background preloader

Amérindiens aux États-Unis

Amérindiens aux États-Unis
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Amérindiens sont les premiers occupants du continent américain et leurs descendants. En 1492, l’explorateur Christophe Colomb pense avoir atteint les Indes occidentales alors qu’il vient de débarquer en Amérique , aux Antilles. À cause de cette erreur, on continue d’utiliser le mot « Indiens » pour parler des populations du Nouveau Monde. Avec les travaux du cartographe Martin Waldseemüller au début du XVIe siècle, on commence à parler de « continent américain », en l’honneur du navigateur italien Amerigo Vespucci ; ses habitants deviennent les « Indiens d’Amérique » pour les distinguer des populations de l’Inde. En absence d’appellation qui fasse consensus, on utilise parfois les expressions de « premières nations » ou « premiers peuples ». Carte des principales concentrations amérindiennes aux États-Unis Les Amérindiens à l’époque précolombienne[modifier | modifier le code] Les sources[modifier | modifier le code] Related:  INDIENS DES ETATS UNIS : THE NATIVE AMERICANSAmérique Précolombienne - A ClasserA Classer

Guerres amérindiennes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les guerres amérindiennes sont l'ensemble des guerres opposant les colons européens puis le gouvernement des États-Unis aux peuples Nord-Amérindiens, de 1778 à 1890. Bien qu'aucune guerre ne fût officiellement déclarée par le Congrès des États-Unis, l'armée fut constamment en guerre contre ces peuples à partir de 1778. Elles se sont prolongées au XIXe siècle par des violences et de nombreux massacres de la part des deux camps. L'historien américain Howard Zinn rappelle que « les gouvernements américains [ont] signé plus de quatre cents traités avec les Amérindiens et les [ont] tous violés, sans exception »[2]. L'ensemble des combats et massacres livrés entre les États-Unis et les Indiens fait 19 000 victimes chez les blancs et environ 30 000 du côté des Indiens, hommes, femmes et enfants[1]. Les Amérindiens et les guerres entre Européens[modifier | modifier le code] Avant l'Indépendance[modifier | modifier le code]

Amérindiens au Canada Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Premières Nations Drapeaux de Premières Nations Carte de répartition Terminologie[modifier | modifier le code] Le mot « Indien » reste le terme légal même si son usage est en déclin[5][6]. Peuplement originel[modifier | modifier le code] Théories anciennes[modifier | modifier le code] L'arrivée de ces peuples en Amérique remonte à 12 000 ans environ mais des récentes découvertes archéologiques feraient remonter les premières migrations à 40 000 ans. D'autres théories parlent de peuples océaniens ayant traversé l'océan Pacifique, ou encore de peuples européens : cette dernière hypothèse est celle de l'archéologue Dennis Stanford. Les Premières Nations elles-mêmes croient qu'elles ont toujours habité là. Nous savons que les Premiers Peuples de ce continent ont toujours habité sur ce continent. Découvertes les plus récentes[modifier | modifier le code] L'autre question problématique est celle de la date du peuplement. Guerrier indien Moennitarri

L'esprit du bison : les Cheyennes Les peuples amérindiens L'Indien d'Amérique du Nord Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mère et enfant Assiniboin, The North American Indian, 1928 L'Indien d'Amérique du Nord (The North American Indian) est une collection de photographies réalisée par Edward Sheriff Curtis entre 1907 et 1930. En 1906, J.P. Curtis fit plus de 10 000 enregistrements sonores sur cylindres de cire, de musique et de dialectes indiens. La collection en elle-même compte 2 000 photographies accompagnées de textes. Galerie[modifier | modifier le code] Bébé Apache - Atsina, 1907Fils du désert - Navajo, 1907Porteur d'eau Mohave, 1908Femme du chef Two Bear (« Deux Ours »)- Piegan, 1911Assiniboin - Atsina, 1911Okuwa-tse (« Nuage jaune ») - San Ildefonso, 1926Gossiping - San Juan, 1926Mère et enfant Assiniboin, 1928Adolescent Hooper Bay, 1930Uyowutcha - Nunivak, 1930Guerrier nez-percé sur sa monture Notes et références[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code]

Peuples autoctones : tribus amérindiennes du Canada et des Etats-Unis La diversité ethnique et culturelle des premiers peuples était relativement forte à l'aube de la colonisation européenne, selon qu'ils se trouvaient en Alaska, dans l'Est, au sud des Grands Lacs, dans le Sud-Ouest ou près du Pacifique. Lorsque les Européens commencèrent à explorer l'Amérique du Nord au XVIe siècle, plusieurs centaines de tribus d'Amérindiens, plus ou moins hostiles, occupaient le territoire. Même si elles ont été décimées par les maladies introduites par les Européens en Amérique, la plupart ont survécu et réclament aujourd'hui la reconnaissance de leur culture. Ces peuples d'Amérique furent affublés par ignorance du nom d'Indiens. Aujourd'hui, on préfère avoir recours aux termes Aboriginal peoples (en français: Amérindiens ou autochtones), Natives ("Natifs") ou Autochtons (en français: Peuples autochtones ou Nations autochtones). Il est souvent difficile de s'y retrouver dans les noms des tribus Indiennes. 1 - Les tribus du Nord-est des Etats-Unis

Wounded Knee Museum héritage d'Amérique : tomate, pomme de terre, cacao Tomate, pomme de terre, courge, haricot, maïs, arachide, piment, cacao, vanille, ananas... dinde, tous ces produits sont inconnus en Europe, en Asie et en Afrique avant la découverte de l'Amérique en 1492, par Christophe Colomb. Notre mémoire alimentaire est très courte. Elle se limite souvent aux saveurs et aux produits découverts dans l'enfance. Si nous faisons un effort, nous remontons dans un "très lointain passé", c'est à dire seulement aux souvenirs d'enfance de nos grands-parents. C'est pourquoi la cuisine du 19e siècle ou du début du 20e siècle nous semble une cuisine qui a toujours existé, celle que nos ancêtres ont toujours mangé depuis "la nuit des temps". La plupart d'entre nous sont alors très surpris d'apprendre que nos fameux produits du terroir sont parfois une invention récente à l'échelle historique. Voici une petite liste de produits qui ne seront parfois pas consommés avant le 19e siècle, parce qu'ils proviennent tous d'Amérique centrale ou d'Amérique latine. Ananas

La Nation Sioux 500 Nations Tribes Bands LOCAL OFFICES Please click a location on the map to find the contact information for local North American Native American tribes and First Nations. The content of this section is a directory of tribes, nations, bands, rancheria, and pueblos. Some are federally-recognized, some are state-recognized, and others are non-recognized. Northeast Abenaki, Algonkin, Beothuk, Delaware, Erie, Fox, Huron, Illinois, Iroquois, Kickapoo, Mahican, Mascouten, Massachuset, Mattabesic, Menominee, Metoac, Miami, Micmac, Mohegan, Montagnais, Narragansett, Nauset, Neutrals, Niantic, Nipissing, Nipmuc, Ojibwe, Ottawa, Pennacook, Pequot, Pocumtuck, Potawatomi, Sauk, Shawnee, Susquehannock, Tionontati, Wampanoag, Wappinger, Wenro, Winnebago. Great Basin Bannock, Paiute (Northern), Paiute (Southern), Sheepeater, Shoshone (Northern), Shoshone (Western), Ute, Washo.

Histoire du tabac / Vos questions /Nos reponses / Page d'accueil - tabac-info-service.fr 1. Depuis quand fume-t-on du tabac ? Dans l’antiquité, le tabac était inconnu en Europe. Pourtant, les hommes brûlaient diverses herbes dont ils utilisaient la fumée pour soigner ou pour prier. On a même retrouvé à Pompéi des fresques prouvant l’usage de pipes. En Amérique, les Indiens connaissaient le tabac, qu’ils considéraient comme une plante précieuse. En 1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique et s’aperçoit que les Indiens fument une plante nommée « petum » sous forme d’un tube de feuilles roulées. En 1527, Bartolomé de Las Casas raconte qu’ « après avoir allumé le bout de ces chalumeaux qu'ils appellent tabacos ou petums, les indigènes aspirent à l'autre extrémité par la bouche, ce qui provoque de la stupeur, une sorte d'intoxication et, selon eux, enlève la fatigue ». En 1493, le missionnaire espagnol Fray Romano Pane accompagne Christophe Colomb dans son deuxième voyage au Nouveau Monde, pour y convertir les habitants au christianisme. Retour en haut de page 2. 3. 4. 5.

Related: