background preloader

À l’école, comment aider l’adolescent dysphasique

À l’école, comment aider l’adolescent dysphasique
À l’école, comment aider l’adolescent dysphasique? Voici quelques conseils ou idées pour les intervenants scolaires travaillant auprès d’adolescents dysphasiques : - Mieux connaître ce qu’est la dysphasie et ses conséquences. - Chercher l’attention de l’élève en l’interpellant. Utiliser des consignes plus courtes et un vocabulaire simple afin de faciliter sa compréhension. - Donner des consignes dans l’ordre où elles doivent être exécutées. - Fournir un soutien visuel, écrit ou gestuel afin qu’il comprenne rapidement les explications. - Enseigner explicitement le vocabulaire nouveau ou lié à une nouvelle matière scolaire. - Laisser du temps à l’élève pour s’exprimer, chercher ses mots et organiser ses idées. - Aider l’élève à élaborer sa pensée en le questionnant pertinemment. - Lui laisser plus de temps pour réaliser ses examens (ex : organiser ses idées dans un texte, relire la consigne, comprendre la question). publié par: Julie Boissonneault | Orthophoniste | [...]

http://www.blogorthophonie.com/?p=1157

Related:  Pistes d'interventionDysphasiedysphasieDysphasiedysphasie

Stratégies au préscolaire pour les enfants présentant une dysphasie (trouble primaire de langage) Stratégies au préscolaire pour les enfants présentant une dysphasie (trouble primaire de langage) La dysphasie ou le trouble primaire de langage est un trouble qui touche la communication. Lorsque l'enfant est jeune, il a souvent de la difficulté à comprendre et se faire comprendre. Qu’est-ce que la dysphasie Qu'est-ce que la dysphasie? La dysphasie ou «trouble primaire de langage» est un trouble spécifique affectant la compréhension et l’expression d’une personne. C’est un trouble neurodéveloppemental, c’est à dire que la personne naît avec cette difficulté et que le problème est dans l’organisation du système neurologique. Si le problème survient suite à un accident, à un AVC ou toute autre cause externe, on parlera alors d’aphasie. Pour la dysphasie, le trouble de langage est primaire. On observe donc une atteinte importante des habiletés langagières, alors que les autres sphères du développement (cognitif, motricité, sensoriel…) se développent normalement ou sont atteintes de manière plus légère.

Démarche novatrice en dysphasie La dysphasie est un trouble primaire du langage qui s’observe par des atteintes langagières variables pouvant engendrer un dysfonctionnement sur les plans personnel, social, scolaire et professionnel. Connaître les besoins des jeunes dysphasiques est primordial afin de pouvoir leur venir en aide adéquatement. Afin de soutenir les intervenants et les parents dans le suivi des enfants et des adolescents dysphasiques, un instrument transdisciplinaire a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre l’UQTR, l’UQO, le CRDP Le Bouclier, le CRDP InterVal, l’Association québécoise de la dysphasie et deux commissions scolaires. Bernard Michallet et Paul Boudreault présentent cet instrument dans un dossier intitulé Démarche novatrice d’évaluation des besoins des enfants et adolescents dysphasiques et stratégies d’intervention de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Un instrument utile Des ressources accessibles

Pictop Auteur : Jack Sagot, Max DurandÉditeur : INS HEA Niveau(x) : cycles 2 et 3Domaine(s) / Discipline(s) : tous les domaines et disciplines pouvant mobiliser l’écriture de textes sur ordinateurPublic visé : jeunes déficients moteurs dont la saisie au clavier (standard ou virtuel) de l’ordinateur est difficile, jeunes présentant un trouble sévère du langage et apprenant à lire et à écrire, jeunes déficients intellectuels en apprentissage de la lecture et de l’écritureTrouble ciblé : troubles moteurs, praxiques et langagiers rendant difficile l’apprentissage de la lecture et de l’écritureType de la ressource pédagogique : outils, exercice, scénario pédagogiqueContexte d'utilisation : en classe par l’élève et à la maison pour faire ses devoirsMots clés libres : exerciseur, générateur d’exercice, écriture assistée, vocalisation Descriptif Ce logiciel permet d’écrire par des sélections d’étiquettes de lettres, de syllabes, de mots ou de phrases. Usages >> pour réaliser des exercices à trous

Soirée-échante AAD - Gestion mentale et enfants dysphasiques - 13 mars 2012 Lundi 27 février 2012 1 27 /02 /Fév /2012 21:03 AAD France organise une soirée-échange « L’apport de la gestion mentale à l’éducation et à la rééducation des enfants dysphasiques » Le mardi 13 mars 2012 à 20h 30 Quelles sont les manifestations de la dysphasie de 3 à 5 ans Voici certaines manifestations qu’on pourrait remarquer chez un enfant dysphasique lorsqu’il est âgé de 3 à 5 ans: Sur le plan de la compréhension:- L’enfant a de la difficulté à apprendre du vocabulaire concret (tangible). On doit répéter souvent pour qu’il apprenne des mots simples comme les parties du corps, la nourriture et les animaux. -L’enfant a de la difficulté à apprendre du vocabulaire abstrait (invisible). Il apprend difficilement les adjectifs et les concepts. Malgré notre aide, des mots comme gros, petit, à coté, en-dessous, le plus sont longs à apprendre et il ne parvient pas à les employer d’une situation à l’autre.

Association Québécoise de la Dysphasie La dysphasie est aussi appelée trouble primaire du langage La dysphasie est un trouble primaire du langage, dans les sphères expressive ou expressive et réceptive, qui s'observent par des atteintes variables affectant le développement de plus d'une composante du langage : phonologie (production des sons) morphologie (formation des mots : préfixes, mots de même famille, accords) syntaxe (construction de phrases/ ordre des mots) sémantique (sens et vocabulaire) pragmatique (pourquoi et comment on communique). En plus d'une hétérogénéité des manifestations de ce trouble d'un individu à l'autre, la dysphasie se caractérise, chez un même individu, par sa persistance, la variabilité du portrait clinique dans le temps, de même que par une forte probabilité qu'il y ait peu d'évolution sans intervention.

Mind Express 4 - Aides à la communication - Moteur CIMIS Mind Express 4 a subi des modifications importantes. La nouvelle version Mind Express 4 est encore plus conviviale et plus rapide! Les menus et les options ont été transformés: tout est encore plus logique et efficace. Mind Express 4 déborde de nouvelles possibilities : multimédia, fonctions agenda, listes dynamiques, dessiner soi-même des tableaux, etc. Mon enfant bégaie - Concrètement, que faire ? Anne-Marie Simon, orthophoniste et fondatrice de l’Association Parole Bégaiement, va publier le 14 mai un nouveau livre intitulé très simplement « Mon enfant bégaie ». Je l’ai reçu lundi en avant-première et comme (exceptionnellement), il ne faisait pas très beau dans le Sud, j’ai eu le temps de le lire pour vous en faire une rapide présentation. Avant d’aller plus loin, je précise en toute transparence que je connais Anne-Marie puisqu’elle a notamment participé à la relecture de « Conseils pour ceux qui bégaient ». Ceci peut donc influencer l’objectivité de mon commentaire… Ces précautions étant prises, quoi que c’est qu’il raconte donc ce petit bouquin ?

La dysphasie Lors de mon appel pour trouver des spécialistes des dys, j’ai eu l’occasion de faire la connaissance de Sandrine Chatain, qui m’a gentilment expliqué quelques subtilités à propos de la dysphasie. Je vous copie son explication ci-dessous. La dysphasie est un trouble grave de la communication orale. Elle peut toucher l’expression (dysphasie expressive) ou la réception (dysphasie réceptive), ou bien même les deux, on dit alors qu’elle est mixte. La première année de vie, l’enfant dysphasique est silencieux, il a très peu d’activités d’échanges. À 18 mois, il ne dit pas de mots comme papa et maman.

ce commentaire est un peu raccourci et négatif , au regard des nombreux travaux de recherches effectués un peu partout et au avancées nombreuses dans le domaine des neurosciences !!!Mais j'oubliais que nos anc^tres étaient des "gaulois " :lol: amitiés GGay ps : les miens étaient Vikings !!!:lol: by ggay Mar 26

Aucune mention des TICE... De nouveau, il apparaît délicat de traiter la dysphasie elle-même à l'aide de supports numériques. C'est l'adaptation du professeur (ou, idéalement, de l'AVS) à l'élève, en réexpliquant clairement, en le questionnant pertinemment et en mettant en place une gestuelle et un support visuel, qui peut aider l'élève à surmonter ses difficultés... Juliette by espe35000 Mar 25

Related: