background preloader

Colette - Documentaire

Colette - Documentaire

https://www.theguardian.com/world/ng-interactive/2020/nov/18/colette-a-former-french-resistance-member-confronts-a-family-tragedy-75-years-later

Related:  2ème Guerre MondialeLa France défaite et occupéeHistoire géo

Interclass' : rencontre avec Ginette Kolinka « Penser par soi-même » à l’âge adolescent est une question de survie. Reportage sur les influenceurs, la psychologie des ados, les violences conjugales, et un échange saisissant avec Ginette Kolinka rescapée d’Auschwitz. Interclass' va au de l’éducation aux médias. Collégiens et lycéens des quartiers dits défavorisés développent les sens de l’expression et de la critique. Toute la saison, en classe, journalistes et producteurs de France Inter interviennent au lycée pour sensibiliser les élèves à l’information, les aider à traquer les fake-news, et leur apprendre la technique des outils afin qu’ils les utilisent pour endosser la tenue du reporter. Cette saison 5 est pilotée par Eric Valmir. Au lycée René Auffray de Clichy la Garenne, pendant le confinement, le contact n’a pas été rompu. Ce n’est pas un hasard s’ils ont choisi d’inviter Ginette Kolinka, 95 ans, rescapée d’Auschwitz. Que pèsent les influenceurs sur les réseaux sociaux ? Enfin, une conversation ouverte.

L'histoire de la Rose blanche, mouvement de résistance allemand au nazisme Sous le nom la Rose blanche, deux étudiants munichois se constituèrent à partir du printemps 1942, en groupe de résistance contre le régime nazi. Ils s’appelaient Hans Scholl et Alexander Schmorell. Ils furent rejoints par Sophie Scholl, l'un des piliers du réseau. C'est leur histoire. Ils rassemblèrent autour d’eux un petit nombre de parents et d’amis. Une conférence enregistrée en octobre 2019, dans le cadre du cycle des "Grandes Révoltes". Jean-Claude Milner, linguiste, philosophe et essayiste, auteur notamment de Les Penchants meurtriers de l’Europe démocratique (Verdier, 2003), Pour une politique des êtres parlants (Verdier, 2011), et Harry Potter.

Massacre de Thiaroye en 1944 : « A quand la fin de l’obstruction à la manifestation de la vérité ? » En ce jour anniversaire du massacre d’anciens prisonniers de guerre à Thiaroye au Sénégal, le 1er décembre 1944, nous, familles des victimes, avons décidé d’alerter l’opinion publique afin que cesse toute désinformation, toute manipulation, toute falsification autour de ce crime commis par la France. Plus de soixante-dix ans après les faits, nous demandons que cesse ce mensonge d’Etat qui se perpétue encore en 2016. Ces hommes, originaires de l’Afrique-Occidentale française, ont été mobilisés pour venir défendre la France en 1939 et ont été faits prisonniers par les Allemands en juin 1940. C’est en métropole qu’ils ont passé leur temps de captivité, les nazis ne voulant pas « d’indigènes » sur leur sol. Lire l’entretien « Il faut arrêter avec le mensonge d’Etat » sur le massacre de Thiaroye « Répression sanglante » Le gouvernement provisoire a couvert la réalité des faits. « Thiaroye 44 » n’est pas une « répression sanglante ». Mensonges écrits sur ordre Sursaut éthique Le Monde

La Révolution nationale ou le redressement de la « Maison France » Vidéo La Révolution nationale du régime de Vichy Contexte historique Promouvoir la Révolution nationale La défaite face à l'armée allemande (mai-juin 1940) signe la fin de la IIIe République et la naissance de l'État français dirigé par le Maréchal Pétain (10 juillet 1940). Soucieux d’asseoir sa légitimité et de promouvoir ses principes, le nouveau pouvoir a recours à une propagande tous azimuts qui vante notamment les mérites de la « Révolution nationale », présentée comme l’idéologie officielle du régime dès 1940. Abondamment utilisées au cours de la période, les affiches jouent un rôle central dans cette grande entreprise d’éducation, de conviction et de soumission des consciences. Elle constitue par ailleurs l’une des images les plus diffusées, les plus célèbres et les plus marquantes de l’époque. Analyse des images Les deux France Selon une logique manichéenne simpliste assez efficace, Révolution Nationale oppose les vices de la IIIe République aux vertus du nouveau régime. Interprétation

Le sourire d'Auschwitz Vos données personnelles, vos choix, notre responsabilité Nous et nos partenaires utilisons des cookies ou technologies similaires pour accéder et stocker des informations non sensibles telles que votre adresse IP.Le traitement de vos données nous permet par exemple l’amélioration de votre expérience utilisateur, la mesure d’audience du site, les fonctionnalités de réseaux sociaux, ou l'affichage de publicités personnalisées.En cliquant sur "Accepter", vous consentez au dépôt de cookies ou technologies similaires par France Médias Monde et ses partenaires.Vous pouvez à tout moment modifier vos choix en cliquant sur "Paramétrer" ci-dessous ou depuis le lien "Gérer mes consentements" présent dans le menu.Voir nos 243 partenaires Avec nos partenaires, nous traitons les données pour les finalités suivantes, en nous basant sur votre consentement :

Une vie nous sépare - rencontre entre un lycéen et une ancienne déportée Texte Je m’appelle Baptiste, j’ai 18 ans, Denise Holstein en a 92. Une vie nous sépare. Parce qu'il n'a "rien ressenti" lors d'un voyage scolaire à Auschwitz, Baptiste Antignani, né en 2000, décide alors de creuser ce sentiment, et de comprendre pourquoi. Entre la rescapée de 92 ans et le jeune de 18 ans se noue une relation amicale forte, pleine de tendresse. En contrepoint de leur dialogue emprunt de respect, de tact et d'émotion, Baptiste rencontre aussi Serge Klarsfeld et Annette Wieviorka qui apportent un éclairage plus historique sur l'apport des témoins dans l'écriture de l'histoire de cette période et l'importance de la transmission. En adoptant le point de vue d'un jeune de 18 ans auquel tant de jeunes de son âge peuvent s'identifier, ce documentaire poignant fait œuvre utile et, 75 ans après la libération des camps de concentration, permet de comprendre l'importance du travail de mémoire à l'heure où les derniers rescapés de la Shoah s'éteignent.

T'as qui en Histoire ? "T'as qui en Histoire ?" ▶️ Pour apprendre, découvrir, se remettre à niveau et réviser ses connaissances en Histoire avec des sujets passionnants et 100 % étudiés dans les programmes scolaires. 📆 Le lundi, un nouvel épisode de 10 minutes aborde un nouveau thème, issu d'une des quatre périodes historiques. ➡️ Pour les élèves, les professeurs, les parents et tous les amateurs d'Histoire. ✅ Pour réviser son cours dans les transports en commun, travailler en classe inversée et simplement le plaisir de découvrir des pages d'Histoire. Podcast créé et animé par Stéphane Genêt, agrégé et docteur en Histoire, auteur de manuel scolaire. Contact : tasquienhistoire@gmail.com *** Sur les réseaux sociaux ***

Aujourd’hui, 19 juin 1940 : le massacre des tirailleurs sénégalais par l’armée nazie Après l’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle, les tirailleurs sénégalais, déjà aux fronts, sont invités à résister farouchement aux assauts de l’ennemi allemand. Des combats intenses vont opposer les deux camps en territoire français même particulièrement à Lyon. C’est aujourd’hui 19 juin 1940 que va débuter l’un des plus grands massacres de soldats africains au nom de la France. Sélectionné pour vous : Aujourd’hui, 21 juin 1941 : Papa Guèye Fall est arrêté par les Allemands Malgré la capitulation de la France, dépassée par une guerre qu’elle a même déclenchée, les tirailleurs sénégalais vont poursuivre la résistance face à l’armée d’Hitler. Pendant que l’armée française recule, la 3e compagnie du 25e régiment de tirailleurs sénégalais reçoit l’ordre de ne pas quitter ses positions. Par Ababacar Gaye ababacarguaye@yahoo.fr Sélectionné pour vous : Aujourd’hui, 2 avril 1917: les tirailleurs sénégalais en pleine Offensive du Chemin des Dames

Related:  Histoire-géographieHISTOIRE - GEOGRAPHIE - EMCConcours National de la Résistance et de la DéportationLes films et documentairesPersoRessources PadletCNRDHistoire