background preloader

Nietzsche Source - Home

Nietzsche Source - Home
Related:  elhoussainePhilosophiePhilosophes célèbres (associations & sites dédiés)

« Le plus dangereux malentendu » « … étant admis que, par interprétation de la philosophie de Nietzsche, l’on entend une ex-plication (Auseinendersetzung) avec Nietzsche à la lumière de la question fondamentale de la pensée occidentale. » (Heidegger, Nietzsche I, p. 320). 2 « Il existe une notion qui apparemment n’autorise aucune confusion, aucune équivoque : c’est celle (...) 1Nietzsche a pressenti les coups de force interprétatifs et les captures herméneutiques dont il serait victime. Il savait, par avance, que ceux qui se réclameraient de lui le trahiraient. 2De fait, à suivre du moins la lecture qu’en propose Heidegger, Nietzsche apparaît comme l’un de ceux qu’il a toujours stigmatisés : un épuisé, et de la pire espèce : celui dont l’épuisement s’exprime par une sorte de suractivité, d’ivresse donnant l’impression fallacieuse d’un trop-plein de puissance, symptôme en réalité d’une mort imminente. 3 Sur cette distinction qui structure l’ensemble de la position métaphysique d’Heidegger, cf.

Fonds Ricoeur Alinalia - Le Site Alain Une nouvelle approche du Surhumain 1 Za, III, « Des vieilles et des nouvelles tables », § 3. Ce fut là aussi que je ramassai le mot « surhumain » au bord du chemin et où j’appris que l’homme était quelque chose qu’il fallait surmonter, – que l’homme est un pont et non un but : qu’il se dit bienheureux de son midi et de son soir, comme chemin vers de nouvelles aurores 1. 2 Za, IV, « De l’homme supérieur », § 3. 1Dans Ainsi parlait Zarathoustra, Nietzsche fait déclarer à Zarathoustra que le surhumain est son premier et unique souci, lui et non l’homme – ni le prochain, ni le plus pauvre, ni le plus souffrant, ni le meilleur 2. 2Le surhumain n’est pas figuré par Nietzsche d’une seule manière. 3 Sur l’éternel retour comme éternel retour du semblable plutôt que du même, cf. infra, p. 162-163. (...) 4Seule la quatrième partie du livre projeté est développée dans cette esquisse, et ce passage en constitue l’essentiel. 4 FP du GS, 11 [141]. Ad. 4. 5 Ibid., 11 [193]. 6 Cf. ibid., 11 [69]. 7 Ibid., 11 [110]. 9 E.

Association Présence de Gabriel Marcel Là où une philosophie orgueilleuse et aveugle prétend nous convaincre qu'il n'existe qu'un vide, un néant - il y a sans doute au contraire une plénitude de vie, les merveilleuses réserves d'un monde où fourmillent les promesses, où tout ce qui existe est appelé à l'universelle communion, où nulle possibilité, nulle chance ne peut être perdue sans recours. Toutefois, notre humaine structure est telle que cet immense consensus créateur ne peut être que par nous pressenti. Et il faut déclarer très fort qu'une philosophie qui, cédant aux complaisances de l'optimisme, refuse de faire sa place à la tentation du désespoir, méconnaît très dangereusement une donnée fondamentale de notre situation. G.M. A few pages are translated in the Bibliographie and Gabriel Marcel. « Un salon philosophique rue de Tournon au XXe siècle : les vendredis de Gabriel Marcel », conférence par Anne Mary, conservateur à la Bibliothèque nationale de France, avec les témoignages de Joël Bouëssée et Miklos Vetö.

Association Castoriadis Friedrich Nietzsche Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Friedrich Wilhelm Nietzsche Philosophe allemand Époque contemporaine Friedrich Wilhelm Nietzsche (prononcé en allemand [ˈfʁiːdʁɪç ˈvɪlhɛlm ˈniːt͡sʃə], souvent francisé en [nit͡ʃ]) est un philologue, philosophe et poète allemand né le à Röcken, en Saxe-Anhalt, et mort le à Weimar, en Allemagne. Peu reconnu de son vivant, son influence a été et demeure importante sur la philosophie contemporaine de tendance continentale, notamment l'existentialisme et la philosophie postmoderne ; mais Nietzsche a également suscité ces dernières années l'intérêt de philosophes analytiques, ou de langue anglaise, qui en soutiennent une lecture naturaliste remettant en cause une appropriation par la philosophie continentale jugée problématique[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Professeur de philologie à l'université de Bâle dès l'âge de 24 ans, il obtient un congé en 1879 pour raison de santé. Présentation générale de son œuvre[modifier | modifier le code]

Société Internationale de Recherche Emmanuel Levinas A l’occasion de la sortie récente de trois livres publiés par la SIREL aux Editions Manucius 16 décembre 2018 de 14 :00 à 17 :00 CCJC - Centre Jérôme Cahen 44 rue Jacques Dulud - 92200 Neuilly sur Seine Échanges et débats avec quatre philosophes autour de trois thèmes Entrée libre L’éthique peut-elle être au centre de tout ? La pensée de Levinas n’est pas un simple moment de l’histoire de la philosophie. Judaïsme et philosophie, au travers de 3 grandes figures, Jankélévitch, Bergson, Levinas Henri Bergson, Vladimir Jankélévitch et Emmanuel Levinas ont conçu la relation entre philosophie et judaïsme de manière fort dissemblable. Langage et silence Le langage baigne assurément la condition humaine et pourtant bien des expériences sensibles semblent irrémédiablement bafouées par leur transcription linguistique. Avec: Jean-Michel Salanskis; professeur émérite de philosophie à l’Université Paris Nanterre. Corinne Enaudeau; professeur honoraire de philosophie. Contacts :

Centre Bentham | Traduire, Commenter, Diffuser l'œuvre de Jeremy Bentham Nietzsche et l’humanisme 1 Encyclopädie der klassischen Philologie und Einleitung in das Studium derselben, in F. Nietzsche, V (...) 2 Ibid., p. 368. 1L’entrée du mot « humanisme » dans notre langue date de l’année 1882, où il est homologué au Supplément du Littré sous cette double acception : « 1) la culture des humanités ; 2) une théorie philosophique qui rattache les développements historiques de l’humanité à l’humanité elle-même ». 3 A, § 195. 4 UH, § 4. 5 Ibid., § 7. 6 A, § 195. 7 FP d’HTH I, 3 [12]. 8 Za, IV, « De l’homme supérieur ». 9 EH, « Pourquoi je suis sage », § 3. 10 FP X, 27 [60]. 2En quoi consiste la « mystification humaniste » ? 3Cette dernière réincarnation passera par la Renaissance, où Nietzsche se complaît en un autre César, celui qui s’était donné pour devise : « Être César ou rien », nous avons nommé César Borgia, la figure emblématique du Prince selon Machiavel, car il avait toutes les qualités pour conquérir le pouvoir et pour le conserver. 12 J. 15 Ibid., § 49 16 J.

Centre Emmanuel Levinas Responsable : Danielle Cohen-Levinas Le Collège des études juives et de philosophie contemporaine a été fondé en en 2008 à l’Université Paris IV Sorbonne par Danielle Cohen-Levinas. La pensée juive, ainsi que les traditions herméneutiques propres au judaïsme, ont souvent suscité de vives polémiques au sein de la tradition philosophique. C’est depuis le face à face Jérusalem et Athènes, auquel il faut ajouter le judéo-christianisme, les enjeux théologico-philosophiques et éthiques que le Collège des études juives et de philosophie contemporaine, qui réunit des chercheurs et des universitaires français et étrangers, se propose de d’interroger, de réactualiser et de susciter des réflexions et des travaux philosophes portant sur des enjeux et des questions essentielles de notre civilisation, telles que Foi et Savoir, Raison et Révélation, Philosophie et Sciences des religions.

Association Internationale Gaston Bachelard Cycle sur Nietzsche - La religion et la morale accusatrice complices pour accabler le bonheur Lundi 31 mai 1 31 /05 /Mai 17:41 Le ressentiment est une souffrance dont on ne parvient pas à se débarrasser ; non pas que cette dernière soit causée par quelque chose d’insurmontable, mais parce que cette souffrance est sans cesse ressassée. Le ressentiment conduit en effet à une victimisation de soi, et la douleur devient alors perpétuelle, l’homme intériorisant son mal. Mais le ressentiment n’est pas la pire chose qui soit selon Nietzsche. Le constat est sans appel : l’être humain s’automutile à travers des commandements moraux. Face à la mauvaise conscience entretenue par la religion et la morale, Nietzsche recommande l’innocence.

Société Michel Henry

Related: