background preloader

La formation du charbon

La formation du charbon
Le 12/10/2010 Comme le pétrole et le gaz naturel, le charbon est une énergie fossile. Sa genèsea débuté il y a plus de 350 millions d'années, par la transformation profonde de matière organique végétale. Le charbon : formation et production.© Keblow Le scénario de formation Le charbon résulte de la fossilisation d'éléments organiques, principalement des arbres. • tout commence dans un marécage, en bordure d'un bassin sédimentaire (lagune ou lac) ; • des mouvements tectoniques provoquent la montée du niveau de la mer : la végétation, noyée, meurt ; • les débris végétaux s'accumulent et sont recouverts de masses de boue et de sable sous l'effet de la sédimentation. • la végétation se reconstitue... jusqu'au prochain engloutissement. Le bassin sédimentaire s'enfonçant peu à peu sous le poids des sédiments, les couches de végétaux morts sont soumises à une augmentation de la température qui provoque leur transformation progressive. Le charbon résulte de la fossilisation d'éléments organiques. Related:  charbonEnergie

La biomasse Mise à jour le 09/12/2013, mise en ligne le 25/11/2010 Récolte de la canne à sucre sur le site de la société Amyris, société disposant d'une plate-forme industrielle de biologie synthétique (modification génétique de micro-organismes) visant à proposer des produits issus de la biomasse. Brotas, Brésil.© TOTAL La biomasse est l’énergie stockée au cœur de la matière organique sous forme de sucres, d’huile ou d’amidon, produits par photosynthèse à partir d’eau, de sels minéraux et de CO2. D’origine forestière, agricole, industrielle ou ménagère, la biomasse a des usages traditionnels domestiques et des usages non traditionnels (production d’électricité, biocarburants, combustibles, bioplastiques). La biomasse paraît donc respectueuse de l’environnement. Face à ces défis économiques, environnementaux et sociaux, le développement de la biomasse nécessite des avancées technologiques.

Couches de Charbon Pierre Thomas ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre Emmanuelle Cecchi Florence Kalfoun ENS Lyon / DGESCO Résumé La carrière de Graissessac (Hérault) et ses couches de charbon. On vient de fermer récemment (avril 2004) la dernière mine de charbon de France. La formation des gisements Le 11/10/2013 Dans les profondeurs de la Terre, pétrole et gaz naturel naissent d'une transformation de la matière organique de plantes ou d'animaux morts. Leur genèse s'étale sur des millions d'années et nécessite des conditions thermodynamiques (pression et température) particulières. La formation d'un gisement.© Keblow D'où viennent le pétrole et le gaz ? Quand un organisme vivant meurt à la surface de la Terre, la matière qui le compose est généralement recyclée de deux manières différentes : • des prédateurs, des charognards ou des bactéries s'en nourrissent ; • exposée à l'air ambiant ou à des eaux chargées en oxygène, la matière résiduelle s'oxyde : les atomes d'hydrogène, de carbone, d'azote, de soufre et de phosphore qu'elle contient se combinent avec les atomes d'oxygène présents dans l'air. Des matières organiques sont à l’origine du pétrole et du gaz Une infime partie de cette masse organique, de l'ordre de 0,1 %, échappe à ce destin. Faux.

Le raffinage du pétrole et du gaz Mise à jour le 13/08/2013, mis en ligne le 08/07/2010 Avant de consommer le pétrole, il faut passer par l’étape du raffinage. Cette opération consiste à purifier le pétrole brut et à le transformer en différents produits : carburants, fioul, bitumes, produits de base de la pétrochimie… Aujourd’hui, le pétrole est la source d’énergie la plus utilisée dans le monde. Pour autant, l’industrie du raffinage rencontre actuellement des difficultés : depuis plusieurs années, la demande de produits raffinés évolue. En Europe par exemple, on consomme de moins en moins d’essence, mais de plus en plus de gazole. La transformation du pétrole brut Avant sa consommation, le pétrole brut doit être raffiné : on améliore sa qualité pour le changer en carburants, combustibles, lubrifiants et matières premières pour la pétrochimie. Le raffinage, contexte et enjeux La situation du raffinage est différente selon les régions du monde. Le raffinage, un outil en pleine mutation

Qu’est-ce que l’énergie ? Le 09/04/2013 Les différentes énergies L’énergie est le moteur de tous les phénomènes naturels : la croissance des plantes, le vent, les courants des rivières, les vagues, la chute d’objets… En physique, elle est définie comme la capacité d’un système à produire un travail, c'est-à-dire le déplacement ou la déformation d’un objet. Elle se présente sous de multiples formes (thermique, cinétique, électrique…), et l’une de ses propriétés essentielles est de pouvoir être convertie d’une forme en une autre. Les échanges d’énergie sont à l’origine du mouvement, mais aussi de la lumière ou de la chaleur qui se dégage d’un feu ou du soleil, des variations de température. L’Homme a appris à exploiter directement l’énergie (le feu, la force des animaux domestiques, le vent qui fait avancer les voiliers…) ou à la transformer grâce à des machines (éoliennes, moulins à eau, moteurs utilisant des carburants, centrales thermiques ou nucléaires, etc.).

untitled Roches carbonées en région PACA - Âge de formation des ressources carbonées — Une production abondante de biomasse requiert des conditions climatiques favorables à la prolifération du phytoplancton (mers, lacs) et à la croissance des végétaux terrestres. Ces conditions sont idéalement réalisées quand les blocs continentaux occupent la bande des latitudes intertropicales. C'est ainsi que les gisements de charbons paléozoïques du Sud-Est de la France se sont formés alors que le futur bloc européen se situait dans la région équatoriale. Des apports sédimentaires détritiques fins (vases argileuses et sableuses) sont indispensables pour mettre à l'abri de l'air (milieu réducteur) et conserver la matière organique produite. - Les bassins sédimentaires où se sont formés les charbons du Sud-Est montrent plus de 1000 m de puissance de roches sédimentaires correspondant à des accumulations de matériaux dans de faibles tranches d'eau.

Énergie fossile Charbon (houille) L'énergie fossile désigne l'énergie que l'on produit à partir de roches issues de la fossilisation des êtres vivants : pétrole, gaz naturel et houille. Elles sont présentes en quantité limitée et non renouvelable, leur combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la combustion est vive, elle se traduit par une flamme voire une explosion.) entraîne des gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Formation Au cours des temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) géologiques, moins de 1 % de la matière organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés organiques.) Historique Avenir Classification Pas de classification Conventionnels Le charbon Le pétrole Le gaz naturel Non conventionnels

Gaz de schiste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carte d'estimations des réserves de gaz de schiste : 48 grands bassins répartis dans 38 pays étudiés par l'EIA. Bassins avec ressources estimées Bassins avec ressources non estimées Pays étudiés Pays non étudiés Les problèmes environnementaux associés à l'extraction du gaz de schiste, notamment l'utilisation intensive et la pollution des réserves d'eau ainsi que l'émission de gaz à effet de serre, entraînent dans certains pays, y compris aux États-Unis, une défiance de l'opinion publique. Géologie[modifier | modifier le code] Le gaz de schiste est extrait notamment des schistes noirs d'Utica présents dans la région de New York. Le gaz de schiste est exploité depuis des années (gaz conventionnel) dans des schistes fracturés naturellement, mais la matrice rocheuse des schistes présente une faible perméabilité (le gaz y est piégé dans les pores ou des résidus de matière organique). Techniques d'extraction[modifier | modifier le code]

Propriétés de l’énergie Le phénomène énergie : caractéristiques et propriétés Le 19/06/2012 L’énergie contenue dans la matière est invisible, mais la lumière, le mouvement, le vent, les vagues font partie de ses manifestations. À l’état brut ou « domestiquée » par l’Homme, elle a la propriété de se transmettre d’un objet à un autre, souvent en se transformant. Mais elle n’est jamais ni créée ni détruite : l’Univers en contient une quantité finie et constante. Une énergie primaire (le vent) et une énergie secondaire (l’électricité) Énergies primaires versus énergies secondaires Les énergies primaires existent dans la nature, à l’état brut. Les énergies primaires mises à profit à l’échelle industrielle peuvent être réparties en énergies renouvelables (soleil, eau, vent, biomasse…) et en énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz). Les énergies secondaires, appelées aussi « vecteurs énergétiques », proviennent de la transformation par l’Homme d’énergies primaires. Les caractéristiques de l’énergie Rendement énergétique

Energie solaire Mise à jour le 14/11/2013, mise en ligne le 14/09/2010 Le soleil au fil du temps.© Keblow Au même titre que l’eau et l’air, le soleil est à la base de la vie sur Terre, à laquelle il apporte chaleur et lumière. Il rayonne en journée sur toute la planète, même si certaines régions se révèlent privilégiées. Cette énergie, calorique et rayonnante, constitue une source renouvelable et non polluante. Aussi, de nombreuses technologies sont déployées pour en tirer le meilleur profit. Selon le type de production (récupération de la chaleur, transformation en électricité), l’usage (consommation sur place ou diffusion via un réseau) ou le type d’implantation de l’installation (maison individuelle, immeuble collectif, centrale), on fera appel à des solutions différentes, allant des capteurs thermiques individuels aux centrales solaires alimentant des villes entières.

Le Carbonifère de St Etienne Carbonifère de St Etienne (42) Le bassin houiller de Saint Etienne est un grand synclinal, peu plissé mais très fracturé, coinçé entre les monts du Lyonnais au nord et les monts du Pilat au sud. Durant le Carbonifère (de -355 MA à -295 MA), ce bassin était une vaste plaine marécageuse qui a été peu à peu comblée par les sédiments issus de l'érosion des montagnes qui l'entouraient et de la décomposition des végétaux qui y poussaient. Ce sont ces derniers qui se sont ensuite tranformés en charbon sous l'action du poids des sédiments. Même si toutes les strates du bassin contiennent des niveaux carbonés, seules les couches du Stéphanien moyen renferment du charbon à haut rendement énergétique (anthracite) car c'est à cette époque que le développement des végétaux a été le plus intense. La stratigraphie du bassin de St Etienne est extrêmement complexe en raison du grand nombre de failles qui le découpent et de la difficulté à délimiter les différents étages.

Related: