background preloader

Structure du VIH

Structure du VIH
Related:  SIDA

Sida Les professeurs Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier ont été récompensés par le prix Nobel de médecine2008 pour leurs travaux portant sur la découverte du rétrovirus responsable du sida (syndrome d’immunodéficience acquise) en 1983 à l'Institut Pasteur. Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) infecte et détruit des cellules du système immunitaire, entraînant une chute des défenses immunitaires et une forte sensibilité aux maladies infectieuses qui, en l’absence de traitement, finissent par entraîner la mort. Il n’existe pas de vaccin efficace contre le virus du sida. La transmission de la maladie peut se faire par voie sexuelle, sanguine ou de mère à enfant lors des dernières semaines de la grossesse ou de l’accouchement. L’épidémie dans le monde L’épidémie de sida a trente ans, puisqu’on date son début officiel en juin 1981 à Los Angeles. 33,3 millions de personnes séropositives dont la moitié de sexe féminin 5,2 millions de personnes sous traitement contre le VIH.

Chapitre 1 : LHomme face aux micro-organismes. Chapitre 1 : L’Homme face aux micro-organismes. Un micro-organisme est un être vivant microscopique. I. Les micro-organismes dans notre environnement. La diversité des micro-organismes. Activité 1 : La diversité des micro-organismes. Les micro-organismes (ou microbes), sont présents dans tous les milieux de notre environnement. Les barrières naturelles. Activité 2 : Les barrières naturelles. De nombreux microbes de notre environnement sont directement en contact avec notre organisme. Que se passe t-il si un microbe pénètre dans l’organisme ? II. La contamination. Activité 3 : Contamination et barrières naturelles. Les micro-organismes se transmettent par l’air, l’eau, les aliments, le sang, les relations sexuelles ou par simple contact avec des objets : c’est la transmission. Lorsqu’un microbe franchit les barrières naturelles (peau, muqueuses), il y a contamination. L’infection. Activité 4 : L’infection. Comment l’Homme peut-il se protéger de ces micro-organismes ? III.

Sida : histoire d'une épidémie Actualités Par Rudy Bancquart rédigé le 23 mai 2013, mis à jour le 29 mai 2013 Il y a 30 ans, des chercheurs français découvraient le virus du sida. Sida : histoire d'une épidémie ''Sida : histoire d'une épidémie'', un documentaire de Rudy Bancquart Période 1981-1983 Au début des années 80, il souffle comme un vent de libération sexuelle, mêlée d'insouciance. En juin 1981, l'Agence épidémiologique d'Atlanta annonce au monde médical que cinq patients homosexuels à Los Angeles souffrent d'une pneumonie rarissime. La presse parle de "peste rose". Ce mal mystérieux n'effraie pas le Dr Willy Rozenbaum, infectiologue, qui crée un groupe de travail sur le sida pour tenter de comprendre cette nouvelle maladie, malgré l'incrédulité du monde médical français. En janvier 1983, le virus du sida est isolé et au mois de mai 1983, l'équipe de chercheurs de l'Institut Pasteur publie les résultats dans la revue Science et devance les Américains. Période 1984-1987 Les mesures de prévention sont lancées.

SIDA - sommaire - Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes - www.sante.gouv.fr Grâce à la mise en œuvre du plan national de lutte contre le VIH et les IST 2010-2014, des avancées sont constatées en 2012 notamment en termes d’amélioration du recours au dépistage et une stabilité du nombre de découvertes de séropositivité. Toutefois, des disparités entre les groupes de populations persistent. Parce que chacun peut être concerné au cours de sa vie par le VIH, l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la Santé), à la demande de Marisol Touraine, relance une campagne de sensibilisation pour inciter chacun à se protéger et à se faire dépister. Epidémiologie Transmission, diagnostic, dépistage, prévention Prise en charge de l’infection à VIH Lutte contre les discriminations Les sites utiles Documents de référence

chap 1 : Les infections microbiennes De nombreux évènements dans l’actualité, tels que : le Sidaction en faveur de la recherche sur le SIDALes veilles sanitaires mises en place avec les apparitions récentes de la grippe aviaire puis de l’épidémie de grippe ALes pics de grippe, de gastroentérite ou de bronchiolite observés chaque hiverLa recrudescence de la tuberculose, ou les cas sporadiques de méningite, légionellose, salmonellose, maladie de Kreutzfeld-Jacob… témoignent que notre organisme est constamment confronté à la possibilité de pénétration de micro-organismes issus de son environnement. Ces microbes peuvent provoquer des maladies contagieuses qui se transmettent d’un individu à l’autre et peuvent être à l’origine d’une épidémie. Problématique : Comment l’homme peut-il limiter les risques liés aux infections microbiennes ? Investigation : Sous problème : Qu’appelle-t-on les micro-organismes ? L’observation microscopique de différents microbes permet de constater une grande diversité : Pour les bactéries : Pour les virus :

Kit Sida pour collège et lycée SIS Association/Sida Info Service propose à tou-te-s les collégien-ne-s et lycéen-ne-s un Kit Sida comme base de travail lors de la Journée mondiale de lutte contre le sida, chaque 1er décembre, mais également pour tous les exposés et travaux sur le sida. Le sida, c’est quoi ? Quelques éléments chiffrés sur le sida en France et dans le monde Comment se protéger ? Le dépistage pour toutes et tous Les traitements : que permettent-ils de faire ? Discriminations et séropositivité Témoignages sur la séropositivité Jeunes adultes et prévention Origine du ruban rouge SIS Association : une aide à distance 1er décembre 2012 : "Objectif : zéro" : Zéro nouvelle infection à VIH. Liens Internet de référence Le sida, c’est quoi ? Le sida est dû au VIH c’est-à-dire au Virus de l’Immunodéficience Humaine. Pour en savoir plus Qu’est-ce qu’être séropositif-ve ? Dans le langage courant être séropositif signifie avoir été infecté par le VIH. Qu’est-ce qu’être séronégatif-ve ? Quels sont les modes de transmission du VIH ?

Sida Info Plus : un espace d'information et d'échange pour les séropos Les réactions immunitaires chapitre 2 : LES RÉACTIONS IMMUNITAIRES Comment notre organisme se défend face à tous les micro-organismes qui nous entourent ? Comment fonctionne notre système immunitaire ? Investigation : témoigner sur le cours d’une blessure. Où ? Activité : en 5 – 6 lignes décrire une blessure puis bilan en groupe. Lorsque nous nous coupons, la blessure produite n’évolue pas toujours de la même manière. A/ La réaction inflammatoire Que se passe-t-il lors d’une blessure ? Schéma à compléter ensemble : L’ouverture de la barrière naturelle mécanique (peau) permet à des micro-organismes de pénétrer si la plaie n’est pas désinfectée. Télécharger le diaporama : Mais comment ces leucocytes détruisent les bactéries ? B/ Une réaction immunitaire rapide = la PHAGOCYTOSE > Observation microscopique de cellules phagocytaires Photographie prise en microscopie électronique d’un phagocyte en pleine action La phagocytose en vidéo > Colorier en vert le leucocyte et en rouge le micro-organisme pathogène (ici une bactérie).

VIH/sida, IST C’est quoi être séropositif ? Etre séropositif, pour le VIH (virus de l’immunodéficience humaine, responsable du sida), c’est être porteur du virus même si aucun signe de la maladie n’apparaît. Une personne séropositive peut transmettre le virus à une autre personne lors de relations sexuelles non protégées, par le sang ou bien de la mère à l’enfant. Il est important, au début d’une relation appelée à durer et avant de cesser d’utiliser le préservatif, de faire le test de dépistage pour connaître sa séropositivité éventuelle car cela permet d’être pris en charge médicalement, mais aussi de prendre des précautions pour ne pas transmettre le virus et continuer à avoir une vie sexuelle responsable. mercredi 16 juin 2010 / lien permanent C’est quoi le sida ? L’infection à VIH/sida (syndrome d’immunodéficience acquise) est une maladie transmissible provoquée par un virus appelé VIH (virus de l’immunodéficience humaine). mercredi 16 juin 2010 / lien permanent Comment dépiste-t-on le sida ?

le VIH/sida et les autres IST VIH / SIDA - Symptômes et dépistages Avant d’atteindre le stade du sida, le VIH se développe, pendant plusieurs années, dans le corps sans qu’aucun symptôme visible ne se manifeste. Pourtant, on est contagieux et on s’affaiblit peu à peu. S’il peut arriver que, 15 jours après la contamination, des signes apparaissent (comme de la fièvre, des plaques rouges sur le corps ou le visage, des maux de tête et de ventre, des diarrhées…), la plupart du temps, on n’y prête pas attention car ils peuvent ressembler à une autre maladie type grippe ou angine.

Présentation et utilisation du logiciel Immuno3e 1- Présentation : "Défenses Immunitaires 3ème" est un logiciel composé de 3 parties différentes illustrant les mécanismes de défense de l’organisme face aux éléments étrangers : - partie 1 : animations sur les réactions de l’organisme face à une infection : phagocytose, rôle des lymphocytes B et T, mode d’action des anticorps (avec formation de complexes antigène-anticorps) ; - partie 2 : expériences d’injection de diverses toxines avec injection de sérum ou d’anatoxine, avec ou sans irradiation, ainsi que des graphiques indiquant la quantité d’anticorps produits suite à des injections successives d’antigène ; - partie 3 : exercices permettant de tester les connaissances acquises par les élèves sur les étapes de la phagocytose, la complémentarité antigène-anticorps…

SidaSciences- L'actualité scientifique sur le sida et l'infection à VIH

Related: