background preloader

Le portail de la modernisation de l'action publique

Le portail de la modernisation de l'action publique

http://www.modernisation.gouv.fr/

Related:  Méthodes agiles et politiques publiquesMAN 32 - Management des organisations publiquesAdministratif et solutionsII. Métamorphoses à vivreInstitutions Administratives

Startups d’État : l’agilité au profit de nouveaux services numériques Un cocktail inédit mêlant les pratiques des logiciels libres, l’approche agile et l’expérimentation continue sur le terrain, le tout appliqué à une mission de service public. Voilà résumé l’ADN de la startup d’Etat, un modèle expérimenté depuis deux ans par le secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP). Présentées officiellement lors de la Semaine de l’innovation publique, ces startups d’État s’appuient désormais sur un incubateur qui prend place au sein de la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC). Aux origines, la refonte de data.gouv.fr

Les dépenses de santé représentent 11,6% du PIB français Le secteur de la santé semble se remettre lentement de la crise. Dans les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les dépenses de santé sont reparties à la hausse en 2012 d'après le rapport remis ce lundi. Elles avaient fortement chuté au cours de la crise économique mondiale en 2008. Toutefois, l'organisme pointe des divergences régionales notables.

Les crématoriums peuvent-ils refuser les cercueils en carton Cercueil-carton.com Le sénateur UMP du Gard Jean-Paul Fournier s'étonne de ce que certains crématoriums refusent les cercueils en carton, pourtant moins chers que les cercueils en bois - de 100 à 400 euros, au lieu de 800 euros et plus. Dans une question écrite au ministère de l'intérieur, il rappelle que leur commercialisation est autorisée depuis l'arrêté du 12 mai 1998 portant agrément d'un matériau pour la fabrication de cercueil. "S'ils répondent à des règles strictes de sécurité et d'hygiène et à des normes également valables pour les cercueils en bois, ces cercueils n'ont aucune raison de détériorer le matériel de crémation, comme certains crématoriums le prétendent actuellement", fait valoir le parlementaire, dans sa question en date du 7 novembre 2013. Il ajoute que" dans tous les pays d'Europe", ces cercueils biodégradables sont largement utilisés, et regrette qu'en France, "ce soit aux crématoriums eux-mêmes de décider" de les autoriser ou non.

Comprendre les institutions - Découverte des institutions - Repères Cette rubrique brosse le portrait des institutions de la France définies par la Constitution de 1958. Elle est organisée autour de quatre thèmes : 1/ La Constitution de la Ve République : définit ce qu’est une Constitution, présente les raisons de l’élaboration de la Constitution de 1958, ses héritages et ses principes, mais également les principales transformations qu’elle a subie et qui ont eu un impact sur la philosophie et la pratique institutionnelle (élection du président au suffrage universelSuffrage universelDroit de vote accordé à tous les citoyens majeurs., quinquennat…). 2/ Le fonctionnement des institutions : présente le fonctionnement des institutions françaises le Président, le Premier ministre et le Gouvernement,

Le drame de l'amiante en France : comprendre, mieux réparer, en tirer des leçons pour l'avenir (rapport) 5500 (av. JC) : - en Carélie, nos ancêtres du néolithique utilisent déjà des fibres d'amiante, ajoutées à un mélange d'argile et de limon, pour fabriquer des poteries servant à la cuisson des aliments ; 1er siècle : - Pline l'Ancien mentionne les dangers de l'amiante chez les esclaves romains ; 9e siècle : - Charlemagne intrigue ses invités de marque en faisant jeter les nappes d'amiante au feu pour les nettoyer ; Agile Démocratie: Manifeste pour le Développement Agile de la Démocratie (fr) "Se consacrer à la plus parfaite de toutes les œuvres d’art, à l’édification d’une vraie liberté politique." (Friedrich Schiller, 1759-1805; Lettres sur l’éducation esthétique de l’homme) D'abord légiférer ou d'abord vivre ensemble ? "C'est bien de faire une bonne loi, mais une loi ne suffit pas, car elle ne vient pas dans ta maison pour discuter avec toi."

Dépenses publiques : des comparaisons piégées 24 septembre 2013 - La France est en haut du tableau européen en matière de dépenses publiques. Pour l’essentiel, parce que les retraites sont assurées par un système public. Une analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Extrait du magazine Alternatives Economiques. L’Etat, les collectivités locales et les autres administrations publiques françaises ont dépensé ensemble l’équivalent de 56,6 % du produit intérieur brut (PIB) en 2012, selon les données d’Eurostat, l’organe statistique européen. Ce chiffre place la France sur la deuxième marche du podium des dépenses publiques les plus élevées dans l’Union européenne, derrière le Danemark (59,4 %), soit 6,7 points de PIB au-dessus de la moyenne de la zone euro (49,9 %).

Assurance-vie en déshérence : ne payez pas pour rien Les milliards d'euros qui dorment dans des assurances-vie non réclamées attisent les convoitises. Un nouveau site Internet vient ainsi de voir le jour en proposant, moyennant le paiement de 39 euros, d'enregistrer votre contrat d'assurance-vie dans une base de données. Selon ses promoteurs, les notaires pourront consulter cette base après le décès d'une personne, afin de pouvoir prévenir ses bénéficiaires. Quels sont les mécanismes de fonctionnement des EPCI ?  - Quelles formes prennent la coopération locale et l'intercommunalité <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> L’organe délibérant de l’établissement public de coopération intercommunale (EPCIEPCIEtablissement public de coopération intercommunale), comité syndical ou conseil communautaire, fonctionne pour l’essentiel comme le conseil municipal (art. L5211-1 du code général des collectivités territoriales-CGCT) : il règle, par ses délibérations, les affaires qui sont de la compétence de l’EPCI en application du principe de spécialité. Notamment, il vote le budget ou les délégations de gestion d’un service publicService publicActivité d’intérêt général prise en charge par une personne publique ou par une personne privée mais sous le contrôle d’une personne publique. On distingue les services publics d’ordre et de régulation (défense, justice...), ceux ayant pour but la protection sociale et sanitaire, ceux à vocation éducative et culturelle et ceux à caractère économique.

Le doute, arme de guerre Ces dernières années ont été marquées par la contestation du réchauffement climatique. S’inspirant de la stratégie des fabricants de tabac, les climato-sceptiques ont réussi à faire douter de la gravité, sinon de la réalité, des bouleversements en marche. Grâce à l’éclairage minutieux d’historiens des sciences, on sait dorénavant comment ils s’y sont pris. Et comment beaucoup de victimes sont, hélas, tombées dans le piège… 27ème région : Méthodes ingénieuses pour Régions heureuses Méthodo Nous passons beaucoup de temps à décrire comment les méthodes issues du design, de l’ethnographie ou de la culture open source peuvent jouer un rôle majeur dans la reconception des politiques publiques. Mais pour vraiment en saisir toute l’originalité, il faut vivre ces méthodes… A défaut, pour tenter de les montrer en action, dès 2009 nous avions demandé à la vidéaste Marguerite Fouletier de suivre les équipes en immersion dans le cadre de notre programme expérimental « Territoires en Résidences ». Avec son preneur de son Guillaume Serpereau puis avec Romain Rabier, Marguerite s’est glissée le plus discrètement possible à nos côtés, avec les habitants, les équipes de designers, sociologues, architectes participatifs, pour tenter de saisir sur le vif le travail d’immersion et de co-conception à l’oeuvre dans les résidences. Le premier épisode est consacré à l’immersion, inspirée des pratiques ethnographiques.

Le financement de l'hôpital Les dépenses de santé en France La part des dépenses de santé atteint 11,6 % du PIB (produit intérieur brut) en 2011, selon l'OCDE dans son Panorama de la santé 2013, ce qui place la France au troisième rang mondial derrière les États-Unis et les Pays-Bas et à tout juste devant l'Allemagne. Les dépenses courantes de santé en France s'élevaient, en 2013, à 242 milliards d'euros (source : Irdes).

Nicolas Conso, directeur de l’innovation à la Direction Générale à la Modernisation de l’Etat by carolinekermarrec Sep 11

Related:  Enquètes satisfaction clientNormes et labels13 Normes et standardsCommunicationPROJET E2Aubais - Normes & Arrêtés du Préfet du GardEtat et Institutions françaisesOrganisations publiquesFAD103proAdministration