background preloader

Pratiquesconduite.doc

Pratiquesconduite.doc

18 trucs pour contrer la résistance au changement Tout changement aura ses partisans et ses opposants. Une préparation pour le changement ne comprend pas seulement le besoin de susciter l’enthousiasme pour le processus de changement et de travailler avec les adopteurs précoces ou les convertis, mais également d’être prêt à défier et gagner les sceptiques. La première étape pour contrer cette vague de résistance au changement consiste à entreprendre une analyse des champs de force comme moyen d’analyser les <forces motrices> du changement et la reconnaissance des <dispositifs de retenue>. Le changement peut être vu par certains comme une dévaluation de leur expérience passée! Ceci pourrait expliquer pourquoi les jeunes, qui ont investis moins de temps et d’efforts dans l’apprentissage des anciennes façons de faire, trouvent plus facile de s’adapter aux nouvelles façons de faire. Tout changement peut susciter certaines ou toutes les réactions suivantes: L’incrédulité initiale – Ça ne marchera pas! Je vous invite à partager vos expériences.

Le modele MBTI Page précédente Page suivante La théorie des types psychologiques a été initiée dans les années 1910 par Carl Gustav Jung (1875-1961), psychiatre suisse disciple de Freud. Apports de Carl Gustav Jung Carl Gustav Jung, un moment dauphin de Freud avant de s'en éloigner (ne partageant pas sa vision centrale de la sexualité), a été le créateur de concepts psychologiques majeurs, comme les Archétypes psychologiques, l'Inconscient collectif, la Persona, l'Animus et l'Anima. Les grandes lignes de sa vision consistent en une vision globale de l'individu, avec un apport de l'inconscient vu comme positif, car source du potentiel créatif. Pour revenir au MBTI, il est aussi à l'origine de la découverte des types psychologiques. Il a aussi observé que les individus ont tendance à trouver leur énergie et à être dynamisés : (Attention : il ne faut pas prendre ces derniers mots dans le sens devenu commun de "ouvert" ou "timide") Les préférences du MBTI Les préférences sont donc les suivantes :

Communication / Ecoute active - Résolution de conflits: Que faire quand le problème est chez l'autre ? 5.2.1 Le problème est chez l'interlocuteur. Présentation. Comme illustré dans le schéma, la technique va être la suivante. Le but est d'être à l'écoute des sentiments, des émotions de l'interlocuteur. C'est ce qu'on appelle l'état d'empathie. Les préalables. Néanmoins être à l'écoute des émotions, des sentiments de l'autre implique de ne pas se laisser envahir par les sentiments de l'autre, sinon, il y aurait sympathie et tout ce que j'ai déjà décrit comme problèmes émotionnels. Cela interfèrerait sur mes facultés de décodage de ce que me dit mon interlocuteur. Cette technique ne fonctionnera pas en soi. Cela va nécessiter de NE PAS PASSIONNALISER les échanges. Il faudra accepter de prendre des coups émotionnels sans les rendre. Il faudra être capable de confronter, de tenir tête et tenir bon SANS PASSIONNALISER. Il faudra être capable de discuter, de démontrer sans s'emporter. La "reformulation" et le reflet du sentiment. La technique consiste à ... Prenons le cas d'un enfant qui a mal à l'estomac.

LEADERSHIP SITUATIONNEL - Kenneth Blanchard et Paul Hersey Quelques lignes à propos du Leadership Situationnel plus communément désigné en France sous l'appelation "Management Situationnel". Ce principe de management permet d’éviter quelques écueils classiques. Quelles sont les difficultés que l’on rencontre le plus souvent dans le management : 1) Le manager est nouvellement promu, il n’a pas reçu de formation initiale, il fait comme il peut ou comme il a vu faire, ou un savant mélange des deux. S’il a une très bonne compétence de son métier il s’appuiera sur une forme d’ « autorité de compétence » sans investir la dimension du management. 2) Il a été formé sur des techniques de management : entretiens, briefing, etc, sans avoir pu découvrir l’importance de la dimension relationnelle (IE2= intelligence émotionnelle + intelligence empathique) 3) Il a un comportement stéréotypé selon la culture managériale de l’entreprise, « tous pareils et pour tous ». 4) Il est rigide et hyper-directif. 5) Il est tout doux tout mou et débordé. Selon la situation :

La boîte à outils de l'innovation Pour donner les meilleurs résultats, l'application pratique des outils requiert un dosage méticuleux qui prend en compte les circonstances individuelles propres à chaque entreprise. Trois modes de classement vous sont proposés : Par ordre alphabétique (listing de tous les outils, y compris ceux en cours d'écriture) Par domaine de l'innovation (Propriété Industrielle, Analyse Systémique, Qualité, Stratégie, ...) Par typologies d'outils (Matrices et courbes, Définition, Outils d'analyse, méthode, Règles, pense-bête, vision de l'entreprise, ...) Remarque : Dans le classement alphabétique des outils, certains apparaissent derrière 3 X, c'est normal. Haut de page

Related: