background preloader

Transplantation d’organes

Transplantation d’organes
Dossier réalisé en collaboration avec le Pr Pierre Marquet (unité 850 Inserm/université de Limoges/CHU de Limoges "Pharmacologie des immunosuppresseurs et de la transplantation") et avec la participation des Dr Sophie Brouard et Pr Régis Josien (unité 1064 Inserm/Université de Nantes "Centre de recherche en transplantation & immunologie, ITUN") - décembre 2015 Depuis les premières greffes rénales durables, réussies dans les années 1950, la transplantation d'organes a connu des avancées majeures en chirurgie et médecine. La découverte des groupes tissulaires et l'utilisation de médicaments immunosuppresseurs, en particulier, permettent aujourd'hui des survies à long terme. La greffe est désormais un recours "usuel" en cas de défaillance grave d'un organe vital, dont le non remplacement condamnerait le patient. En France, l'Agence de la biomédecine coordonne cette activité : elle détient les listes d'attentes, reçoit les offres de greffons et les attribue aux receveurs. © Inserm, S.

http://www.inserm.fr/thematiques/sante-publique/dossiers-d-information/transplantation-d-organes

Related:  Sites de référenceSujet : Greffes et don d'organes pour sauver des viesGreffe d'organescdisvt3esvtbacqueville

Eviter le rejet de greffe de peau : c’est possible ! 14 novembre 2014 © Fotolia Pour les médecins et chercheurs, l’une des problématiques majeures de la transplantation est d’éviter le rejet de l’organe ou du tissu greffé par l’organisme receveur. Dossier - Transplantation d'organes - sommaire Mercredi 03 Janvier 2007 Ce dossier a été réalisé en collaboration avec : Gérard Benoît, Service de transplantation rénale de l’hôpital de Bicêtre, Didier Houssin, Directeur de l’Établissement français des Greffes, Jean-Pierre Revillard, Unité Inserm "Immunologie fondamentale et clinique", Hôpital Edouard Herriot de Lyon, Président du Conseil scientifique de la Fondation pour la Recherche Médicale (d'avril 1998 à avril 2000). Texte rédigé par Corinne Dupuy De tous temps, l’imaginaire humain n’a cessé d’être exalté par le fantasme d’un être composite, comme en témoignent les mythes antiques du Sphinx ou du Centaure, ou encore, dans la Bible, la création de la femme, par Dieu, à partir du prélèvement d’une côte de l’homme. C’est sur ce fond de chimères que s’inscrit l’histoire scientifique de la transplantation d’organes qui, à partir du XXe siècle, va faire basculer la greffe humaine de l’univers de la légende à celui de la réalité.

Introduction à l'énergie L’ambition du développement durable suppose la mise à la disposition du plus grand nombre et de façon équitable de “biens publics communs” qui sont consubstantiels à la notion même de développement et qu’on peut traduire par une série de droits fondamentaux : le droit à la santé, à l’alimentation, au logement, à l’éducation, au confort domestique, à la mobilité, etc. L’énergie est au cœur de ces questions, non pas tant comme une fin en soi, mais à la fois comme l’un des moyens indispensables à la satisfaction d’un certain nombre de ces biens publics et comme contributeur et responsable potentiel de la destruction d’un certain nombre d’autres biens communs globaux tels que l’environnement ou la pérennité des ressources non renouvelables. Le développement durable tente de rendre synergiques ces différents biens communs qui sont souvent présentés comme antinomiques, tout en s’efforçant de répondre aux défis suivants :

Énergie fossile Charbon (houille) L'énergie fossile désigne l'énergie que l'on produit à partir de roches issues de la fossilisation des êtres vivants : pétrole, gaz naturel et houille. Elles sont présentes en quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) limitée et non renouvelable, leur combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique (c’est-à-dire accompagnée d’une production d'énergie sous forme de chaleur ).) entraîne des gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des corps du système solaire)...). Formation Historique

Rejet de greffe - Eviter les rejets de greffes Alors que les transplantations sont de mieux en mieux maîtrisées, la principale complication reste aujourd'hui le rejet de la greffe. Comment contrecarrer la réaction du système immunitaire ? Quelles sont les principaux risques ? Découvrez les réponses à ces questions ainsi qu'un panorama des traitements antirejet. Le mécanisme de rejet de la greffe Le rejet de la greffe est le principal risque des transplantations. Association ADOT : Don d'organes : tout savoir sur le don Qu'est-ce qu'une greffe ? Une greffe est la mise en place dans le corps humain d'un organe étranger qui lui est devenu nécessaire. On parle aussi de transplantation On greffe :

Historique de la greffe Si le XIXème Siècle est parsemé d'expériences de greffes tissulaires, peau, joues de lapin, queues de rat ... l'histoire de la greffe d'organes se concentre sur le XXème Siècle. L'évolution est marquée par plusieurs acquisitions fondamentales, autant de préalables à cette progression. Premier préalable : la suture vasculaire. Les écoles de Vienne et de Lyon avec ULMAN et CARREL qui prolongera son travail aux U.S.A., seront pionnières des greffes chez l'animal, reins, cœur... Energies renouvelables et énergies fossiles Les énergies fossiles et renouvelables I- Energies fossiles : jusqu’à quand 1) Qu’est ce qu’une énergie fossile ? Cancer de la peau : prévention et traitements du cancer cutané On peut diviser les cancers de la peau en 2 catégories principales : les non-mélanomes et les mélanomes. Les non-mélanomes : les carcinomes Le terme « carcinome » désigne les tumeurs malignes d’origine épithéliale (l'épithélium est la structure histologique constitutive de la peau et de certaines muqueuses). Le carcinome est le type de cancer le plus souvent diagnostiqué chez les caucasiens. On en parle relativement peu, car il entraîne rarement un décès. De plus, il est difficile d’en faire le recensement des cas.

Greffe (médecine) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Greffe. Historique C’est vers 1906 que les premières greffes d’organes sur l'homme ont lieu mais elles se soldent toutes par des échecs entraînant la mort du « cobaye humain ». Mathieu Jaboulay et son interne Alexis Carrel font les toutes premières greffes de reins de porcs ou de chèvres sur des femmes mais elles échouent : les patientes atteintes d’insuffisances rénales meurent en quelques jours[2]. Ces échecs permettent de découvrir un des principaux obstacles de la greffe : le rejet. Prélèvement d'organe sur une personne vivante Saisine du comité d'experts Il existe 9 comités d'experts (nommés par arrêté du ministre chargé de la santé pour 3 ans) ayant chacun une compétence géographique propre. Le rôle du comité est d'informer le donneur et d'autoriser le prélèvement. Le comité concerné est celui dans le ressort duquel demeure le donneur. Si le donneur a dû se rapprocher du lieu d'hospitalisation du receveur, il peut saisir le comité compétent sur cet établissement. Information du donneur

ce site est celui de l'INSERM ( Institut National de la Santé Et de le Recherche Medicale), il ne contient pas de publicités et a été mis à jour très récemment (mars 2012), ce qui renforce sa crédibilitée. by lalexadra May 24

ce site nous informe des problèmes à traiter pour augmenter le taux de réussite des transplantations by lalexadra May 16

Related:  transplantation organes risquéesTransplantationDon d'organeswilalexman