background preloader

Quels outils de veille pour demain ?

Quels outils de veille pour demain ?

WebDoc. Un outil de curation complet et ludique Comme tout bon outil de curation qui se respecte, Webdoc permet de créer des histoires ou des “conversations” en mixant le web et les réseaux sociaux sur une table montage virtuelle ou l’on va déposer et organiser les différents éléments de l’histoire. Webdoc c’est découvrir, créer, et partager du contenu riche et interactif. On utilise webdoc lorsque qu’un message Facebook ou Twitter n’est pas suffisant pour raconter son histoire, mais qu’on ne veut pas créer et maintenir un blog. Il peut aussi servir à partager une veille bien sûr. Une fois inscrit sur le service, la création de votre premier webdoc est trés simple. Car un des points forts de Webdoc, c’est l’interactivité. Votre webdoc crée en ligne va pouvoir être diffusé partout facilement et notamment sur Facebook et Twitter. Outil de curation complet, Webdoc brille par son côté ludique et son interface graphique moderne et élègante. Like Loading...

Les 7 merveilleux outils pour faire sa veille « Scoop.it ! » : la curation au service de l’éducation aux médias ? « Scoop.it ! », qu’est-ce que c’est ? Scoop.it est un outil de curation lancé fin 2010 qui s’inscrit dans l’ère du Web 2.0. La curation consiste à trier, sélectionner et classer des informations sur une même thématique et à mettre cette sélection de ressources à la disposition de tous via un outil de curation tel que Scoop.it ou encore Pearltress. Ce qui semble être LA nouveauté de l’année 2011 ressemble tout de même beaucoup à la veille informationnelle, déjà très pratiquée par nous autres professeurs documentalistes et professionnels de l’information ! Non ? Utilisation pédagogique de Scoop.it : Scoop.it présente des fonctionnalités intéressantes notamment pour travailler avec des élèves sur la sélection de l’information. L’avantage de cet outil est la lisibilité et la clarté : tout tient en une page. Par contre, ce qui me dérange c’est que la source première de l’information n’apparaît pas directement sur le topic. Voici quelques « Scoop.it !

La recherche sur internet et la veille informationnelle | ESPE Rouen Groupe 28 Internet est un système mondial d’échange de documents électroniques : textes, fichiers, images, sons et séquences audiovisuelles. C’est l’alliance de l’informatique et des télécommunications. Les informations présentes sur ce réseau sont accessibles à partir de « lieux » que l’on appelle les sites Internet. Après une rapide présentation de ce qu’est la recherche sur internet, nous nous intéresserons aux outils nécessaires à l’organisation d’une veille informationnelle, puis nous nous interrogerons sur les usages et les intérêts pédagogiques de la recherche sur internet et de la veille informationnelle. I- La recherche sur Internet C’est dans les années 1990 qu’Internet s’est imposé au grand public grâce à un système de consultation aisé : le World Wide Web (www), plus souvent et plus simplement appelé web. Le moteur de recherche le plus utilisé actuellement est Google ; créé en 1998, il s’est rapidement imposé face à ses concurrents. II- La veille informationnelle. 2.1. 2.2. 2.3. 3.1.

[Curation] : Pearltrees, Scoop.it, Storify, Paper.li,... à la recherche de l'information ultime. Cet article a été publié il y a 6 ans 7 mois 20 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. On le sait maintenant, en plus du terme de community manager, celui de curation ou content curator (définition selon Vincent Berthelot : « Le curator est celui qui transforme l’information qu’il a recueilli pour en faire une agrégation concise et porteuse de sens soit pour information soit pour décision. ») fait une entrée fracassante dans le domaine du marketing social. Même si ce dernier n’est pas nouveau, et que les premières théories autour de celui-ci date des alentours de 2006, il semble que l’activité de curation devienne très importante. Heureusement, afin de toujours retrouver le nord, il existe des boussoles très efficaces. Pearltrees, des perles très sociales : Dans les outils de curation précédemment cités, Pearltrees se distingue de ces derniers par son interface et son ergonomie particulière.

Veille : une méthode simple pour une veille quotidienne Au fait c’est quoi la curation? | dWého, le blog Depuis fin 2010 on entend le terme « curation » comme un écho sur le web au point que cette année cette nouvelle expression est devenue l’une des grandes tendances. Des nombreux outils sont nés en France et connaissent un réel succès tels que Pearltress ou Scoop-it. Peu connue encore du grand public, nous avons voulu comprendre en quoi consiste cette fameuse curation, quel est son intérêt et pourquoi cela en fait une évolution dans les pratiques d’Internet. Explications avec Marc Rougier, président de Scoop-it . dWého En quoi consiste cette pratique ? Marc Rougier la curation est un moyen d’expression sur le web: elle consiste en la sélection, l’édition et le partage de contenu existant; l’origine du mot, dans le contexte du web, est une analogie avec « museum curateur »: celui qui choisit et met en scène les oeuvres d’art, créées par d’autres. D. D. MR. D. MR. D. La mission de Scoop.it est de simplifier l’expression par curation. Merci Marc pour toutes ces explications!

Fédérer une équipe de veille La motivation, moteur essentiel de la veille Les outils de veille, ce n’est pas ce qui manque sur le web. Pratiques, conviviaux, souvent gratuits ou peu coûteux, on les adopte avec plaisir. Le choix des outils est certes un point crucial de la mise en place d’une veille, mais un autre peut-être plus critique encore est la manière dont on va constituer l’équipe de veille… et la motiver. La motivation est en effet un moteur essentiel au sein d’un projet de veille collaborative. Cet article vous sera particulièrement utile si certaines de ces affirmations vous correspondent : votre équipe de veille est encore un projet votre équipe de veille est encore jeune vos collaborateurs n’ont jamais fait de veille collaborative la veille est une activité que vos collaborateurs font en plus de leurs tâches quotidiennes vos veilleurs sont des étudiants 1) Avec soin, tes veilleurs tu recruteras Tout le monde n’a pas la bosse de la veille ! 2) Le plus tôt possible, une dynamique de partage tu lanceras

Choisir ses outils de curation web Diigo, Netvibes, Pearltrees, etc. Ces plates-formes de favoris existent depuis plusieurs années, mais font leur grand retour avec la curation web (lire notre article « La curation… Kezako ? » du 12 avril 2011). Elles ont été rejointes par des petits nouveaux comme Scoop.it, Storify ou Paper.li. Si leur finalité reste sensiblement la même – sélectionner, qualifier et partager de l’information sur le web – leur usage diffère parfois. Les agrégateurs de flux RSS pour la veille Les (+) populaires : Netvibes, Google Reader, MonYahoo! Il est possible de suivre la globalité ou une rubrique précise d’un site mais pas d’isoler des articles. Dans quels cas les utiliser ? Les marque-pages pour le stockage Les (+) populaires : Diigo, Digg, Delicious Ces outils de bookmarking (favoris) permettent de marquer et de stocker dans une base de données, les pages et les articles rencontrés au fil de sa navigation sur le web (en gros, de sa veille . Dans quels cas les utiliser ? Dans quels cas les utiliser ?

La "curation", une fonction pas si nouvelle que ça "Curation" et "Curateur", des barbarismes en français En français, le terme de "curateur" ne s'applique qu'à "la personne qui est désignée pour assister un mineur émancipé dans certains actes, d'administrer les biens ou de veiller aux intérêts d'une autre personne" (Dictionnaire Culturel, Le Robert ). La curation quant à elle, n'existe pas. En français d'Internet, la "curation" "est la technique utilisée pour sélectionner, filtrer, organiser, commenter et partager des liens de façon manuelle (dans un monde idéal) sur des contenus verticaux. En anglais, le "curator" désigne le conservateur de musée ou de bibliothèque, et aussi le commissaire d'une exposition. Pourtant, les termes adéquats ne manquent pas : veilleur, tiers facilitateur, médiateur de l'information... désignent beaucoup mieux la fonction de collecte, d'analyse et de diffusion de l'information que l'affreux angliscisme "curator". Des outils nouveaux pour une pratique fort ancienne Ca, c'est l'idéal. Sources :

Related: