background preloader

Le théâtre

Le théâtre
Trois grandes fêtes religieuses en l'honneur de Dionysos voyaient des représentations dramatiques : les Dionysies urbaines - les Lénéennes - les Dionysies rurales. Les représentation dramatiques avaient lieu lors des fêtes dionysiaques ; pour quelle raison ? Il semble que le théâtre grec soit issu du dithyrambe, sorte de choeur tumultueux, de chants passionnés, enthousiastes, accompagnés de danses rapides en l'honneur de Dionysos. Organisation et règlements des concours dramatiques : Les spectacles qui présentaient des pièces en première représentation se déroulaient aux Dionysies urbaines ou aux Lénéennes. Les représentations, organisées par l'Etat, prenaient la forme d'une compétition entre plusieurs rivaux Cette compétition était du ressort de l'archonte éponyme pour les Grandes Dionysies, de l'archonte-roi pour les Lénéennes, du démarque (=maire) aux Dionysies rurales. Le lieu du spectacle La représentation. Les récompenses Related:  généralité sur théâtre et théâtre d'improThéâtre grecÀ classer

Des origines du théâtre antique Delphes (Grèce) Le théâtre est avec la philosophie, l'héritage le plus vivant que nous a légué l'Antiquité. Sans cesse réévalué et réinterprété en Europe, il n'a pas cessé de nourrir l'imaginaire des auteurs, des metteurs en scènes et des spectateurs. Théâtre à Chypre Le théâtre tel que nous le connaissons remonte à la Grèce Antique. Le déroulement des représentations théâtrales L'ouverture des festivités était faite de processions et de cérémonies en l'honneur de Dionysos. Théâtre de Corinthe Les lieux et les accessoires Les représentations théâtrales se déroulaient dans un édifice à ciel ouvert. Ainsi, durant des siècles, le théâtre a été présent dans les sociétés. Sources : Histoire dessinée du théâtre, André Degaine Nizet - éditeur Farah Bouhadida Classe de 2de F Lycée Thiers- Marseille- FRANCE

Théâtre grec Figure en mosaïque d'un masque de tragédie et d'un masque de comédie antiques. Le théâtre grec antique est un genre littéraire, à l'origine du théâtre occidental, comprenant la tragédie et la comédie. Il atteint son apogée à Athènes au Ve siècle av. J. Le théâtre grec est associé au culte de Dionysos, dieu du vin et des arts. Parallèlement, à partir du VIe siècle, sont aménagés des lieux de spectacles disposés en hémicycle autour d'une scène, pour le jeu des acteurs, et d'une orchestra circulaire ou en demi-cercle, destinée aux évolutions (chants et danses) du chœur, avec des musiciens qui prenaient place sur les côtés. Littérature théâtrale[modifier | modifier le wikicode] Toutes les pièces de théâtre de la littérature grecque sont en vers. Tragédie[modifier | modifier le wikicode] La tragédie grecque nous est connue à travers trente-deux tragédies qui sont parvenues jusqu'à nous, dues à trois grands auteurs athéniens : Eschyle, né en -526, mort en -456. De la comédie grecque, nous avons :

Antiquité, histoire de la Grèce antique et du monde hellénistique Le monde Grec un espace évolutif Le monde grec est une réalité géographique très évolutive au cours des trois millénaires avant notre ère. Les premières civilisations dans les Cyclades et en Crête, l’installation sur les deux rives de la mer Egée, la colonisation autour du bassin méditerranéen et de la mer Noire, l’immense empire d’Alexandre le Grand. Divisé le monde hellénistique est progressivement intégré dans l’empire romain, la culture grecque poursuit son progrès dans tout le bassin méditerranéen. Le monde Grec un espace évolutif Version scolaire La civilisation mycénienne, l’établissement des Grecs de part et d’autre de la mer Egée, la colonisation autour du bassin méditerranéen, l’immense empire d’Alexandre, divisé le monde hellénistique est intégré dans l’empire romain. Grèce : l’espace physique La mer et la montagne sont les paysages dominants de la Grèce. Migrations et langues A la fin du IIIe millénaire av. La colonisation Les royaumes hellénistiques Les Grecs et la guerre Mycènes

Français 2nde | Cours : La comédie et la tragédie au XVIIe siècle Au XVIIe siècle, les règles du théâtre se précisent : c'est ainsi que le théâtre classique est théorisé. Les principaux dramaturges classiques (Racine, Corneille, etc.), fascinés par la dramaturgie antique, puisent leur inspiration chez des auteurs de la Grèce antique. ALa vraisemblance et la bienséance 1La vraisemblance La vraisemblance désigne la cohérence qu'une pièce de théâtre doit avoir. [La vraisemblance est] « l'essence du poème dramatique, et sans laquelle on ne peut rien faire ni rien dire de raisonnable sur la scène ». La pratique du théâtre, Abbé d'Aubignac, 1657 2La bienséance interne et la bienséance externe On distingue la bienséance interne de la bienséance externe. La bienséance interne doit assurer la cohérence interne à la pièce. La bienséance interne oblige le personnage à certains principes: La bienséance externe est le fait de devoir se conformer aux mœurs des spectateurs. Art poétique, Boileau, 1674 BLa règle des trois unités AL'histoire littéraire de la comédie Ô rage !

OLYMPOS, la Grèce antique -- Theatre Le char de Thespis D'après certaines légendes, Thespis aurait parcouru les campagnes avec sa troupe sur son char rustique qui lui servait également de scène... Ce qui est en revanche véridique, c'est que les premiers théâtres grecs ont été des aires de battage pour le blé, où s'animaient les remerciements des paysans à Dionysos. début de page Les Dionysies Il y a trois fêtes par an: Durant cinq jours des auteurs dramatiques (les étrangers, grecs non Athéniens, étaient admis) s’affrontaient en présentant en une journée trois tragédies et un drame satirique ; les oeuvres étant préalablement choisies par l’archonte. Présidées par le prêtre de Dionysos, elles débutaient par une grande procession, où de jeunes hommes déguisés en satyres traversaient la ville en transportant l’image du dieu assis sur un char ressemblant à un bateau ; puis avaient lieu les sacrifices d’animaux. En 550, Thespis écrivit ces monodies, créant ainsi l’art dramatique. Un rôle pédagogique La représentation Les récompenses

Le nombre d'or dans l'architecture grecque : mythe ou réalité ? Filles des nombres d’or, Fortes des lois du ciel, Sur nous tombe et s’endort, Un Dieu couleur de miel. Paul Valéry, « Cantique des Colonnes ». Le nombre d’or est un nombre égal à (1+√5)/2, soit environ 1,618 et correspond à une proportion considérée comme particulièrement esthétique. Il apparaît dans la pensée grecque avec Pythagore, au tournant du VIème et du Vème siècle avant J.-C. mais Euclide, dans ses Eléments, est le premier à développer une théorie de ce nombre dans le passage où il tente de définir la façon la plus logique de couper harmonieusement un segment en deux parties inégales. Cette proportion, pour de nombreux artistes comme Léonard de Vinci ou encore Le Corbusier -pour ne citer que les plus célèbres-, donnerait la clef de l’harmonie d’une œuvre d’art. Mais dans quelle mesure n’y a-t-il pas là un mythe architectural ? Quelques propriétés mathématiques La section d’or La célèbre suite de Fibonacci, mathématicien du XIIIème siècle, entretient des liens étroits avec φ. P.

Dramaturgie, tragédie et comédie - Français 1:Dramaturgie La dramaturgie désigne l’art de composer une pièce de théâtre, et une pièce de théâtre est une action mise en scène à travers les discours et le jeu des comédiens. La spécificité du genre oblige le dramaturge à penser aux contraintes multiples d’espace, de temps, de langage, d’action et de construction, que lui impose cet art très particulier. Faute de quoi, il risque de recevoir immédiatement le verdict impitoyable des spectateurs. La question de l’espace est particulièrement complexe au théâtre. l’espace théâtral : souvent un parvis d’église, au Moyen Âge, ou des collèges de jésuites* au xvie siècle l’espace scénique : c’est l’espace configuré aux yeux des spectateurs par les décors, les accessoires et les acteurs en mouvement l’espace dramaturgique est l’espace imaginaire, cet ailleurs présent dans le discours des personnages sur la scène. La question du temps pose aussi quelques problèmes. Le langage dramatique manifeste également sa spécificité. 2:Tragédie 3:Comédie

Théâtre dans l'antiquité Grecque Comment étaient organisés les théâtres dans l’antiquité Grecque ? De quand datent les premiers théâtres grecs ? Quelle est leur origine ? Les premiers théâtres grecs datent d’environ 550 av.J.C D'après certaines légendes, Thespis aurait parcouru les campagnes avec sa troupe sur son char qui lui servait également de scène... Char de Thespis Principaux festivals du théâtre annuel : - les Dionysies champêtres, de décembre à janvier, mois de Gamélion. - les Lénéennes, de janvier à février, mois de Poséidon. - les grandes Dionysies, de mars à avril, mois de l’Élaphébolion. Ces festivals donnaient lieu à un concours de tétralogies : trois tragédies et un drame satyrique. La tragédie : La tragédie met en scène le héros à l’instant le plus tragique de sa destinée. L’épopée : Elle trouve son origine des rhapsodes qui, aux VIe et Ve siècles, chantaient des passages saillants de l’Iliade et de l’Odyssée. La comédie : Organisation physique: Les acteurs : - Les masques : dépasser deux mètres vingt. - Les costumes:

L'époque hellenistique L’évolution politique du monde hellénistique La conquête d’Alexandre La période des diadoques (323-281 av. J.-C.) L’équilibre du IIIème siècle L’intervention romaine et la disparition politique du monde hellénistique Les cadres politiques permanents : royaumes et cités Le royaume hellénistique, une monarchie absolue L’âge d’or des cités ? Les relations complexes entre souverains et cités Facteurs d’unité et de diversité de la civilisation hellénistique L’hellénisation : langues, coexistence des cultures La ''koinè'' Y a-t-il mixité des cultures ? Circulation des idées et des hommes Les échanges économiques L’art à l’époque hellénistique La fin du monde hellénistique Guerrier galate blessé, thème apparu dans la statuaire grecque suite à la victoire d’Attale Ier de Pergame sur les Gaulois v. 237 av. L’époque hellénistique est le nom que l’on donne à la période qui suit la conquête d’une partie du monde méditerranéen et de l’Asie par Alexandre le Grand jusqu’à la domination romaine. L’âge d’or des cités ?

1 MG - La Comédie Le terme « comédie » désigne le cortège animé formé à l'occasion des fêtes organisées en l'honneur de Dionysos qui évolue vers des farces et des pantomimes pour aboutir à la comédie. La plus ancienne comédie fut écrite par Aristophane en -500 (L’assemblée des Femmes). Aristote définit dans sa poétique la comédie comme « une imitation d'hommes sans grande vertu ». Au Moyen-Age, le théâtre comique consiste en des farces : courtes pièces satiriques représentant des personnages du peuple (paysan, curé, mari et femme) dans un langage familier et une gestuelle importante. Au XVIe s., la commedia dell'arte crée des personnages types (le valet, l'amoureux, le vieillard...). En France au XVIIe s., le classicisme codifie la comédie et l'impose en tant que genre. Au XVIIIe s., la comédie développe et affirme la relation amoureuse. Au XIXe s., le théâtre se libère des codes et des contraintes et pratique le mélange des genres. Au XXe s., comique et tragique sont complètement mêlés. c) XIXe s

Le théâtre à Athénes La tragédie grecque : une célébration publique § Les tragédies grecques prennent ainsi leur essence dans un contexte de célébration publique. Elles étaient représentées dans le cadre de concours dramatiques en l’honneur de Dionysos, reconnu par les Grecs comme le dieu du théâtre : à l’origine, le mot tragédie désigne le " chant du bouc " que l’on sacrifiait au dieu. Trois grandes fêtes étaient organisées : les Lénéennes, les Dionysies rurales et les Dionysies urbaines ou " Grandes Dionysies ". Chacune correspondait à un type de célébration particulier, mais c’est surtout la dernière qui était de grande envergure et où la tragédie avait une part privilégiée. Elle participa à la renommée d’Athènes dans le monde grec. Les Grandes dionysies, voulues par Pisistrate, se déroulaient sur plusieurs jours et avaient lieu à la fin du mois de mars, c’est-à-dire à une période de renouveau de la nature et où Athènes voyait aussi revenir les voyageurs. L’organisation § Le chœur et les personnages :

L'époque classique Période clisthénienne Affrontements perses Ligues de Délos : vers l'Impérialisme athénien Début de la Guerre du Péloponnèse Paix de Nicias Guerre d'Ionie, Guerre de Décélie Conséquences immédiates L’Époque classique au Vème siècle se réfère à l'histoire du monde grec au Vème siècle. Si l'on se concentre sur Athènes, notre source principale, on considère généralement que ce Vème siècle grec débute en -510, par la chute de la tyrannie athénienne et les réformes clisthéniennes à Athènes. Clisthène réforme la géographie civique d'Athènes. En -510, les troupes lacédémoniennes aident les Athéniens à renverser le tyran Hippias, fils de Pisistrate. La démocratie isonomique et iségorique (iségoria : même droit à la parole) s'exprime d'abord dans le dème (environ 130 dèmes) qui devient l'élément civique de base, les 10.000 citoyens exerçant leur pouvoir par l'Assemblée (l'Écclésia, en grec) qu'ils composent, encadrée par un Conseil de 500 citoyens choisis au hasard. Athènes se rend en -404.

1 MG - La tragédie Apparaît en Grèce en – 500, en France au XVII. En Grèce Antique : D'abord sous forme d'un chant par le chœur, ensuite rejoint par les acteurs, ce qui a permis un dialogue. 3 auteurs grecs marquent ce genre : Eschyle, Sophocle et Euripide. Mise en scène sur le malheur de personnages nobles, réflexion sur le destin de l'homme. Tragédies latines : 1 auteur marque ce genre : Sénèque. Au XVII : On redécouvre la tragédie et on la codifie par des contraintes esthétiques et dramatiques : c'est le classicisme. Au XVIII : Reprise de la tragédie sous la forme d'une pâle copie. Au XIX et XX : s'en démarqueront pour donner naissance à de nouvelles formes tragiques. La tragédie classique : très codifiée = règles des 3 unités, style noble, alexandrins, 5 actes. Boileau, Art Poétique, Chant 1er : « Jamais au spectateur n'offrez rien d'incroyable, Le vrai peut quelquefois n'être point vraisemblable. » Respect de la BIENSÉANCE : vocabulaire soutenu, pas de violence montrée (elle peut cependant être racontée).

Architecture du théâtre grec antique La construction des théâtres grecs « classiques » commence en 700 av. J.-C. et s’échelonne du Ve au IIIe siècle av. Les théâtres grecs classiques sont présents dans toute la Grèce continentale et insulaire, ainsi qu’en Grande Grèce (Italie du Sud, Sicile) et en Asie Mineure. Caractères généraux[modifier | modifier le code] Disposition sur le terrain[modifier | modifier le code] Si l’on examine la disposition d’un nombre suffisant de théâtres antiques, on s’aperçoit vite que : Cette remarque ne concerne pas les amphithéâtres romains, nécessairement construits, dès qu’ils sont de quelque importance. Orientation[modifier | modifier le code] Une idée tenace veut encore que les théâtres grecs soient de préférence orientés au sud. Il est vrai que, sur les 70 examinés, 34 théâtres regardent vers le sud (SE et SO compris), dont 20 plein sud. Acoustique[modifier | modifier le code] Éléments architecturaux des théâtres grecs[modifier | modifier le code] Schéma idéal d'un théâtre grec.

Related: