background preloader

Un grand entretien avec Bernard Stiegler : « Le rôle de l’art ? Produire du discernement ! » - L'Oeil - n° 633 - Mars 2011

Un grand entretien avec Bernard Stiegler : « Le rôle de l’art ? Produire du discernement ! » - L'Oeil - n° 633 - Mars 2011
Le consumérisme culturel et les nouvelles technologies sont les chevaux de bataille de ce philosophe atypique pour qui il faut défendre l’art et la culture. L'oeil : Philosophe, directeur de l’IRI, l’Institut de recherche et d’innovation du Centre Pompidou, vous analysez les conséquences du consumérisme dans le champ culturel. Quelles sont-elles ? Bernard Stiegler : Dans l’art et la culture, comme dans tous les domaines, le consommateur a remplacé l’amateur. L’audimat et le marketing ont fait leur entrée dans les musées. Les publics sont devenus des audiences au sens des grands médias de masse. Vous estimez donc que, pour l’instant, les pouvoirs publics ne jouent pas leur rôle ? Wikileaks, n’est-ce pas une opportunité pour le citoyen de reprendre la main ? C’est ce que vous appelez l’économie de la contribution ? Comment les institutions culturelles peuvent-elles apporter leur pierre à cet édifice ? De quelle manière agit l’IRI dans cette optique ?

http://www.lejournaldesarts.fr/oeil/archives/docs_article/81262/un-grand-entretien-avec-bernard-stiegler----le-role-de-l-art--produire-du-discernement---.php

Related:  DoctoratBernard StieglerEPI- HDA- Ressources pour l'enseignement transversalBrenard StieglerHDA

Enregistrements de Bernard Stiegler En fonction de mon temps libre (!), je mettrai ici des enregistrements audio et video de prise de parole de Bernard Stiegler : radio, association, séminaire, colloque, intervention évènementielle, etc. Si vous-même possédez de tels enregistrements, merci de m’envoyer un message afin d’enrichir le catalogue, pour le plaisir de tous. Et n’oubliez pas les nombreux enregistrements disponibles sur la page personnelle de Bernard Stiegler sur le site d’Ars Industrialis Narcissisme primordial Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour Françoise Dolto, il s'agit du narcissisme articulé autour du désir de vivre du sujet. Il correspond à une "intuition vécue de l'être au monde". Son éthique est vampirique car elle est orientée vers l'augmentation de "la masse charnelle", vers une logique de "l'amasser", du prendre"[1] Portail de la psychologie

Art en question - 10 chefs-d'oeuvre vous réservent plus que vous n'attendez Soutenez la production et la diffusion de cette nouvelle série. En savoir plus.Objectif: Montant déjà donné: 21755€ (108.8%) Francois : 1€ le 6 juin 2016Bouillard : 10€ le 31 mai 2015Nicolas : 30€ le 12 mai 2015CLAIRE : 20€ le 10 mars 2015lilli : 10€ le 25 février 2015

VIDEO Conférence de cloture de l'académie d'été prononcée par Bernard Stiegler le 26 août 2011. Lien vers l'ensemble des enregistrements des interventions et discussions : Enregistrements des interventions de Bernard Stiegler et Philippe Barillet lors des débats à la Colline du 14 mai 2011

Entretien avec Bernard Stiegler Bernard Stiegler Directeur général de l'IRCAM, auteur de l'ouvrage "Mécréance et discrédit" Automates Intelligents (AI.) : Bernard Stiegler, vous êtes un philosophe et un acteur du monde culturel très connu. Dans ce numéro, nous présentons votre dernier ouvrage, Mécréance et Discrédit. Vous avez bien voulu pour nos lecteurs nous préciser l'état actuel de vos réflexions sur l'avenir de la culture européenne. Je vous pose donc, en vous remerciant de cet entretien, une question brève : diagnostiquez vous un retard des industries culturelles européennes et si oui, quelles solutions proposeriez vous pour le rattraper? Bernard Stiegler (BS.) : La première chose que je souhaite dire est que la guerre économique se mène aujourd'hui dans le champ culturel.

Dossier pour travailler l'HIDA Je vous propose aujourd'hui tout un dossier qu'Agnès a voulu partger avec nous. Agnès est enseignante dans un collège et elle a voulu mettre en forme des documents utilisables par tous en s'inspirant de divers documents trouvés sur le net. Vous trouverez donc des outils pour organiser son classeur, son cahier des logos A propos de la rétention C’est dans La technique et le temps (3 tomes, ed. Galilée) que Bernard Stiegler élabore le concept de rétention, notamment celui de rétention tertiaire. Il y a en effet trois types de rétention ; les rétentions primaires, secondaires et tertiaires. Ces rétentions sont mieux comprises si l’on prend pour exemple un objet temporel, et Bernard Stiegler reprend l’exemple de Husserl, à savoir la celui de la mélodie. Quand on écoute une mélodie, la rétention primaire est celle qui retient la note entendu pour la lier à celle qui précède. Si il n’y avait pas cette rétention primaire, nous n’entendrions pas de mélodie, mais simplement une succession de note sans rapport entres elles (c’est un peu comme la mémoire du poisson rouge dans le sketch de Jean-Marie Bigard).

REGARDS SUR LE NUMERIQUE: Blog - Bernard Stiegler : l'open data est « un événement d’une ampleur comparable à l’apparition de l’alphabet » RSLNmag est édité par Microsoft et se consacre à l’analyse et au décryptage du monde numérique.. RSLN : Que représente le développement de l’open data dans la grande aventure du numérique ? Bernard Stiegler : C’est l’aboutissement d’une rupture majeure déjà largement entamée, et qui n’a rien à voir avec les précédentes. Toutes les technologies monopolisées par l’industrie de la culture, au sens large du terme, pendant un siècle, sont en train de passer entre les mains des citoyens.

Guerre et cinéma à l’époque nazie Texte intégral 1 Lettre de Ludendorff au ministère de la Guerre le 4 juillet 1917, citée in : Wolfgang (Jacobsen), (...) 2 Roffat (Sébastien), Animation et propagande. Les dessins animés pendant la Seconde Guerre mondiale (...) 1La guerre et l’image filmique entretiennent en Allemagne de longue date une étroite relation. La célèbre UFA (Universum-Film AG) est née en 1917 directement de la volonté de Ludendorff « d’influencer les masses dans l’intérêt de l’État » 1. La diffusion des premières véritables actualités cinématographiques (Wochenschau) a eu lieu le 23 octobre 1914, peu de temps après le déclenchement des hostilités.

Related: