background preloader

Quels outils de veille pour demain ?

Quels outils de veille pour demain ?
Le site de l’Icomtec (Institut de la communication et des technologies numériques) de l'Université de Poitiers a récemment mis en ligne un Livre blanc intitulé "Quels outils de veille pour demain ? 5 tendances clefs pour 2012". Il s'agit d'un travail réalisé par les étudiants de son Master 2 Intelligence Économique et qui propose une préface de Camille Alloing (responsable du blog CaddE-Réputation). Selon celui-ci, "Détecter les tendances, qu’elles soient sociétales ou technologiques, ne repose pas (seulement) sur l’intuition, mais surtout sur une approche méthodologique rigoureuse. Et si la prospective cherche à défi nir les possibles avenirs, elle n’en reste pas moins une pratique visant à fournir une aide à la prise de décision. Voici le sommaire de cette étude : Introduction Les réseaux sociaux Any Device Any Where Any Time Le Temps réel Multilinguisme Analyse des sentiments Conclusion Sitographie/Bibliographie Pour consulter cette étude (au format Pdf : 750 Ko) :

http://www.les-infostrateges.com/actu/12021375/quels-outils-de-veille-pour-demain

Related:  Veille et curationréflexions sur les outils- comparatifsVeille et curation

WebDoc. Un outil de curation complet et ludique Comme tout bon outil de curation qui se respecte, Webdoc permet de créer des histoires ou des “conversations” en mixant le web et les réseaux sociaux sur une table montage virtuelle ou l’on va déposer et organiser les différents éléments de l’histoire. Webdoc c’est découvrir, créer, et partager du contenu riche et interactif. On utilise webdoc lorsque qu’un message Facebook ou Twitter n’est pas suffisant pour raconter son histoire, mais qu’on ne veut pas créer et maintenir un blog. Il peut aussi servir à partager une veille bien sûr. Une fois inscrit sur le service, la création de votre premier webdoc est trés simple.

11 alternatives à Google Reader Google Reader par ci, Google Reader par là. Je vous entends déjà crier au loin : “y en a marre des produits Google !” Ok, alors pour les plus rageux d’entre vous, je suis parti tôt ce matin sur le Web. Doudoune, écharpe, gants et bouteille de Jacko pour se réchauffer, j’ai trouvé 11 alternatives à Google Reader… 1. Au fait c’est quoi la curation? Depuis fin 2010 on entend le terme « curation » comme un écho sur le web au point que cette année cette nouvelle expression est devenue l’une des grandes tendances. Des nombreux outils sont nés en France et connaissent un réel succès tels que Pearltress ou Scoop-it. Peu connue encore du grand public, nous avons voulu comprendre en quoi consiste cette fameuse curation, quel est son intérêt et pourquoi cela en fait une évolution dans les pratiques d’Internet. Explications avec Marc Rougier, président de Scoop-it . dWého En quoi consiste cette pratique ? Marc Rougier la curation est un moyen d’expression sur le web: elle consiste en la sélection, l’édition et le partage de contenu existant; l’origine du mot, dans le contexte du web, est une analogie avec « museum curateur »: celui qui choisit et met en scène les oeuvres d’art, créées par d’autres.

La recherche sur internet et la veille informationnelle Internet est un système mondial d’échange de documents électroniques : textes, fichiers, images, sons et séquences audiovisuelles. C’est l’alliance de l’informatique et des télécommunications. Les informations présentes sur ce réseau sont accessibles à partir de « lieux » que l’on appelle les sites Internet. Après une rapide présentation de ce qu’est la recherche sur internet, nous nous intéresserons aux outils nécessaires à l’organisation d’une veille informationnelle, puis nous nous interrogerons sur les usages et les intérêts pédagogiques de la recherche sur internet et de la veille informationnelle.

« Scoop.it ! » : la curation au service de l’éducation aux médias ? « Scoop.it ! », qu’est-ce que c’est ? Scoop.it est un outil de curation lancé fin 2010 qui s’inscrit dans l’ère du Web 2.0. La curation consiste à trier, sélectionner et classer des informations sur une même thématique et à mettre cette sélection de ressources à la disposition de tous via un outil de curation tel que Scoop.it ou encore Pearltress. Ce qui semble être LA nouveauté de l’année 2011 ressemble tout de même beaucoup à la veille informationnelle, déjà très pratiquée par nous autres professeurs documentalistes et professionnels de l’information ! Non ?

La veille informationnelle et ses outils (application dans le domaine juridique) Un article de Wiki URFIST. Rédacteur: Michel Roland (Veille numérique: mécanisme et outils) ATTENTION: cet article rédigé pour le c2i niveau 2 "métiers du droit" en 2009 n'a pas été mis à jour depuis décembre 2010. Un certain nombre d'informations sont obsolètes, en particulier le service "Google Reader" n'existe plus et nous l'avons remplacé dans nos formations par l'application "Feedly". (150414)

[Curation] : Pearltrees, Scoop.it, Storify, Paper.li,... à la recherche de l'information ultime. Cet article a été publié il y a 5 ans 3 mois 2 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. On le sait maintenant, en plus du terme de community manager, celui de curation ou content curator (définition selon Vincent Berthelot : « Le curator est celui qui transforme l’information qu’il a recueilli pour en faire une agrégation concise et porteuse de sens soit pour information soit pour décision. ») fait une entrée fracassante dans le domaine du marketing social. Même si ce dernier n’est pas nouveau, et que les premières théories autour de celui-ci date des alentours de 2006, il semble que l’activité de curation devienne très importante.

Fédérer une équipe de veille La motivation, moteur essentiel de la veille Les outils de veille, ce n’est pas ce qui manque sur le web. Pratiques, conviviaux, souvent gratuits ou peu coûteux, on les adopte avec plaisir. Le choix des outils est certes un point crucial de la mise en place d’une veille, mais un autre peut-être plus critique encore est la manière dont on va constituer l’équipe de veille… et la motiver. La motivation est en effet un moteur essentiel au sein d’un projet de veille collaborative. Choisir ses outils de curation web Diigo, Netvibes, Pearltrees, etc. Ces plates-formes de favoris existent depuis plusieurs années, mais font leur grand retour avec la curation web (lire notre article « La curation… Kezako ? » du 12 avril 2011). Elles ont été rejointes par des petits nouveaux comme Scoop.it, Storify ou Paper.li.

Comparatif de 12 solutions de curation Dans le cadre du dossier sur la curation que jai eu le plaisir de coordonner pour la revue Documentaliste et Sciences de linformation de mars 2012 ( ), jai eu loccasion de réaliser un comparatif de 12 solutions dont je vous propose ci-dessous quelques éléments complémentaires. Vous pouvez aussi télécharger cet article au format PDF sur Slideshare Plutôt que de nous concentrer sur les services dont le positionnement marketing est explicitement celui de la curation, nous avons donc choisi de « brasser large » en choisissant des services qui, à minima et sauf exception répondent à la définition proposée par la Wikipedia : « La curation de contenu () est une pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné ». Toutefois, cette définition oublie selon nous un élément essentiel. Les douze solutions sélectionnées Les services retenus et le positionnement quils revendiquent sont les suivants :

Related: