background preloader

Pour ou contre le revenu de base inconditionnel ?

Pour ou contre le revenu de base inconditionnel ?
L’idée d’un revenu de base a été émise par Thomas More qui en a conçu une forme embryonnaire dans son Utopia en 1516 déjà. Des penseurs rationalistes, dont quelques pères fondateurs des Etats-Unis, ont creusé ce concept repris dans les années 1930 après la Grande Dépression. Le revenu de base occupe à nouveau les esprits depuis les années 1980. C’est effectivement en 1986, en Belgique et sur l’impulsion de l’économiste-philosophe Philippe Van Parjis, qu’a été fondée BIEN, acronyme de Basic Income European Network (aujourd’hui Basic Income Earth Network). En Suisse, la filiale de BIEN [1] s’est constituée en 2001 pour préparer le congrès européen à Genève. En Suisse, le débat va encore gagner en intensité puisque l’« Initiative Grundeinkommen » a annoncé le lancement, en 2012, d’une initiative populaire pour l’introduction d’un revenu de base. Une définition si simple et si radicale Une grande idée, une utopie… et donc une illusion ? Les arguments de l’opposition Petits et gros sous Related:  Théoriciens

Philippe Van Parijs Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Philippe Van Parijs (né le ) est un philosophe et économiste belge. Il est actuellement professeur à l'université catholique de Louvain (chaire Hoover d'éthique économique et sociale), à la Katholieke Universiteit Leuven et à Oxford. Il a également été professeur invité à Harvard. Pensée[modifier | modifier le code] Il entame son parcours philosophique dans le domaine de l'épistémologie, sous la direction du philosophe Jean Ladrière. Cette dernière idée constituera le cœur de son ouvrage majeur, Real Freedom for All (1995) qui, sous l'inspiration de John Rawls et Ronald Dworkin, notamment, apporte une contribution originale aux théories de la justice. Dans son dernier ouvrage en date, Linguistic Justice (2011), Philippe Van Parijs examine l'évolution contemporaine des langues dans le monde et en arrive à deux conclusions complémentaires. Positions et idées[modifier | modifier le code] Distinctions[modifier | modifier le code]

Allocation universelle Livre de référence: L'allocation universelle par Yannick Vanderborght et Philippe Van Parijs (Repères 402, Paris: La Découverte 2005, téléchargeable gratuitement avec l'aimable autorisation de la maison d'édition), également publié en traduction allemande (Campus), italienne (Bocconi), espagnole (Paidos) et portugaise (Record). Réseau mondial: Basic Income Earth Network (BIEN) Revue internationale: Basic income studies (BIS) C'est au 3 Place Montesquieu, à Louvain-la-Neuve, que l'expression "allocation universelle" a été utilisée pour la première fois (1982). Lors de son congrès de Barcelone (2004), le BIEN s'est mondialisé sous le nom de Basic Income Earth Network, Yannick Vanderborght (FUSL et UCL, Chaire Hoover) en est devenu le newsletter editor, David Casassas (Universitat de Barcelona et Hoover Fellow en 2005-06) le secrétaire, et Philippe Van Parijs président de son International Board.

L'allocation universelle - Philippe VAN PARIJS , Yannick VANDERB Impossible aujourd'hui de penser l'avenir de nos systèmes de protection sociale sans évoquer l'allocation universelle, dont le principe est de verser, sans condition, à tous les citoyens, un revenu de base cumulable avec tout autre type de revenu. Défendue sous des appellations et pour des motifs divers par des universitaires et des militants, des hommes d'affaires et des syndicalistes, des formations politiques de droite et de gauche, des mouvements sociaux et des organisations non gouvernementales, l'allocation universelle a bénéficié de l'appui d'étranges coalitions et suscité de féroces oppositions. Pour certains, elle constitue un remède décisif à de nombreux fléaux, à commencer par la pauvreté et le chômage. Pour d'autres, elle n'est qu'une absurde chimère, économiquement impraticable et éthiquement inacceptable. Introduction -I / Une idée nouvelle ? « Il faut saluer la volonté de pédagogie : le propos de MM. Universal Basic Income Contact : d.ribouchon@editionsladecouverte.com

Jacques Sapir « La machine à produire de l’austérité, c’est-à-dire du chômage et de la misère, se mettra en route à partir de 2011 ou de 2012, » avertit Jacques Sapir, qui dénonce le mécanisme actuel du mode de financement de la dette d’Etat, avec des banques qui peuvent emprunter à 1% auprès de la BCE des fonds qui sont ensuite réinvestis dans des bons du Trésor rapportant 3%... Au-delà d’une nécessaire suppression des privilèges fiscaux, la question centrale, juge-t-il, reste celle d’une redistribution plus juste des fruits du travail, dont les revenus stagnent depuis les années 1980 par rapport aux gains de productivité, et que l’Europe ne protège pas, au contraire, puisqu’elle a souvent devancé les normes de l’OMC en imposant sans contrepartie l’ouverture à la concurrence internationale. Par Jacques Sapir, Directeur d’études à l’EHESS, février 2010 De toute part, on nous présente l’austérité comme un choix inévitable. Assurément, il y a des pays plus mal lotis que la France. L’Europe épuisée...

Yann Moulier-Boutang Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Boutang. Yann Moulier-Boutang, né le [1], est un économiste et essayiste français. Il est le fils de Pierre Boutang et le demi-frère de Pierre-André Boutang. Aperçu biographique[modifier | modifier le code] En 1974, Yann Moulier fonde la revue Camarades, qui succède à Matériaux pour l'intervention et développe les thèmes de l'autonomie ouvrière, concept adopté alors en Italie par des militants issus de l'opéraïsme. Yann Moulier-Boutang est un défenseur du revenu de base inconditionnel[2] qu'il justifie dans son livre L'abeille et l'économiste (2010) par le fait que les hommes créent tous de la valeur économique, à la manière des abeilles lors de la pollinisation[3]. Publications[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Portail de la politique

Toni Negri Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Negri. Antonio Negri Philosophe occidental Philosophie contemporaine Antonio Negri dit Toni Negri est un philosophe et homme politique italien né le 1er août 1933 à Padoue en Italie. Biographie[modifier | modifier le code] Engagements politiques[modifier | modifier le code] Durant ses années universitaires, il entre dans l'Association catholique de la jeunesse italienne (GIAC)[1] où il rencontre, entre autres, Umberto Eco, Vincenzo Scotti, Silvio Garattini et Gianni Vattimo[2]. Jeune professeur à l'Institut de sciences politiques de l'université de Padoue dans les années 1960, il participe à la rédaction de la revue Quaderni Rossi avec Mario Tronti, Romano Alquati, Raniero Panzieri, et contribue à fonder à partir d'une mouvance marxiste hétérodoxe en rupture avec le parti communiste italien de l'époque, ce que l'on a appelé l'« opéraïsme ». Enseignements[modifier | modifier le code] Idées[modifier | modifier le code]

Philippe Van Parijs : l'allocation universelle, solution à la crise de l'Etat-providence ? FIGAROVOX/ENTRETIEN- Le philosophe Philippe Van Parijs a théorisé une solution originale pour réformer l'Etat providence : une allocation universelle versée à tous de manière inconditionnelle tout au long de la vie. Il explique ses avantages au Figarovox. Philippe Van Parijs est un philosophe et économiste belge, actuellement professeur à l'université catholique de Louvain. Il a théorisé l'idée d'une allocation universelle c'est à dire un revenu payé par une communauté politique à tous ses membres sur une base individuelle sans conditions de ressources ni de travail. Selon lui ce revenu universel permettrait en autres: - d'éliminer les trappes à pauvreté impliquées par l'existence du revenu minimum ou des minimas sociaux - d'encourager le travail en faisant de chaque heure de travail une incitation financière - de lutter en même temps contre la précarité en assurant un revenu de base - de libérer les femmes au foyer de la dépendance financière à leurs maris

Chrysippe - Interview Baptiste Mylondo le revenu inconditionnel : un nouveau paradigme de société ? Questions à Baptiste Mylondo A propos de son livre « Pour un revenu sans condition : garantir l’accès aux biens et services essentiels » (2012, Utopia) Réalisé par f. Baptiste Mylondo est économiste et philosophe. Il enseigne l’économie et la philosophie politique à l’institut d’études politiques (IEP) de Lyon. Défenseur du revenu inconditionnel, il a rédigé plusieurs ouvrages sur le sujet dont « Ne pas perdre sa vie à la gagner : pour un revenu de citoyenneté (2012, Utopia) » et « Un revenu pour tous ! Il est également l’auteur de « Des caddies et des hommes : consommation citoyenne contre société de consommation » (2005, La Dispute). Il nous livre ici son analyse sur les changements sociétaux que le revenu universel impliquerait ; à savoir une modification radicale des conceptions sociales de phénomènes tels que le travail, le chômage, le salaire, l’utilité sociale, etc. F. B. Lutter contre la pauvreté. F. B. F. F. B. F. B. F.

Related: