background preloader

Vidéo] « Dettocratie », le documentaire qui secoue la Grèce…

Vidéo] « Dettocratie », le documentaire qui secoue la Grèce…
“Notre propre gouvernement nous a appelés “paresseux”, et nos leaders “PIIGS”, tout comme tous les pays de l’UE. Nos ministres ont essayé de nous faire croire que nous avions tous une responsabilité dans ceci.” Je vous propose aujourd’hui un film, que je vous recommande particulièrement – afin d’entendre un autre son de cloche. Dettocratie (Debtocracy / Χρεοκρατία hreokratía) est un documentaire sorti en 2011 de deux journalistes grecs : Katerina Kitidi et Aris Hatzistefanou. Les fondateurs du projet Debtocracy soutiennent que la Grèce doit suivre la même voie en commençant par créer une commission d’audit de la dette souveraine puis en sortant de l’euro. Ce film a connu un vif succès en Grèce. Bon visionnage ! Debtocracy International Version (VO sous-titrée FR) Site du Film NB. : vous pouvez choisir une diffusion HD en cliquant en haut à droite de l’image Interview des réalisateurs, publiée sur Owni.fr : Quelle est l’histoire de Debtocracy ? Et cela a très bien marché ! Synopsis Presseurop : Related:  L'argent !

Les riches ont peur, les peuples vont trinquer L’audition par la commission d’enquête sur le rôle des banques et des acteurs financiers de monsieur Pierre Condamin-Gerbier est édifiante : tout d’abord parce qu’en réalité elle ne nous apprend rien d’autre que nous ne soupçonnions déjà ; ensuite et surtout parce nos chers parlementaires font semblant de découvrir un monde qu’ils connaissent nécessairement assez bien. Mais qu’à cela ne tienne : nous avons là une confirmation tangible et crédible (pour ceux qui doutaient encore) de la corruption généralisée qui règne à droite comme à gauche, ainsi que de l’hypocrisie toute aussi généralisée de notre classe politique. Ce qui n’est pas peu. Aujourd’hui cette vidéo permet à tout un chacun de se rendre compte du monde dans lequel nous vivons, et de faire partager au plus grand nombre ce témoignage, pour qu’on ne puisse plus dire « nous ne savions pas ». Non, « on » ne s’étonne pas ! « Vous » peut-être, mais pas « eux ». « Eux », ils commencent à avoir peur.

produits derives Mes chères contrariennes, mes chers contrariens ! L’œil du cyclone, c’est cet endroit bien connu dans la tourmente, un endroit de calme plat, un endroit où tout semble aller pour le mieux et en réalité… ce n’est qu’un moment, qu’une pause dans le passage du cyclone. La situation économique que nous vivons correspond en tout point à la définition de l’œil du cyclone. Encore une fois, rien n’a changé depuis 2007, début de la crise dite des subprimes. Beaucoup d’agitation, beaucoup de plans de relance, beaucoup d’argent dépensé, un nombre incalculable de sommets et de réunions de la dernière chance, des moyens colossaux mis en œuvre mais au bout du compte, rien ou presque n’a changé. Alors ce soir, en ce jour de baisse de l’or relativement importante, je tenais à partager avec vous ma conviction la plus profonde sur la situation économique. Un accord merveilleux sur l’union bancaire Alors retenez ceci. Les produits dérivés dépassent leur niveau d’avant-crise Le chien aboie, la caravane passe !

Le FMI se répète: 'Il est temps de mettre en place une taxation opaque Le fardeau de la dette est tel dans la plupart des économies développées que seuls des défauts de paiement sur les dettes souveraines, une taxation de l’épargne et une inflation plus élevée pourront permettre réduire les niveaux de dettes historiquement élevés à un niveau gérable, affirme un nouveau rapport du FMI, rédigé par les économistes de Harvard Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff. Ils ont observé que l’endettement des pays occidentaux a atteint son point le plus élevé depuis 200 ans. [Reinhart & Rogoff] « Il est difficile de surestimer l’ampleur du problème général de l’endettement auquel les économies développées doivent faire face. L'endettement actuel du gouvernement central dans les économies avancées approche son niveau le plus élevé depuis 200 ans ». «L'ampleur du problème suggère que des restructurations seront nécessaires par exemple, dans la périphérie de l’Europe, bien au-delà de ce qui a pu être discuté en public jusqu’à présent ».

Le FMI vient de donner son 'feu vert' pour une taxation de 10% de votr Le Figaro rapporte que le FMI propose d’opérer un unique prélèvement de 10% sur les dépôts privés des citoyens des 15 pays de la zone euro pour les débarrasser définitivement de leur problème d’endettement trop fort. L'idée n'est pas nouvelle. Déjà en 2011, le Boston Consulting Group avait estimé qu’imposer une taxe de 30% sur tous les actifs serait la seule façon de sortir de la crise de l'euro. Steen Jakobsen, l’économiste en chef de la Saxo Bank, a quant à lui estimé en avril de cette année que cette taxe sur les actifs pourrait atteindre de 10 à 15%. Sur son site et dans sa revue « Fiscal Monitor », le FMI se réfère à une étude de l’économiste allemand Stefan Bach (page 27, partie 2 « Taxing Our Way out of—or into? Il ne s’agit que de «propositions purement théoriques», pour le moment, précise le Figaro, qui se demande s’il sera possible de résoudre le problème de la dette avec des solutions « douces » .

Related: