background preloader

A quoi sert un community manager ?

A quoi sert un community manager ?
C'est l'un des métiers les plus en vogue du Web. Celui qui transforme vos clients en amis. Et vice et versa. Le community manager (CM) est né avec l'émergence des réseaux sociaux, obligeant à la fois les marques à organiser la gestion des commentaires et des avis. Le CM jouit d'une double casquette : porte-parole de la marque en externe, porte-parole des utilisateurs en interne. Il est tout à la fois une plate-forme d'échanges, un carrefour d'informations, une vitrine, un service client à lui tout seul. Maîtrise des réseaux sociaux Quelles compétences ? Le CM, valeur ajoutée de la stratégie de com' Difficile aujourd'hui de concevoir une gestion de communauté, sans maitriser les médias sociaux. " Il faut penser geek mais pas trop. Mais pour que la campagne soit efficace, il faut installer le lien entre le community manager et les internautes dans la durée. Mais des blogueurs influents (mode, cuisine, sport, voyages et même des mamans !)

http://lentreprise.lexpress.fr/internet-canal-pour-vendre/a-quoi-sert-un-community-manager_32042.html

Related:  community manager : un métier ou pas ?

Community management, le reflet de la problématique web pour les entreprises - RomainPechard.com Le rôle de community manager est la voix de l’entreprise selon les dires actuels. Son dépositaire est le messager de l’entreprise, il doit donc connaître tous les tenants et aboutissants des stratégies de l’entreprise et rassembler les compétences de l’entreprise selon les sites dits experts dans la problématique médias sociaux. Mais c’est tour à tour donner trop d’influence à ce rôle et le vider de sa substance : être le messager de l’entreprise n’est pas être expert de toutes les problématiques métier de l’entreprise et lui demander de l’être signifie lui enlever toute prérogative. De la même manière, pour que le web soit efficient en entreprise, il est vital d’utiliser chacune de ses dimensions de manière distincte. Condition de performance très éloignée de la réalité actuelle, à commencer par l’utilisation des différents outils disponibles via le web, que l’on parle de Facebook, Twitter, des plateformes conversationnelles/ communautaires, ou encore des supports média.

La face cachée du Community Management “Vous cherchez une mission aux avant-postes de la communication d’entreprise ? Un poste où les relations humaines sont au centre de vos préoccupations et le sens de la formule primordiale ? Vous êtes passionné par les réseaux sociaux et la e-reputation ? Devenez Community Manager et découvrez les joies de ce nouveau métier en plein essor !” Mon community manager est un héros du web - Jacques Tang Un community manager, c’est une sorte d’homme orchestre. Il doit maîtriser les outils, proposer des stratégies adaptées aux besoins spécifiques des marques et entreprises qu’il représente. Entre marketing et communication web, gestionnaire de la relation client, attentif à la e- réputation, ses qualités sont véritablement transversales. Son expérience est capitale pour la réussite de ses missions.

Infographie : le travail du community manager au quotidien Cet article a été publié il y a 4 ans 4 mois 7 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Chaque poste de community manager est différent. Selon la taille de son entreprise, les objectifs recherchés, le type de clients ou encore les priorités stratégiques de son employeur, ses tâches quotidiennes peuvent grandement varier. Si ce terme générique de community manager regroupe de nombreuses réalités, il existe toutefois des points communs qui définissent ce métier auprès du grand public. La présence quotidienne sur les réseaux sociaux, par exemple.

Le Social Media en 9 métiers Avec l’arrivée du web 2.0, on a vu apparaître toute une série de nouveaux métiers. Mais plutôt que d’importer tous ses nouveaux profils dans les entreprises, on s’est souvent contenter de regrouper ces personnes sous le nom de Community Manager. Mais quel Community Manager pourrait être à la fois gestionnaire de contenus, veilleur du web, stratège en médias sociaux, chargé de développement commercial 2.0, directeur de communication 2.0, planificateur 2.0, spécialiste du référencement social ou encore webmaster 2.0 ? Anov et socializ ont tenu à nous remettre chaque métier face au nom de ce métier. L’intérêt du Community Management pour les entreprises Quels sont ses origines, sont but, ses techniques ? Nous allons vous expliquer en quelques mots les tenants et aboutissants de ce métier. D’où viennent ces communautés ? Depuis l’avènement du web participatif, discussions, échanges et commentaires se sont multipliés sur les différentes plateformes sociales (des forums à facebook en passant par mySpace, twitter…) formant des communautés diverses selon les centres d’intérêt. Ce qui se dit sur internet a aujourd’hui beaucoup d’influence sur la réputation d’une société, et les entreprises ont voulu rentabiliser ce potentiel avec le Community Management.

Le dernier Dimanche avant la fin du Monde : les signes de l’apocalypse du Community Management. Depuis que j’ai débuté, je me questionne sur le métier de CM. Un métier sans formation reconnue, un métier qui s’apprend sur le tas, sur lequel on se forme en lisant, en participant à des forums ou à des conférences, en échangeant avec d’autres professionnels. Le community mangement n’est pas une science exacte. Loin de là. On peut observer les stats, faire des tableaux excel, faire des analyses, savoir à peu prés quelles sont les tranches horaires propices à la diffusion de l’information. On peut "sentir" la bonne formulation, avoir le feeling avec sa communauté, passer du temps à échanger avec elle.

Fonctions et évolutions possibles du Community Management Résumé : Le community management tel qu’il est pratiqué ou vu par une majorité d’entreprises aujourd’hui n’est qu’une innovation cosmétique. Sous les apparences d’une nouvelle fonction parce que les moyens le sont, il reproduit le modèle organisationnel traditionnel de l’entreprise, qui oppose à chaque catégorie de consommateurs un interlocuteur centralisé. Les pistes d’évolution de la fonction sont riches de potentiel néanmoins, de l’intégration aux différents départements de l’entreprise à la pérennisation de la fonction comme intermédiaire relationnel entre des individus consommateurs et des individus employés. La gadgétisation du community management CM par-ci, CM par-là : le community management est partout. Problème : comme la mode, le community management peut lasser. À tort. Mais à force d’engouements irréfléchis et à défaut de résultats probants (les deux sont liés), le CM pourrait rapidement être déconsidéré. En cause : l’absence de considération sérieuse pour les médias sociaux et en conséquence une gadgétisation du CM ; une pratique évidemment pas systématique mais courante.

Community manager : l'e-réputation maîtrisée [Métiers du web 1] Pour le premier numéro de cette nouvelle série d’articles sur les métiers du web, je me suis intéressé au métier de Community manager, un métier dont on parle beaucoup ces derniers temps. Je vous propose des infos utiles sur ce métier et une interview de Cathy Magnien, Community Manager chez ModeDemploi. Pour ce premier numéro, n’hésitez pas à me faire vos retours afin de faire évoluer la série vers ce qui vous intéresse réellement, bonne lecture…

RÉSEAUX SOCIAUX : QUI MANAGE LE COMMUNITY MANAGER ? Mouton à 5 pattes croisé de couteau suisse, le Community Manager trouve peu à peu sa place dans les différentes organisations et entreprises. En mode « intégration », est-il la meilleure réponse et quelles précautions prendre pour s’assurer d’une mission optimale ? Le CM : mission relations. Dédié spontanément aux relations avec les internautes, individuellement ou au sein de communautés, le chantier peut déjà s’avérer colossal : publication de contenus, échanges et fidélisation au sein des espaces de prise de parole, premier niveau de réponse à des mécontentements, modération, création de liens avec ambassadeurs et influenceurs (en sortant des écrans aussi)… Selon la sensibilité des sujets, des dispositifs « filets » peuvent d’ailleurs sécuriser ces problématiques d’e-réputation, devant la volumétrie quotidienne, et de plus en plus lors des plages horaires critiques (soirs et week-ends, où l’absence de CM crée de nouvelles failles!). Talents en mode protéiforme Une place à trouver

Regards croisés de community managers de musées Les réseaux sociaux deviennent de plus en plus présents dans la vie des Français. En effet, 8 habitants sur 10 seraient inscrits sur un réseau social et près des 2/3 les fréquenteraient quotidiennement. Après les entreprises et la société civile, les musées se lancent sur ces nouvelles plateformes d’échanges et de collaboration. Nombreux sont ceux à s’y essayer, même si peu d’entre eux peuvent se targuer d’avoir une équipe qui leur est dédiée. Tel est le cas par exemple du Centre Pompidou et du musée du quai branly, dont l’équipe se compose de 2 permanents (pour le multimédia).

Related: