background preloader

La Domination masculine

La Domination masculine
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Domination masculine[1] est un livre de Pierre Bourdieu, publié en 1998, aux Éditions du Seuil, dans la collection Liber. Pierre Bourdieu y développe une analyse sociologique des rapports sociaux entre les sexes, qui cherche à expliquer les causes de la permanence de la domination des hommes sur les femmes dans toutes les sociétés humaines. Le livre s'appuie en particulier sur une étude anthropologique de la société berbère de Kabylie. Présentation[modifier | modifier le code] Lors de débats ou de discussions, on observe ainsi que les femmes se font plus souvent couper la parole que les hommes[2] ; si elles réagissent de manière agressive, le groupe fera savoir que ce n’est pas souhaitable (par exemple, en traitant la femme de « harpie », en l’accusant de « perdre ses nerfs », en qualifiant sa réaction d’« hystérique »), tandis qu’un tel comportement chez un homme sera beaucoup plus accepté. Critique[modifier | modifier le code] Related:  alimoubahMon Libraire va être content !

Pierre Bourdieu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « bon article ». Pour les articles homonymes, voir Bourdieu. Pierre Bourdieu Pierre Bourdieu (1930-2002) est l'un des sociologues français les plus importants de la deuxième moitié du XXe siècle et qui, à la fin de sa vie, devint, par son engagement public, l’un des acteurs principaux de la vie intellectuelle française. Son œuvre sociologique est dominée par une analyse des mécanismes de reproduction des hiérarchies sociales. L’œuvre de Bourdieu est ainsi ordonnée autour de quelques concepts recteurs : habitus comme principe d’action des agents, champ comme espace de compétition sociale fondamental et violence symbolique comme mécanisme premier d’imposition des rapports de domination. Biographie[modifier | modifier le code] Il est le père du réalisateur Emmanuel Bourdieu. Études[modifier | modifier le code] Début de carrière[modifier | modifier le code] Il fait d'abord partie d'une petite section qui garde un dépôt d'essence.

La Philosophie dans le boudoir Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Philosophie dans le boudoir ou Les instituteurs immoraux est un ouvrage du marquis de Sade, publié en 1795. Le sous-titre est Dialogues destinés à l'éducation des jeunes demoiselles. Résumé[modifier | modifier le code] Étude de l'œuvre[modifier | modifier le code] Un enseignement en alternance[modifier | modifier le code] Le livre n’est pas qu’une longue description de gestes et d’actions. La théorie[modifier | modifier le code] Au-delà de la crudité du texte et de son thème libertin, on y trouve une diatribe philosophique, presque un appel aux armes, mettant en lumière les idées du Marquis par rapport à la liberté, la religion, la monarchie, et les mœurs. La réflexion libertine exposée par Sade part du principe que la Nature régit l’univers et ses composants. « Puisque nous croyons un culte nécessaire, imitons celui des Romains. » À partir de ce principe, la Société perd évidemment tous ses droits. La pratique[modifier | modifier le code]

D’une « théorie du genre » qu’ils font semblant de mal comprendre… | Ladies & gentlemen Le Figaro s'en frotte les mains, que dis-je, s'en lèche les babines, ce matin : les agité-es de la Manif Pour Tous reviennent en "saison 2" avec un "nouveau cheval de bataille" et ça promet : à la rentrée, ils entreront officiellement en guerre, milices de parents outrés et "comités de vigilance" en ordre de marche contre ce qu'ils appellent la "diffusion subreptice" de la "théorie du genre" dans les crèches et les écoles. Non, non, ce n'est pas une "diffusion subreptice", c'est un projet assumé de société Pourquoi "subreptice", d'abord? La volonté politique est claire, et on ne va pas s'en plaindre. "Tu sais ce que ce sera?" "Un enfant, j'espère!" Homme ou femme? "Et tu sais ce que c'est?" Distinguer le sexe du genre, pour distinguer le prétendu "naturel" des constructions socio-culturelles Voilà, c'est juste ça, mesdames et messieurs les hérissé-es d'une "théorie du genre" que vous faites semblant de mal comprendre! Le sexisme, une perte de chance Le sexisme ne fait de bien à personne.

Biographie Edith Penrose Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Edith Penrose ( - ) est une économiste anglaise née aux États-Unis, réputée pour la publication d'un ouvrage intitulé "The Theory of the Growth of the Firm", qui décrit les multiples manières (et la rapidité) par lesquelles les firmes modernes croissent. Il s'agit d'une contribution importante au monde de l'économie et du management par l'une des premières femmes à avoir influencé significativement ces domaines. Elle est également une spécialiste reconnue du monde de l'économie du pétrole, auteure de plusieurs ouvrages. Elle est par ailleurs mère de trois enfants. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et voyages[modifier | modifier le code] Edith Tilton est née à Los Angeles le 15 novembre 1914. En 1944, elle épouse Ernest Penrose, titulaire d'une Chaire d'économie à Johns Hopkins. Sa contribution principale : The Theory of the Growth of the Firm[modifier | modifier le code] Une des fondatrices du management moderne?

Les quatre mystères du monde - (Colombine) Le premier mystère du monde est celui de la nature des lois de la physique. On pense à une structure rayonnant à partir d’un point unique, point de départ dont la seule caractéristique perceptible est une symétrie absolue, et cette symétrie se dilue et se dissipe au fur et à mesure que l’univers se révèle à l’observateur humain. Le deuxième mystère est celui de la vie. Le troisième mystère réside dans le rôle du cerveau. La seule manière de représenter l’une ou l’autre de ces trois structures dans un format que l’esprit (ou le cerveau ?) Pratiquement tout ce que nous voyons en mathématiques aujourd’hui a évolué sous l’influence du premier de ces trois mystères. Et voici qu’apparaît le quatrième mystère, celui de la structure mathématique. Misha Gromov, dans Les Déchiffreurs.

La libération sexuelle: une supercherie pour exploiter sexuellement les femmes Un extrait des Femmes de droite d’Andrea Dworkin (Montréal, Les Editions du remue-ménage, 2012, pp. 93-104) Source : La révolution sexuelle, le droit à l’avortement, la gauche et les femmes – Andrea Dworkin « Norman Mailer a noté, durant les années soixante, que le problème de la révolution sexuelle était d’être tombée entre les mauvaises mains. Il avait raison. Elle était entre les mains des hommes. L’idée à la mode était que la baise était une bonne chose, tellement bonne que plus il y en avait, mieux c’était. La philosophie de la révolution sexuelle date d’avant les années soixante. Les filles étaient de véritables idéalistes. Le radicalisme sexuel était alors défini de façon classiquement masculine : nombre de partenaires, fréquence des rapports, variété de sexe (par exemple, le sexe collectif), degré d’enthousiasme à y participer. Espérer cette égalité n’en fit pas une réalité. Ou, pour citer Robin Morgan en 1970 : « Nous avons rencontré l’ennemi et il est notre ami.

"L'acteur et le système" Les contraintes de l'action collective Seuil 1977 Copyright : Le contenu de cette page a été copié (social.subject-line.com/t2337-topic). Sommaire I Le livre : FICHE de LECTURE - SYNTHÈSE II - CRITIQUE - Pistes de réflexion I - Le livre : FICHE de LECTURE - SYNTHÈSE Michel Crozier et Erhard Friedberg définissent ce livre comme un manuel, non pas de sociologie des organisations, mais de sociologie de l’'action organisée. Cette méthode, basée sur l’'analyse stratégique, se positionne sur le plan des relations de pouvoir entre acteurs et des règles implicites qui gouvernent leurs interactions, et qui sont appelées ici « jeux ». Le pouvoir est défini comme une relation structurante caractérisée par le déséquilibre d’'une relation qui est réciproque, et par la possibilité de certains individus ou groupes d’'agir sur d’autres individus ou groupes. Michel Crozier et Erhard Friedberg mettent en avant le système à entrées multiples avec la possibilité d’'agir sur une des variables. Sujets :

Le Samouraï virtuel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Thèmes et éléments de réflexion[modifier | modifier le code] Le roman met en scène une Amérique très proche du moment présent où les sectes religieuses et les mafias prolifèrent sur fond de désorganisation de l'État fédéral américain et de la plupart des états, ce qui entraîne des flots de réfugiés. La religion du pentecôtisme est particulièrement visée car ce mouvement incite ses adeptes à « parler en langues ». Mêlant théories linguistiques sur les structures profondes du langage, mythes sumériens et hypothèses anthropologiques sur le développement des religions après Babel, le roman imagine un monde apocalyptique où un magnat qui a découvert des moyens de contrôler l'esprit humain s'en sert pour accroître son pouvoir. Tout en posant des questions sur le fonctionnement du langage, cet ouvrage repose sur l'idée que le cerveau serait sensible à des virus. Les principaux personnages[modifier | modifier le code]

Quelques réflexions sur le viol de guerre, crime contre l’humanité Ceci est un ensemble de réflexions dont je ne dirais pas qu’elles sont toutes incontestables ou vraiment abouties, mais auxquelles il me semble important de réfléchir, ensemble. En 2008, l’Organisation des nations unies a reconnu le viol de guerre comme crime contre l’humanité. Aujourd’hui, quand on pense aux viols de guerre, on pense en premier lieu à la République démocratique du Congo, RDC, où la situation est dramatique. On parle moins des viols commis par les soldats français sur les terrains de guerre, et encore moins des viols commis par les GI, les soldats américains de la seconde guerre mondiale. On ne parle pas non plus des viols organisés par les nazis dans les camps de concentration, "de peur que cela ne minimise l’horreur des camps" ? Ce crime contre l’humanité à grande échelle n’est pris en compte politiquement que lorsque cela sert les intérêts du dominant, de celui qui veut conserver le pouvoir. Le viol est donc devenu crime contre l’humanité, en tant qu’arme de guerre.

Biographie Michel Crozier From Liberpédia Michel Crozier est sociologue, né le 6 novembre 1922 à Sainte-Menehould (pron. "Menou"). Il a été admis le 14 juin 1999 à l'Académie des Sciences morales et politiques, section Morale et Sociologie. Michel Crozier est : Officier de la Légion d'Honneur. Entretien avec Hélène Renard sur Ma belle époque, premier tome de son autobiographie ( (streaming 14 mn ( - téléchargement mp3 13,3 Mo ( « Être sociologiue en entreprise », entretien avec Charles Stoessel et Eve Guillaume ( (streaming, 58 mn ( - téléchargement mp3 53,4 Mo ( « La France est-elle bloquée ? Biographie Etudes L'enseignement de la Sociologie en France L'enseignement de la sociologie à l'étranger

Mon chien Stupide Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mon chien Stupide (My Dog Stupid, un des deux récits qui composent West of Rome) est un roman de John Fante paru en 1987 (en 1985 aux États-Unis). Sujet[modifier | modifier le code] L'irruption d'un chien au comportement imprévisible, ses nouveaux propriétaires l'appelleront Stupide, dans la vie d'un romancier quinquagénaire, Henry J. Citations[modifier | modifier le code] Incipit : " C'était janvier, il faisait froid et sombre, il pleuvait." Séjour au pays des femmes Mosuo : matriarcat, collectivisme tribal, totémisme, déesse-mère et libertinage Source : JJP Voyage La dernière société matriarcale intacte Reconnus officiellement comme une branche des Naxi, les Mosuo, forment une population de plus de 30 000 individus, dans les régions de Yanyuan au Sud du Sichuan et de Ninglang au Nord du Yunnan. Aux pieds de la Montagne-Déesse et du Dieu-Montagne Les Mosuo vivent sur les rives du lac Lugu, dans le district de Yongning au Yunnan, au pied de la montagne du Lion, qu’ils appellent Ganmu, la « Montagne-déesse », et du Mont Waha, près de Yongning, appelé la « Montagne-Dieu ». Les 16 clans totémiques originels De même que les Naxi et la plupart des ethnies tibéto-birmanes, les Mosuo sont issus des anciennes tribus Qiang, dispersées dans le Nord-Ouest de la Chine actuelle. Le royaume des femmes tigres qui dirigent les clans Le Hou Hanshu décrit ainsi les habitants de la région de Yanyuan (au Sud du Sichuan) « Ils honorent les femmes, qui dirigent le clan, et brûlent les morts ». Une économie autarcique Gastronomie Mosuo La maison-mère

Biographie Rensis Likert Rensis Likert is well known in the field of conflict management. He was born in Cheyenne, Wyoming, on August 5, 1903, the son of George Herbert, an engineer, and Cornelia Zonne Likert. In 1926, he graduated from the University of Michigan, Ann Arbor. Likert continued his studies at Columbia University in New York City, earning a Ph.D. in 1932.

Related: