background preloader

Démarche scientifique.

Démarche scientifique.
Related:  *

Faut-il "flipper" ? Flipping Classroom On parle de tectonique des plaques, de tremblement de territoires, de changement de paradigme, de grand switch dans l'organisation de nos sociétés et voici que l'univers bien clos de la classe (n'évoquait-on pas en France il n'y a pas si longtemps une école sanctuaire construite sur des fondamentaux ?) se renverse avec ce « nouveau » concept de « Flipping class ». Vraiment si renversant ? Pour de nombreux enseignants la notion n'a rien de bien nouveau : afin d'échapper à la « leçon » magistrale, ou ce qu'on appelle la lecture en université, il y a mille façons de mettre en activité un groupe d'élèves ou d'étudiants : recherches en bibliothèque ou sur internet, projets, discussions, travail en ateliers à partir de documents de tous types qui peuvent avoir été consultés préalablement à la séance. De quoi parle-t-on au juste ? La classe : un monstre fossile Quand un état ou une institution s'empare du concept La classe dont les enseignants sont des acteurs essentiels

Journée académique : Socle Commun des Connaissances et des Compétences en Sciences et Technologie - SVT Lyon L’approche par compétences est une réponse liée à la diversification des connaissances. Le principe du socle commun de connaissances et de compétences a été arrêté par l’article 9 de la loi du 23 avril 2005 d’orientation et de programme pour l’avenir de l’Ecole. Son contenu a été défini par le décret du 11 juillet 2006, paru au Bulletin officiel de l’Education Nationale n°29 du 20 juillet 2006. Il réunit ce que nul n’est censé ignorer en fin de scolarité obligatoire sous peine de se trouver marginalisé. Il est organisé en sept compétences : Compétence 1 : la maîtrise de la langue française, Compétence 2 : la pratique d’une langue vivante étrangère, Compétence 3 : les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique, Compétence 4 : la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication, Compétence 5 : la culture humaniste, Compétence 6 : les compétences sociales et civiques, Compétence 7 : l’autonomie et l’initiative.

Fiche-méthode: Tracer une courbe Gestion Labo Gestion Labo est une application en ligne qui permet de gérer simplement le matériel de laboratoire. Il s’adresse à l’ensemble des professeurs de SVT d’un établissement et plus particulièrement au responsable de laboratoire ainsi qu’aux techniciens de laboratoire. Principe général de l’application L’application en ligne Gestion Labo permet de réaliser/gérer un inventaire du matériel de laboratoire. Cet inventaire est réalisé par une saisie assistée depuis une liste de matériel pré-intégrée. Il est possible également d’intégrer du matériel personnalisable (non disponible dans la liste pré-intégrée). Un moteur de recherche permet de retrouver de manière rapide un matériel (notamment par recherche de mots clés ou références). Gestion de droits Gestion Labo intègre une attribution de droits sur comptes : cela va du compte « visiteur » qui permet uniquement de visualiser le matériel (aucune modification possible) au compte avec droits complets (possibilité de modifier le matériel).

Professeur, comment faire ? – Conseils pour mieux vivre son métier Un livre de « recettes » souvent judicieuses pour enseigner de manière efficace, loin de la simple (ou simpliste) « tenue de classe », par une enseignante expérimentée. Un ouvrage surtout pratique, destiné aux débutants dans le secondaire, écrit par une enseignante expérimentée qui a exercé près de vingt ans en ZEP. L’auteure a choisi de partir de ces nombreuses questions qui se posent tous les jours au professeur : comment retenir l’attention, comment gérer l’hétérogénéité, quels devoirs donner, etc. ? La « tenue de classe », chère à certains, n’est pas l’axe central, car l’essentiel n’est-il pas de mettre les élèves au travail et mieux encore, en situation d’apprendre ? Jean-Michel Zakhartchouk

Perrenoud : « Comprendre, c’est contester l’ordre des choses… » Par Marcel Brun Un nouvel ouvrage de Philippe Perrenoud est forcément un objet attendu, tant les travaux de l’universitaire genevois ont irrigué les milieux de la formation des enseignants, IUFM compris. Le titre est tout un programme, comme une preuve que le propos est pesé : « Quand l’école prétend préparer à la vie… Développer des compétences ou enseigner d’autres savoirs ?» Il faut dire que ces derniers temps, les pédagos qui parlent des compétences ne sont pas sur une ligne unique. Il suffirait de comparer l’évolution du positionnement d’un autre Philippe célèbre, Meirieu, dont le dernier entretien croisé avec Marcel Gauchet, publié dans Le Monde (1), a donné un coup de pied dans la fourmilière. Où en est Perrenoud avec les compétences ? Du coup, pas étonnant que la construction de « référentiels » nécessaires en éducation tourne rapidement au dialogue de sourds : - « travailler par situations-problèmes » ne suffit pas pour développer automatiquement des compétences Notes : Liens :

Laboratoire de Didactique et d'Epistémologie des Sciences Aux Origines du savoir, 5ème réédition, A. Giordan, G. de Vecchi, Editions Ovadia (2010). A l'occasion des 30 ans du LDES, vous pouvez commander le livre à un prix spécial, port compris : 20 euros au lieu de 25 euros (la différence et le port vous sont offerts par le LDES). Voir la couverture et la quatrième de couverture Changer le collège c'est possible !, A. Voir la couverture et la quatrième de couverture Les Journées de Chamonix - 30 rencontres internationales pour l'éducation et la culture scientifiques et techniques, Acecsi (2009). Préface du livre Sciences Emergentes : 30 ans de didactique, André Giordan, Francine Pellaud, Editions OVADIA, Coll. La recherche en didactique est une science relativement nouvelle. André Giordan n’est, certes, pas le seul chercheur à s’être intéressé à cette science. Comment enseigner les sciences ? Il n'y a pas une seule façon d'apprendre. • quels objectifs enseignés, médiatisés ? Errata chapitre IX Chacun des huit chapitres est constitué : Préface du livre

Fiche-méthode: Décrire et interpréter une courbe Libération sciences Quand on fait de la science, on fait bien autre chose ! Mot de passe oublié? Accueil du site > FORMATION > Analyses > Quand on fait de la science, on fait bien autre chose ! par Murielle Szac (son site) mercredi 17 août 2011 - More Sharing Services0 Imprimer cet article Ecrire un commentaire Quand on fait de la science, on fait bien autre chose ! Quels sont les apprentissages mis en œuvre pendant la réalisation d’expériences scientifiques ? Bien d’autres choses, au-delà des connaissances purement scientifiques acquises : décodage du documentaire, travail sur le langage, mais aussi construction d’un langage objet (mots nouveaux…) et du langage outil (qui permet d’expliquer les phénomènes observés) La conseillère pédagogique coordinatrice des fiches pédagogiques du magazine Youpi, Françoise Bouvard, explique pourquoi le langage est au cœur des apprentissages quand on fait des sciences. Et découvrir qu’une expérience peut rater, fait aussi partie des apprentissages ! Auteur Murielle Szac Voir sa fiche et ses articles >> De cet auteur Analyses

"Pédagogies et apprentissages" » Blog Archivo » Lire me paraît être …. Sabine Kahn, La pédagogie différenciée, de Boeck, 2010. Lire me paraît être la seule activité incontournable qui soit ! Rassure-toi , jeune, je passe aussi des heures devant « l’abrutissement des masses ». Lire, donc, m’a toujours paru la seule activité incontournable, depuis toujours (un toujours qui s’allonge….). Puisque je n’ai que mon bureau à ranger, mes cours de 4ème à préparer (nouveau programme oblige), pas d’éditrice qui va me faire justifier chaque phrase voire chaque mot et plus de manuscrit à relire, je décide de commencer autre chose, la présentation de quelques ouvrages pédagogiques que j’ai lus, que j’ai appréciés. Aujourd’hui, Sabine Kahn, La Pédagogie différenciée par dans la collection « Le point sur … Pédagogie » chez De Boeck, 2010. Petit ouvrage (116 pages), très dense et très riche. Sabine Kahn est chercheuse à l’Université libre de Bruxelles. Elle a déjà co-écrit Les compétences à l’école, apprentissage et évaluations chez le même éditeur avec Bernard Rey, Vincent Carette et Anne Defrance en 2003. p. 66 : ouf !

Related: