background preloader

Skitch

Skitch
JaredCo delivers again with Screen Grabber – the totally flexible screen capture app that lets you share your screen shots with anyone. Simple. Easy. Useful. ** If you have never taken a screen shot with the hardware buttons for your device you may want to do a Google search to learn how. ** Send SMS Permission is needed to allow you to send the screenshot to a friend by SMS. And FREE. Take a screenshot on the Galaxy S4, S3, or Note 2 using a hand swipe: 1. Another way to take a screenshot on the Galaxy S4, S3 or Note: 1. Both these methods also work on the Samsung Galaxy Notes as well, and the second method is also applicable to the Galaxy S2. Take a screenshot on other Android 4.0, 4.1, or 4.2 devices: 1. With Screen Grabber, send a map or directions to your best friend with a couple of clicks. • With a single click take a screen shot of your Android screen. • Email that screen shot to anyone, anywhere, any time. • Want to send a map or directions to your technically-impaired friends? Related:  Applis

Le SMS est-il dépassé face aux applications de messagerie gratuite? WhatsApp et consorts, ces applications proposant un service souvent gratuit de messagerie via wi-fi ou grâce au réseau mobile des smartphones, connaissent un véritable essor. WhatsApp aurait même, selon les rumeurs, refusé une offre de rachat d'un milliard de dollars par Google. Pourtant le SMS n'aurait pas dit son dernier mot. Etat des lieux de la bataille engagée entre ces deux modes de communication. 19 milliards de messages qui font perdre 17 milliards d'euros aux opérateurs Rapportée par la BBC News, l'étude réalisée par le cabinet de recherche Informa montre que 19 milliards de messages ont été échangés chaque jour en 2012 grâce à ces nouveaux services de messagerie instantanée par téléphone. Des chiffres qui ont tôt fait d'inquiéter les opérateurs mobiles pour qui ce type d'applications, souvent gratuites, est une vraie plaie financière. Le succès WhatsApp WhatsApp est née en 2009 dans la tête de deux anciens cadres de Yahoo. Le SMS n'est pas (encore) mort

Introducing navigator.mozPay() For Web Payments What’s wrong with payments on the web? Any website can already host a shopping cart and take credit card payments or something similar. The freedom of today’s web supports many business models. Here’s what’s wrong: Users cannot choose how to pay; they have to select from one of the pre-defined options.In most cases, the user has to type in an actual credit card number on each site. This is like giving someone the keys to your expensive car, letting them drive it around the block in a potentially dangerous neighborhood (the web) and saying please don’t get carjacked! There are services to mitigate a lot of these complications such as PayPal, Stripe, and others but they aren’t integrated into web devices very well. As a first step, Mozilla will introduce navigator.mozPay() in Firefox OS so that web apps can accept payments. How Does It Work? The payment starts and finishes in the client but further processing and notifications happen server side. Integrating With A Payment Provider Try It Out

Se passer de Google Play Store, c'est possible et facile ! Si vous êtes sous Android et que vous en avez assez d'utiliser le Google Play Store, sachez qu'il existe de très bons magasins d'applications alternatifs. Celui qui me tient le plus à coeur propose uniquement des logiciels libres. Il s'agit de F-Droid. Le catalogue n'est pas immense comme celui du Play Store, mais vous pourrez aller y piocher vos softs de base. Vous pourrez par exemple installer : Firefox à la place de ChromeVLC à la place du player vidéo par défautK9-Mail à la place de GmailOwncloud à la place de Dropbox / Google Calendar / Google Contact (sur votre propre serveur)OsmAnd~ à la place de Google Maps ...etc etc... Après pour tout le reste, mais qui n'est pas libre et open source, je vous recommande Aptoide qui est aux antipodes de F-Droid mais tout aussi pratique. D'ailleurs, quand on recherche une application sur Aptoide, celui-ci nous propose quand il ne trouve rien ou pas grand-chose, d'étendre notre recherche aux autres dépôts. Gaffe aussi aux malware.

Comment créer une application Android sans avoir à coder Maj. le 13 mars 2018 à 10 h 41 min WordPress, Drupal, WeMaker,…ces sites facilitent la création de sites web sans forcément avoir à connaître le HTML ou le CSS sur le bout des doigts. Mais comment créer une application mobile sans avoir à coder ? Existe-t-il le même genre de plateforme permettant de développer une application sans que je ne sois obligé de maîtriser le Java ou le HTML ? Lire également : Comment désinstaller les applications opérateurs et constructeurs La sélection suivante de concepteurs d’applications mobiles en ligne va vous proposer des sites pouvant faciliter la création d’applications à de nombreuses personnes hermétiques aux langages informatiques. Il faut savoir en premier lieu que deux applications mobiles sortent du lot : les version mobiles de sites Internet pré-existant. Comment créer une application Android ? Good Barber Le premier que l’on vous présente s’appelle Good Barber. Como Partenaire d’Amazon, il vous est possible grâce à cela de figurer sur l’AppShop.

Ce malware pour Android est resté discret pendant des années, et a infecté des dizaines de milliers de smartphones Une campagne de piratage et d'espionnage soigneusement orchestrée infecte les smartphones sous Android grâce à un malware, offrant à ceux qui se cachent derrière cette attaque une contrôle total des appareils, et une discrétion absolue. Le logiciel espion Mandrake permet d'accéder à tout ce qui se trouve sur l'appareil compromis lors d'attaques. L'attaquant peut regarder et collecter toutes les données sur l'appareil, voler des identifiants de comptes, y celles des applications bancaires. Il peut enregistrer l'activité de l'écran, suivre la position GPS de l'utilisateur et bien plus encore, tout en couvrant continuellement ses traces. Les capacités complètes de Mandrake - qui a été observé en ciblant des utilisateurs d'Android en Europe et en Amérique - sont détaillées dans un document de chercheurs en cybersécurité de Bitdefender. "Le but ultime de Mandrake est le contrôle total de l'appareil" La campagne Mandrake est probablement toujours en cours

Related: