background preloader

Inégalités scolaires : ce qui se joue dans la classe

Inégalités scolaires : ce qui se joue dans la classe
Pourquoi, malgré l’engagement quotidien des enseignants sur le terrain, l’école reproduit-elle les inégalités sociales ? Certains considèrent que les élèves qui échouent à l’école ne possèdent pas les qualités nécessaires (« intelligence », motivation, etc.), ou qu’ils sont victimes d’une forme de handicap social rédhibitoire lié à leur milieu d’origine. Ces explications qui mettent en avant les « déficits » des élèves des milieux populaires négligent le rôle des situations scolaires elles-mêmes. Elles ne permettent pas de rendre compte les dynamiques, qui, au quotidien, à l’intérieur des classes, peuvent creuser les écarts de performances entre élèves. S’opposant à l’idée selon laquelle la moindre réussite scolaire des enfants de classe populaire s’expliquerait par un manque de capacités ou de motivation, de nombreux travaux de sociologie ont mis en évidence le rôle joué par l’école dans la reproduction des inégalités sociales. La menace du stéréotype Comparaisons sociales [2] Claude M.

https://www.inegalites.fr/Inegalites-scolaires-ce-qui-se-joue-dans-la-classe?fbclid=IwAR1M5twCILviXpfewo-iWGSE1cVf6IyniqefXtoiAECa-taTLTuLPQKsNtk

Related:  Terminale MANAGEMENT SCIENCES DE GESTION ET NUMERIQUEChapitre n°7 - Quelle est l’action de l’École sur les destins individuels et sur l’évolution de la société ? [REVERSE]LES RESSOURCES POUR L'ACTIVITÉPédagogie, enseignementdossier 4. Quelle est l’action de l’École sur les destins individuels et sur l’évolution de la société ?

La question prioritaire de constitutionnalité, bijou ou camelote démocratique? Il existe, parmi les grandes démocraties de notre planète, un Etat dont le gouvernement est chargé de représenter le Parlement en justice. C’est en France, hélas, qu’une telle infantilisation du rôle du assemblées parlementaires, attentatoire à la séparation des pouvoirs, est institutionnalisée : devant le Conseil constitutionnel saisi de la conformité à la Constitution d’une disposition législative en vigueur, la constitutionnalité de celle-ci est défendue tout au long de l’instruction écrite et orale non pas par un représentant de l’Assemblée nationale et/ou Sénat, mais par… l’exécutif, en la personne d’un représentant du Premier ministre. Les zélateurs les plus fervents de la QPC sont les présidents du Conseil constitutionnel – aujourd’hui M.

Cours Lumni Quelles sont les missions de l'école dans les sociétés démocratiques ? Comment a-t-elle évolué ? En quoi constitue-t-elle un des facteurs d'inégalités de réussite scolaire ? Les inégalités scolaires expliquées par les experts Marie Duru-Bellat, sociologue, et Jean-Paul Delahaye, spécialiste en sciences de l’éducation, apportent leur éclairage sur les inégalités à l’école à travers des vidéos courtes, dans un langage accessible. Issues de notre webdoc sur les inégalités, ces interviews sont à votre disposition pour vous aider à comprendre, à réfléchir ou à animer un débat sur le sujet. Réalisation et montage : Thibaud Melin, Anouk Mathieu, Johan Sonnet. Vidéos disponibles en version française sous-titrée. gratuit Les enfants d'immigrés à l'école : entretien avec Mathieu Ichou Mathieu Ichou est chargé de recherche à l'Institut national d'études démographiques (Ined) ainsi que chercheur associé à l'Observatoire Sociologique du Changement (OSC) de Sciences Po. Ses recherches portent notamment sur la sociologie de l'immigration, de l'éducation et de la stratification sociale. Son dernier ouvrage, Les enfants d'immigrés à l'école. Inégalités scolaires, du primaire à l'enseignement supérieur, publié en 2018, s'intéresse aux trajectoires scolaires d'élèves issus de l'immigration. En mêlant l'analyse statistique de grandes enquêtes quantitatives à l'analyse interprétative d'entretiens biographiques, Mathieu Ichou explique les inégalités scolaires entre enfants d'immigrés et enfants de natifs en insistant sur la position sociale des parents, tant en France que dans le pays d'origine.

Massification et démocratisation de l'accès à l'école et à l'enseignement supérieur Les sources des graphiques et des données sont détaillées en fin d'article. Depuis les années 1950, l'accès à l'École, puis à l'enseignement supérieur, s'est élargi : l'enseignement secondaire et supérieur s'est ouvert à des catégories sociales qui en étaient autrefois écartées et la durée de scolarisation moyenne s'est allongée. L'examen des taux de scolarisation, d'accès et de réussite à des diplômes permet de mettre en lumière ce phénomène de « massification » du système scolaire, tout en nuançant l'idée de « démocratisation » de l'école [1]. La massification de l'enseignement secondaire et de l'accès au baccalauréat À la fois diplôme sanctionnant la fin des études secondaires et premier grade universitaire donnant accès à l'enseignement supérieur, le diplôme du baccalauréat était autrefois réservé à une élite. Jusqu'au début des années 1950, moins de 5 % des élèves d'une classe d'âge accède au baccalauréat.

«Faire payer Amazon»: revendications communes Amazon est l’une des plus puissantes entreprises de la planète, dirigée par le PDG Je Bezos, personne la plus riche du monde. Pendant la pandémie, Amazon est devenue une entreprise de mille milliards de dollars, et Bezos est devenu la première personne de l’histoire à amasser 200 milliards de dollars de richesse personnelle. Pendant ce temps, les travailleur·euse·s des entrepôts d’Amazon ont risqué leur vie en tant que travailleur·euse·s essentiel·le·s et n’ont reçu qu’une brève augmentation de salaire. OCDE 03/12/2019 - La dernière enquête PISA de l’OCDE met en lumière les difficultés des jeunes à l’ère du numérique 29/09/2020 - Un nouveau rapport PISA de l’OCDE met en évidence les difficultés que pose l’apprentissage en ligne pour de nombreux élèves et établissements scolaires 22/10/2020 - Le nouveau rapport PISA de l’OCDE pointe des différences notables de comportement et d’investissement dans les questions mondiales et multiculturelles entres filles et garçons

Inégalités dès l'enfance : la lecture, Claude Ponti et l'ironie, par Bernard Lahire "On oublie les inégalités. Il y a des enfants qui sont quand même très très mal partis. Il y a un sentiment, je crois, quand même, de grand scandale." La volonté de transmettre le sentiment de cette injustice est à l'origine du livre "Enfances de classe", qu'a dirigé Bernard Lahire, et qui paraît au Seuil. Mallette pedagogique Motivation et Estime de soi Démunis face à un enfant non motivé?[modifier | modifier le wikicode] Vous vous demandez comment motiver davantage vos élèves ? Vous souhaitez les faire progresser ? La motivation et l'estime de soi sont deux facteurs fondamentaux à cette progression mais vous ne savez pas comment les développer ? Vous cherchez des solutions mais vous vous perdez pendant des heures de lecture sur internet ?

« Ce n’est pas le principe du mérite qu’il faut rejeter mais son caractère hégémonique » Tribune. Devant la Conférence des grandes écoles, la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a défendu le 4 juin l’exigence d’une plus grande mixité géographique et sociale dans les grandes écoles, afin que – mais c’était là un implicite – les étudiants ne voient pas l’expression de leurs talents et de leurs ambitions limitée par des contraintes ou des discriminations injustes. Lire l’entretien avec Frédérique Vidal : « Il faut réfléchir à de nouvelles voies d’entrée dans les grandes écoles » Dans la même perspective, au cœur de l’« école de la confiance » promue par le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, il y a la représentation d’une école bienveillante et juste. Juste car arc-boutée sur la lutte contre les « inégalités de destin » fustigées par le président de la République lui-même et capable de reconnaître les mérites de tous les élèves. La faisabilité, tout d’abord, car la mesure du mérite n’a rien d’évident.

Amazon accusé d'avoir espionné ses salariés et surveillé des mouvements sociaux, dont les Gilets Jaunes Des douzaines de documents internes ont fuité montrant une surveillance "obsessionnelle" d'Amazon à l'encontre de ses salariés, rapporte Motherboard – Vice. L'entreprise d'e-commerce surveille différents mouvements syndicaux, sociaux et environnementaux en Europe. Tout particulièrement lors de la période s'étendant du Black Friday à Noël, révèlent ces documents écrits en 2019 par des analystes d'Amazon travaillant à son 'Global Security Operations Center'. Recrutement d'une agence d'espionnage Les documents collectés montrent que l'entreprise d'e-commerce surveille de très près les activités syndicales ou les mouvements qui peuvent y être liés. Mais aussi les groupes "environnementaliste" ou de justice sociale sur Facebook et Instagram, ainsi que tous les mouvements qu'elle juge dangereux pour ses activités (comme celui des Gilets jaunes en France). Suppression d'offres d'emploi polémiques Amazon n'en est pas à sa première polémique sur le sujet.

Massification et démocratisation de l'accès à l'école et à l'enseignement supérieur Les sources des graphiques et des données sont détaillées en fin d'article. Depuis les années 1950, l'accès à l'École, puis à l'enseignement supérieur, s'est élargi : l'enseignement secondaire et supérieur s'est ouvert à des catégories sociales qui en étaient autrefois écartées et la durée de scolarisation moyenne s'est allongée. L'examen des taux de scolarisation, d'accès et de réussite à des diplômes permet de mettre en lumière ce phénomène de « massification » du système scolaire, tout en nuançant l'idée de « démocratisation » de l'école [1]. La massification de l'enseignement secondaire et de l'accès au baccalauréat

Échec scolaire, la faute de l'école ? - Vidéo Actualité D’après l’enquête internationale PISA réalisée en 2015, un quart des élèves français est en difficulté. Et cela concernerait 40 % des élèves issus de milieux défavorisés. Mauvaises notes, mal-être, absentéisme, l’échec scolaire peut mener jusqu’au décrochage. Chaque année, près de 100 000 jeunes quittent l’école sans aucun diplôme. Mais l’école est-elle responsable de ce phénomène ?

Les icebreakers : 8 jeux pour démarrer une réunion (épisode 1) Icebreaker, brise glace, warm up, échauffement, on peut bien les appeler comme on veut mais avant de commencer une séance de travail collaboratif, comme avant une séance de sport, il s’agit de bien s’échauffer, sinon gare au claquage ! Travailler en groupe, ça n’est pas si simple. Chacun doit pouvoir s’exprimer, apporter sa contribution, construire avec les autres dans un climat positif propice à l’échange, tout en laissant de côté ses problèmes personnels pour se concentrer sur l’instant présent. Globalement, un icebreaker doit permettre d’initier les interactions entre les participants. On a remarqué que chaque participant doit prendre la parole au moins une fois en début de séance sinon il risque de se croire autorisé à ne pas intervenir (cf Agile retrospective).

Related: