background preloader

Fr-medit-prehist

Fr-medit-prehist
Related:  Littoral méditerranéenGrottes ornées

Le Bassin rhodanien, histoire géomorphologique Grotte Cosquer Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La grotte Cosquer est une grotte ornée paléolithique située dans la calanque de la Triperie, à Marseille, près du cap Morgiou. Il s'agissait peut-être d'un sanctuaire fréquenté, d'après les datations des peintures, entre 27 000 et 19 000 avant le présent. La grotte comporte plus de 200 figurations pariétales correspondant à deux périodes d'occupation, l'une gravettienne et l'autre épigravettienne ou solutréenne. Son entrée est aujourd'hui à 37 m sous le niveau de l'eau. Elle porte le nom d'Henri Cosquer, le plongeur qui l'a signalée en 1991. Historique de la découverte[modifier | modifier le code] Une expertise eut lieu du 18 au 20 septembre, avec le concours du navire de la DRASM, l'Archéonaute. La grotte n'est pas ouverte au public et son entrée a été barrée par des blocs de béton afin de la préserver et de prévenir les accidents. En juin 1992, une nouvelle mission permit notamment le tournage d'un film Le Secret de la grotte Cosquer[4].

Grotte ornée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expression « Grotte ornée » désigne une grotte ou un abri sous roche comportant des témoignages de l'art préhistorique, du Paléolithique supérieur ou ultérieur. Ces témoignages prennent la forme de dessins, peintures, gravures, sculptures exécutés sur les parois ou sur des blocs immeubles (non transportables). On dénombre en 2015 près de 300 grottes et abris ornés paléolithiques dans le monde, dont environ 186 en France[1], la majorité dans le sud-ouest, et presque autant en Espagne, essentiellement concentrés dans le nord, le long de la corniche cantabrique. Galerie[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Digital Collection - A Comparative View of the Human and Animal Frame | History of Science and Technology About the Collection A Comparative View of the Human and Animal Frame by Benjamin Waterhouse Hawkins was published in 1860. This work fits into the second category of materials on the History of Science and Technology Web site, that is, unique or valuable titles in science and technology held by the UW-Madison Libraries. Hawkins' intent was "to give a comparative view of the variation in form of the bony skeleton or framework of those animals most frequently required by the artist, designer, or ornamentist." The animals represented are some of the most familiar and important, such as the lion, the horse, the bear, the gorilla, and others. Additional Resources Veterinary Anatomical Images

Hydrologie et géologie. Calanques Les calanques sont formés par un calcaire urgonien. Ce calcaire renferme de nombreuses coquilles de rudistes (mollusques bivalves fossiles) qui peuplaient le fond des mers avant d'être sédimenté à jamais. Coquilles et sédiments se sont donc transformés en pierre. Cette pierre fut exploitée dans les carrières de Cassis (sur la Pointe Cacau) situées sur la rive-est de la calanque de Port Miou (barges d'embarcations encore présentent). Les tailles de pierres furent utilisées dans la région,pour la fabrication de la fameuse pîle provençale (éviers) et des phares de Cassis ou de Planier (à l'entrée de la rade de Marseille), comme à l'international pour la construction des quais d'Alexandrie ou du socle de la statut de la liberté. Les formations en pinnacle de Castelviel du à une fracturation verticale sont assez particulières et les falaises Soubeyranes révèlent une formation exceptionnelle d’intérêt géologique international pour la stratigraphique et la géomorphologie.

Cosquer - grotte - Art préhistorique 65 mains négatives Malgré les destructions dues à la mer (voir ci-dessous), Cosquer fait partie des rares cavernes où l'on a répertorié plus de 150 figures animales. Les mains négatives se chiffrent actuellement à 65, ce qui place, pour l'Europe, Cosquer après Gargas (Hautes-Pyrénées) et peut-être avant El Castillo en Espagne. Elles sont toutes localisées du côté est de la grotte (fig. 1). Des figures animales de la faune locale, de l'époque Cosquer a déjà apporté beaucoup à notre connaissance de l'art pariétal. Etude approfondie de la grotte Cosquer : datations, périodes d'occupation Dès le début, l'étude des superpositions de figures nous a montré qu'il y avait deux phases principales dans l'art de Cosquer, la première avec les mains négatives et les tracés digitaux, la seconde avec apparemment la plupart des peintures et gravures animales. vers 19 000 BP et l'autre autour de 27 000 BP. Une grotte ornée majeure de l'art du Paléolithique Jean CLOTTES, Jean COURTIN, Luc VANRELL A lire

Grotte de Pair-non-Pair Découverte de la grotte[modifier | modifier le code] La découverte de la grotte de Pair-non-Pair est totalement fortuite puisque rien en surface ne laissait penser à l'existence d'une cavité souterraine. En effet, la partie dite du corridor s'est effondrée dès le Châtelperronien, masquant l'entrée initiale de la grotte. Cette entrée principale a été remplacée par plusieurs entrées secondaires qui ont disparu suite aux apports sédimentaires. La grotte s'est ainsi trouvée peu à peu totalement recouverte par les éboulis et les dépôts sédimentaires. En 1881, une vache qui paissait dans un pré situé sur la terre de Laborde s'est coincé la patte dans une ornière. Historique des recherches[modifier | modifier le code] Dès le 8 mars 1881, François Daleau y entreprend des fouilles avec l'aide du domestique du propriétaire de la terre de Laborde. En juillet 1892, la terre de Laborde fut rachetée par M. La plus grande partie de la fouille de la grotte fut effectuée sous la direction de F. B. et G.

Quai Branly - Exhibitions, l'invention du sauvage l'exposition EXHIBITIONS met en lumière l’histoire de femmes, d’hommes et d’enfants, venus d’Afrique, d’Asie, d’Océanie ou d’Amérique, exhibés en Occident à l’occasion de numéros de cirque, de représentations de théâtre, de revues de cabaret, dans des foires, des zoos, des défilés, des villages reconstitués ou dans le cadre des expositions universelles et coloniales. Un processus qui commence au 16e siècle dans les cours royales et va croître jusqu’au milieu du 20e siècle en Europe, en Amérique et au Japon. Peintures, sculptures, affiches, cartes postales, films, photographies, moulages, dioramas, maquettes et costumes donnent un aperçu de l’étendue de ce phénomène et du succès de cette industrie du spectacle exotique qui a fasciné plus d’un milliard de visiteurs de 1800 à 1958 et a concerné près de 35 000 figurants dans le monde. L’exposition a été réalisée avec la participation des équipes et le concours des collections iconographiques du Groupe de recherche Achac.

Les grottes du massif des Calanques (Marseilleveyre - Puget - Riou, France) : géologie, géomorphologie, sédimentologie 1Alors que vient d'être créé le Parc national des Calanques, il est certainement utile de dresser une synthèse actualisée des connaissances acquises dans les domaines de la géologie et de la spéléologie scientifique concernant le massif et les îles, afin de faire mieux connaître les cavités, leur contexte et les conditions de leur évolution sur une longue durée, et donc d'œuvrer à leur préservation. 1 ) Le relief 2Le massif des Calanques (Fig. 1) est subdivisé en trois ensembles :1 / Le massif de Marseilleveyre, à l'ouest, s'étend du Cap Croisette au col de Morgiou. Ce massif culmine à 439 m d'altitude.2 / Le massif de Puget : de Morgiou à Cassis. Figure 1 - Schéma géologique de la zone des Calanques (d'après J. 3L'orientation générale du massif est ouest-est, limitée au nord par le Bassin de Marseille, au sud, par le domaine marin et à l'est, par le massif de Canaille-Soubeyran. 2 ) La série stratigraphique 6À l'exception des terrains de base, tous appartiennent au Crétacé. a. b. c. d.

Grotte Cosquer : va-t-elle un jour disparaître ? 0inShare Unique au monde La grotte Cosquer, rappelons le, est unique au monde. Découverte par Henri Cosquer sous le Cap Morgiou, accessible par un long boyau de 175 mètres qui débouche dans la paroi rocheuse à 37 mètres de fond, elle abrite des œuvres peintes et gravées vieilles de 27000 ans pour les plus anciennes, de 19000 pour les plus récentes : des animaux, terrestres mais aussi marins comme des phoques et des pingouins, en tout 177 figures animales, 65 mains en négatif, près de 300 représentations symboliques, et une rare représentation d’ "homme tué" en font un lieu exceptionnel : l’un des plus richement ornés du Paléolithique supérieur. Les yeux des chercheurs non plongeurs Lorsque la grotte est officiellement déclarée, deux chercheurs s’impliquent particulièrement : Jean Courtin, plongeur, scaphandrier classe B, mais aussi Jean Clottes. Une grotte en surpression… Qui ne dépend plus de l’archéologie sous-marine L’heure est à la sauvegarde Numériser les lieux Cosquer redécouvert

Grotte de Cussac Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Localisation et historique[modifier | modifier le code] La grotte est actuellement sous protection scientifique et en cours d'étude. L'art de Cussac[modifier | modifier le code] Les œuvres de Cussac sont presque exclusivement des gravures, souvent de très grandes dimensions, réalisées soit à l'aide d'outils de pierre sur les parois, soit simplement avec les doigts sur l'argile des sols. Les représentations non figuratives comprennent des entrelacs, tracés digitaux, éléments d'animaux incomplets ou indéterminés. Les représentations figuratives comprennent des figurations animalières classiques de l'art du Paléolithique supérieur (prédominance du bison, cheval, mammouth, rhinocéros, bouquetins, félins) et d'autres plus rares, notamment des oiseaux (oies) et des figures énigmatiques. Les restes humains[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

L’herbier à Posidonia oceanica en Méditerranée : protection légale et gestion | GIS Posidonie La Phanérogame marine Posidonia oceanica constitue entre la surface et 30-40 m de profondeur, tout autour de la Méditerranée, de vastes herbiers sous-marins. Ces herbiers jouent un rôle important d’un point de vue écologique et économique : très grande richesse faunistique et floristique (pôle de biodiversité), forte production primaire, frayère et nurserie pour de nombreuses espèces, en particulier pour des poissons d’intérêt économique, fixation des sédiments et contrôle du profil d’équilibre des littoraux sableux. Posidonia oceanica et les herbiers qu’elle édifie, sont protégés par la loi en France (arrêté du 19 Juillet 1988, décret du 20 Septembre 1989), en Catalogne (ordre du 31 Juillet 1991) et dans la Communauté valencienne (Ordre du 23 Janvier 1992). En outre, divers documents internationaux (Commission des Union Européenne, Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe, etc.) mentionnent de façon spécifique les herbiers à P. oceanica. Introduction Conclusions

Grotte Cosquer | La Grotte de Cosquer Nous vous présentons ici le site officiel de la Grotte de Cosquer, du Ministère de la Culture. On nous offre une présentation générale du site archéologique de la grotte de Cosquer. Le site en question compte cinq thématiques, à savoir « Une grotte unique au monde », « Visite de la grotte », « Les animaux terrestres », « Les animaux marins » et « Les mains ». Elle fut réalisée par Martine Tayeb, chargée des missions au Ministère de la Culture, et Sandrine Michoud, Mission de la recherche et de la technologie de la direction de l’administration générale. – « Une grotte unique au monde »: la grotte dont nous nous intéressons se trouve comme vous le savez près Marseille, au cap Morgiou. – « Visite de la grotte »: Cet onglet ne compte que du plan du site, sans aucune explication supplémentaire. Cheval noir, 68 cm long – « Les animaux marins »: Si en général leur représentation est rare dans l’art pariétal, ici les animaux marins représentent un 11% de la totalité. Pingouins, 27 cm

Related: