background preloader

Les réseaux, la force de la génération Y

Les réseaux, la force de la génération Y
Related:  Géneration Y & Entrepreneuriat

Génération Y : comment s'en sortir ? Publié le 04/10/2010 Attention, cet article a été publié le 04/10/2010. Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Assurez-vous de lire les dernières dépèches et dossiers publiés en utilisant notre moteur de recherche Désormais bien présente dans l’entreprise, la génération Y continue d’interroger, de surprendre, voire même de déstabiliser, en affichant un rapport à son environnement bien à elle. Les générations se suivent et ne se ressemblent pas : baby-boomers, génération X, génération Y et, bientôt aux portes de l’entreprise, la génération Z (1)… « L’exercice consistant à créer des typologies, à catégoriser est inévitablement réducteur et imparfait », prévient Mireille Virot qui, via sa position d’enseignante en université et de conseil auprès des entreprises, bénéficie d’une position particulière pour observer l’évolution des générations : de l’université aux premiers pas dans le monde du travail. Du plein emploi à la crise Brice Ancelin

Les Y expliqués aux parents Elle leur a dit: "Je veux aller faire du couchsurfing en Corée du Nord", et, pendant un instant, ils ont cru que leur fille était devenue folle. Qu'elle avait inventé un nouveau langage, mélange d'anglais et d'inconscience, où il est question, quand on a 22 ans, de se faire héberger par des inconnus et de dormir sur leurs canapés, qui plus est communistes. "Ils ont tout fait pour essayer de me faire changer d'avis", s'agace Mélanie. Pourtant, les premiers temps, les parents de cette étudiante en sciences politiques étaient plutôt contents à l'idée de voir leur fille partir en Asie. >> Faire le test: X,Y ou baby-boomer: A quelle génération appartenez-vous vraiment? N'est-elle pas courageuse, dites, de vouloir passer son mois d'août das une université pékinoise pour apprendre le chinois? Impatients mais pas carriéristes Vous avez dans votre entourage familial ou professionnel un jeune de 20 à 30 ans gentiment extraterrestre? Amour, travail... ils ont intégré la notion de CDD

La Génération Y - Julien Pouget La génération Y en entreprise : halte aux préjugés !!! Actualité RH publié le 13/04/2012 La génération Y, que l’on entend généralement comme celle des 17-30 ans, est souvent décriée : elle serait une génération égocentrique, désengagée, infidèle, impatiente, aussi bien coupée du monde qu’hyper- connectée. Difficiles à intégrer en entreprise, les salariés de cette génération nécessiteraient une adaptation de leurs managers. Le sondage « Observatoire Social de l’Entreprise » publié en janvier dernier par IPSOS pour l’organisme d’enseignement supérieur et de formation professionnelle CESI, démontre que si les jeunes salariés sont jugés durement, c’est bien plus par les autres salariés que par les chefs d’entreprise qui sont plutôt positifs à leur égard. Les salariés de la génération Y sont particulièrement appréciés des grandes entreprises. Ce sondage révèle que le fossé générationnel est surtout ressenti par les salariés qui se montrent relativement critiques vis-à-vis des plus jeunes. A propos de l’Observatoire Social de l’Entreprise

La génération Y n'existe pas Publié le 02/12/2010 Attention, cet article a été publié le 02/12/2010. Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Assurez-vous de lire les dernières dépèches et dossiers publiés en utilisant notre moteur de recherche Professeur en gestion des ressources humaines à Rouen business school, Jean Pralong a réalisé une étude sur l’image du travail selon la génération Y. Pour quelles raisons avez-vous réalisé cette étude sur la génération Y ? La question des générations revient sur le devant de la scène tous les 25 ans, avec un circuit de production assez classique qui démarre généralement par des recherches dans les universités nord-américaines, puis de la littérature que s’approprient les consultants. Comment avez-vous procédé ? Nous avons constitué quatre échantillons distincts composés d’étudiants et de jeunes cadres de la génération Y (20-30 ans), de cadres de la génération X (30-45 ans) et de cadres baby-boomers.

La génération Y va-t-elle réinventer le monde ? Y (prononcer why), genY, Yers… C’est ainsi que les ont baptisés les Anglo-Saxons. Ou encore digital natives, car l’une des particularités de la génération des 18-30 ans est d’avoir grandi avec Internet. Avant eux, il y a eu la génération X – les quarantenaires actuels – appelée aussi « bof génération », atteinte de plein fouet par le chômage et le sida, décrite comme la « génération aux ambitions sacrifiées », celle des illusions perdues. Les X sont arrivés « après la bataille » de leurs bouillonnants aînés soixante-huitards, ces baby-boomers à qui ils reprochent d’ailleurs de ne pas leur avoir laissé la place et d’être toujours aux commandes. Alors, les Y vont-ils réinventer la vie, comme le suggèrent Myriam Levain et Julia Tissier ? Individualistes, certes, mais les Y ne sont-ils pas nés dans une société où s’est généralisée l’injonction à « devenir soi-même » ? Indépendance et débrouille M. Ainsi, par exemple, leur formidable capacité d’adaptation. • La Génération Y vue par elle-même.

Les Y au travail à l'origine d'un choc de valeurs Stéphane Simard, consultant et auteur, était conférencier à la journée Infopresse sur la communication interne et les ressources humaines Stéphane Simard, consultant spécialisé sur les questions générationnelles au travail, affirmait hier à la Journée Infopresse sur la communication interne et les RH qu'un grand choc de valeurs est présentement en cours sur le marché du travail. Ayant fait une entrée massive sur le marché du travail au cours de la dernière décennie, la génération Y représente un nouveau défi pour bien des employeurs. «La reconnaissance, le respect de l'autorité et la performance, valeurs typiquement prônées par les baby-boomers, laissent présentement place à l'autonomie, au dépassement de soi et à la flexibilité, et ce changement s'accélèrera parallèlement à la place grandissante que prendra cette génération dans les années à venir», a-t-il expliqué.

Définiton de la Génération Y La génération Y est mal définie. Souvent identifiés par leurs hypothétiques traits communs, les "jeunes" nés entre 1980 et 2000 correspondent rarement à la caricature qu'on en fait. Peut-être car nombre des articles et ouvrages sur eux sont rédigés par ceux qui n'en sont pas ? Le principal problème d'une approche dite "par les traits" est qu'elle tente d'identifier des points communs dans une population donnée, tendant alors régulièrement à la caricature. Ainsi, on pense que les leaders ne peuvent être que des grands orateurs extravertis et les entrepreneurs des génies créatifs ; ce qui est parfois vrai, mais souvent faux. Une génération se définit par une naissance durant une période donnée. Par convention, on dira que la génération du Baby boom correspond à des naissances entre 1940 et 1960 et la génération X entre 1960 et 1980. En premier lieu, la virtualité de la guerre car le conflit armé est devenu une affaire de professionnels sans lien direct et concret avec le quotidien.

Un jeune sur deux souhaite créer son entreprise C’est ce que nous apprend un sondage réalisé pour l’agence pour la création d’entreprise à l’occasion du salon des entrepreneurs qui se tiendra à Paris les 3 et 4 février prochains. Les autres grands enseignements du sondage sont les suivants : 1. L’intention d’entreprendre des jeunes est réelle 47% des jeunes de 18-29 ans souhaite créer un jour leur entreprise10 % souhaitent le faire dans les deux ansCes chiffres confirment un précédent baromètre de l’IFOP de janvier 2009 qui montrait que l’envie de créer son entreprise était très prononcée chez les jeunes (Cf. photo ci-dessous) 2. “Savoir commander et diriger une équipe” (cité par 39% des jeunes)“Être organisé, n’être jamais débordé” (cité par 35% des jeunes)“Avoir de l’audace, oser des choses” (cité par 32% des jeunes) A l’inverse, seul 4% accorde de l’importance à son diplôme. 3. L’importance des acteurs associatifs Les acteurs de ce rapprochement jeunes – l’entreprise se trouvent souvent dans des associations. Articles similaires:

Quel rapport la génération connectée des Digital Natives entretient-elle avec le PC ? Les spécialistes vouent une véritable passion pour Tetris, ils adorent nous ranger dans des cases et attention, c’est chacun la sienne. L’exemple typique de notre temps est cette fameuse génération Y ou plutôt les Digitals Natives. Une étude émanant de Microsoft et réalisée par Médiamétrie fait le point. Les Digitals Natives, ce sont ces lycéens, étudiants ou jeunes acrifs qui sont nés quasiment les mains sur un clavier. Cible privilégiée des marketeurs, ils sont un peu plus de 10% de la population française, et très exactement nés entre 1985 et 1995. Historiquement, ils représentent la génération la plus investie et la plus compétente dans l’ensemble des activités liées au numérique. 87% ont un ordinateur portable dans leur foyer79% ont un téléphone mobile (hors Smartphone)74% ont un Smartphone73% ont un ordinateur fixe PC dans leur foyer En l’occurrence cette génération n’est accro qu’à une seule chose, le PC. © Thomas Pajot – Fotolia.com

Le temps de travail des jeunes de moins de 18 ans Dernière mise à jour le 22 octobre 2013 Synthèse Le travail est autorisé à partir de 16 ans, parfois même à compter de 14 ans, lorsque le jeune effectue des travaux légers, notamment pendant les vacances scolaires. Cependant, jusqu’à l’âge de 18 ans, le jeune bénéficie de règles protectrices spécifiques qu’il soit salarié ou en stage d’initiation ou d’application en milieu professionnel effectué dans le cadre d’un enseignement alterné ou d’un cursus scolaire. A savoir La durée du travail du mineur de 14 à moins de 16 ans travaillant pendant ses vacances scolaires ne peut excéder 35 heures par semaine ni 7 heures par jour. Sommaire Fiche détaillée Quelle est la durée du travail applicable aux jeunes de moins de 18 ans ? La durée du travail des jeunes de moins de 18 ans est soumise aux limites suivantes : la durée journalière du travail effectif ne peut excéder 8 heures ; aucune période de travail effectif ininterrompu ne peut dépasser 4 heures 1/2. Principe Dérogations

La génération Y friande de technologies, mais à des fins personnelles Dans le monde de la recherche, les doctorants ont tendance à très peu utiliser pour leur travail les outils qu'ils maîtrisent pourtant bien au quotidien. Une situation en partie similaire dans les entreprises Les jeunes générations, si elles sont friandes dans leur quotidien de réseaux sociaux et d'outils technologiques, ne cherchent pas encore forcément à les intégrer dans leur quotidien professionnel. Tout du moins dans le secteur de la recherche. La British Library et le Uk’s technology consortium JISC ont en effet mené une étude auprès de leurs doctorants pour comprendre leur usage des technologies dans leurs recherches. Résultat : si la majorité se dit intéressée par les sites comme les forums, moins d'un quart seulement en consulterait pour chercher des informations, et seulement 13% auraient pris part active à une discussion. L'application des outils de veille informationnelle privilégiée Vers une intégration plus réussie dans le futur?

Related: