background preloader

TreeCloud - Construction de nuages arborés

Related:  ancient weeksagrégat 4

Brainstorming (techniques) et Remue-Méninges: Définition et exemple d'un processus d'animation et de conduite de réunion Technique du brainstorming: Quand l'utiliser? Définition de la technique du brainstorming Le brainstorming est une technique de créativité qui facilite la production d’idées d'un individu ou d'un groupe. C’est Alex Osborn, reconnu comme le maître du brainstorming qui (après avoir observé que la plus grande partie des énergies déployées lors des réunions passait par la critique destructrice des idées par les autres) a interdit toute critique au cours de la première phase de recherche des idées. Pourquoi utiliser la technique du brainstorming pour trouver des idées? La technique du brainstorming a pour principal avantage de favoriser la fluidité de la pensée des individus et du groupe. Le brainstorming, un réflexe inné Pour la plupart d'entre nous, trouver des solutions à des problèmes concrets ne requiert pas d'entreprendre une longue démarche systématique ou un long processus de résolution de problèmes. Recherche d'idées en deux temps: Divergence et convergence

temple d'offrande Le premier ministre japonais, Shinzo Abe , pourrait effectuer jeudi une offrande au sanctuaire de Yasukuni sans se rendre personnellement sur ce site perçu par les pays voisins comme un symbole du passé impérialiste de l'archipel, rapportent mercredi 14 août les médias nippons. Une initiative similaire en avril avait suscité la colère de la Chine et de la Corée du Sud , toutes deux occupées par le Japon dans la première partie du XX e siècle. Le sanctuaire de Yasukuni honore la mémoire des Japonais morts au combat, y compris des officiers jugés coupables de crimes de guerre par un tribunal allié à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. Désireux d'améliorer les relations avec la Chine tout en flattant sa base électorale conservatrice, Shinzo Abe pourrait effectuer son offrande via un membre de son Parti libéral démocrate (PLD) à l'occasion du 68 e anniversaire de la défaite nippone en 1945..

Télécharger FreeMind (gratuit) FreeMind est un logiciel de Mind mapping entièrement libre, permettant de créer des cartes heuristiques permettant de représenter graphiquement un projet ou une idée. Les cartes heuristiques sont des données organisées en branche, avec des couleurs et des visuels, afin de faciliter la compréhension et la mémorisation. Utilisé en prise de note, ce type d'outil peut également s'avérer très performant ! Fonctionnalités Les raccourcis clavier permettent de saisir rapidement n'importe quelle information. Spécifications techniques Du point de vue technique, les fichiers FreeMind sont en XML: Vous pouvez donc les manipuler avec d'autres logiciels. Quelques exemples d'application des mind-maps: Voici un exemple appliqué à la technologie XML: Autres systèmes Autres versions (Mac, Linux...) disponibles sur le site officiel : Présentation en vidéo Note: FreeMind a besoin de Java pour fonctionner. A voir également

MindRaider - Personal Notebook and Outliner fichiers dansants Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir FS et SGF. Généralités[modifier | modifier le code] Représentation pour l'utilisateur[modifier | modifier le code] Pour l'utilisateur, un système de fichiers est vu comme une arborescence : les fichiers sont regroupés dans des répertoires (concept utilisé par la plupart des systèmes d’exploitation). Principe de stockage[modifier | modifier le code] Différentes méthodes permettent d'associer un nom de fichier à son contenu. Dans le cas des systèmes de fichier d'Unix (ou de Linux/Minix), les fichiers et les répertoires sont identifiés par un numéro unique, le numéro d'inode. L'organisation du système de fichiers NTFS est encore plus complexe, fonctionnant un peu à la façon d'une base de données. Nom de fichier[modifier | modifier le code] Le nom d'un fichier est une chaîne de caractères sous Windows, souvent de taille limitée. Métadonnées[modifier | modifier le code] Fonctions du SGF[modifier | modifier le code]

#.Tks8-kjWKhs As more and more journalists are finding, APIs are a great way to get data for your Web applications and projects. An API, or application programming interface, enables software programs to communicate with one another. (Chrys Wu wrote a helpful intro here.) To give you a better understanding of how they can help you, I’ve outlined some of the best APIs for finding content and explained how you can use open-source programming tools to glean information from them. Twitter API Twitter’s API is very well documented and has a lot of useful functionality. Here is some simple example code that searches Twitter for the term “earthquake” and then creates a bulleted list for the tweets that are found. If your development team uses open-source tools, there are some great libraries for parsing the Twitter API with much more advanced functionality than the snippet above. Here are a few good examples from the documentation: Other noteworthy APIs Tags: API, Hacks/Hackers

50 Useful Mind-Mapping Tools for College Students July 27th, 2009 By Emily Thomas As a hardworking student, you’ve got a lot to organize, including essays, exams, deadlines, and class schedules, not to mention your social and personal life–plus any part-time jobs you may have taken on. In an effort to keep you more organized, we’ve generated this list of 50 useful mind-mapping tools that are designed to help you see your ideas more clearly, analyze and outline research papers, become more efficient when you study, and get inspired to be more creative in your work. Free or Open Source Online college students depend on open and free programs like these when balancing school work and a tight budget. Collaboration Use these tools to work with classmates, share notes, prepare a presentation, and work on the web. Brainstorming and Project Management When you need to work on your ideas for a big project, use these tools to organize all of your ideas, edits and deadlines. Multitasking Study Tools Miscellaneous

distance sur_arbres Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Soit et des nœuds racines, des forêts (un ensemble d'arbre) ordonnées. comme étant des arbres de taille , avec comme nœuds racines respectifs . sont les nœuds racines des forêts respectives . est le coût minimum d'opérations élémentaires consistant en la suppression, l'insertion et le renommage d'un nœud, pour transformer en . De plus l'opérateur permet de concaténer un arbre à une forêt. Stratégie de décomposition [ modifier ] Dans l'article \cite{dulucq2003ate} les auteurs ont proposé un cadre d'étude sur l'ensemble des algorithmes de programmation dynamique pour calculer la distance d'édition sur les arbres. Le calcul de la distance d'édition sur les arbres se fait grâce à une distance d'édition sur les forêts Le calcul de la distance d'édition sur les forêts peut se faire deux manières : à gauche : : ou à droite : : Une << stratégie de décomposition >> est succession de choix entre une décomposition à gauche ou une décomposition à droite. est en .

Notre mobilité est prévisible et régulière Par Hubert Guillaud le 16/03/10 | 5 commentaires | 3,137 lectures | Impression La mobilité, c’est la liberté d’aller comme bon nous semble, croit-on souvent… Pas si sûr, vient de constater le professeur Albert-László Barabási et son équipe, qui ont étudié les déplacements de quelques 50 000 utilisateurs de téléphone mobiles. “Nous sommes tous d’une manière ou d’une autre ennuyeux. Les individus spontanés sont largement absents de la population. Malgré de grandes différences dans les modèles de déplacements, nous avons trouvé que la plupart des gens sont également prévisibles”, reconnaît le professeur Barabasi, directeur du Centre de recherche sur les réseaux complexes au New Scientist. Alors qu’on pourrait penser qu’il est plus difficile de prédire le mouvement de ceux qui voyagent beaucoup, l’étude (.pdf) a montré le contraire : malgré notre hétérogénéité dans nos déplacements, nos schémas de déplacements sont réguliers, routiniers et tous également prévisibles. Pas si sûr.

Welcome to DeepaMehta | DeepaMehta distance d'édition Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Elle a été proposée par Vladimir Levenshtein en 1965. Elle est également connue sous les noms de distance d'édition ou de déformation dynamique temporelle, notamment en reconnaissance de formes et particulièrement en reconnaissance vocale[1],[2]. Cette distance est d'autant plus grande que le nombre de différences entre les deux chaînes est grand. Définition[modifier | modifier le code] On appelle distance de Levenshtein entre deux mots M et P le coût minimal pour aller de M à P en effectuant les opérations élémentaires suivantes : substitution d'un caractère de M en un caractère de P ;ajout dans M d'un caractère de P ;suppression d'un caractère de M. On associe ainsi à chacune de ces opérations un coût. Exemples[modifier | modifier le code] Si M = « examen » et P = « examen », alors LD (M, P) = 0, parce qu'aucune opération n'a été réalisée. Algorithme de Levenshtein[modifier | modifier le code] Améliorations possibles[modifier | modifier le code]

Cactus Acide ? Mind Mapping Je viens clore la quinzaine d’articles que j’ai écrite sur le thème de la lecture-écriture numérique (ici, ici et là) par un schéma dont j’espère qu’il est lisible alors que le sujet est d’une véritable complexité. Je vous dois à cet effet quelques explications sur une représentation graphique forcément discutable. Je l’ai imaginée comme un… A l’heure de conclure cette série d’articles sur l’écriture numérique et la publication, je renvoie le lecteur vers le Projet PRECIP dont les travaux ont donné lieu, il y a un an, à un séminaire sur le thème « Enseigner l’écriture numérique ?« . L’approche pluridisciplinaire me semble particulièrement féconde sur cette thématique . J’entends m’inspirer, en toute humilité, afin de conclure cette série d’articles sur la lecture numérique, de la présentation d’Alan Liu parue dans les dossiers de l’Ina. On a vu dans une première partie les deux fonctions que remplit l’image : la mémorisation et la réflexion.

pensées intentions Et si nos pensées exerçaient une influence sur la réalité Et si la vigueur de nos intentions, focalisées sur ce que l’on souhaite vraiment, avait le pouvoir d’induire de véritables changements dans notre vie et de façonner le monde qui nous entoure ? Le Secret, best-seller de Rhonda Byrne, traduit en quarante-six langues, évoquait déjà en 2008 la loi de l’attraction de la pensée. Selon l’auteure, il suffit de visualiser l’objet de nos désirs et d'être convaincu qu’on l’aura pour qu’un message soit alors envoyé à l’Univers, qui se débrouillera pour réaliser notre souhait dans n’importe quel domaine : amour, santé, bonheur mais aussi pouvoir, argent, biens matériels, etc. Une recette simpliste, généreusement saupoudrée de « magie » et de « new age », un peu dure à avaler pour les plus cartésiens – qui taxèrent ce livre de « tissu de mensonges » -, et trop difficile à digérer pour les plus ouverts d’esprit– qui reprochèrent à l’auteure de mélanger ambitions matérialistes et spiritualité.

Les Dir Com de plus en plus confrontés à l'e-réputation Un très court article non signé, publié dans Les Échos du 9 février dernier rend compte d'une étude du Development Institute International. Selon celle-ci, 40% des directeurs de communication ont été confrontés au cours de l'année 2009 à une crise médiatique autour de la réputation de leur entreprise. Le paradoxe est que 80% des budgets de communication ont été diminués. Nous ne pouvons que qualifier cette attitude de politique à courte vue. Au nom de la crise économique, les dirigeants croient pouvoir réduire les budgets les moins utiles : la communication - et dans une certaine mesure également : la formation. On touche pourtant aujourd'hui les dividendes négatifs du Web 2.0 : comme tout un chacun peut s'exprimer sur Internet, il peut faire et défaire des réputations en toute liberté et en tout anonymat. Sous le simple masque d'un pseudo, un internaute peut légitimement rendre compte de son mécontentement de consommateur.

Related: