background preloader

Rayon gamma

Rayon gamma
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les rayons gamma sont produits par des processus nucléaires énergétiques au cœur des noyaux atomiques. Un rayon gamma désigne le rayonnement électromagnétique produit par la désexcitation d'un noyau atomique résultant d'une désintégration. Ce processus d'émission est appelé radioactivité gamma. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Les rayons gamma sont plus pénétrants que les rayonnements alpha et les bêta, mais sont moins ionisants. Les rayons gamma sont produits par des transitions nucléaires tandis que les rayons X sont produits par des transitions électroniques provoquées en général par la collision d'un électron avec un atome, à haute vitesse, la fréquence de leurs ondes sont de l'ordre de 1017 à 1019(en Hz). Les sources cosmiques du rayonnement gamma[modifier | modifier le code] Les sources de rayonnement gamma dans l'univers sont connues depuis 1948 mais n'ont été observées que depuis le début des années 1960. Ici :

Astronomie gamma Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'astronomie gamma est l'observation du ciel dans le domaine de longueur d'onde des rayons gamma (photons d'énergie supérieure aux rayons X). Les photons gamma sont presque complètement arrêtés par l'atmosphère terrestre et les premières observations astronomiques ont été faites à partir de ballons-sondes, de fusées (temps d'observations très courts) puis des premiers satellites. L'existence de sources gamma dans le ciel a été prévue bien avant les premières observations dans les années 1960. Cette astronomie est parfois appelée celle de l'Univers « violent » car les évènements générateurs de gamma sont généralement des explosions, des collisions à grande vitesse, des jets de particules ultra-relativistes, etc. Instruments[modifier | modifier le code] Astronomie γ directe[modifier | modifier le code] La première source gamma galactique fut découverte en 1967 par OSO-3 (avec seulement 621 événements, en gros 621 photons).

Rayonnement synchrotron Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le rayonnement synchrotron (ou rayonnement de courbure) est un rayonnement électromagnétique émis par une particule chargée qui se déplace dans un champ magnétique et dont la trajectoire est déviée par ce champ magnétique. Ce rayonnement est émis en particulier par des électrons qui tournent dans un anneau de stockage. Puisque ces particules modifient régulièrement leur course, leur vitesse change régulièrement, elles émettent alors de l'énergie (sous forme de photons) qui correspond à l’accélération subie. Principe[modifier | modifier le code] D'après les équations de Maxwell, toute particule chargée se déplaçant de façon non uniforme (par exemple sur une trajectoire circulaire) émet un rayonnement électromagnétique. Accélérateur de particules[modifier | modifier le code] Synchrotrons, synchrocyclotrons et cyclotrons réfèrent à différents types d'accélérateurs circulaires. Utilisation[modifier | modifier le code] Synchrotron Soleil

Rayon gamma rayons gamma Les rayons gamma, symbolisés par la lettre grecque γ, sont une forme de rayonnement électromagnétique de haute énergie produits par la désintégration γ ou d'autre processus nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) ou subatomique tel que l'annihilation d'une paire (On dit qu'un ensemble E est une paire lorsqu'il est formé de deux éléments distincts a et b, et il s'écrit alors :) électron-positron. Ils possèdent une longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Les rayons gamma sont plus pénétrants que les rayonnements alpha et les bêta, mais sont moins ionisants. Le blindage contre les rayons gamma requiert des grandes quantités de matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Les rayons gamma provenant de retombées radioactives seraient probablement le plus grand danger dans le cas d'une guerre nucléaire. Effet photoélectrique Production de paires

Le rayonnement gamma des orages Pour en savoir plus M. Tavani et al., Terrestrial gamma-ray flashes as powerful particle accelerators, Physical Review Letters, vol. 106, 018501, 2011. J. E. H. L'auteur Marie-Neige Cordonnier est journaliste à Pour la Science. Sylphes, elfes, trolls, halos, jets géants… Un orage produit non seulement des éclairs, mais aussi, au-dessus des nuages, toutes sortes d’émissions lumineuses fugitives aux noms féériques et que l’on étudie depuis une vingtaine d’années. On pensait que ces flashs étaient le fruit des collisions des rayons cosmiques (particules de haute énergie qui arrivent de l'espace, émises notamment par le Soleil) avec les molécules du nuage orageux. Le satellite AGILE a en effet détecté des TGF de 100 mégaélectronvolts, des énergies trop élevées pour être expliquées par ce modèle. Pour l’heure, les données sont insuffisantes pour conclure.

Sursaut gamma Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En astronomie, les sursauts gamma ou sursauts de rayons gamma (en anglais, gamma-ray bursts, abrégé en GRB, quelquefois traduit par « explosion de rayons gamma »[1]) sont des bouffées de photons gamma qui apparaissent aléatoirement dans le ciel. Ils sont situés à de très grandes distances de la Terre, et sont de ce fait les événements les plus lumineux de l’Univers, après le Big Bang. Histoire[modifier | modifier le code] satellite Vela 5A & B La seconde grande découverte fut le fait de BeppoSAX, un satellite italo-hollandais équipé d'un détecteur de rayonnement gamma mais aussi d'un détecteur de rayons X avec une résolution spatiale plus grande, permettant ainsi de « pointer » vers la source gamma supposée. Origine[modifier | modifier le code] Les sursauts gamma sont liés aux stades ultimes de l’évolution stellaire et aux trous noirs. On pense depuis 1998 que les sursauts longs (les plus étudiés) sont liés à la mort d’étoiles massives.

Les bienfaits pour le cerveau de la méditation active -- La Science de l'Esprit La méditation active a des effets bénéfiques sur le cerveau, même à court terme. Une étude américaine publiée récemment montre qu'une demi-heure de méditation chinoise active par jour peut améliorer la connectivité cérébrale. Yi-Yuan Tang et Michael Posner, des chercheurs américains spécialistes des maladies mentales, rapportent que 11 heures de pratique par mois (ou environ une demie heure par jour) de cette technique de méditation active montrent des résultats positifs sur le cerveau, même pour les débutants. "Les changements physiques importants que nous avons notés mettent en évidence que la méditation peut, sur le court terme, améliorer le contrôle de soi, l'humeur et la réponse au stress", selon Michael Posner de l'Université de l'Oregon. Yi-Yuan Tang, co-auteur de l'étude, a développé la technique appelée "gymnastique intégrée du corps et de l'esprit" (IBMT "integrative body-mind training") dans les années 90 à partir de la médecine chinoise.

Au 8e siècle, des rayons gamma ont bombardé la Terre RAYONNEMENTS. Une explosion de rayons gamma, peut-être provoquée par la collision de deux trous noirs, serait à l'origine de mystérieux rayons cosmiques qui ont frappé la Terre à la fin du 8e siècle, estiment des astronomes dans une étude publiée lundi. En juin dernier, des chercheurs japonais avaient découvert, inscrite dans les anneaux de troncs d'arbres, la trace de rayonnements émis par un événement cosmique inexpliqué. Et ils avaient précisément daté ce phénomène de l'an 774 ou 775 sans pouvoir lui trouver d'explication satisfaisante. CERNE. Dans les cernes des deux arbres correspondant aux années 774 et 775, ils avaient mis en évidence une hausse anormale du taux de carbone 14, d'environ 1,2%. CRUCIFIX. Davantage d'énergie en quelques secondes que le Soleil en des milliards d'années Deux scientifiques de l'Institut d'astrophysique de l'université allemande d'Iéna proposent une autre explication à ce mystérieux bombardement de rayons cosmiques : un très bref "sursaut gamma". FUSION.

Related: