background preloader

New Cities Foundation

New Cities Foundation

Cities New technologies for smart grids and intelligent metering can enable urban energy networks that dynamically respond to human mobility and behavior patterns. Today, networked demand response systems can reduce peak loading on our aging electric grids but the integration of renewable energy sources is still difficult due to intermittency. Project in this theme will focus on the exploration of DC microgrids for compact urban cells that incorporate localized renewable energy generation sources such as rooftop solar and microturbines. These local DC power networks can reduce AC/DC conversion losses in residential buildings and provide direct connections to photovoltaic energy and battery-based energy storage. Projects include: Dynamic smart grids that respond to human mobility and behavior patternsElectric (DC) microgrids for compact urban cells and renewable energySecond-life of auto batteries for energy buffer and vehicle chargingDC power networks for residential buildings

Repérages Centre de Paris, mardi en fin de journée. Je sors du métro et me dépêche de quitter le quartier du Châtelet toujours aussi frénétique et bruyant. Après avoir traversé le boulevard Sébastopol, j’arrive dans la rue Quincampoix où se trouve parmi les galeries d’art, boutiques et bars, un café très original. Cette étudiante allemande de vingt ans me confie qu’elle vient pour la première fois. « Je suis en France depuis seulement quatre mois. Comme elle, installés sur les tabourets ou les canapés de la salle principale, certains seuls, d’autres en groupe, les clients tapotent sur leur clavier tout en discutant et en sirotant un café. Pascal Jackun, consultant en formation, a trouvé dans ce café l’endroit idéal pour ses rendez-vous : « J’habite en banlieue est et mon fournisseur réside en banlieue ouest. Les lieux dédiés au networking sont de plus en plus recherchés. Qui fréquente l’Anticafé ? Après seulement six mois d’existence, Leonid GONCHAROV semble avoir gagné son pari.

Open Source Cities Open Source Cities is co-hosting a panel discussion and meetup on urban mobility, cities and the built environment in New York City on May 2nd from 4-6pm at the offices of BMW i Ventures. The event co-hosts are Green Parking Council, AECOM, BüroNY, and TimHaahs. Presentations by: John Schmid, Chairman, Green Parking CouncilJoachim Hauser, BMW Mobility Services Panel Discussion: Susan Szenasy, Editor in Chief, Metropolis Magazine (Moderator)Gisela Baurman, Büro NYDave Kooris, AICP, Vice President, Regional Plan AssociationGary Lawrence, Chief Sustainability Officer, AECOMJohn Parkinson, Director, Urban Land InstituteJim Zullo, AICP, PE, Vice President, TimHaahs Associates Limited space available, please RSVP to: salon@greenparkingcouncil.org

Halle Pajol, l'architecture innovante La métamorphose est spectaculaire. Au départ : un entrepôt abandonné, enclavé entre les voies ferrées des gares de l'Est et du Nord, au cœur du quartier de la Chapelle (18e), l'un des plus déshérités de Paris. À l'arrivée : un bâtiment en bois, élégant et écolo, coiffé d'acier, de verre et de panneaux photo­voltaïques, assorti d'une esplanade et d'un jardin atypique, qui change complètement la physionomie du quartier. La nouvelle halle Pajol est une réussite. Elle doit être inaugurée mi-octobre par Bertrand Delanoë et Anne Hidalgo, sa première adjointe en charge de l'architecture et de l'urbanisme (et candidate à la mairie de Paris en 2014). Sa conceptrice, Françoise-Hélène Jourda, pionnière française de l'architecture écologique, propose au JDD une visite en avant-première. "Ce projet est unique, explique l'architecte. Une structure mi-bois mi-béton Triple vitrage et ventilation à double flux Le jardin couvert, lui, devait être arrosé par les eaux usées de l'auberge de jeunesse.

Open City: Blogging Urban Change La Cordée Coworking à Paris - Gare de Lyon Map DataMap data ©2014 Cybercity, Google Map Data Map data ©2014 Cybercity, Google Map À la capitaaaaale ! Un espace de coworking près de la Gare de Lyon ! Nous avons débarqué à Paris ! À l’intérieur La Cordée s’adapte aux nomades : en plus des grandes tables, petites tables, canapés et autres fauteuils, et de ce qu’il faut pour survivre (internet, café/thé à volonté, photocopieuse, casiers, domiciliation…), il y a trois salles de réunion et un service de consigne pour cajoler vos bagages. Le local se trouve au rez-de-chaussée, et se compose d’un espace convivial, accessible depuis la rue, et d’un espace studieux sous verrière qui donne sur une petite cour. À l’extérieur La Cordée se trouve à 499,99 mètres (certifié) à pied de Paris Gare de Lyon. Métro et RER : Station Gare de Lyon pour les lignes 1 et 14 et les RER A et D, ou station Ledru-Rollin pour la ligne 8. Pour les cyclistes, il y a une station de Vélib au 76 rue Traversière. La Cordée Paris Gare de Lyon en bref Quelques photos

Quelle gouvernance pour les espaces publics dans la ville de demain ? Quelle gouvernance pour les espaces publics dans la ville de demain ? 26 Septembre 2011 Suite au séminaire organisé par La Fabrique de la Cité autour de la place des espaces publics dans la ville de demain, Marcus Zepf, ingénieur-architecte, professeur et directeur de l’Institut d’Urbanisme de Grenoble, a dirigé une étude intitulée « Gouvernance des espaces publics - repères internationaux ». Son objectif ? Présenter des réflexions innovantes sur les enjeux de conception et de gouvernance des espaces publics, à partir de huit études de villes emblématiques à travers le monde. Les tendances dégagées en matière de gouvernance illustrent les problématiques liées à l’implication des différents acteurs dans le processus de conception des espaces publics, à la flexibilité des projets ou encore à la possibilité, pour les principaux acteurs concernés, d’anticiper les aménagements futurs. La Fabrique de la Cité a posé 3 questions à Marcus Zepf. Qu’est-ce qu’un langage partagé ?

gogoparis.com 12 hrs in Berlin – Travel guides for people like you! Walk back to the subway stop Kurfürstenstraße, take the U2 to Potsdamer Platz and switch to an S train there that takes you to Friedrichstraße (S1 and S26). From there, it’s a very short walk to Boros Bunker. This bunker has a very interesting backstory, one of the reasons Herbert sends us there. It was built in 1942 as a bunker for the inhabitants of Berlin during World War II, occupied by the Red Army afterwards and used as a prison for prisoners of war, and then used for keeping fabrics inside. Starting in 1957, the government of the DDR used it to store tropical fruits from fellow communist country Cuba. This is where the Bunker got its name: Bananenbunker (Banana bunker). In 2003, Christian Boros decided to buy the bunker and to use it to display his vast modern art collection there. You’ll see works by Ai Weiwei, Olafur Eliasson, Marieta Chirulescu and many others, all mixed together with the great history of the place that is still visible in every corner.

Related: