background preloader

Satisfaction du participant

Satisfaction du participant

http://www.cedip.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_EL39_-_eval_satisfaction_cle72deba.pdf

Related:  Évaluer une action de formationÉvaluation

Améliorer le transfert des acquis de la formation ? La formation professionnelle continue vise à fournir des outils aux travailleurs pour qu'ils améliorent en permanence leurs pratiques professionnelles, les adaptent aux changements d'environnement, de méthodes, d'outils et de problématiques. Mais le transfert des acquis de la formation se mesure difficilement. Certes, il est aisé de mesurer, en fin de formation ou quelques semaines plus tard, ce que les stagiaires ont retenu de ce qui leur a été transmis.

Évaluer comme à la télé !LeWebPédagogique Lundi matin, huit heures. C’est surprenant de découvrir, ce matin, les mêmes élèves qui, vendredi en dernière heure, étaient enjoués – pour ne pas dire surexcités – par l’approche du week-end. Pour certains, le choc se répète chaque jour car les nuits sont courtes. Bien sûr, pour la très grande majorité, c’est le travail harassant qui les a torturé jusque tard dans la nuit… Pour les « quelques autres », c’est l’écran qui les a empêchés de plonger dans les bras de Morphée. Par-delà l’usage excessif des jeux ou des réseaux sociaux, beaucoup se laissent encore hypnotiser par la petite lucarne et ses programmes divers. Rien d’étonnant alors à constater que leurs modèles, leurs références, leur culture se construisent – en partie – à partir de ce que le petit écran leur donne.

Libres savoirs - Région Centre Les éléments observés pour établir la réalité du service fait et l’assiduité de l’apprenant seront donc les suivants :● L’organisme a-t-il proposé une assistance pédagogique et technique à l’apprenant ?● Un suivi régulier a-t-il été organisé ?● Des évaluations ont-elles été mises en œuvre ? Construction d’un outil d’évaluation de la qualité des actions d’accompagnement pédagogique 1Depuis l’année 2004, le groupe de recherche AdAPTE (Groupe de recherche sur les Actions d’Accompagnement Pédagogique, leur Typologie et leur Evaluation) travaille à la production d’outils pour l’analyse des dispositifs d’accompagnement pédagogique à disposition des étudiants de première génération pendant leur première année d’étude dans l’enseignement supérieur. Ce groupe, constitué de chercheurs et de praticiens issus de la plupart des universités et de quelques Hautes Ecoles de la Communauté française de Belgique, membres de l’AIPU-CFWB (Section belge de l’Association Internationale de Pédagogie universitaire), a choisi un mode de production basé sur un échange maximum de pratiques, d’abord au niveau national puis au niveau international. Pour chaque outil, la construction comporte trois étapes. 3Lors des deux premiers mini-colloques, l’évaluation de l’accompagnement pédagogique a fait l’objet de nombreux débats et questionnements.

Notes et compétences, quelle équation ? C'est une question qui agite la salle des profs, à l'heure de la mise en oeuvre du socle commun. J'émets l'hypothèse de l'incompatibilité. La note sur 20 permet, à travers l'exemple de la dictée, de sanctionner les fautes. L'indispensable subjectivité de l'évaluation Antipodes, n°156, avril 2002, 26-34 / GERARD, F.-M. / 2002 Télécharger la publication 1. Le rêve de l'objectivité

Passer à l’action : l’élément-clé à prendre en compte si vous ne voulez pas que votre formation retombe comme un soufflé Au moment de concevoir leurs parcours de formation, la plupart des formateurs se concentrent sur 2 éléments principaux : le contenu de la formation, et la forme. C’est-à-dire comment réussir à faire passer un message et à favoriser le développement des compétences de leurs apprenants. Si la motivation et l’engagement des participants constitue un enjeu essentiel, un autre aspect fondamental est pourtant souvent négligé : l’engagement des apprenants après la formation. Dit autrement : comment faire en sorte que ceux-ci passent à l’action le plus rapidement et le plus efficacement possible après la formation elle-même.

Différencier l’évaluation pour libérer l’évalué. Pour beaucoup d'apprenants l’évaluation est un lieu du chaos. Elle ne fait pas sens pour eux. Ils la subissent et finalement la rejettent. Comme on peut le lire dans la quatrième de couverture du livre Nudge : la méthode douce pour inspirer la bonne décision : Évaluation de la formation : une question à l'ordre du jour… Les raisons de cette tendance sont connues. D'abord la crise qui contraint les entreprises à toujours plus de rigueur dans l'utilisation de leurs ressources : les milliards d'euros annuellement dépensés dans la formation sont dans le collimateur, et l'on ne peut plus s'abriter derrière l'argument paresseux selon lequel il faudrait comparer ce coût à celui de l'ignorance. Ensuite, la formation doit suivre le rythme du business… L'accélération des marchés impose aux entreprises d'aligner toujours plus vite leurs compétences. On ne se plaindra pas de cette nouvelle légitimité : nombre d'études montrent que la formation reste le principal levier de développement utilisé par les entreprises pour développer leur capital humain.

euronews, learning world Informer chaque élève de ses progrès est une bonne chose. Dans de nombreux pays, cela passe par l’attribution de notes. Mais s’agit-il de la meilleure méthode ? D’autres approches sont-elles préférables ? Nous faisons le point en Uruguay et au Danemark avant de recueillir le point de vue de deux spécialistes de l‘éducation. Uruguay : quand les notes poussent à travailler

Related: