background preloader

Pinterest épinglé par le droit d’auteur

Pinterest épinglé par le droit d’auteur

9 guides professionnels de responsabilité réseaux sociaux et chartes d’utilisation réseaux sociaux L’utilisation des réseaux sociaux / médias sociaux dans un contexte professionnel interroge les entreprises, institutions et associations dans le cadre de la responsabilité des employés, usagers, citoyens et internautes publiant, commentant et portant des appréciations au sein de ces services. Des bonnes pratiques existent : celles d’organisations qui ont réfléchi et formalisé des guides et chartes d’utilisation pour aider les collaborateurs et les usagers, consommateurs, citoyens à s’exprimer de façon responsable sur les réseaux sociaux. Netpublic.fr liste ici quelques-unes de ces bonnes pratiques qui peuvent aider à créer à prendre en compte cette nouvelle dimension de la communication en contexte professionnel. Guide de bonnes pratiques des médias sociaux : guide officiel des médias sociaux du Groupe France Telecom – Orange En 2011, Orange a publié sur Internet son guide de bonnes pratiques des médias sociaux. Guide du bon sens numérique Charte de la page Facebook Boulanger Multimédia

Propulsion, curation, partage… et le droit dans tout ça ? Tweeter, mettre un lien sur Facebook sont autant de gestes en apparence anodins. Ils cachent pourtant de nombreuses questions juridiques. Alors que Google vient d’annoncer le lancement de son bouton de partage +1, à l’image du fameux like de Facebook, la juriste Murielle Cahen publie sur le site Avocat Online une intéressante analyse, qui confronte ce type de fonctionnalités avec les principes du droit d’auteur à la française. On a immédiatement évoqué les questions de protection des données personnelles à propos du nouveau bouton de partage +1 de Google, mais il est possible que le droit d'auteur finisse lui aussi par entrer dans la danse... Son raisonnement, finement nuancé, tend à prouver que plusieurs principes du droit d’auteur, et notamment le droit moral, fragilisent ces pratiques de propulsion des contenus en direction des réseaux sociaux. Quand les boutons de partage se frottent au droit moral La courte citation à la rescousse de la propulsion ? Mon compte sur Twitted Time.es

La fiche pour évaluer l’aptitude « Digitale » de votre marque ou Digital Fitness On a déjà eu l’occasion d’en parler sur votre blog préféré, la marque et son territoire ou périmètre ne sont pas toujours intimement associés avec l’univers Digital. Pourtant, certaines marques dont celles du luxe abordent leurs problématiques numériques d’une bien jolie manière : Burberry avec Instagram, Hermès ou Lancôme avec YouTube… Il n’est pas question ici de traiter des cas pratiques précis mais plutôt de fournir un outil pour analyser en quelques critères les besoins en « Digital training » par rapport aux stratégies de marque. La fiche pour évaluer l'aptitude "Digitale" de votre marque ou Digital Fitness Ou comment mesurer l’efficience de votre marque par rapport aux enjeux du Digital à l’aide de 12 questions. Lorsque l’on parle de médias sociaux, les consommateurs sont souvent « en avance » par rapport à la plupart des entreprises. Dès lors, la question de l’habilité d’une marque à s’exprimer sur les médias sociaux et autres réseaux est primordiale voire stratégique.

Rapport du Sénat sur la responsabilité pénale des personnes atteintes de troubles mentaux ➢ Les prisons françaises connaissent une très forte proportion de personnes atteintes de troubles mentaux Selon une enquête épidémiologique menée entre 2003 et 2004, le taux de détenus souffrant de schizophrénie atteindrait 8 % contre 1 % dans la population générale. La proportion de personnes atteintes de troubles mentaux les plus graves (schizophrénie ou autres formes de psychoses), pour lesquelles la peine n’a guère de sens, représenterait 10 % de la population pénale. A t elle augmenté dans la période récente ? Toutefois, plusieurs facteurs concourent à la reconnaissance plus fréquente de la responsabilité pénale des personnes atteintes de troubles mentaux. ➢ Des causes multiples et controversées L’évolution du cadre juridique Ces dispositions ont-elles favorisé le mouvement de responsabilisation pénale ? La réduction de l’offre de soins psychiatriques en hospitalisation complète L’absence d’expertise Or, l’expertise psychiatrique n’est obligatoire qu’en matière criminelle. ➢ Les UHSA

Curation et droit d'auteur Les différentes plateformes de curation manuelle (Scoop.it, Pearltrees) ou automatique (Paper.li) questionnent le droit d'auteur car ces services reproduisent du contenu protégé par le droit de la propriété intellectuelle. Lionel Maurel (nous rendons compte d'un autre de ses articles ici), conservateur des bibliothèques à la Bibliothèque nationale de France essaie d'apporter quelques réponses juridiques à ce sujet sur son blog S.I.Lex. Scoop.it : un service aux "bases juridiques fragiles" Scoop.it est un service en ligne qui permet à l'usager du web de créer son propre magazine en ligne. Lors de l'ajout d'une actualité, l'outil se charge de récupérer le titre, l'image et parfois les premières lignes du texte sauf si le curateur choisit de personnaliser cette présentation. Pearltrees et le "framing" Ces deux seuls exemples illustrent, si besoin, la complexité juridique induite par les services issus du web 2.0. Sources Lionel Maurel. Lionel Maurel. Nicolas Herzog.

Retraite à 60 ans : derrière l’arbre de la justice, la forêt du clientélisme ? La « contre-réforme » des retraites examinée ce mercredi au Conseil des ministres ne laisse pas d’éveiller un doute : pourquoi tant de hâte, pour une mesure qui s’inscrit dans le temps long de la démographie? Pourquoi un passage par décret, là où la loi c’est-à dire, le passage par le parlement semblait s’imposer ? Pourquoi ne pas en faire un objet de choix de ce fameux « dialogue social » dont le gouvernement nous annonce la résurrection ? Bref, pourquoi prendre en la matière l’exact contre-pied de la « méthode normale » et du respect des « corps intermédiaires »que l’on brandit à tout bout de champ, contre l’ « autoritarisme » du passé récent ? Du doute à LA question Le doute conduit naturellement à une question capitale : quelle est donc la population visée par le retour à 60 ans ? De la question au soupçon La loi d’airain de la pyramide des âges Combien sont-ils ? Du soupçon au malaise

LA RESPONSABILITE PENALE DES MINEURS Table des matières L'âge de la majorité pénale, c'est-à-dire l'âge à partir duquel un délinquant relève du droit pénal commun, est fixé à dix-huit ans dans presque tous les pays européens. C'est en effet le cas en Allemagne, en Angleterre et au Pays de Galles, en Belgique, en France, en Italie, aux Pays-Bas et en Suisse. En Espagne, où il est de seize ans, le Parlement examine en ce moment un projet de loi visant notamment à le porter à dix-huit ans. En revanche, l'âge de la responsabilité pénale, c'est-à-dire l'âge à partir duquel les mineurs sont considérés comme suffisamment âgés pour pouvoir commettre une infraction et pour être soumis à un droit pénal qui leur est spécifique, varie beaucoup dans les différents pays européens. On a recherché l'âge de la responsabilité pénale et les conséquences qui y étaient attachées dans neuf pays européens (l'Allemagne, l'Angleterre et le Pays de Galles, la Belgique, l'Espagne, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse).

Vous reprendrez bien un peu de curation à la sauce juridique? Calimaq poursuit la réflexion entamée dans un premier billet « Propulsion, Curation, Partage ». Décidément, c'est fou toutes les discussions que suscitent ces liens que nous utilisons au quotidien pour les plus mordus d'info d'entre nous. Le billet que j’ai publié la semaine dernière : « Propulsion, Curation, Partage… et le droit dans tout ça ? Décidément, vous allez voir que la curation est un sujet d’une grande richesse juridique, mais d’une grande complexité également… L’épineuse question du droit applicable Dans mon billet, je pars du principe que le droit français est applicable aux pratiques de curation et de propulsion de contenus sur Internet. Or dans un commentaire sur Twitter, Clarinette02 soulève de manière fort pertinente la question de la loi applicable, attendu que ces pratiques se déroulent en ligne et impliquent par définition la circulation des contenus, d’une manière parfois difficilement rattachable à un pays donné : Hum… moment d’hésitation… To LINK.

Le numérique pourrait créer 900.000 emplois en Europe d'ici deux ans (Boursier.com) — Alors que l'Europe comptabilise 26 millions de chômeurs, près de 900.000 emplois pourraient être créés dans le secteur des technologies de l'information et des communications (TIC) d'ici à 2015, "à condition de former des ingénieurs qualifiés, dont le nombre est aujourd'hui insuffisant", prévient Bruxelles. Pour ne pas "gaspiller" ce potentiel, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso a appelé l'ensemble des acteurs (entreprises, administrations, enseignement) à se mobiliser au sein d'une "grande coalition". Une quinzaine d'entreprises et organisations y adhèrent déjà... Un secteur en pleine expansion "Entre 2000 et 2010, la main-d'oeuvre dans le secteur des TIC a connu une croissance annuelle moyenne de 4,3%", fait valoir la Commission européenne. Un plan en France Cette semaine, le gouvernement français a justement lancé "son plan numérique".

Agrégation, intermédiation, collage : les « faces cachées » de la propriété des idées Qu’ont en commun le blogueur Jim Romenesko et l’artiste Richard Prince ? Le célèbre site d’information Huffington Post et Free, une exposition au New Museum de New York ? On donnera un indice aux lecteurs de ce billet avec cette Pensée de Blaise Pascal : « Qu’on ne dise pas que je n’ai rien dit de nouveau: la disposition des matières est nouvelle. » Chacun à leur façon, ces personnages et évènements sont en effet des exemples des « faces cachées » d’un débat historique, renouvelé et amplifié par le numérique : celui sur la propriété des idées. Si la lumière des projecteurs se concentre le plus souvent sur la musique, d’autres objets et dispositifs se confrontent actuellement à des reconfigurations de la propriété intellectuelle, de l’art numérique aux sites agrégateurs et réélaborateurs de textes, nouvelles et images. De la curation à l’over-aggregation ? L’ « ethos du prêt » On reste à New York, mais on change de domaine. De la reproduction à la production de l’œuvre

Six tendances du digital en France La vidéo en ligne, le mobile, le search, les médias sociaux et l'achat en ligne ont transformé l'usage digital des Français, comme l'indique la dernière étude Comscore. Voici les six principales conclusions du rapport: 1/ La France, un marché clé en Europe Fort de ses 48 millions d'internautes, la France reste un marché européen majeur. 2/ Le paysage média se fractionne Près de 7,5% du trafic internet se fait désormais depuis mobiles ou tablettes. 3/ La vidéo en ligne toujours en vogue L'audience de la vidéo en ligne connait un léger ralentissement en France mais la tendance est contraire sur le mobile, où on observe une croissance fulgurante de 110%. 4 / Les annonceurs français continuent d'investir en ligne En 2012, 784 milliards d'impressions publicitaires display ont été délivrées en France, justifiant l'importance d'aller plus loin dans la validation et la mesure des impressions visibles. 5 / Facebook domine les réseaux sociaux 6 / Les consommateurs se lancent dans le m-commerce

curator's ǝpoɔ Rendez-vous le 28 Mai pour la révolution des nouveaux formats. Avec Facebook, LinkedIn, Vente Privée, L’Oréal… Parmi les intervenants annoncés : Viuz.com organise une conférence le 28 mai consacrée aux nouveaux leviers du marketing digital. Les acteurs qui font le marché viendront s’exprimer et échanger dans le cadre de table rondes et keynotes. De nouveaux formats et de nouveaux usages se sont en effet imposés ces derniers mois et changent la donne. Les intervenants traiteront les thèmes chers à Viuz.com : le social, la data, le mobile, les adexchanges, le temps réel, le multi-points, le web to store… Notre objectif : proposer des retours d’expériences concrets, vous inspirer à court terme et vous permettre un networking qualifié. La conférence se tiendra à Paris à l’hôtel Park Hyatt Vendôme, le 28 Mai de 9h à 14h. Inscrivez-vous AVANT le 21 avril pour profiter du tarif Earlybird (190 euros, au lieu de 390 euros HT).

Le curateur est-il un créateur? | Nathalie Collard | Médias Aujourd'hui, on a étendu la définition de la «curation» - un mot très laid, il faut en convenir - à toutes sortes de contextes, dont le travail journalistique. Le curateur (traduction du terme curator ou content curator) est celui qui choisit, trie, organise, hiérarchise, met en contexte et donne un sens à des objets ou à des informations. Le curateur fouille le web à la recherche d'informations et d'images qu'il juge pertinentes et intéressantes, les organise à sa façon et les partage avec les autres internautes sur son propre site. South by Southwest a donc consacré à ce sujet un atelier auquel ont participé David Carr, journaliste médias du New York Times (si vous avez vu le film Page One, vous connaissez le personnage), et Maria Popova, journaliste et fondatrice de Brain Pickings, un très beau site de curation, justement, qui propose des sources (images, textes, graphiques) dans le domaine des arts, de l'architecture, de la philosophie, du design, etc.

Related: