background preloader

L'enseignement des langues étrangères en France,

L'enseignement des langues étrangères en France,
L'apprentissage des langues étrangères n'est pas un but en soi mais un vecteur au service de l'accès à la culture qu'elles véhiculent et à la mobilité dans une Europe sans frontière. Aussi l'enseignement des langues vivantes ne saurait être une discipline comme les autres, cantonnée à la seule transmission de savoirs langagiers. Lieu privilégié du contact interculturel, il doit nécessairement être complété par des expériences et des savoirs culturels. - au niveau individuel, il s'agit de promouvoir une ouverture culturelle et une approche de l'altérité, mais aussi de faciliter l'insertion professionnelle des jeunes en améliorant leurs compétences linguistiques ; - au niveau institutionnel, il s'agit de contribuer à la création d'une citoyenneté démocratique européenne et de renforcer en retour la diffusion de la langue et de la culture françaises chez nos partenaires. 1. L'Europe du libre-échange est un espace de communication et de mobilité. 2. (1) Réagir à la prédominance de l'anglais Related:  Etat des lieux de l'ELV en France

Le facteur de l’âge dans l’acquisition d’une L2 : remarques préliminaires Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI. Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. ARABSKI, J. 1999. Neuroatonomical perspective of age in L2 acquisition. BIALYSTOK, E. 1997. BIALYSTOK, E. & K. BIALYSTOK, E. & K. BIRDSONG, D. 1992. BIRDSONG, D. 2002. BLEY-VROMAN, R.W. 1989. BONGAERTS, T. 1999. BONGAERTS, T., S. BONGAERTS, T., B. BONGAERTS, T., C. BRUHN DE GARAVITO, J.L.S. 1999. COOK, V. 1995. COOK, V. & M. CURTISS, S. 1977. CURTISS, S. 1988. DEKEYSER, R.M. 2000.

Hors-série : L’enseignement des langues vivantes en France <br />Etat des lieux (1/8) » VousNousIls L’apprentissage des langues vivantes est présenté par tous comme une priorité. Où en est-on aujourd’hui ? VousNousIls fait le point sur la place de cet enseignement dans le système éducatif français. La pratique d’une première langue débute dès l’école élémentaire, et ce, de manière de plus en plus en précoce. A leur entrée au collège, les élèves poursuivent leur apprentissage avant de débuter une seconde langue vivante en classe de 4ème. La réforme du lycée Le lycée, quant à lui, connaît plusieurs changements. Autre objectif fixé par la réforme : tous les lycées doivent instaurer un partenariat avec un établissement étranger. Les méthodes pédagogiques évoluent également. Enfin, les lycéens des filières générales et technologiques ont toujours la possibilité d’étudier une troisième langue. Concernant les lycées professionnels, toutes les formations intègrent l’enseignement d’une langue vivante. Des objectifs européens L’anglais domine Du côté des langues étudiées, pas de surprise.

L’enseignement des langues et cultures étrangères à l’école primaire : un exemple d’utilisation de document authentique multimédia 1L’enseignement des langues et cultures étrangères à l’école primaire est un enjeu affiché des pouvoirs publics français. Nous rappellerons brièvement les différentes étapes qui ont jalonné la mise en place de cette discipline dans le système scolaire français. Nous insisterons particulièrement sur les méthodologies dont se sont réclamés les différents arrêtés ministériels en montrant que toutefois les moyens de leur application ne les ont pas toujours accompagnées. Pour illustrer nos propos, nous évoquerons les moyens réels proposés aux enseignants ainsi que certaines réalités observées empruntées à la formation des professeurs des écoles de l’académie de Midi-Pyrénées. 2Aujourd’hui, le dossier des langues étrangères est officiellement installé à l’école primaire, grâce à un intérêt croissant affiché par tous les partenaires : politiques, institutionnels, enseignants, parents d’élèves et apprenants. 9Ces apports reflètent l’évolution méthodologique de la didactique au XXème siècle.

L'enseignement des langues étrangères en France, Annexe au procès-verbal de la séance du 12 novembre 2003 au nom de la commission des Affaires culturelles (1) sur l'enseignement des languesétrangères en France, Par M. Jacques LEGENDRE, Sénateur. (1) Cette commission est composée de : M. Mesdames, Messieurs, «L'hégémonie écrasante de l'anglais, le recul de l'allemand et de l'italien, le naufrage lusitanien, la place résiduelle laissée à certaines langues de l'Union européenne, néerlandais, grec, langues scandinaves, la part restreinte réservée aux grandes langues de la planète, russe, chinois, japonais, arabe, constituent autant d'éléments d'une évolution qui tend à élargir le cercle des langues disparues »... Ses travaux avaient abouti à la proposition de 50 mesures concrètes, répondant aux orientations d'une politique volontariste en faveur de la diversification et de l'efficacité de l'enseignement des langues vivantes articulée autour de quatre objectifs : - l'ouverture aux autres et au monde ; 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

École élémentaire et enseignement des langues 1L’histoire de l’enseignement des langues étrangères à l’école primaire est relativement courte et récente, mais mon propos n’est pas ici de faire un historique de la question. Simplement disons que le démarrage institutionnel quelque peu significatif date d’un peu plus d’une quinzaine d’années, avec l’EPLV (expérimentation contrôlée de l’enseignement d’une langue vivante étrangère à l’école primaire) et qu’au cours de cette courte période, les péripéties de toutes natures n’ont pas manqué, dues tout à la fois à des résistances profondes de type sociopolitique et culturel, (traditions de jacobinisme, de nationalisme monolingue, de centralisme du ministère de l’éducation) et à des carences institutionnelles notables : absence d’objectifs clairs, (on est allé de l’initiation au pré - apprentissage (?) en passant par la sensibilisation ) et impréparation totale au niveau de la formation des maîtres. 5De plus et c’est nouveau, ces textes s’appliquent pour tout le monde.

Enseignement-Éducation - Établissements - Enseignants Imprimer la page Sommaire Publication Présentation À la rentrée 2012, l’enseignement du premier degré est dispensé dans 52 900 écoles en France. Regroupant enseignement préélémentaire et élémentaire, les écoles primaires représentent plus de neuf écoles privées sur dix, contre moins de sept sur dix dans le secteur public. Dans le second degré, le nombre d’établissements oscille autour de 11 400 depuis la rentrée 2000. En 2012-2013, le système éducatif au titre du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche compte 1,2 million d’enseignants et personnels administratifs, techniques, d’encadrement et d’éducation. Les effectifs ont diminué de 13 % depuis 1999. En 2012, la dépense intérieure d’éducation (DIE) atteint 139,4 milliards d’euros, soit 6,9 % du produit intérieur brut (PIB), ce qui correspond à une dépense de 8 330 euros par élève ou étudiant. Haut de page Tableaux et graphiques Pour en savoir plus

Réforme du collège : la fin des classes européennes suscite la discorde La réforme du collège, qui entrera en vigueur à la rentrée 2016, n'est pas prête de faire consensus. Objet de la critique, la suppression annoncée des classes européennes, sections d'excellence dans l'apprentissage des langues vivantes. Dans ces classes, les élèves apprennent les langues vivantes de manière intensive, dès la sixième et certains autres cours peuvent être dispensés en anglais ou une autre langue qu'ils ont choisie. La réforme aura pour conséquence la disparition de nombreuses classes bi-langues Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre Facebook Twitter Linkedin L'ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault a exprimé son "inquiétude" concernant l'apprentissage de la langue allemande dans une lettre à la ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem. Appel à la grève le 19 mai Une intersyndicale FSU, FO, SNALC, CGT et Sud appelle les enseignants à la grève le 19 mai contre la réforme du collège, selon un communiqué du Syndicat national des lycées et collèges.

Enseignement-Éducation - Enseignements des 1er et 2nd degrés Sommaire Présentation À la rentrée 2011, l'ensemble du système éducatif public et privé compte 15,2 millions d'élèves, étudiants et apprentis. Par rapport à la rentrée précédente, 150 000 jeunes supplémentaires sont scolarisés, dont 85 000 consécutifs à l'intégration du nouveau département français de Mayotte. À champ comparable, c'est-à-dire hors Mayotte, cette hausse de 0,4 % confirme la tendance engagée à la rentrée 2009. Avec 6,7 millions d'élèves, les effectifs de l'enseignement du premier degré sont, hors Mayotte, en très légère diminution par rapport à 2010-2011 (– 0,1 %). L'enseignement du second degré dans les établissements de l'Éducation nationale (5,4 millions d'élèves), gagne globalement des élèves : + 0,6 % hors Mayotte. Lors de la session 2011, le taux de réussite au diplôme national du brevet s'établit à 83,4 %, y compris Mayotte. Avec 569 400 admis, le taux de réussite au baccalauréat 2011 est de 85,7 %, y compris Mayotte. Tableaux et graphiques Haut de page

Réforme du collège : la fin des classes bilangues et européennes ? La réforme du collège a pour objectif de donner plus d'autonomie aux collèges, de libérer du temps pour des "enseignements pratiques interdisciplinaires". Il y a 8 thèmes possibles, mais aussi des contreparties qui déplaisent, notamment la suppression des classes bilangues et des sections européennes. La réforme du collège portée par la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, doit s'appliquer à la rentrée 2016. Elle a pour objectif de donner plus d'autonomie aux collèges, de libérer du temps pour des "enseignements pratiques interdisciplinaires". Développement durable, monde économique et professionnel, culture et création artistique... La fin des classes bilangues Le grand changement concerne la deuxième langue vivante. Réforme du collège : la fin des classes bilangues et européennes ?

Related: