background preloader

Parents végétaliens : pourquoi font-ils peur

Le régime végétalien affole les foules, dès lors qu’il est question de l’imposer à un enfant ou de le poursuivre pendant sa grossesse. Et les parents végétaliens sont souvent sommés de se justifier sur leur choix alimentaire, que l’opinion publique se plaît à qualifier de dangereux et d’irresponsable. Aucun parent végétalien n’est épargné, et les célébrités végétaliennes font régulièrement les gros titres de la presse people, qui les présente comme des irresponsables mettant en danger la santé et la vie de leur enfant. Flickr gelinh cc Pourquoi les parents végétaliens font-ils peur ? Les indignations et autres mises en garde exprimées par la presse sont-elles justifiées ? Presse people : ces stars qui mettent leurs enfants en danger Récemment, plusieurs stars végétaliennes ont attiré l’attention pendant leur grossesse. D’autres célébrités ont, quant à elles, été largement huées et montrées du doigt, telles des mères indignes mettant inutilement en péril la vie de leur enfant. Flickr cc

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/232616-parents-vegetaliens-pourquoi-font-ils-peur.html

Related:  témoignages végétariens et végétaliensVGbashing/lol

Etre végétarien : témoignages Sommaire Elisabeth, 31 ans, fleuriste « Eliminer la viande de mon alimentation m’a permis d’adopter un meilleur équilibre alimentaire » Comment je suis devenue végétarienne...Je suis devenue végétarienne à l’âge de 18 ans. Je viens d’une famille alsacienne où la viande est servie à tous les repas et dans des doses plus qu’ambitieuses. Les avantages méconnus du végétarisme Vendredi 3 octobre 2008 5 03 /10 /Oct /2008 23:31 On parle toujours des mêmes avantages du végétarisme. On finit par le savoir que c'est plus écologique, plus éthique envers les animaux et les pays du Sud, bon pour la santé blablabla. Mais je trouve qu'il y a trop de choses dont on ne parle jamais. -Par exemple, nous les végé, nous sentons meilleur. En effet, la viande contient des toxines qui donnent cette odeur bizarre que les japonais, même pescovores, ne supportent pas (source: stupeur et tremblements de Nothomb).

Végétarien : témoignage d'Amandine 36 ans Amandine a 36 ans. Elle est végétarienne depuis 21 ans, son premier choix d'adulte. Quasi-végétalienne depuis 2 ans, c'est pour elle, une évolution normale chez un végétarien. Dix choses que j'aurais aimé savoir avant de devenir vegan  Comment font les vegans? Même après être devenu végétarien, je ne cessais pas de me poser cette question. Je savais que j'avais voulu arrêter de manger des produits d'origine animale mais je ne pensais pas y parvenir.

Végéphobie, oppression réelle ou victimisation? La végéphobie, oppression réelle ou victimisation outrancière? Les vegans eux-même forment deux camps opposés. D’un côté: Oui, je suis opprimé. Je subis des moqueries, rejets, discriminations à cause de mon régime alimentaire. Comment devenir végétarien végétarienne (L'image me correspond mais j'ignore la source de la photo... Si l'auteur passe ici je souhaite qu'il soit touché par l'article) En deux ans qu’ai-je appris ? J’ai découvert plus de choses sur l’alimentation, le fonctionnement du corps, l’immunité, la digestion, les besoins physiques et émotionnels, et tant d’autres choses que durant toute ma vie antérieure. J’ai découvert que si j’ose affirmer qui je suis et ce qui est important et juste pour moi, non seulement tout se met en place pour m’encourager à continuer, tout devient plus simple, et les belles conséquences sont nombreuses !

Psychologie de la souffrance des légumes. (attention ce texte est assez sérieux et pas très drôle) Vous le savez, la remarque la plus idiote et la plus fréquente que vous entendez quand vous êtes végétarien, c’est « le cri de la carotte », remarque qui contient des variantes pleines d’imagination telles que « as-tu pensé à la souffrance de la salade ? » ou encore «et les poireaux ? faut les tuer aussi ! Végétarien, je revendique le statut de minorité opprimée Tribune Le droit international définit une minorité comme un groupement de personnes liées entre elles par des affinités religieuses, linguistiques, culturelles, ethniques, politiques, englobées dans une population plus importante. Le droit des minorités est reconnu et décrit dans diverses chartes ou déclarations internationales selon les recommandations d’instances comme l’ONU et l’Unesco. Les végétariens, isolés et marginalisés Making of

Sur les Forums Au cours de mes tribulations sur internet, j’ai observé que les débats relatifs au végétarisme ou à la protection animale se ressemblent tous. J’ai donc pris de mon temps pour vous livrer une synthèse de ce qui va se passer au cours de la conversation. Il n'y a aucun jugement de ma part, je ne cautionne pas tous les propos, c'est seulement que c'est comme ça que ça se passe. C’est dégueulasse de dire aux omnivores qu’ils tuent pour manger. Il y a des choses qu’il ne faut pas dire à un omnivore si on ne veut pas passer pour un extrémiste sectaire. Par exemple le fait qu’il mange des animaux qui ont été tués pour lui. C’est pourtant tout ce qu’il y a de plus vrai. Mais les omnivores n’aiment pas se l’entendre dire. Ils vont soit chercher une bonne excuse au fait qu’on DOIT manger de la viande (auquel cas je me demande bien comment nous faisons, nous autres végé, pour vivre), soit nous servir l’argument suprême de la modération et du relativisme (je te laisse faire ce que tu veux, laisse moi faire ce que je veux), soit un mélange des deux. Comme je pense qu’il y a un problème avec tout ce type d’argumentation omnivore, je vais tenter de déconstruire un peu tout ça.

Végétarien : 7 femmes témoignent 7 femmes engagées témoignent sur leur végétarisme et nous raconte leur parcours, parfois semé de remarques désobligeantes et d'inquiétudes infondées. Gwenaëlle Je suis végétarienne depuis maintenant plusieurs années. Bridget Kyoto : réduire sa consommation de viande On like la minute nécessaire de Bridget Kyoto : "Dépèce-toi (de changer tes habitudes alimentaires)". Réduisons notre consommation de viande pour sauvegarder la planète ! "Des études le prouvent, manger 100 grammes de viande c'est comme boire 1,5 litres de pétrole et 1500 litres d'eau..." Avec son humour cinglant et ses phrases bien senties, Bridget Kyoto alias Laure Noualhat, journaliste environnement à Libération, en rajoute une indispensable couche sur l'équation : + de viande = + de réchauffement climatique = surexploitation des ressources en eau. Bref, réduire sa consommation de viande, c'est pas si compliqué, et ça peut faire du bien à la planète. À bon entendeur.

Related: