background preloader

Pour ou contre le revenu de base inconditionnel ?

Pour ou contre le revenu de base inconditionnel ?
L’idée d’un revenu de base a été émise par Thomas More qui en a conçu une forme embryonnaire dans son Utopia en 1516 déjà. Des penseurs rationalistes, dont quelques pères fondateurs des Etats-Unis, ont creusé ce concept repris dans les années 1930 après la Grande Dépression. Le revenu de base occupe à nouveau les esprits depuis les années 1980. C’est effectivement en 1986, en Belgique et sur l’impulsion de l’économiste-philosophe Philippe Van Parjis, qu’a été fondée BIEN, acronyme de Basic Income European Network (aujourd’hui Basic Income Earth Network). Parmi les autres activistes de la première heure, signalons Guy Standing et Eduardo Suplicy, qui a joué un rôle important lors de l’introduction du revenu de base dans la Constitution brésilienne en 2004. En Allemagne, les professeurs Michael Opielka, Claus Offe, Georg Vobruba travaillent sur ce thème depuis des décennies. En Suisse, la filiale de BIEN [1] s’est constituée en 2001 pour préparer le congrès européen à Genève.

http://www.reiso.org/spip.php?article1310

Related:  Théoriciens

Philippe Van Parijs Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Philippe Van Parijs (né le ) est un philosophe et économiste belge. Il est actuellement professeur à l'université catholique de Louvain (chaire Hoover d'éthique économique et sociale), à la Katholieke Universiteit Leuven et à Oxford.

Allocation universelle: du don sans conditions à la réciprocité obligatoire Dominique Temple, chercheur indépendant, spécialisé dans l’économie de réciprocité, nous livre son analyse de l’allocation universelle (autre nom du revenu de base). Pour lui, l’allocation universelle doit être considérée comme un don qui implique la réciprocité. Les analyses concernant l’allocation universelle peuvent être séparées en deux groupes : selon qu’elles envisagent l’allocation universelle au sein de la production pour l’échange ou pour libérer la créativité du donataire au sein de la production pour la réciprocité. L’allocation universelle dans le cadre de l’échange Dans le cadre de l’échange, chaque partie n’agit vis-à-vis de l’autre que dans son intérêt propre. Il est logique de penser que dans ce rapport de force, l’allocataire tente de recevoir le plus possible en cédant le moins possible, et que le “donateur” cherche à lui imposer un travail en contrepartie.

Parti Pour La Décroissance » Une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie pour tous « L’homme ne désire pas par nature gagner de plus en plus d’argent, mais il désire tout simplement vivre selon son habitude et gagner autant d’argent qu’il lui en faut pour cela ». Max Weber Téléchargez le document en pdf Une proposition centrale des objecteurs de Croissance est l’instauration d’une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA), versée à tous et de manière égale de la naissance à la mort, afin de garantir un niveau de vie décent déconnecté de l’occupation d’un emploi1. Cette dotation serait individuelle, inaliénable et cumulable à tout autre revenu et traduirait la reconnaissance de la contribution de chaque individu à travers l’ensemble de ses activités, notamment non-marchande. Un droit à la vie contre un droit au travail

Revenu Universel et politique familiale Dans un article précèdent, je décrivais ce qu´était mon approche du Revenu Universel (RU) et quel pouvait en être le financement. J´aimerais maintenant m´intéresser plus spécialement à l´impact que ce versement régulier d´une allocation universelle et inconditionnelle à chaque individu aurait sur la politique familiale. Je rappelle que le Revenu Universel (RU) est un revenu de base inconditionnel distribué chaque mois à tous les résidents d´un pays quelque soit leur situation familiale ou économique, qu´ils soient un homme ou une femme, jeunes ou vieux et actifs ou inactifs. Plusieurs définitions existent (confer la page Wikipédia) mais l´idée générale et généreuse, est de distribuer sans conditions la même somme d´argent à tous les adultes et la moitié de cette somme aux enfants. Cette allocation universelle serait inconditionnelle et viendrait en remplacement des minima sociaux et des aides à la famille.

Allocation universelle Livre de référence: L'allocation universelle par Yannick Vanderborght et Philippe Van Parijs (Repères 402, Paris: La Découverte 2005, téléchargeable gratuitement avec l'aimable autorisation de la maison d'édition), également publié en traduction allemande (Campus), italienne (Bocconi), espagnole (Paidos) et portugaise (Record). Réseau mondial: Basic Income Earth Network (BIEN) Pourquoi le revenu universel de base va devenir indispensable La blogosphère et la réflexion collective actuelle parle de plus de l’idée d’un revenu de base, aussi appelé revenu universel, revenu de vie ou revenu d’existence. Même si l’idée existe depuis longtemps, je pense que ce concept va devenir indispensable dans le futur. Revenu de base ? L’idée est que l’État donne un revenu minimal, égal, illimité, inconditionnel à tout le monde. Peu importe sa situation, son sexe, son âge (sauf peut-être les enfants, qui ont moins de dépenses que les adultes).

La gauche doit proposer un nouveau pacte social Article écrit pour Politiko.fr Les élections primaires du parti socialiste viennent de battre leur plein ces deux dernières semaines, mais les propositions, elles, continuent de sonner creux. Plus que jamais, le problème du PS n’est pas qu’il se meurt, c’est qu’il ne finisse pas de mourir, continuant ainsi de donner de stériles espoirs à une grande partie des français qui attendent pourtant de véritables solutions alternatives qui pourraient enfin apporter à la société un renouveau démocratique, économique et social. Puisque rien ne viendra des politiciens, c’est à nous d’exprimer nos demandes. Dans cet article, j’aimerais commencer par aborder la nécessité d’un renouveau du pacte social français, en montrant que le système actuel est fondé sur des mythes qu’il convient de dépasser : les acquis sociaux, le plein emploi, l’État protecteur. Les acquis sociaux, oui mais pour qui ?

L'allocation universelle - Philippe VAN PARIJS , Yannick VANDERB Impossible aujourd'hui de penser l'avenir de nos systèmes de protection sociale sans évoquer l'allocation universelle, dont le principe est de verser, sans condition, à tous les citoyens, un revenu de base cumulable avec tout autre type de revenu. Défendue sous des appellations et pour des motifs divers par des universitaires et des militants, des hommes d'affaires et des syndicalistes, des formations politiques de droite et de gauche, des mouvements sociaux et des organisations non gouvernementales, l'allocation universelle a bénéficié de l'appui d'étranges coalitions et suscité de féroces oppositions. Pour certains, elle constitue un remède décisif à de nombreux fléaux, à commencer par la pauvreté et le chômage. Pour d'autres, elle n'est qu'une absurde chimère, économiquement impraticable et éthiquement inacceptable. Introduction -I / Une idée nouvelle ? - 1.

Related: