background preloader

Quand le réseau social d’entreprise devient un outil de management

Quand le réseau social d’entreprise devient un outil de management
Le réseau social d’entreprise (RSE) peut devenir un outil au service du management. Le RSE traverse ainsi plusieurs phases de maturation, jusqu’à ce qu’il puisse être utilisé pour manager les équipes. A condition toutefois d’avoir anticipé cette possibilité. Un RSE ne se décrète pas spontanément. Une fois la plateforme technologique déployée, c’est bien-sûr le contenu qui viendra l’irriguer et susciter les échanges. Le RSE traverse ainsi trois phases dans sa maturation : Création La plateforme technologique vient d’être déployée, des efforts de communication sont faits pour la faire connaître. Croissance Les utilisateurs commencent à prendre l’habitude de poster des contenus, ou de commenter les contenus postés par leurs collègues. Croisière Le régime de croisière est celui d’un RSE parfaitement intégré à la vie de l’entreprise. En phase de création, le management se doit de faire preuve d’exemplarité. Votre entreprise a-t-elle déployée un RSE ? J'aime : J'aime chargement… Related:  Transformation digitale de l'entreprise #e20Réseau social interne entrepriseGroupware

Management – Les réseaux sociaux d’entreprise XEnvoyer cet article par e-mail Management – Les réseaux sociaux d’entreprise Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Fermer L’autre RSE a tout pour séduire. Le réseau social d’entreprise a toutes les vertus en matière de partage des connaissances et de boosteur de créativité. [...] Les outils collaboratifs et les RH Est-il besoin de le rappeler – Oui, soyons honnêtes, tous les DRH ne savent pas forcément ce que veut dire « outils collaboratifs »- ces outils sont généralement informatiques, et permettent aux salariés de travailler en collaboration. On les appelle aussi outils de TCAO (travail collaboratif assisté par ordinateur). Typologie des outils collaboratifs Il existe 3 grands types d’outils : – Les outils de communication de base : ils permettent la circulation d’information entre salariés au sein d’une même entreprise : mail, messagerie instantanée, tableau interactif, visio conférence, etc… – Les outils de Knowledge Management : utilisés pour partager un savoir, une expertise, ou des document crées ou identifiés par un des salariés : bibliothèques, portails, FAQ, annuaires, moteurs de recherches, outils de peer to peer. En quoi les RH sont-ils touchés par l’utilisation des outils collaboratifs ? Ils doivent d’abord apprendre eux-mêmes l’utilisation de ces outils. Anticiper et rassurer

Peupler son réseau social d’entreprise est toujours critique par @arayrole #e20 01Business le 18/04/14 à 17h03 Sans taille suffisante, une communauté de pratique n’apporte pas de bénéfices nouveaux aux collaborateurs. Le peuplement synonyme d’implantation durable Le peuplement est le "mur de verre" devant lequel buttent beaucoup d'entreprises. La valeur du RSE tient à la capacité de mobilisation de l'intelligence collective. Tenir compte de la phase de transition Pourtant, au démarrage d’un réseau social, il y a d’abord un puis deux, puis trois utilisateurs, progressivement d’autres rejoignent les pionniers. Pour peupler son RSE, l'entreprise doit convaincre de l'intérêt général de l’outil et justifier ainsi l’effort d’adaptation nécessaire au départ, bien avant d’en récupérer un quelconque bénéfice. En donnant du sens à son RSE l’entreprise fixe une ambition, mais elle doit adopter une stratégie avec des propositions d’usages « pratico pratiques » pour toucher ceux qui apprendront en marchant. Arnaud Rayrole

La Société Générale organise un hackathon chez 42 pour réinventer sa DSI Le hackaton organisé par la Société Générale imposera aux développeurs et designers de coder durant 48 heures. Crédit: D.R Pour réinventer ses DSI, la Société Générale organise du 23 au 25 mai prochains son premier hackathon à l'Ecole 42, fondée par Xavier Niel patron de Free, qui est partenaire de la banque. La Société Générale organise pour la première fois un concours de développement axé sur le thème de la DSI de demain. L'événement est organisé par l'ensemble des directions des systèmes d'information de la banque et par l'agence spécialisée BeMyApp. Ce concours est gratuit et accessible aux développeurs, designers digitaux, spécialistes du marketing ou entrepreneurs. Un Workshop de lancement le 14 mai

Les étapes d’un dispositif Knowledge Management 2.0 Les wikis, les blogs, le social bookmarking et les réseaux sociaux, ainsi que toute la panoplie des nouvelles pratiques et technologies 2.0 sont en train de révolutionner les processus du Knowledge Management. Oui, c’est bien de Knowledge Management dont on parle ! Ce vieux terme (relativement) est toujours là pour nous rappeler qu’au cœur de tous ces dispositifs c’est la connaissance qui est en jeu. C’est bien la connaissance qui est gérée dans ces systèmes, et de diverses manières : elle peut être explicitée, comme elle peut rester implicite dans la tête des genselle peut être structurée, comme elle peut rester librement indexée par des mots clés dans une structure à platelle peut être brute,comme elle peut être valorisée, commentée, mise en contexte et renouveléeelle peut constituer des pages et des pages, comme elle peut être simplement résumée en 140 caractères ! Le wiki est à mon avis l’exemple type du nouveau dispositif KM de l’entreprise. Nous vous recommandons aussi :

Comment évaluer la maturité digitale d’une entreprise ? - Matthias Moreau De nombreuses entreprises ont des difficultés à fixer les objectifs de leur transformation numérique. Comme je l’exposais dans mon premier article, la transformation digitale doit être accompagnée. Mais avant de définir une vision il est indispensable de savoir d’où on part, connaître son niveau de maturité digitale. Qu’est-ce que la maturité digitale ? Et quels sont les moyens à mettre en oeuvre pour l’atteindre ? Les différents niveaux de perception de maturité digitale On peut distinguer 3 clés de lecture pour évaluer la maturité numérique d’une entreprise : La maturité digitale technologique : outils mis en place pour fluidifier les processus, ou technologies permettant de délivrer un meilleur service.La maturité digitale perçue par l’utilisateur : services, fonctionnalités ou contenus numériques délivrés à l’internaute.La maturité digitale organisationnelle : capacité à piloter les chantiers digitaux et culture digitale. 4 profils d’entreprises face au digital Des objectifs ambitieux

Le réseau social d'entreprise comme outil collaboratif, Michael Page Selon le Journal du Net, 75% des groupes du CAC 40 disposent d’un Réseau Social d’Entreprise (RSE), une plateforme d’entreprise à mi-chemin entre un Intranet et un réseau social classique. Un Réseau Social d’Entreprise se veut participatif et collaboratif. S’il se dit social, il se distingue néanmoins des réseaux sociaux plus traditionnels tels que Facebook ou Twitter, dans la mesure où l’accès à la plateforme est limité aux salariés de l’entreprise et les thématiques abordées sur le réseau à usage strictement professionnel. Contrairement à l’Intranet où la communication se fait de manière verticale (un groupe de salariés comme les RH ou la communication interne diffuse des informations à l’ensemble du personnel), le RSE a pour objectif d’intégrer chacun des collaborateurs dans le processus de partage de l’information et d’en faire un potentiel contributeur. Une plateforme dynamique et évolutive Pour exemple, Accor a lancé il y a deux ans son Réseau Social d’Entreprise.

France : comment le top management s’empare de la transformation numérique La transformation numérique est avant tout un processus Le constat est connu : mondialisation et digitalisation accrues de l’économie ont rendu plus incertains le destin des entreprises. Les plus installées ne sont pas pour autant protégées tandis que les plus petites peuvent changer la donne du jour au lendemain. Comment, en tant que top manager, appréhender ce bouleversement et se positionner ? C’est à cette question qu’a tenté de répondre l’étude Kienbaum Digital Leadership & Innovation, menée auprès de 110 top managers (C-level) français, tous secteurs d’activités confondus. Les tops managers perçoivent bien que la transformation numérique est avant tout un processus, souvent décrit en trois principales phases : Les managers face à la « pyramidalisation inversée » Sur le terrain, les approches des managers prennent bien entendu en compte les spécificités de chaque entreprise et des différents secteurs dans lesquels elles évoluent.

HR et 2.0 : un peu de sérieux, voyons! Une émission française diffusée dernièrement, Génération Télé 80, m’a renvoyée illico en pré-adolescence. On y citait notamment Dallas, Dynasty, Chateauvallon et… Pause-café. Souvenez-vous de Joëlle Mazart, cette jeune assistante sociale, idéaliste et proche (qui a dit drh?) de ses étudiants. Tam-tam, lettre, téléphone, email, internet… Le parallèle est aisé : réclamer le téléphone dans son bureau dans les années 80 revient à réclamer les réseaux sociaux en 2012. C’est bien connu. Souvenez-vous pourtant de l’introduction de l’email. Heureusement, par la force des choses vu l’adhésion rapide des plus jeunes collaborateurs, les choses ont rapidement évolué. Malheureusement, je rencontre souvent des managers et des drh qui me disent dans le blanc des yeux : “non, nous ne permettons pas l’accès à Facebook, Twitter, MSN depuis notre réseau”. Monde RH, réveille-toi! Le monde évolue les amis. Alors, soyons sérieux. Il est temps que les RH se mettent au 2.0 pour des raisons professionnelles.

Social Business : L'Entreprise 2.0 selon Deloitte Digital Les bénéfices d'une entreprise digitale En InterneRéduire le temps d’accès à la connaissanceRéduire les coûts de communicationOptimiser les canaux de communicationFaciliter l'accès aux experts Faciliter la collaborationClientAugmenter l’efficacité du marketingAccroître la satisfaction des clientsRéduire les coûts liés au marketingSe concentrer sur l'information pertinentePartenaires, fournisseurs....Accroître l’accès à la connaissance Réduire les coûts de communicationFaciliter l’accès aux expertsCuration de l'information Ces bénéfices résultent selon Deloitte de la collaboration venant du partage d'information entre les divers acteurs, mais aussi de l'interconnexion des outils collaboratifs avec les applications métiers. Les 10 étapes pour implanter des technologies sociales en interne 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 10. Comment favoriser la participation des contributeurs ? Les 2 principaux facteurs seraient : Système de gamification pouvant s'articuler : Une participation de tous

Related: