background preloader

Travail collaboratif à distance : formation en ligne et guide du travail collaboratif

Travail collaboratif à distance : formation en ligne et guide du travail collaboratif
Qu’est-ce que le travail collaboratif à distance ? Comment mettre en place un projet de ce type, être organisé et favoriser la réussite de ce mode participatif à plusieurs en ligne que ce soit pour une formation, un apprentissage, un échange avec un objectif ou un mode projet ? Spécialiste de cette thématique depuis plus de 10 ans, Isabelle Gonon (CNAM Paris) a modélisé une auto-formation en ligne gratuite (diffusée en Creative Commons) intitulée : le travail collaboratif à distance. Le travail collaboratif à distance : comprendre et apprendre Ce module d’autoformation vise à définir avec précision et à différencier les notions de travail collaboratif, communauté virtuelle et réseau social. A l’issue de cette séquence pédagogique, l’apprenant sera capable de mettre en oeuvre une méthode de travail collaboratif en situation de formation et de faire un choix raisonné d’outils à utiliser. Guide du travail collaboratif en situation d’apprentissage 1. 2. 3. 4. 5. 6. En formation En entreprise

http://www.netpublic.fr/2012/02/travail-collaboratif-a-distance-formation-ligne-guide-travail-collaboratif/

Related:  Outils_numeriques

Liste de logiciels libres Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les logiciels libres présents sur cette page le sont selon la définition de l'article « logiciel libre ». La plupart des programmes cités ici sont disponibles sous licence GNU GPL ou BSD. Système d'exploitation[modifier | modifier le code] Famille des GNU/Linux[modifier | modifier le code] Collaboration / Coopération Un article de Wiki Paris Descartes. Des clés pour comprendre l'Université numérique « Plus qu’un travail de groupe, des stratégies pédagogiques variées sont développées pour apprendre ensemble.

Projet de loi République numérique : publication de l’avis de la CNIL La CNIL s'est prononcée, lors de la séance plénière du 19 novembre 2015, sur l’avant projet de loi, dans sa version alors envisagée par le Gouvernement. Le projet de texte soumis en première lecture à l’Assemblée nationale comporte de nombreuses modifications, qui tiennent notamment compte de l’avis de la CNIL. Une nécessaire cohérence avec les autres textes en préparation La CNIL relève tout d’abord que ce projet de loi intervient alors que le projet de règlement du Parlement européen et du Conseil relatif à la protection des données personnelles et à la libre circulation de ces données, est en cours de finalisation. Ce texte, d’application directe, doit assurer l’unification du droit européen et apporter un standard élevé de protection pour les citoyens européens avec notamment un renforcement de leurs droits.

Comment choisir une licence Creative Commons ? Infographie pédagogique Comment attribuer ou utiliser une licence Creative Commons ? Frédérique Bordignon (ingénieur de recherche – Documentaliste IST à l’École des Ponts ParisTech) est l’auteure de ce schéma décisionnel pour choisir parmi 5 types de licences Creative Commons (parmi 6 licences disponibles). Voir ce schéma en fin d’article. Une infographie pour choisir sa licence Creative Commons Cette infographie réalisée en mars 2015 reprend les critères de choix qui s’opèrent lorsqu’on sélectionne une licence Creative Commons pour ses contenus :

5 étapes pour passer à une entreprise sociale et collaborative Dossiers Publié le 19 septembre 2013 | par Jean-François Ruiz Suite de l’article « Quels bénéfices pour l’entreprise sociale et collaborative temps réel ?« Le passage au modèle social et collaboratif se fait par étape. La stratégie et le process de déploiement doivent être mûrement réfléchis. Déclaration Cnil : les règles à respecter - Fiche pratique Qu'est-ce que la déclaration à la CNIL ?Afin d'affiner leur stratégie commerciale, les entreprises ont la possibilité de recourir aux fichiers clients. Mais cette pratique permet l'identification personnelle et comporte certains dangers en matière de respect à la vie privée.

Vous y croyez, vous, au partage et à la collaboration ? Par Patrick Bouvard Les entreprises vivent – c’est un truisme – dans un contexte de guerre économique. La compétition est externe, mais elle est aussi interne ; et à la vérité, ces notions d’externe et d’interne ne correspondent plus à la réalité des entreprises d’aujourd’hui. Les frontières sont devenues poreuses et c’est tout un écosystème à géométrie variable qu’il s’agit désormais de considérer. La problématique est assez cornélienne : comment amener des professionnels qui se situent mutuellement comme des concurrents et des presques-adversaires – si ce n’est, dans certains cas, des adversaires avérés – à coopérer dans un partage de connaissance, surtout lorsqu’on connaît le lien ressenti entre savoir et pouvoir ? Si le nerf de la guerre est bien l’information, alors certains peuvent facilement se laisser porter à penser que la rétention d’information est une nécessité stratégique pour eux !

Ce que change la loi pour une République numérique pour la protection des données personnelles La loi pour une République numérique du 7 octobre 2016 crée de nouveaux droits informatique et libertés et permet ainsi aux individus de mieux maîtriser leurs données personnelles. Elle renforce les pouvoirs de sanctions de la CNIL et lui confie de nouvelles missions. Elle contribue également à une meilleure ouverture des données publiques. Certaines dispositions anticipent le règlement européen sur la protection des données personnelles applicable en mai 2018. Publiée au Journal Officiel du 8 octobre 2016, la loi pour une république numérique introduit de nombreuses dispositions directement applicables, d’autres doivent attendre la publication de décrets d’application.

Un modèle scolaire à réinventer Venant perturber l’enseignant dans son espace (la classe), contester le monopole de l’école dans la transmission des savoirs, interroger les pédagogies traditionnelles, le numérique est souvent vécu comme une agression dans le monde scolaire. À ne pas s’adapter à cette transformation de la société, l’école laisserait le champ libre à la marchandisation de l’éducation. Le rêve de Babel s’est démocratisé. Le rêve des créateurs du web était de permettre aux machines, aussi diverses soient-elles, de communiquer entre elles et, bien évidemment, de faire communiquer leurs usagers.

La collaboration, premier pilier de l’entreprise de demain Quels que soient les produits et/ou les services que les nouvelles entreprises développent et proposent, elles ne peuvent plus faire l’impasse – au niveau organisation – sur la mise en oeuvre de pratiques collaboratives et d’outils ad-hoc. Au delà de l’innovation technique ou commerciale, la collaboration est un des facteurs de réussite des petites et moyennes entreprises. Nécessaire, mais pas suffisante, elle contribue à créer la performance économique et c’est pourquoi la collaboration est le premier pilier de l’entreprise de demain. Ce n’est pas un besoin, ni même une exigence nouvelle, mais tout le monde s’accorde à reconnaître que l’évolution technologique de ce début de siècle rend la pratique collaborative plus facile, donc très certainement plus efficace. La collaboration est d’abord une attitude, un état d’esprit, qui consiste à travailler ensemble sur des projets, des dossiers, des idées. Hors, il n’en est rien.

CHATONS, le collectif anti-GAFAM ? – Framablog Suite à la mise en place de la campagne Dégooglisons Internet, Framasoft souhaite impulser la création d’un Collectif d’Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires (C.H.A.T.O.N.S. ! :-P ). Ce collectif rassemblerait les organisations souhaitant proposer des services alternatifs à ceux de GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), respectueux de la vie privée des utilisateurs. Le projet n’en est qu’à ses débuts et ne sera pas ouvert au public avant plusieurs mois, mais ce billet permet d’informer les actuels hébergeurs de services libres de l’initiative.

Related: