background preloader

Les 5 défis du collaboratif

Les 5 défis du collaboratif
Jusqu’à présent, les entreprises ont évolué dans un système essentiellement fondé sur deux dimensions : espace/temps. Avec l’internet et plus encore avec le 2.0, nous assistons à une déstructuration spatio-temporelle (porosité et accélération) et l’apparition de deux nouvelles dimensions fondamentales et complémentaires : énergie/information. L’excellent ouvrage de Jeremy Rifkin intitulé la "troisième révolution industrielle" se fonde sur cette mutation fondamentale de nos paradigmes. De nombreuses solutions collaboratives se développent et on assiste à l’apparition de plateformes toujours plus performantes permettant de mettre en commun les informations, les ressources, les compétences et les idées à travers les différents services. Mais, une fois encore la technologie ne fait pas tout : implémenter une plateforme collaborative en pensant que le collaboratif se développera alors est une illusion et peut même engendrer l’effet contraire. Les 5 défis du collaboratif

1ère édition de l’Open Factory : une nouvelle forme de collaboration territoriale est née… | Open Odyssey Le week-end dernier, TPE et PME innovantes, enseignants, étudiants, chercheurs, citoyens et experts des enjeux du territoire ont phosphoré, ensemble, pendant 24 heures, pour dessiner les contours de projets de la Bretagne de demain. De l’avis unanime de toutes les corporations réunies, économique, académique, culturelle et scientifique, cette première édition du concours Open Factory est parvenue à faire émerger une nouvelle forme de collaboration, mise au service du développement responsable du territoire. Tous ont déjà pris date pour une prochaine édition, qui devrait se dérouler fin 2012 – début 2013. Plus d’infos sur l’événement : www.open-factory.net Neuf projets de TPE et PME bretonnes étaient en lice, ainsi qu’un projet hors-concours. Si le jury et les citoyens, via un vote en ligne, n’ont sélectionné que trois problématiques à l’issue du concours, les autres projets ne sont pas mis de côté pour autant. Réflexions sur une plateforme collaborative nouvelle génération

UP Magazine - L’usage de la propriété intellectuelle par les entreprises La façon dont les entreprises utilisent la propriété intellectuelle joue un rôle clé dans leur capacité à innover et à se développer. L’analyse permet d’en tirer des enseignements pour les politiques publiques. La propriété intellectuelle (PI) joue un rôle clé dans la capacité à innover et dans les enjeux de compétitivité. Or, au vu d’indicateurs tels que les dépôts de brevets, la place de la France en la matière reflète grosso modo celle qu’elle occupe pour la recherche et l’innovation.Pour autant, il existe d’importants besoins d’amélioration sur ces questions. Car si, pour notre pays, les grands groupes se classent favorablement dans ce type de palmarès international, ce n’est en général pas le cas pour les entreprises de moindre taille. La propriété industrielle reste cependant considérée par la plupart des entreprises comme un poste de coûts. Lire la Note d’analyse complète – L’usage de la propriété intellectuelle par les entreprises : quels leviers pour de meilleures pratiques ?

Cartopartie Qu'est-ce qu'une cartopartie Le but d'une «cartopartie», ou «mapping party» est d'arriver à produire une carte complète d'une zone plus ou moins grande, généralement une partie d'agglomération. Pour l'obtenir dans un temps assez court, on convoque des pratiquants d'OpenStreetMap volontaires et des novices peuvent y trouver l'occasion d'apprendre les méthodes du relevé des traces GPS sur le terrain et du recueil des données visuelles pour leur traitement sur ordinateur. Dans les zones où la cartographie est considérée comme déjà très bonne, on peut inviter à des cartoparties thématiques pour ajouter des éléments très précis : facilités pour personnes empêchées, équipements pour les secours et les urgences, botanique, etc. Les relevés se font en utilisant divers modes de déplacement : à pied, en roller, en vélo, en moto, en auto. (Source et infos supplémentaires : Wiki OSM) Objectifs Amener les participants a porter un autre regard sur un environnement qu'ils pensent connaître. Découverte

Trello : Todo-list, checklist, organisation d’idées, outil de collaboration J’ai découvert hier le logiciel Trello, qui a été rendu public il y a seulement 3 jours par Joel Spolsky, le créateur de Fog Creek Software et de Stack Overflow (et dont je vous conseille chaudement la lecture de son blog, Joel On Software). Les fonctionnalités Trello est un outil déconcertant tant il est simple à comprendre et facile à utiliser. Le principe est limpide : Vous vous créez des “boards”, c’est-à-dire un panneau d’affichage.À l’intérieur, vous créez des listes (les colonnes verticales que vous pouvez voir sur l’image ci-dessus).Dans une liste, vous créez des cartes (les rectangles blancs dans les listes).Vous invitez d’autres utilisateurs, avec qui vous voulez collaborer en utilisant le board comme support. À la base, les cartes sont constituées d’un simple titre : Il est possible de déplacer latéralement les listes les unes par rapport aux autres. Déjà, rien qu’avec ça, on aurait un bon petit outil simple de gestion de tâches et d’organisation des idées. Une description.

Comparatif applications gestion de projets: Trello – Asana Si vous travaillez en équipe sur des projets de type web il est fort à parier que vous utilisez une application SaaS de gestion de projets. Il en existe pléthore, mais aujourd’hui nous allons faire le tour ensemble de deux applications plutôt récentes et très réussies: Trello et Asana. Trello est un outil de gestion de projet collaboratif porté par Fog Creek Software qui est une sorte d’incubateur (très reconnu) réservé aux développeurs. Devant le manque d’outils répondant à leurs besoins, les membres de Fog Creek ont décidé de créer Trello. L’outil collaboratif a donc un très fort ADN “projets web/startup”. Asana est quant à lui un outil lancé par Dustin Moskowitz qui est l’un des co-fondateurs de Facebook avec Mark Zuckerberg. Les approches Les deux outils sont basés sur la même philosophie générale de la gestion de projets: vous créez des espaces de travail et au sein de ces espace vous créez toutes les tâches qui doivent être réalisées. La gestion des tâches Les notifications Conclusion

Trello : un gestionnaire de listes pour les projets collaboratifs Trello est un gestionnaire de listes collaboratif dont l’interface rappellera sans doute quelque chose à ceux qui connaissent ou pratiquent la méthode Scrum . 100 % Web, il est idéal pour la gestion et le suivi des projets dont les tâches sont confiées à des ressources distantes géographiquement. Le principe de Trello est ultra-simple : fournir à une équipe dispatchée géographiquement un environnement unique et centralisé pour visualiser l’état des tâches de son projet. L’environnement en question, en l’occurrence un simple tableau, devient accessible à tout moment de n’importe où grâce à Internet. Pour Trello, un tableau ( board ) est un ensemble de listes ; une liste est un ensemble de fiches ( cards ). Dans l’absolu, une fiche peut être de toute nature, mais la plus évidente est la tâche d’un projet. A la création, un tableau est initialisé avec trois colonnes : « to do », « doing » et « done ». Trello permet aussi de définir des organisations, c'est-à-dire des groupes d’acteurs.

Framemo. Organiser ses idées et suivre ses projets en mode collaboratif Framemo est la dernière réalisation des gens de chez Framasoft. Défenseurs acharnés du Libre, ils nous ont habitués à réaliser des services utiles, des services de qualité et surtout des services gratuits. La qualité est encore au rendez-vous avec Framemo qui vous offre la possibilité de créer un tableau virtuel en ligne sur lequel vous allez pouvoir organiser et suivre un projet en mode collaboratif. Framemo s’inspire directement du projet scrumblr que j’ai déjà présenté ici sur outils collaboratifs. Pour créer votre premier tableau, rien de plus simple. Tout se fait par glisser-déposer et chaque invité pourra éditer, ajouter voire supprimer des colonnes ou des notes. Graphiquement très réussi, Framemo est idéal pour un brainstorming rapide ou suivre un petit projet en équipe. Une excellente réalisation de Framasoft que l’on ne remerciera jamais assez pour tous ces outils mis à la disposition de tous les internautes. Lien: Framemo

Autour des pratiques collaboratives Pour la première fois de son histoire, notre société est confrontée à la gestion de l'abondance. La création, la contribution, l'expression de millions de personnes est "maintenant sous la main" (M. Serres). Voici une collecte de références de contenus accessibles en ligne pour se former, échanger autour des pratiques collaboratives, des communs de la société contributive, initiée par Michel Briand, Telecom Bretagne, à compléter (wiki ouvert). Pour faciliter cette transition vers un monde du numérique ouvert et en réseau ouvert,nous faisons ici le choix des biens mis en communs en privilégiant les contenus, réseaux qui se place sous le signe du partage et des droits d'usage élargis. Une bibliographie complémentaire du magazine contributif "Pratiques Collaboratives" qui relie et diffuse initiatives, réflexions et contenus autour des pratiques collaboratives. Société contributive et Gouvernance contributive Autour de la gouvernance contributive Echanges autour de la gouvernance contributive

Lidoli abaque : Un outil pour la prospective utilisant le principe l'Abaque de Régnier

Related: