background preloader

Pinterest épinglé par le droit d’auteur

Pinterest épinglé par le droit d’auteur
La start-up de l'année 2011 est confrontée à la rigidité des règles fixant le droit d'auteur. Ses récentes déconvenues posent une énième fois la question du statut du partage des contenus sur Internet. Élu meilleure startup par TechCrunch en 2011, le réseau social Pinterest a le vent en poupe aux Etats-Unis et commence à faire parler de lui en France. Déjà considéré comme “le nouveau Facebook” par certains, le site est le premier début 2012 à avoir atteint aussi rapidement une audience de 10 millions de visiteurs par mois. Ce succès fulgurant cache néanmoins une polémique grandissante à propos du respect par le site des règles du droit d’auteur, car la contrefaçon semble inscrite dans ses principes même de fonctionnement. Ces turbulences juridiques traversées par Pinterest soulèvent des questions plus générales, liées aux pratiques de partage des contenus sur Internet, et notamment au statut particulier des images. Pinterest, sage comme une image ? Fair use or not ?

Pinterest : au delà de la hype, tentons de faire le point... Impossible d'y échapper. Pinterest est le nouveau phénomène du Web. Comme bien d'autres avant lui. Car, c'est bien connu, Life is a bitch et rien ne dit en effet que le service ne survivra à la hype dont il fait l'objet aujourd'hui. Qui utilise encore Path, la coqueluche de septembre 2011 ? Pinterest c'est quoi ? Le service s'avère relativement simple. Comme sur Twitter, un utilisateur du service peut ainsi en suivre un autre, ou suivre une catégorie particulière parmi toutes celles proposées par tel ou tel utilisateur. Sur le plan ergonomique, Pinterest propose une expérience très agréable, simple et visuelle. L'audience, elle, est bien réelle. aux Etats-Unis du moins. Le partenariat entre Pinterest et Facebook permet également d'aller chercher de la croissance sur Facebook en proposant une intégration poussée (inscription facilitée, importation des contacts et, surtout, viralité grâce au ticker et au newsfeed). Mes "boards" sur Pinterest ( Mythes et réalités

Sommes-nous en train de nous faire plumer par Twitter La semaine dernière, tombait cette nouvelle consternante que le chant des oiseaux pouvait être approprié par le biais du droit d’auteur… Hasard ou coïncidence, nous apprenions également que Twitter avait vendu pour plus de 250 millions de dollars nos "gazouillis". Les messages échangés sur le réseau social ont en effet été cédés à deux compagnies anglaises, Gnip et Datasift, qui pourront exploiter les tweets archivés depuis deux ans. En vertu de cet accord, ces sociétés pourront accéder non seulement aux textes des tweets, mais également aux autres données liées aux micromessages, afin de produire des analyses poussées. Bien que l’accord ne porte que sur les tweets publiés, à l’exclusion des messages privés et des tweets supprimés, de nombreuses protestations ont fusé, notamment aux États-Unis, au nom des dangers en matière d’atteinte à la vie privée que ce type d’arrangements comporte. Petite archéologie des CGU de Twitter 7. Les tweets dans la cage des CGU de Twitter (Bird Cage.

9 guides professionnels de responsabilité réseaux sociaux et chartes d’utilisation réseaux sociaux L’utilisation des réseaux sociaux / médias sociaux dans un contexte professionnel interroge les entreprises, institutions et associations dans le cadre de la responsabilité des employés, usagers, citoyens et internautes publiant, commentant et portant des appréciations au sein de ces services. Des bonnes pratiques existent : celles d’organisations qui ont réfléchi et formalisé des guides et chartes d’utilisation pour aider les collaborateurs et les usagers, consommateurs, citoyens à s’exprimer de façon responsable sur les réseaux sociaux. Netpublic.fr liste ici quelques-unes de ces bonnes pratiques qui peuvent aider à créer à prendre en compte cette nouvelle dimension de la communication en contexte professionnel. Guide de bonnes pratiques des médias sociaux : guide officiel des médias sociaux du Groupe France Telecom – Orange En 2011, Orange a publié sur Internet son guide de bonnes pratiques des médias sociaux. Guide du bon sens numérique Charte de la page Facebook Boulanger Multimédia

Propulsion, curation, partage… et le droit dans tout ça ? Tweeter, mettre un lien sur Facebook sont autant de gestes en apparence anodins. Ils cachent pourtant de nombreuses questions juridiques. Alors que Google vient d’annoncer le lancement de son bouton de partage +1, à l’image du fameux like de Facebook, la juriste Murielle Cahen publie sur le site Avocat Online une intéressante analyse, qui confronte ce type de fonctionnalités avec les principes du droit d’auteur à la française. On a immédiatement évoqué les questions de protection des données personnelles à propos du nouveau bouton de partage +1 de Google, mais il est possible que le droit d'auteur finisse lui aussi par entrer dans la danse... Son raisonnement, finement nuancé, tend à prouver que plusieurs principes du droit d’auteur, et notamment le droit moral, fragilisent ces pratiques de propulsion des contenus en direction des réseaux sociaux. Quand les boutons de partage se frottent au droit moral La courte citation à la rescousse de la propulsion ? Mon compte sur Twitted Time.es

La fiche pour évaluer l’aptitude « Digitale » de votre marque ou Digital Fitness On a déjà eu l’occasion d’en parler sur votre blog préféré, la marque et son territoire ou périmètre ne sont pas toujours intimement associés avec l’univers Digital. Pourtant, certaines marques dont celles du luxe abordent leurs problématiques numériques d’une bien jolie manière : Burberry avec Instagram, Hermès ou Lancôme avec YouTube… Il n’est pas question ici de traiter des cas pratiques précis mais plutôt de fournir un outil pour analyser en quelques critères les besoins en « Digital training » par rapport aux stratégies de marque. La fiche pour évaluer l'aptitude "Digitale" de votre marque ou Digital Fitness Ou comment mesurer l’efficience de votre marque par rapport aux enjeux du Digital à l’aide de 12 questions. Lorsque l’on parle de médias sociaux, les consommateurs sont souvent « en avance » par rapport à la plupart des entreprises. Dès lors, la question de l’habilité d’une marque à s’exprimer sur les médias sociaux et autres réseaux est primordiale voire stratégique.

Pourquoi Pinterest fait du bruit sur la Toile Après Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo, YouTube, Flikr, Tumblr ou encore Instagram, voici le petit dernier : Pinterest ! Né en mars 2010 à Palo Alto, en Californie, ce réseau social ne cesse de faire parler de lui. Son nom marie deux mots : “pin”, “épingler” en anglais, et “interest”, qui signifie “intérêt”. Tout le monde peut s’inscrire sur le réseau, à condition toutefois d’être invité par un membre. Concrètement, il permet à chaque internaute d’enrichir son tableau de bord virtuel avec des liens en fonction de ses centres d’intérêt. Des chiffres alléchants Si le réseau fait autant de bruit sur la Toile, c’est parce que sa croissance n’en finit plus de progresser aux États-Unis. Les chiffres appétissants ne s’arrêtent pas là. Les marketeurs sont séduits Compte tenu de ces chiffres alléchants, il n’est pas étonnant que les professionnels du marketing, en agences comme chez les annonceurs, souhaitent tirer profit de ce réseau. Retrouvez Emarketing.fr sur Pinterest !

Fiches pratiques sur le Droit d’auteur et les licences Creative Commons Agropolis International, association créée par les établissements de recherche et d’enseignement supérieur de Montpellier et de la région Languedoc-Roussillon, a publié des fiches pratiques sur les questions du Droit d’auteur (plus spécifiquement sur l’Internet) et également sur les licences Creative Commons. Ces documents pédagogiques sont également diffusés en Creative Commons. Les fiches pratiques de Droit présentent l’essentiel de l’essentiel sur les thèmes mentionnés ci-dessous, sont consultables en ligne sous la forme de dossiers hébergés sur Slideshare et téléchargeables en pdf (liens directs vers les fichiers avec le titre de la fiche). Fiche le Droit d’auteur : questions/réponses (2 pages, janvier 2012) Qu’est-ce que la propriété intellectuelle ? Le droit d’auteur : questions / réponses Fiche le Droit d’auteur en tant qu’utilisateur et auteur : questions/réponses (2 pages, octobre 2011) Le Droit d’auteur en tant qu’utilisateur ; le Droit d’auteur en tant qu’auteur.

Rapport du Sénat sur la responsabilité pénale des personnes atteintes de troubles mentaux ➢ Les prisons françaises connaissent une très forte proportion de personnes atteintes de troubles mentaux Selon une enquête épidémiologique menée entre 2003 et 2004, le taux de détenus souffrant de schizophrénie atteindrait 8 % contre 1 % dans la population générale. La proportion de personnes atteintes de troubles mentaux les plus graves (schizophrénie ou autres formes de psychoses), pour lesquelles la peine n’a guère de sens, représenterait 10 % de la population pénale. A t elle augmenté dans la période récente ? Toutefois, plusieurs facteurs concourent à la reconnaissance plus fréquente de la responsabilité pénale des personnes atteintes de troubles mentaux. ➢ Des causes multiples et controversées L’évolution du cadre juridique Ces dispositions ont-elles favorisé le mouvement de responsabilisation pénale ? La réduction de l’offre de soins psychiatriques en hospitalisation complète L’absence d’expertise Or, l’expertise psychiatrique n’est obligatoire qu’en matière criminelle. ➢ Les UHSA

Curation et droit d'auteur Les différentes plateformes de curation manuelle (Scoop.it, Pearltrees) ou automatique (Paper.li) questionnent le droit d'auteur car ces services reproduisent du contenu protégé par le droit de la propriété intellectuelle. Lionel Maurel (nous rendons compte d'un autre de ses articles ici), conservateur des bibliothèques à la Bibliothèque nationale de France essaie d'apporter quelques réponses juridiques à ce sujet sur son blog S.I.Lex. Scoop.it : un service aux "bases juridiques fragiles" Scoop.it est un service en ligne qui permet à l'usager du web de créer son propre magazine en ligne. Lors de l'ajout d'une actualité, l'outil se charge de récupérer le titre, l'image et parfois les premières lignes du texte sauf si le curateur choisit de personnaliser cette présentation. Pearltrees et le "framing" Ces deux seuls exemples illustrent, si besoin, la complexité juridique induite par les services issus du web 2.0. Sources Lionel Maurel. Lionel Maurel. Nicolas Herzog.

Retraite à 60 ans : derrière l’arbre de la justice, la forêt du clientélisme ? La « contre-réforme » des retraites examinée ce mercredi au Conseil des ministres ne laisse pas d’éveiller un doute : pourquoi tant de hâte, pour une mesure qui s’inscrit dans le temps long de la démographie? Pourquoi un passage par décret, là où la loi c’est-à dire, le passage par le parlement semblait s’imposer ? Pourquoi ne pas en faire un objet de choix de ce fameux « dialogue social » dont le gouvernement nous annonce la résurrection ? Bref, pourquoi prendre en la matière l’exact contre-pied de la « méthode normale » et du respect des « corps intermédiaires »que l’on brandit à tout bout de champ, contre l’ « autoritarisme » du passé récent ? Du doute à LA question Le doute conduit naturellement à une question capitale : quelle est donc la population visée par le retour à 60 ans ? De la question au soupçon La loi d’airain de la pyramide des âges Combien sont-ils ? Du soupçon au malaise

Utiliser Pinterest dans un contexte d’affaires : 9 astuces Pinterest est sans doute l’une des plateformes sociales les plus intéressantes et engageantes du moment. Pour les entreprises, c’est une façon simple de présenter leurs produits et services sous la forme d’un catalogue d’images thématiques. Une étude de RJMetrics, démontre que Pinterest réussit beaucoup mieux que Twitter à créer une rétention au niveau de l’engagement des utilisateurs. En fait, Pinterest serait de 2 à 3 fois plus efficace que Twitter à ce niveau. L’utilisation et la promotion d’un compte Pinterest ne diffèrent pas beaucoup des autres médias sociaux. Voici 9 astuces qui vous aideront à démarrer sur Pinterest. Sélectionnez le nom de votre compte avec soin Comme sur toutes les plateformes Web, pour être bien découvert vous devez cibler votre espace Pinterest. Complétez les champs About et Description C’est bien connu, les moteurs de recherche aiment le texte. La description de votre compte permettra à ceux qui s’abonnent de bien saisir le but de votre présence.

Livre blanc : Respecter le droit d'auteur, prévenir le plagiat Internet est l'instrument de ses utilisateurs, qui en usent en fonction de leurs ambitions et objectifs. L'accès au réseau mondial élargit comme jamais auparavant l'accès à la culture universelle; il autorise également l'utilisation d'oeuvres jusque là peu accessibles, sinon dans des bibliothèques ou sur des supports physiques commercialisés. L'explosion de ces utilisations met la question du respect du droit d'auteur entre les mains de chaque Internaute. Est-il possible de ne pas bafouer la loi en téléchargeant des ressources en ligne ? Ces questions concernent directement les enseignants, qui utilisent largement les ressources en ligne. Le Livre blanc "Respecter le droit d'auteur, prévenir le plagiat" ne donne aucune réponse simple à toutes ces questions, mais nourrit la réflexion des lecteurs par des exemples, des apports de spécialistes, et des perspectives de changement. Le Livre blanc a été préparé par Christine Vaufrey. - Le droit d'auteur en milieu éducatif

LA RESPONSABILITE PENALE DES MINEURS Table des matières L'âge de la majorité pénale, c'est-à-dire l'âge à partir duquel un délinquant relève du droit pénal commun, est fixé à dix-huit ans dans presque tous les pays européens. C'est en effet le cas en Allemagne, en Angleterre et au Pays de Galles, en Belgique, en France, en Italie, aux Pays-Bas et en Suisse. En Espagne, où il est de seize ans, le Parlement examine en ce moment un projet de loi visant notamment à le porter à dix-huit ans. En revanche, l'âge de la responsabilité pénale, c'est-à-dire l'âge à partir duquel les mineurs sont considérés comme suffisamment âgés pour pouvoir commettre une infraction et pour être soumis à un droit pénal qui leur est spécifique, varie beaucoup dans les différents pays européens. On a recherché l'âge de la responsabilité pénale et les conséquences qui y étaient attachées dans neuf pays européens (l'Allemagne, l'Angleterre et le Pays de Galles, la Belgique, l'Espagne, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse).

Vous reprendrez bien un peu de curation à la sauce juridique? Calimaq poursuit la réflexion entamée dans un premier billet « Propulsion, Curation, Partage ». Décidément, c'est fou toutes les discussions que suscitent ces liens que nous utilisons au quotidien pour les plus mordus d'info d'entre nous. Le billet que j’ai publié la semaine dernière : « Propulsion, Curation, Partage… et le droit dans tout ça ? Décidément, vous allez voir que la curation est un sujet d’une grande richesse juridique, mais d’une grande complexité également… L’épineuse question du droit applicable Dans mon billet, je pars du principe que le droit français est applicable aux pratiques de curation et de propulsion de contenus sur Internet. Or dans un commentaire sur Twitter, Clarinette02 soulève de manière fort pertinente la question de la loi applicable, attendu que ces pratiques se déroulent en ligne et impliquent par définition la circulation des contenus, d’une manière parfois difficilement rattachable à un pays donné : Hum… moment d’hésitation… To LINK.

Related:  business related