background preloader

Les Nouveaux chiens de garde - film 2011

Les Nouveaux chiens de garde - film 2011

Les Nouveaux Chiens de garde Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Présentation[modifier | modifier le code] Serge Halimi y présente, en quatre chapitres, son analyse de ce qu'il considère comme une collusion entre pouvoirs médiatique, politique et économique, à l'aide d'une étude qui se veut exhaustive sur la télévision et les grands journaux français. Il prétend aussi démonter le traitement parfois partial et complaisant de certains médias français vis-à-vis des sociétés qui en sont les actionnaires. Il explique aussi le peu de cas qui est selon lui fait des mouvements sociaux, et la place prépondérante des faits divers dans les journaux télévisés. Le titre fait référence à l'ouvrage Les Chiens de garde (1932), dans lequel Paul Nizan dénonçait les analyses des philosophes les plus célèbres de son époque : ceux-ci, pour Nizan, garantissaient la perpétuation de l'idéologie bourgeoise, en décrivant l'homme dans son identité idéale et immuable plutôt que dans son existence particulière et matérielle.

+Himalaya, terre des femmes - film 2010 A près de 4000 mètres d’altitude, dans un décor aride de barres rocheuses et de montagnes dénudées, le village de Sking est l’un des plus isolés de la région himalayenne du Zanskar. Ici, les habitants dépendent entièrement du travail de la terre. Avant l’arrivée de l’hiver, ils doivent récolter et engranger toutes leurs subsistances de l’année. Filmé en caméra subjective par une jeune ethnologue, "Himalaya, la terre des femmes" propose une immersion sensible et poétique dans l’univers de quatre générations de femmes pendant la saison des moissons. Caméra subjective Secret de tournage sur Himalaya, terre des femmes Filmé en caméra subjective par Marianne Chaud, Himalaya, la terre des femmes propose une immersion sensible et poétique dans l’univers de quatre générations de femmes pendant la saison des moissons. Immersion totale

Inside Job Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Inside Job est un film documentaire américain produit, écrit et réalisé par Charles H. Ferguson sorti en 2010. Synopsis[modifier | modifier le code] Inside Job est le premier film qui s'essaye à une analyse exhaustive de la crise financière mondiale qui a émergé en 2008. Cette crise est la plus importante depuis celle « la Grande Dépression » de 1929. Le film s’appuie sur une recherche exhaustive et de nombreux témoignages, présentés sous forme d’extraits d’entrevues avec les principaux initiés financiers, politiciens, journalistes et universitaires réputés, spécialistes de ces questions. Au sujet de Charles H. Fiche technique[modifier | modifier le code] Titre : Inside JobRéalisation : Charles H. Distinctions[modifier | modifier le code] Production du film[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code]

+The Artist - film 2011 A l'heure où la pellicule se meurt, où les superproductions font entendre leurs voix à grands renforts d'effets spéciaux, d'images de synthèse, et de projections en 3D, le réalisateur du diptyque OSS 117 retrouve son acteur fétiche pour un retour au source plein de charme et de fraîcheur, une ode aussi sobre que salvatrice pour les amoureux d'un septième art sans artifice. Un film muet en noir et blanc lancé au milieu d'une horde de ... Lire plus A l'heure où la pellicule se meurt, où les superproductions font entendre leurs voix à grands renforts d'effets spéciaux, d'images de synthèse, et de projections en 3D, le réalisateur du diptyque OSS 117 retrouve son acteur fétiche pour un retour au source plein de charme et de fraîcheur, une ode aussi sobre que salvatrice pour les amoureux d'un septième art sans artifice.

Sugar Man Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sugar Man (Searching for Sugar Man) est un film suédois et britannique réalisé par Malik Bendjelloul[1], évoquant le parcours du musicien américain Sixto Díaz Rodríguez. Il a remporté le Prix du public international du Festival de Sundance 2012 ainsi que l'Oscar du meilleur film documentaire en 2013. Synopsis[modifier | modifier le code] À la fin des années 1960, Sixto Rodriguez enregistre deux albums de chansons réalistes (édités par Sussex records)[2], proches par l'esprit d'un Bob Dylan[1]. Fiche technique[modifier | modifier le code] Titre du film : Sugar ManTitre original : Searching for Sugar ManRéalisation, scénario et montage : Malik BendjelloulPhotographie : Camilla SkagerstömMusique : Sixto Díaz RodríguezGenre : documentaireDurée : 86 minutesProduction : Simon Chinn, M. Distinctions[modifier | modifier le code] Récompenses[modifier | modifier le code] Nominations[modifier | modifier le code] [modifier | modifier le code]

Moi, ma famille et woody allen Résumé ‘Moi ma famille Rom et Woody Allen’ est l'histoire de la famille Halilovic. Ils viennent de Yougoslavie en Italie à la fin des années 60. Ils ont vécu dans des roulottes pendant vingt ans. C'est un voyage très intime, sur la fin de la vie nomade et sur les difficultés de vivre dans une HLM. Biographie Née en 1989, Laura HALILOVIC travaille depuis janvier 2007 avec le Laboratoire Audiovisuelle Via Modena de Turin (projet ITER). Planète dinosaure Plongez au coeur de l'univers des Dinosaures... 2 x 80 minutes Réalisé par Nigel Paterson Produit par la BBC, Discovery Channel, et CANAL+ DIFFUSION Première partie LE MERCREDI 31 OCTOBRE 2012 A 20H50 Deuxième partie EN DéCEMBRE 2012 A 20H50 Quand les grands dinosaures reviennent à la vie... De récentes recherches ont sensiblement bouleversé certaines théories sur la Préhistoire. Les paléontologues savent ainsi que les dinosaures étaient répartis sur l'ensemble du globe. Ils ont régné sur la planète pendant 250 millions d'années. Le premier film s'attache à montrer ces nouveaux géants essentiellement découverts en Afrique. Le second film revient sur l' aspect des dinosaures ainsi que sur leur capacité à s'adapter pour survivre plusieurs millions d'années.

Trailer | Ranandeh Va Roobah | Arash Lahooti GEOGRAPHIE HUMAINE - Les Films d’ici Un film sur et dans une gare…oui, à la gare du Nord… La plus grande gare d’Europe, la troisième du monde… Bien sure un lieu excessif, démesuré pour un film. C’est un lieu ouvert, moderne et ancien. Et puis la Gare du Nord c’est 5, 6 gares enchâssées les unes sur les autres : la gare du RER, du métro, la gare des trains de banlieue, la gare des trains régionaux, la gare des Grandes Lignes, et l’Eurostar et la gare des bus au-dessus de la nouvelle verrière. C’est la gare de la DIVERSITE… Que fait la Gare du Nord aux humains ? Au hasard, bien sur, au gré de la réussite d’une rencontre cinématographique et dans la perspective de découvrir la trajectoire qui a mené cette personne là, ici à cet endroit-là de la Gare. fiche technique Avec : Simon Mérabet Auteur : Claire Simon Image : Claire Simon Son : Olivier Hespel, Thomas Gastinel, Sylvain Copans Direction de production : Nelly Mabilat Montage : Catherine Rascon, Luc Forveille Musique Originale : Miles Davis Mixage : Dominique Vieillard

A Ciel Ouvert (Documentaire), un film de Mariana Otero DocumentaireDate de sortie : 08 janvier 2014> Toutes les sorties de la semaineRéalisé par : Mariana OteroDurée : 1h50minPays de production : FranceAnnée de production : 2013 Titre original : À ciel ouvertDistributeur : Happiness Distribution Notes et critiques Bande-annonce Synopsis Alysson appréhende son corps avec peine. Evanne tombe ou se jette au sol fréquemment. Bandes-annonces et photos de A Ciel Ouvert (Documentaire) Critiques Presse de A Ciel Ouvert (Documentaire) Réalisateurs et acteurs de A Ciel Ouvert (Documentaire) LA CHASSE AU SNARK — Cinéma du Réel « Un humain qui ne pète pas un câble un jour, c’est un fou ». Ainsi s’exprime Sullivan Damien David, dont le triple prénom porte la marque d’un passé familial douloureux. Le Snark, institution belge d’éducation autogérée où sont accueillis des adolescents souffrant de troubles du comportement, est donc peuplé d’humains pas fous. Enregistrant sans la caricaturer la difficulté à endiguer, avec un parti-pris non-répressif, la violence des pensionnaires (« Ici, si y a pas d’insultes, précise la jeune Angèle, y a pas de dialogue ») , La Chasse au Snark combine avec une fluidité rare l’approche d’ensemble d’une chronique de l’année scolaire – bâtiment, réunion du personnel éducatif, vacuité des longs weekends pour les rares enfants qui ne rentrent pas chez eux – et les plongées rapides mais profondes dans l’intimité de certains élèves dont le profil, même esquissé, s’oublie d’autant moins qu’il réveille aussi la mémoire des 400 Coups ou des films des Dardenne.

"Être là" : un documentaire juste et sensible sur la vie en prison En 2011, son documentaire Nous Princesses de Clèves avait fait sensation. Régis Sauder s'était installé dans un lycée des quartiers nord de Marseille. Il avait imaginé un dispositif qui faisait résonner les problématiques intimes des lycéens avec celles des personnages du roman de Madame de Staël, La Princesse de Clèves, qu'ils étudiaient en cours de français cette année-là. Être là se passe aussi dans une institution marseillaise, à la prison des Baumettes, dans l'espace réservé à l'aide psychique aux détenus. Le dispositif, une fois encore, est fort, imposé par le règlement des prisons françaises qui interdit de montrer les visages des prisonniers. On n'entendra donc que leurs voix, enregistrées lors de rendez-vous avec le personnel soignant – des psychiatres, infirmières, ergothérapeutes, toutes des femmes, toutes volontaires pour exercer leur métier au sein de la prison. Film documentaire français de Régis Sauder (1 h 37). Sur le Web : www.shellac-altern.org/fiches-films/310-etre-la-.

Related: