background preloader

DEEPSEA CHALLENGE – National Geographic Explorer James Cameron’s Expedition

DEEPSEA CHALLENGE – National Geographic Explorer James Cameron’s Expedition
As with spaceships, deep-sea submersibles must be engineered to accommodate innumerable challenges, including dramatic changes in pressure and temperature and a total absence of sunlight. In the process of meeting these challenges, the DEEPSEA CHALLENGER submersible engineering team has made historic breakthroughs in materials science, incorporated unique approaches to structural engineering, and innovated new ways of imaging through an ultrasmall stereoscopic camera capable of withstanding the pressure at full ocean depth. After reaching the seafloor, the DEEPSEA CHALLENGER was able to explore the bottom for several hours—dramatically longer than the 20 minutes U.S. Navy Lt. Don Walsh and Swiss oceanographer Jacques Piccard were able to spend there during their expedition in the bathyscaphe Trieste on January 23, 1960.

http://deepseachallenge.com/

Related:  Insolite - Diversmer

World's largest indoor theme park Ferrari World Abu Dhabi Contact Us Media Centre Travel Trade Changement climatique: les poissons filent aux pôles Selon une étude, de très nombreuses espèces de poissons ont vu leur période de reproduction changer, tout comme les lieux où ils se reproduisent. Même s'il reste encore un assez fort courant climato-sceptique, on ne peut contester que le changement climatique planétaire en cours entraîne un réchauffement des océans (71% de la surface du globe) et une hausse du niveau des mers. Mais, comme vient de le montrer une large étude, publiée dans la revue Nature Climate Change, cela a aussi d'autres conséquences sur la faune et la flore marines. Ainsi, il est confirmé que de très nombreuses espèces de poissons ont vu leur période de reproduction changer tout comme les lieux où ils se reproduisent.

5 vidéos de James Cameron, réalisateur et aventurier des abysses - Le Nouvel Observateur James Cameron est devenu, lundi 26 mars, le premier homme à explorer seul la fosse Marianne, dans l’océan Pacifique à 10.898 mètres de profondeur, le plus profond de la croûte terrestre. L'expédition baptisée "Deepsea Challenge" fera l'objet d'un documentaire en relief qui sera proposé au cinéma et à la télévision sur la chaîne "National Geographic". Cameron est un avide explorateur des fonds marins. Il a d'ailleurs reçu un doctorat honorifique pour les contributions qu'il a apporté aux techniques de tournage sous-marines. Le projet "Deepsea Challenge" a aussi une dimension scientifique avec la récupération d'échantillons sous-marins, une première mondiale à cette profondeur.

Prank Packs Fake Gift Boxes Wrap your real gift in a hilarious fake gift box. $29.99 to $35.99 Overview: Réchauffement climatique: le littoral de la Louisiane disparaît si vite que les cartes ne peuvent pas suivre Le changement climatique n'est pas simplement une projection futuriste: il imprime désormais les territoires et les différents modes de vie à travers la planète. Le site The Atlantic rapporte par exemple qu'il devient de plus en plus difficile de cartographier la Louisiane, son bayou et ses marécages, qui ne cessent de disparaître et d'évoluer à vitesse grand V. publicité Le sud de cet Etat américain qui borde le Golfe du Mexique et qui est draîné par le Mississippi, est en effet constellé de zones entre terre et eau.

Fosse des Mariannes : James Cameron seul à 10.898 mètres de profondeur Le sous-marin Deepsea Challenger pèse 11,8 tonnes (contre 150 tonnes pour le Trieste). Il est alimenté par des milliers de petites batteries au lithium-ion similaires à celles utilisées dans l'aéromodélisme, mais de plus grande taille. Plus de 180 systèmes électroniques sont actifs durant la navigation. © Mark Thiessen, National Geographic Fosse des Mariannes : James Cameron seul à 10.898 mètres de profondeur - 3 Photos

Fillette écrasée en Chine: après l'horreur, les questions Un million d'internautes dans le monde ont regardé cette vidéo atroce que, de manière volontaire, nous ne présenterons qu'en bas de cet article, dans le souci de fournir, sous la forme de ce compte-rendu et de ces réflexions, un avertissement suffisant avant de voir ces images révoltantes. C'est l'histoire épouvantable d'une fillette de deux ans, Wang Hue, qui échappe à la surveillance de sa mère, occupée à travailler dans une rue commerçante de Foshan, province du Guandong, en Chine. Et qui, par deux fois est percutée par des camions puis abandonnée dans son sang par dix-huit passants qui se détournent. Comment expliquer une telle indifférence? En Chine, le débat s'enflamme sur le net et dans les médias. Et chacun y va de ses explications.

Océanopolis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour cela, une cinquantaine d'aquariums de 50 à 1 000 000 litres pour le bassin des requins sont proposés au public. En plus des bassins, différents supports (vidéo, bornes interactives, panneaux...) apportent des informations complémentaires sur la biologie des espèces, la protection des milieux, le fonctionnement des écosystèmes... Le centre se découpe en trois pavillons correspondant à trois environnements différents : tempéré, polaire et tropical. 10 000 animaux et végétaux marins de 1 000 espèces peuvent ainsi être découverts dans ce complexe. Océanopolis comprend 8 700 m2 d'espaces de visites et 4 millions de litres d'eau de mer dont 1 million pour l'aquarium des requins[3]. Histoire[modifier | modifier le code]

Related: