background preloader

Le Complot - La Crise de 2008

La boîte de Pandore des dérives de la liberté d’expression : Impunité pour blasphème Cette citation attribuée à Saint Augustin -un algérien amazigh de naissance mort il y a plus de 1600 ans à Annabe (Hippone) - pose les limites de la tolérance et le danger d’une normalisation rampante du blasphème. L’actualité nous donne l’occasion d’illustrer de fait les coups de boutoir contre une spiritualité –en l’occurrence l’Islam , le tiers exclus de la révélation abrahamique- au nom de la sacro-sainte liberté d’expression dont on connait les limites quand on est borderline pour d’autres faits relevant de la doxa occidentale qui dicte la norme de ce qui est licite ( Hallal) et interdit (Layadjouz : Cela ne passe pas) pour reprendre des expressions du vocabulaire religieux musulman… Ainsi des centaines de personnes ont manifesté, dans plusieurs pays arabes, contre un film jugé insultant envers l'Islam, qui a déjà provoqué une attaque contre l'ambassade américaine en Libye, faisant quatre morts, dont l'ambassadeur. Qu'est-ce que le blasphème ? Conclusion 1.

Banksters dans le monde Capitaliste ! Pierre-Yves Rougeyron : "L’Empire étasunien n’a existé que sept ans" Europe Il est loin le temps où les Européens s’étaient moqués des 14 points de Wilson. En effet, de quel droit M. Wilson devait-il « reconstruire » l’Europe jusqu’à lui indiquer la façon dont ses frontières seraient déplacées ? Le Bon Dieu n’en avait que dix [de points] avait alors riposté Clémenceau ! Statistiques mondiales écologiques Les 1% possèdent 50% du monde. La nausée devant le rapport 2015 d’Oxfam Ce 19 janvier 2015, Oxfam publie son dernier rapport sur la répartition des richesses dans le monde. Sans surprise, les 1% s’accaparent une part toujours plus grande des richesses par rapport aux années précédentes. Les chiffres qui donnent le tournis font voler en éclat quelques certitudes. Le rapport consultable gratuitement en ligne révèle une fois encore l’ampleur des inégalités dans le monde. 1. Comme si la crise avait profité aux plus fortunés, on constate dans l’étude d’Oxfam que 2008 fut une année charnière. 2. On pourrait croire que les 99% se partagent le pactole des 52% des richesses restantes. 3. 80 % de la population mondiale se partage 5,5 % des richesses Si on enlève les 1% des plus riches et les 20% « moins riches » , il ne reste que 5,5% des richesses à partager entre 80% de la population. Les critiques diront qu’il suffit que ces 80% se développent à leur tour sans nécessairement s’accaparer les richesses des plus riches. 4. 6. Qu’est-ce que ceci indique ?

Boycott MONSANTO : enfin la liste des marques complices assassines !!! Première parution en mai 2013 par SOS-planete Contre la stérilisation des sols agraires et pour la préservation des germes naturels, nous listons ci-dessous les marques complices de MON$ANTO Les alternatives sont nombreuses et plus éthiques ! Source Un article de JJMU, publié par blogs.mediapart.fr et relayé par SOS-planete Agrochimie/Monsanto récupère les OGM d'Unilever Unilever, unité de vente de semences de Monsanto Note de Jacques : Mon$anto poursuit sa course aux milliards sans être inquiété par la justice, porte plainte contre ceux qui les gênent, pollue la planète et ses habitants avec ses poisons en tousgenres, s'approprie le vivant. Les décideurs, souvent corrompus, observent sans sourciller ! Ce ne serait donc que ça, la vie sur cette planète ? Marques partenaires de Monsanto© Indignés du monde entier - Source US Unilever est une multinationale complice de Monsanto Lire notre dossier complet sur les OGM Abeilles : une gigantesque escroquerie est en train de se mettre en place à Bruxelles

En 2016, les 1% les plus riches possèderont plus que les 99% du reste de la population ECONOMIE - Selon l'ONG Oxfam, la part du patrimoine mondial détenu par les 1% les plus riches est passée de 44% en 2009 à 48% en 2014, et dépassera les 50% en 2016... Les inégalités continuent de se creuser. Le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde dépassera en 2016 celui des 99% restants, affirme Oxfam à l'approche du forum économique mondial de Davos (Suisse), en appelant à «réécrire les règles» pour corriger ces inégalités «vertigineuses». «En 2014, les membres de cette élite internationale possédaient en moyenne 2,7 millions de dollars par adulte. «Obstacle à un monde plus juste et plus prospère» L'organisation, dont la directrice générale Winnie Byanyima va coprésider le forum de Davos, a réclamé «l'organisation cette année d'un sommet mondial sur la fiscalité pour réécrire les règles fiscales internationales». «L'ampleur des inégalités mondiales est tout simplement vertigineuse», selon Winnie Byanyima. Retrouvez cet article sur 20minutes.fr

Le site officiel de Michel Onfray » Biographie, oeuvres, actualités de Michel Onfray M. Draghi admet que sa politique présente des risques Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Marie Charrel Quoi qu’en disent ses détracteurs, son plan fonctionne. À l’occasion d’une conférence au Fonds Monétaire International (FMI), à Washington, Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE) a défendu le bilan de l’assouplissement quantitatif (quantitative easing en anglais, ou QE). Entamé en mars, ce programme, qui consiste en un rachat massif de dettes privées et surtout publiques en zone euro, a « montré son efficacité jusqu’ici, davantage que bien des observateurs ne l’avaient anticipé », a insisté l’Italien. Faut-il stopper le QE ? L’objectif de ce plan est, rappelons-le, de déjouer les tensions déflationnistes pesant sur la zone euro et de raviver l’économie. Sur ce point, M. Au total, la BCE a prévu de racheter pour plus de 1 040 milliards d’euros de dettes privées et publiques jusqu’en septembre 2016, au rythme de 60 milliards d’euros par mois. À première vue, l’analyse de M.

BREAKING NEWS - La preuve que les attentats de Paris sont un false-flag Présentation générale des faits les plus accablants La vague d’attentats qui s’est abattue sur Paris pose quelques interrogations. Nous allons énumérer ici les faits qui nous font dire que la thèse officielle de ces attentats de Paris ne tient pas la route. Il est courant de qualifier de « complotiste » les articles qui dérangent et qui sont reproduits par des sites internet de toutes obédiences, y compris par d’authentiques extrémistes. Déjà pour commencer, une chose simple qu’aucun média n’a osé relever, rappelons quand même que l’Etat français a remis les frontières le jour des attentats, déployant ainsi trente mille policiers, lesquels ont été mobilisés pour cette opération de contrôle aux frontières devant durer un mois dans le cadre de la conférence de Paris sur le climat (COP21). Mais il y a encore plus fort, nous allons maintenant nous intéresser à la personne de Brahim Abdeslam. Le cas Brahim Abdeslam Hors l’explosion a été vraiment peu puissante. 21h30. 22h. Conclusion David J.

Vidéo sur le TTIP/TAFTA et l’ISDS (Règlement des Différends entre Investisseurs et États) L'humain avant le profit TTIP/TAFTA et ses investisseurs tout-puissants expliqués en moins de 4 minutes Vous avez déjà partagé cette vidéo? Alors merci de signer cette pétition pour arrêter le TTIP/TAFTA. Avec l'ISDS (Règlement des Différends entre Investisseurs et États), le TTIP/TAFTA met en place un système injuste qui avantage les entreprises. L'ISDS permet aux entreprises de traîner les gouvernements devant des tribunaux secrets privés. Vous avez déjà partagé cette vidéo? Follow @sumofus SumOfUs, 2014, Creative Commons, Attribution 3.0 non transposé. Ecrivez un message Merci d'avoir signé! Cliquez sur le bouton ci-dessous pour revenir à la page

Impôts locaux : pourquoi ça flambe? L’explication officielle, et la vérité scandaleuse que les médias n’ont pas mis en avant Seulement, ce n’est ici que l’explication officielle, celle donnée par des médias limités par la liberté d’expression que nos politiques veulent bien leur accorder, puisque dans la réalité, la raison de ces augmentations est bien plus grave et porte le nom « d’emprunts toxiques ». Un petit rappel s’impose donc sur le sujet afin que vous compreniez bien le problème: Des emprunts ont été proposés à un grand nombre de communes, de départements, de régions, d’institutions et d’établissements à travers le pays avec la même promesse: de gros avantages à la clé dont sur les taux d’intérêts. Le souci, c’est que ces taux d’intérêts étaient variables, et lorsque la victime était coincée, les taux ont explosé. L’ensemble des collectivités se sont donc retrouvées prises à la gorge financièrement parlant, et ont commencé à se retourner par voie de justice vers les banques, sachant que celles qui se faisaient de gros profits étaient entre autres la Goldman Sachs, la JP Morgan, la RBS…

Related: