background preloader

Archée : cyberart et cyberculture artistique

Archée : cyberart et cyberculture artistique
Avril 2014 Avec ce numéro Archée présente le dernier volet du dossier Into the Midst, où l’on trouvera des contributions de Gerko Ekert, qui traite de la rythmique et des tensions de l’expérience, d’Annette Svaneklink qui analyse les contraintes qu’imposent les conditions de l’espace du dôme qu’est la SATosphère, de Mayra Morales qui questionne la notion de créativité écologique et de Toni Pape celle du temps de l’expérience, soit de la richesse et de la diversité des réflexions autour d’une même expérience que le diaporama nous donne à voir. Par ailleurs Enrico Pitozzi interroge le travail de Hiroaki Umeda dont les chorégraphies épurées utilisent de nombreuses technologies de pointe. Into the midst (3ème partie) The ephemeral dimension of the body: the tactile presences on stage Conversation avec Hiroaki Umeda

http://archee.qc.ca/

Related:  Autour de la rencontre avec Dominique CardonTrier 5 ART

Instagram: la stratégie bien ficelée d'Essena O'Neill Essena O'Neill n'en finit pas de faire parler d'elle. "Instagrameuse" star, connue pour sa plastique de rêve, la jeune Australienne annonçait lundi dans une vidéo - depuis supprimée - quitter ce qui l'a fait connaître: les réseaux sociaux. Alors suivie par plus d'un demi-million de followers sur Instagram, 200 000 sur YouTube et Tumblr et 60 000 sur Snapchat, elle fustigeait les dessous de ses clichés parfaits. >> Lire aussi: Essena O'Neill quitte Instagram pour en dévoiler les coulisses peu merveilleuses Nouveau site internet Paysage technologique-Introduction Opérationnel depuis la fin des années 80, le GPS a connu depuis quelques années une expansion massive, de l’explosion des ventes de récepteurs à la proposition de nouveaux services en passant par le lancement d’une nouvelle constellation européenne — GALILEO — et s’infiltre dans tous les domaines, de la géographie à l’agriculture, du monde militaire au monde artistique. Capable de localiser les coordonnées spatiales et temporelles d’un récepteur en temps réel, le Global Positioning System permet d’automatiser la géolocalisation et peut ainsi produire des usages et des représentations parfois inédites du paysage. En dépit de ce caractère innovant, la navigation satellitaire s’inscrit simultanément dans une évolution plus importante qui procède depuis longtemps à des hybridations intenses entre différentes formes de technologies (techniques de transports comme la voiture ou technologies de l’information et de la communication comme les réseaux numériques) et le paysage.

Instagram, la vie passée aux filtres Le succès d’Instagram est entièrement corrélé à l’essor des smartphones et aux nouveaux usages qu’ils induisent. Au premier trimestre 2013, il s’en est vendu plus de 216 millions dans le monde. La génération des digital natives, férue de réseaux sociaux, impose une nouvelle forme d’expression basée sur l’instantané et le visuel. En 2013, plus de 80 % des mobinautes prennent des photos avec leur mobile. La photo remplace soudain le message électronique ou le SMS pour dire « je suis là ».

Aperto Une exposition de Sébastien Taillefer Vernissage mercredi 7 octobre 2015 à partir de 17h30 Exposition du 6 au 23 octobre 2015 Aperto, lieu d'art à Montpellier Dans le cadre du salon du dessin Drawing Room 015, Aperto présente l’exposition 69,62 % de Sébastien Taillefer. Le titre de l’exposition 69,62 % renvoie à la surface au sol de la galerie Aperto occupée par l’installation Espace, qui modifie par ses dimensions la circulation au sein du lieu et invite le visiteur à questionner le déroulement du vernissage.

no 59. Ces réseaux numériques dits sociaux - Avril 2011 – Coordonné par Thomas Stenger et Alexandre Coutant Présentation Facebook, MySpace, Twitter, YouTube, Copains d’avant, Viadeo... Deux tiers des internautes seraient déjà séduits par la nébuleuse « médias sociaux ». Le Web participatif, qui recouvre des dispositifs et des usages fort différents, captive décideurs et commentateurs. En consacrant ce numéro aux « réseaux socionumériques », derniers nés de ces dispositifs, Hermès prolonge et approfondit la critique du numérique menée par la revue et l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC). Chercheurs de divers horizons disciplinaires et professionnels du Web interrogent le phénomène, en procédant non seulement à une analyse des diverses appellations, souvent trompeuses, mais aussi en replaçant ces sites dans l’histoire des réseaux de communication.

Réseaux et histoires 1 . Network-domain (NDT). 2 . Dans le langage de l’analyse des réseaux sociaux, une dyade est un ensemble de deux entités et du (...) Histoire des précurseurs arts numerique Si les effets numériques du cinéma des années 80 et 90, participent le plus souvent, d'une logique rationaliste et d'une esthétique photo-réaliste , des recherches plus indépendantes aboutissent parallèlement à des démarches artistiques plus authentiques. Les évolutions technologiques permettent désormais d'échapper au caractère austère des jeux de combinaisons-permutations des pionniers. Citons ici quelques figures particulièrement remarquables choisies dans divers domaines du numérique dont les oeuvres font désormais partie des grands classiques du genre (1) : Création de synthèse 3D :

L'identité numérique : de la cité à l'écran. Quelques aspects de la représentation de soi dans l'espace numérique Ce dispositif original conduit à une "connectivité perpétuelle" (Katz et Aakhus, 2002), une obligation à la connexion qui inscrit le sujet dans une disponibilité à tout instant. Ainsi, dans les logiciels de clavardage synchrone, tels MSN ou Skype, l'absence n'est toujours qu'une suspension de la présence : le sujet est "connecté", "indisponible", "absent"... mais il y a toujours la possibilité de laisser un message qu'il découvrira à son retour... Le temps suspend son vol, mais jamais ne l'arrête. Madeleine Pastinelli (op. cité), qui a étudié de très près le comportement d'un chat québécois (le canal #amitie25-qc), souligne comment cet espace doit être occupé en permanence, quitte à parler même lorsque l'on a plus rien à dire, en guise de processus compensatoire de l'absence de coprésence physique.

Related: