background preloader

Bientôt plus de dauphins et d’orques dans les parcs d’attractions aquatiques ?

Bientôt plus de dauphins et d’orques dans les parcs d’attractions aquatiques ?
La Whales and Dolphins Conservation Society (WDCS) a recensé 34 delphinariums et dénombré 286 cétacés maintenus en captivité dans l’Union Européenne en 2011 Les défenseurs des droits des cétacés demandent que ces mammifères marins soient traités comme des « personnes non-humaines ». Au début du mois, l’association de défense des droits des animaux PETA avait tenté de faire libérer cinq orques du parc d’attraction floridien Sea World (Etats-Unis). Un groupe grandissant de scientifiques et d’activistes souhaite aujourd’hui que les mammifères marins dotés d’une certaine intelligence, dauphins, orques et autres baleines, soient reconnus comme des individus. « Malgré ces découvertes, les cétacés sont toujours sujets à l’exploitation et aux abus », a déploré M me Marino. La notion de « droits des cétacés » commencerait donc à prendre de l’ampleur. Crédits photos : Opencage.info / flickr – David B.

Zoo SANARY - Jardin Exotique - Index Une mer sans poissons / Une mer sans poissons / Vidéos en ligne - Canal IRD / La médiathèque / IRD Une mer sans poissonsUn ouvrage de Philippe Cury - Yves Miserey Si la mer, vue du rivage, continue à « danser le long des golfes clairs », sous la surface, c’est une tragédie qui se joue : à force d’être mangée par l’homme, la mer se meurt. En l’espace d’un siècle et demi, loin des regards, des ressources qu’on pensait inépuisables ont été poussées au bord de l’effondrement par une surpêche qui prélève plus de 100 millions de tonnes de poisson par an dans le monde. En pêchant toujours plus loin, toujours plus profond, et à présent toujours plus « petit », l’homme est en train de transformer les océans du globe en désert liquide. Des bateaux et des technologies toujours plus performants ne laissent aucune chance aux poissons. Le pillage est systématique et aveugle, car il est particulièrement difficile de sélectionner les espèces capturées. L’effondrement brutal et irréversible des ressources halieutique s n’est plus une hypothèse fantaisiste. Contact scientifique: Durée : 5'40

Afficher le sujet - Les zoos sont-ils nécessaires et utiles de nos jours? Et à cette question je répond : Bien sûr ! Certes au départ les zoos étaient un simple lieu de divertissement et ils ont activement participé à la capture de tous ces animaux sauvages durant le XXeme siècle. Aujourd'hui ces captures sont bien sûr interdites ( sauf exeptions pour certaines espèces à inclure dans des programmes d'élevage) Tout ces animaux capturés consituent aujourd'hui un cheptel captif qui se repruduit régulièrement pour la plus-part des espèces. Maintenant que ces populations captives sont consituées il appartient aux zoos de les rendre "utiles". Les grands objectifs des zoos actuels sont : - La conservation : les zoos se doivent de financer des programmes de conservation de la faune et de la flore dans la nature, soucvent en rapport avec les espèces qu'ils présentent dans le parc. - La sensibilisation : "On ne protège pas ce que l'on ne connaît pas ". Ainsi les animaux des zoos sont les ambassadeurs de leurs cousins sauvages.

Pourquoi les baleines sont aussi des personnes Par Jeff Warren (Reader’s Digest Canada, Juillet 2012) A moins de trois mètres de l’endroit où je me tiens, à bâbord du voilier, six grandes femelles de la famille des grands cachalots se comportent d’une manière dont peu d’humains ont été témoins. Le capitaine de notre cotre de 40 pieds est Hal Whitehead, biologiste à l’Université Dalhousie et expert ès grands cachalots. C’est le milieu de l’après-midi et la journée est ensoleillée dans le Golfe de Californie au Mexique, cette bande d’eau de 1000 kilomètres connue pour sa biodiversité. Cela fait cinq jours que Whitehead et ses quatre membres d’équipage – dont deux doctorants : Armando Manolo Álvarez Torres et Catalina Gomez – suivent les grands cachalots sans répit. Jusqu’ici, les comportements observés pendant notre voyage ont été assez basiques : ils disparaissent dans les profondeurs – invisibles de nous – comme chassés. Whitehead appelle cette forme de socialisation le “ciment social” pour les grands cachalots.

Animaux sauvages et captivité Détenir des animaux dans des zoos, ménageries ou autres lieux d’observation, n’est pas la solution pour les protéger des dangers et de la menace de disparition. Non respectueuse de la nature des animaux, la captivité est une source de souffrances incontestable. One Voice se bat pour que les animaux sauvages puissent vivre en paix et en toute liberté dans leur milieu naturel préservé. Un lion, enfermé dans un enclos de quelques dizaines de m2 sous nos latitudes, privé de son espace de chasse, de contacts sociaux avec ses congénères, de la possibilité de manifester ses instincts… est-il à l’abri des dangers pour sa santé, sa vie et le devenir de son espèce ? Besoins vitaux non satisfaits Malgré la volonté de bien faire, il est des besoins vitaux qui ne peuvent être satisfaits à l’intérieur d’un zoo. Source de souffrances La capture et le transport de l’animal sont une épreuve pour ces êtres peu habitués au contact avec l’humain. Pronostic vital faible 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

index L’île de Vancouver fait partie de la Colombie britannique , située à l’extrême sud-ouest du Canada, elle comprend la ville de Victoria la capitale de la province. Elle mesure 500 km du nord au sud et une moyenne de 100km d’est en ouest. Environ 700 000 personnes vivent sur l’île, les Amérindiens représentent 4% de la population. C’est un endroit unique pour la richesse de la faune et de la flore qui attire de plus en plus de touristes qui viennent observer ours noir, couguar, loup, cerf à queue noire, aigle à tête blanche, castor raton laveur, etc. Dans les eaux qui entourent l’île, on trouve 28 espèces de mammifères marins : marsouin commun, marsouin de Dall, Lagénorhynque à flancs blancs du Pacifique, orque, petit rorqual, baleine grise, baleine à bosse, phoques communs, plusieurs espèces d’otaries, et loutre de mer. Dans le nord de l’île, la plupart des villes proposent des sorties pour faire du whale-watching, de Victoria jusqu’à Port Hardy.

Le principe du zoo est d'utilité publique... pour les animaux ! La fondation Born Free, qui défend la conservation des espèces animales menacées a publié fin avril son étude annuelle (PDF) sur la qualité des zoos et parcs animaliers. Le zoo de Beauval, Marineland d’Antibes, ou encore le parc zoologique de [...] La fondation Born Free, qui défend la conservation des espèces animales menacées a publié fin avril son étude annuelle (PDF) sur la qualité des zoos et parcs animaliers. Selon l’étude, dans un tiers des zoos étudiés, les conditions de vie des animaux ne sont pas satisfaisantes. Si dans l’ensemble les animaux sont bien traités, la fondation a observé «qu’un grand nombre d’enclos n’offraient pas les caractéristiques appropriées pour permettre aux animaux d’exprimer leurs comportements naturels». Etes-vous pour ou contre les zoos? Lire la suite

Rurutu l'île aux baleines de l'archipel des Australes en Polynésie - Tahiti Tourisme L’île de Rurutu s’est construite de manière originale, portée par deux points chauds successifs qui lui donnent son visage si particulier de hautes montagnes cernées de falaises de corail. Elle en tire également son nom, « Rurutu », le rocher qui jaillit. Roches basaltiques et ceinture de calcaire tracent ainsi de surprenantes stalactites et stalagmites autour de l’ancien lagon devenu plateau. Son climat frais est propice à la végétation qui habille les roches de ses exubérances. La route sinueuse mène le promeneur dans un circuit poétique et grandiose, entre d’immenses plages de sable blanc, de splendides baies, et les plantations diverses qui embaument l’air. Dans ce contexte préservé, les quelque 2 089 habitants entretiennent leurs traditions et organisent des jeux dans lesquels ils s’affrontent amicalement. Enfin, ne manquez pas le ballet des baleines, qui attire pendant quelques mois chaque année de nombreux passionnés, scientifiques et amoureux de la nature. Une nature exubérante

Assocation Française des Parcs Zoologiques - Bienvenue sur le site de l'AFdPZ L'AFdPZ regroupe une centaine de membres qui comptent parmi les plus importants zoos de métropole et d’outre-mer. A travers nos établissements, ce sont plus de 20 millions de visiteurs par an qui découvrent plus de 30.000 animaux dont une grande partie participent à des programmes d'élevage et de sauvegarde des espèces menacées. Des milliers de naissances par an viennent couronner les efforts des parcs zoologiques ! A la fois lieux de divertissement, d'apprentissage du monde sauvage et de prise de conscience écologique, découvrez la richesse et la diversité des zoos français... Contact Presse Cécile: afdpz@afdpz.orgCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou +33 - (0)6.26.05.65.39 La carte interactive vous permet d'avoir un aperçu de chaque établissement et vous met en liaison avec leur site internet, vivez les news de chacun. >>> Accéder à la carte >>> Accéder au planisphère

Voyage plongée Polynésie - Polynesie : Safari plongée Baleines & Requins Ia Orana ! Nées d'un chaos volcanique, qui a semé sur cet immense territoire des confettis de paradis, les îles de l'archipel polynésien vous permettront de découvrir une diversité de paysages sous-marins et terrestres unique au monde. De ces gigantesques éruptions volcaniques, sont apparus cinq archipels dont les noms, à eux seuls, évoquent le dépaysement, le voyage, la douceur des alizées... Nous vous proposons d'en visiter trois, lors d'un safari unique et exceptionnel: les Australes, les Îles de la Société et les Tuamotu. D'îles en îles, nous vous proposons une promenade inédite, parmi les Baleines à bosse (Megaptera Novainglae) de Rurutu, les récifs foisonnants de Moorea et les célèbres passes à requins de Rangiroa et Fakarava dans lesquelles toutes les rencontres sont possibles. Maeva dans ce voyage unique...

ZooParc de Beauval Le Parc des Félins Zoo de CERZA

Related: