background preloader

Magnétosphère

Magnétosphère
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La magnétosphère est la région entourant un objet céleste dans laquelle les phénomènes physiques sont dominés ou organisés par son champ magnétique[1] . La magnétosphère terrestre est située au-delà de l'ionosphère, c'est-à-dire au-dessus de 800 à 1 000 km d'altitude. Vue artistique de la magnétosphère déviant le vent solaire (l'échelle n'est pas respectée) Histoire du concept[modifier | modifier le code] La magnétosphère de la Terre a été découverte en 1958 par la sonde Explorer 1 durant les recherches de l'année géophysique internationale (IGY, International Geophysical Year). En 1959 Thomas Gold proposa le terme de « magnetosphere », quand il écrivit : « La région au-dessus de la ionosphère dans laquelle le flux magnétique de la Terre a un contrôle dominant sur les gaz et particules chargées rapides est connue pour s'étendre sur une distance de 10 fois le rayon terrestre; son nom approprié pourrait être magnétosphère. »

Planète-éducation: Structure de la magnétosph... Comment expliquer que l'Antarctique gèle un peu plus chaque année? Dans le cadre de l'opération "Le Climat et Moi", vous nous avez posé vos questions sur le climat. L'un ou l'une d'entre vous s'est demandé comment expliquer que l'Antarctique, comme le prouvent les photos de la NASA, gèle un peu plus chaque année ? Avant de répondre à cette question qui peut paraître paradoxale au premier abord. Commençons par préciser de quoi on parle. Car quand on dit que l'Antarctique gèle un peu plus chaque année, on ne parle pas du continent couvert de glace mais bien de l'océan austral qui l'entoure. Autrement dit, on parle de la banquise, celle qui gèle chaque hiver austral et fond en partie en été, pas de la calotte glacière. Pôle Sud, Pôle Nord de quoi perdre la boussole La situation n'a rien à voir avec celle de l'arctique: 14 millions de kilomètres carrés en hiver, 7 millions en été. Réchauffement global de la planète et banquise en extension, un paradoxe?

Champ magnétique terrestre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le champ magnétique terrestre, aussi appelé bouclier terrestre, est un immense champ magnétique qui entoure la Terre, de manière non uniforme du fait de son interaction avec le vent solaire. Variation modélisée du champ magnétique terrestre face à une tempête de « vent solaire » Origine[modifier | modifier le code] Description[modifier | modifier le code] Le champ magnétique terrestre peut être vu comme celui d'un aimant droit. Le champ magnétique terrestre peut être comparé, en première approximation, à celui d'un aimant droit (ou d'un dipôle magnétique, ou d'une bobine plate parcourue par un courant). La théorie du potentiel décrit, à partir de l'équation de Laplace, qu'à cet aimant droit se superposent en second ordre un quadripôle, au troisième ordre un octopôle, etc., jusqu'à l'infini. Notion de pôle[modifier | modifier le code] Le pôle Nord magnétique terrestre est en fait un pôle de magnétisme « sud ».

Réchauffement : les 10 points marquants du rapport du GIEC Les experts du climat ont publié, dimanche, le troisième volet de leur cinquième rapport sur les mesures pour limiter le réchauffement de la planète. Synthèse de ces travaux colossaux. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Une compilation de près de 20 000 études et projections scientifiques par plus de 800 chercheurs. Voilà la somme que représente le cinquième rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) qui vient d'être intégralement achevé et s'avère bien plus alarmant que la précédente édition, en 2007. Après un premier volet qui concernait l'état des connaissances scientifiques sur le réchauffement, publié fin septembre 2013, et un deuxième sur l'impact et l'adaptation du changement climatique en cours sur les sociétés et écosystèmes, fin mars, la troisième partie a été révélée, dimanche 13 avril, et concerne cette fois les mesures d'atténuation de ce dérèglement climatique. Jusqu'à 4,8 °C d'augmentation de la température d'ici à 2100

Éruption solaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une éruption solaire est un événement primordial de l'activité du Soleil. La variation du nombre d'éruptions solaires permet de définir un cycle solaire d'une période moyenne de 11,2 ans. Éruption solaire, avec panaches émis en anneau L'activité solaire la plus importante jamais enregistrée à cette époque, imagée par Skylab, en 1973 Image d'une éruption solaire prise par le satellite TRACE de la Nasa Éruption, avec éjections en longs filaments Craquelure et zones d'éjections. Elle se produit périodiquement à la surface de la photosphère et projette au travers de la chromosphère des jets de matière ionisée qui se perdent dans la couronne à des centaines de milliers de kilomètres d'altitude. Les éruptions solaires suivent trois stades, chacun d'eux pouvant durer de quelques secondes à quelques heures selon l'intensité de l'éruption. Classification[modifier | modifier le code] Les différentes classes sont nommées A, B, C, M et X.

COP21 - Conférence des Nations unies sur les changements climatiques La précision chirurgicale de Dextre, le robot de l'espace | Science Le robot Dextre Photo : NASA Le robot télémanipulateur canadien Dextre a accompli la tâche la plus précise jamais réalisée par un robot dans l'espace. Trois jours de travail ont été nécessaires pour que l'engin mène à bien les phases initiales de la mission de ravitaillement robotique (MRR). Cette opération, menée conjointement par la NASA et l'Agence spatiale canadienne, avait pour objectif de démontrer qu'il est possible de recourir à un robot pour ravitailler et entretenir des satellites en orbite. Le président de l'Agence spatiale canadienne, Steve MacLean, affirme que l'intervention est un succès. « La Mission de ravitaillement robotique demandait une précision chirurgicale de la part de Dextre, et ce dernier a réussi toutes les tâches du premier coup. » — Steve MacLean La NASA a conçu un faux satellite de la taille d'une machine à laver afin de mener la MRR. La première phase de tests se déroule jusqu'en mai. Le saviez-vous?

Glaciation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Représentation artistique de l'englacement lors du Dernier Maximum Glaciaire (DMG) selon Ice age terrestrial carbon changes revisited de Thomas J. Crowley[1]. Historique des recherches sur les glaciations[modifier | modifier le code] Cycles Glaciaires-Interglaciaires du Pléistocène illustrés par les variations du carbone atmosphérique mesurées dans les carottages glaciaires (subdivisions nord-américaines et européennes et tentative de corrélations) Les glaciations ont d'abord été mises en évidence grâce à leurs manifestations géomorphologiques (moraines, blocs erratiques) dans les vallées alpines à la fin du XIXe siècle. Depuis les années 1950, l'étude des rapports entre les différents isotopes de l'oxygène dans les sédiments prélevés par carottage au fond des océans a confirmé et précisé l'existence de nombreuses fluctuations climatiques plus ou moins cycliques. Les causes des glaciations[modifier | modifier le code] La Tamise gelée en 1677

La Lune ne serait peut-être pas géologiquement morte | Science Les sillons observés sur la surface lunaire Photo : NASA De nouvelles images transmises par l'orbiteur lunaire Reconnaissance montrent de petits sillons étirés à la surface du satellite naturel de la Terre. Ces caractéristiques géologiques dateraient d'environ 50 millions d'années, ce qui est relativement récent par rapport à l'âge de la Lune, qui est de plus de 4,5 milliards d'années. Il est admis que la majorité des cratères de la surface lunaire sont nés d'impacts. Le chercheur explique qu'un refroidissement intérieur du satellite aurait causé un léger rétrécissement de la Lune au cours des milliards d'années. Les prochains mois d'observation permettront d'avoir une meilleure connaissance de ces sillons et des activités géologiques dans leurs voisinages. Le détail de ces travaux est publié dans la revue Nature Geoscience. Depuis janvier, deux autres sondes, GRAIL-A et B, ont été placées en orbite autour de la Lune.

Objectifs atteints pour Planck | Science Impression artistique de Planck Photo : ASE Le satellite européen Planck, lancé en 2009 sur les traces de la première lumière émise après le big bang, a maintenant relevé cinq cartes complètes du ciel, ce qui permettra éventuellement aux astrophysiciens de mieux comprendre la formation de l'Univers. L'objectif principal de l'engin était de mesurer avec une précision inégalée le rayonnement cosmique fossile, ou fond diffus cosmologique, la plus ancienne lumière émise dans l'Univers. Ces nouvelles données fournissent des informations uniques sur l'histoire de la matière, de la formation des premiers grumeaux juste après le big bang à la formation des étoiles dans la Voie lactée. Le principal instrument de Planck, sensible à d'infimes variations de température, a fonctionné pendant près de 1000 jours. « Planck a eu une merveilleuse mission. La première image du ciel captée par Planck avait été publiée en juillet 2009. Catalogue des sources compactes Photo : ASE

Opportunity prête pour l'hiver martien | Science Photo : NASA La sonde Opportunity passera les prochains mois de l'hiver martien à flanc de colline, dans la région de Meridiani Planum. La NASA a surnommé l'endroit « Greeley Haven » en hommage au géologue planétaire Ronald Greeley (1939-2011) qui avait travaillé sur plusieurs projets, dont la mission des robots jumeaux martiens. Le robot à six roues s'est placé dans la pente Cape York, au bord du cratère Endeavour. Opportunity a atterri dans la plaine Meridiani en janvier 2004. Elle sera rejointe en août 2012 par la sonde Curiosity lancée par la NASA en novembre dernier. Au début de décembre, Opportunity avait découvert un matériau brillant qui ressemble beaucoup à un minerai appelé sulfate de calcium et qui se serait déposé sur le sol à partir d'eau liquide. Le saviez-vous? Sa jumelle, Spirit, a rendu l'âme en 2010 après sept années d'exploration en raison de l'accumulation de poussière sur ses panneaux solaires.

Related: