres utile si un jour, comme moi, vous décidez de créer un multi header sur votre blog WordPress et que vous n’avez pas envie d’y passer le réveillon (ou plutôt le weekend de Pâques, vu la date !). Je vous montre d’emblée le résultat, il s’agit des différents headers de mon nouveau site Marque Express, un site de vente de marques déposées que je viens tout juste de mettre en ligne : Parce que figurez vous que cette petite fantaisie m’a bien pris 5h de recherches tout azimut sur Google, alors qu’en fait c’est juste ultra simple. A ce propos, je me pose toujours la question de savoir pour qui sont faits les tutoriels ? Est-ce pour des gens qui connaissent déjà la manip ? Ou est-ce pour des gens comme moi qui ne la connaissons pas ? Car je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais la plupart des tutoriels sont super sauf qu’ils commencent à la lettre « C » et finissent à la lettre « Y » ! C’est parti mon kiki : 1. 2. 3.

Référencer WordPress en 15 minutes A l'occasion du 1er SEOCamp Day à Nantes, j'ai eu l'occasion de réaliser une conférence de 15 minutes sur le référencement naturel de WordPress. 15 minutes, c'est très court, mais amplement suffisant pour réussir à référencer convenablement ce CMS. La preuve... Référencer WordPress Il fallait faire vite pour traiter un maximum d'éléments à optimiser en donnant des conseils aux novices et aux personnes déjà bien rodées sur WordPress. L’exercice était donc vraiment intéressant pour moi. Configurez proprement votre site Commencez par paramétrer votre blog WordPress ainsi: Des URLS courtes, avec /%postname%/N'afficher que l'extrait des articles dans le flux RSS.Activez les pings et les trackbacks de WordPress (et modérez ceux que vous recevez)Scindez vos articles avec la balise More.Évitez d'utiliser trop de mots clés, et choissisez les bien ! Les plugins indispensables Ensuite, il vous faudra installer et configurer plusieurs addons que je juge indispensables: Quelques tutoriels intéressants

14 astuces indispensables pour sécuriser votre site WordPress La sécurité d’un site WordPress n’est pas à prendre à la légère. Se faire hacker peut arriver à n’importe qui et ces 14 conseils vous permettront de limiter les dégâts potentiels. C’est quand tout fonctionne correctement qu’il faut mener des actions de prévention ! #1 – Sauvegarder intégralement et régulièrement votre site WordPress Avant toute intervention, faites une sauvegarde régulière de votre site WordPress. Votre base de données MySQL ;Votre compte FTP ; Il se peut que votre hébergeur dispose d’un système de sauvegarde intégrale directement accessible via cPanel par exemple. Vous pouvez également avoir recours au système de sauvegarde dans le cloud proposé par Automattic – l’organisation en charge de WordPress, qui s’intitule VaultPress. N’oubliez pas de mettre en place un système de sauvegarde automatique de votre base de données MySQL. #2 – Tenez votre site WordPress à jour Chaque mise à jour du cœur de WordPress apporte des correctifs de sécurité. WP Security Scan Sur le même thème

Admin Wordpress : le guide WordPress est un outil puissant, mais son administration laisse parfois à désirer. Certains menus et pages manquent d’ergonomie ou contiennent trop d’informations. Pour corriger ou adapter ce CMS, tout est passé en revu dans ce guide : tri des colonnes, personnaliser l’affichage, supprimer des blocs, … Avant-propos Cet article contient beaucoup de modifications de l’administration de WordPress, et presque tout se passe dans le fichier functions.php. Le dashboard de WordPress Conseils d’utilisation Commençons par quelques conseils d’utilisation. Ce menu va vous permettre de personnaliser facilement et rapidement vos pages. activer ou désactiver les blocs présents sur la page d’accueil de l’administration WordPress ou sur les pages de rédaction: modifier le nombre d’articles, de pages ou de mots clés affichés en même temps. En dehors des « Options de l’écran », il existe d’autres boutons utiles. Réduire les blocs (ou widgets): Les déplacer avec un glisser/déposer: Titre du widgetContenu

Create WordPress Single Template for a Specific Category or Custom Post Type – Stanhub It happens to me so often, so I decided to share it on my blog. Imagine you need to create a custom template for a WordPress Page, or Category, or Post Type for example. You can do this in a few pretty easy ways by creating custom files like page-slug.php or page-ID.php, etc. But what if you want to create a custom template for WordPress Posts, which belong to a specific category for example. You can’t just create single-catname.php. Here’s how to create a custom post template for a specific category: What you have to do is just copy and paste this code in your functions.php file and don’t forget to change ‘category-name’ to the name of the category you are aiming and, of course, change ‘/single-template.php’ to your post template file for this category. And here’s another snippet, if you need to create a custom post template for a specific custom post type: <? Hope this is going to help someone.

WordPress et le référencement en Ajax Je vais vous présenter une technique que j'utilise depuis quelques temps sur plusieurs sites, pour rendre facilement indexable du contenu appelé en ajax, sous WordPress. Cette méthode ne nécessite pas de déployer un "headless browser" comme dans l'article sur "Le référencement de l’Ajax avec un Headless Browser". De plus, elle est relativement simple à mettre en place. Par contre, il faut que le site soit conçu de façon à ce que single.php ne soit pas utilisé dans le template, comme par exemple dans le tutoriel pour "Mettre en place une navigation Ajax dans WordPress". Pour illustrer cet article, je vais prendre comme référence le site d'artplaTV, où tous les contenus du site sont chargés en ajax, sur la home. Le référencement de l'Ajax et WP Dans un thème WordPress en ajax normalement conçu, l'internaute n'a pas d'accès naturel aux pages d'article (générées via single.php). Par exemple ici, les pages de contenu et les articles s'affichent sur la home. Les modifications dans WordPress

Bloquer l'accès aux répertoires de votre installation de WordPress Par défaut, WordPress stocke vos données multimédias dans un dossier /wp-content/uploads/ qui est accessible en saisissant l’URL dans un navigateur Internet. N’importe quelle personne mal avisée peut donc afficher le contenu de ces répertoires susceptibles de contenir des données personnelles. Réglons ce problème de sécurité sans plus tarder en intervenant dans le .htaccess. N.B : notez que cette astuce fonctionne pour n’importe quel serveur Apache et que le choix du CMS – WordPress en l’occurrence, n’a aucun rapport. Cette astuce va nous permettre d’interdire le listage d’un répertoire et donc de son contenu présent sur votre serveur FTP. Notons toutefois que certains dossiers sensibles comme /wp-content/themes et /wp-content/plugins ne sont pas accessible via l’URL car ils contiennent un fichier index.html. A l’aide d’un client FTP comme FileZilla, Cyberduck ou Transmit, connectez-vous à la racine de votre installation de WordPress. En fin de fichier, rajoutez la ligne de code suivante :

Supprimer les widgets du tableau de bord WordPress Dès son installation, le tableau de bord de WordPress est composé de 7 widgets. Or, chacun d’entre nous ne trouve pas forcément une utilité à chacun de ces widgets, comme par exemple pour celui des « Brouillons récents ». Copiez le code ci-dessous dans le fichier functions.php pour supprimer l’intégralité des widgets présents par défaut dans le tableau de bord de WordPress. Afin de faciliter la reconnaissance des différents widgets, chaque ligne du code est commentée avec le nom du widget qui sera supprimé. Wordpress: une page de maintenance personnalisée avec votre thème 5 Flares Filament.io 5 Flares × Date de la dernière modification: 4 janvier 2014 Certes, cela ressemble à un marronnier style sujet bateau pour grappiller quelques visites mais si vous arrivez ici c'est probablement parce qu'il n'y a pas pléthore de réponses à cette simple question : comment personnaliser et (surtout) habiller avec le thème installé sur votre site la page de maintenance standard (et désespérante) de WordPress ? La page de maintenance de WordPress Petit rappel : lorsque vous procédez à une mise à jour de votre site, pour installer une nouvelle version de WordPress ou une extension, celui-ci passe automatiquement en “mode maintenance”. Techniquement et synthétiquement, pour ceux que cela intéresse, lorsque WordPress détecte le lancement d'une installation ou d'une mise à jour, il fait deux choses avant de l'exécuter: Et c'est là que nous entrevoyons la solution, ou le début d'une des solutions… Les solutions pour modifier le message de maintenance WP 1. 2. <? Conclusion

Construire un site de presse avec Wordpress ? Créer un espace réservé aux membres avec WordPress Comment permettre à mes partenaires, clients ou autres membres privilégiés, d’accéder à du contenu qui leur est spécifiquement dédié ? La réponse consiste à créer un espace membre fonctionnant sur la base des utilisateurs enregistrés tout en maîtrisant de A à Z votre image de marque. Pré-requis Lorsqu’on envisage la création d’un espace réservé, il est important de prendre en considération 2 aspects essentiels : Vous devez proposer un système d’enregistrement automatisé pour vos utilisateurs qui pourront alors se connecter sur votre site via un système de login traditionnel. Pour traiter ces 2 aspects, nous ferons appel à 3 plugins gratuits et parfaitement fonctionnels : Member Access : comme son nom l’indique, ce plugin permet de définir directement dans l’éditeur d’articles ou de pages si le contenu en question est visible de tous ou uniquement des utilisateurs enregistrés ; Member Access Plugin pour créer un espace membre avec WordPress. Mise en place de l’espace membre Sur le même thème

Personnaliser son administration Wordpress sans plugin Dans la continuité de mon article pour rendre son WordPress plus social sans plugin, je vais vous présenter aujourd’hui différents snippets qui vous permettront de personnaliser votre administration WordPress rapidement et sans prise de tête. Cela pourra notamment vous être utile si vous gérez un site communautaire avec des utilisateurs qui doivent se connecter à l’admin WP. La barre d’administration Changer le logo dans la barre d’administration Pour remplacer le petit logo WordPress “W” en haut à gauche de votre administration par le votre, voici le code à ajouter au functions.php : Il faudra remplacer l’image custom-logo.gif par le logo de votre site et veiller à respecter la taille (28px max de hauteur). Ajouter des liens personnalisés dans la barre d’administration Toujours dans le fichier functions.php, insérer ce bout de code que vous pourrez personnaliser comme bon vous semble : Supprimer la barre d’administration à tous sauf aux administrateurs 1. show_admin_bar(false); 2. What else?

WordPress local dev tips: DB & plugins | Mark on WordPress Running a WordPress site on your local machine is a great way to do development. I’ve taken advantage of this to do development while on flights (and yes, I realize that in about 5 years it’s going to seem positively quaint that there used to be flights without Internet access). Today, I’d like to tackle two common issues when running a WordPress site locally: Handling differing database connection detailsHandling plugins that can’t or shouldn’t run on a localhost My assumptions: You have your site in a Git repositoryYou have a working LAMP/MAMP/WAMP/whatever setup.You already know how to do a mysqldump and import that dump to your local machine Database connection details Your database user and password are (or should) be different on your localhost than they are on your production environment. Here’s how to do it. Ignore the WP_LOCAL_DEV define… I’ll explain that later. Now open up your .gitignore file. There. But what if you want to override other defines locally? Like this: Like Loading...

Optimiser les performances dans Wordpress

Related: