background preloader

Biosanto: semences bio et rustiques facile à cultiver.

Biosanto: semences bio et rustiques facile à cultiver.

Jardinons Sol Vivant ! » Jardinons Sol Vivant dans Biocontact ! Ce mois-ci le magazine biocontact (n°229, novembre 2012) publie un article que j’ai écrit à leur demande et intitulé Sol vivant et zéro labour ! Alors si vous avez possibilité de vous le procurer, je vous invite à le lire et à me laisser vos commentaires ici ! Ce magazine est gratuit et diffusé dans la plupart des magasins bio de France ! Juste une petite précision: le dossier de ce numéro est consacré à la biodynamie mais mon article n’en fait pas partie, je connais très mal les travaux de Steiner et n’ai pas de connaissances particulières en biodynamie et anthroposophie ! Google+

UN NOUVEAU LIVRE DÉNONCE L'AGRICULTURE ET DONNE L'ALERTE À TOUS LES FUTURS CANCÉREUX QUE NOUS SOMMES ! www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre Vous recevez cette alerte car votre navigateur Internet bloque les publicités Malheureusement, la publicité nous est indispensable pour faire vivre ce média web et ses auteurs qui sont 100% indépendants autant moralement que financièrement.Si vous bloquez notre seul moyen de revenu qui reste discret, notre-planete.info est condamné à disparaître au profit de sites soutenus par des grands groupes financiers ou des lobbys. Vous n'aimez pas la publicité ? Pour visualiser la page demandée, merci de : Puis de copier-coller l'URL ci-dessous de la page que vous souhaitiez visualiserdans la barre d'adresse de votre navigateur : Procédure à suivre en fonction de votre navigateur Internet : Sous Internet Explorer Sous Firefox Sous Chrome Cliquez sur le bouton rouge avec une main en haut à droite de votre navigateur Décochez la case "Activé pour ce site"

Énergie libre Un potager sur ma fenêtre Réaliser 1000 portraits de pionniers ? C’est le défi de Shamengo, un programme qui souhaite « participer à un monde meilleur ». En clair et en décodé, l’équipe de journalistes, techniciens, informaticiens, donne la parole en vidéo à des acteurs du monde entier engagés dans des projets bien différents : organisateur de la Coupe du monde des sans-abris, designeuse de robe en bactéries, loueuse de ruminants et poste le tout sur son site Internet. Et si vous vous sentez l’âme d’un pionnier, vous pouvez vous faire connaître en vous inscrivant sur le site. En partenariat avec Shamengo, Terra eco vous propose de découvrir un portrait de pionnier chaque jeudi.

Marie-Monique Robin: Le plus gros mensonge proféré par l'industrie chimique Couronnée par une trentaine de prix internationaux, Marie-Monique Robin est l'auteure des films et livres Le monde selon Monsanto et Notre poison quotidien. Après avoir dénoncé les méfaits du modèle agro-industriel, elle boucle sa trilogie avec Les moissons du futur, un documentaire qui sera diffusé mardi 16 octobre soir à 20 heures 50, sur Arte. Le livre éponyme est édité par La Découverte et Arte Editions. "Ne faisons pas croire aux Français que l'on pourra cultiver des pommes, des poires ou des fruits sans aucun pesticide: ça a toujours existé et ça continuera d'exister..." Aller à la 13e minute. "Il faut changer de cap" "Diantre ! LIRE AUSSI: »VIDÉOS. Deux semaines après l'émission "Mots croisés", j'étais au Palais des Nations unies de Genève pour assister à un événement qui m'a définitivement convaincue que je devais reprendre la route. "Au sein de la communauté scientifique, un constat s'impose: il faut changer de cap, a dit l'expert onusien. Une nouvelle "révolution agricole"

Jeu-MMORPG.com => Trouvez votre jeu MMORPG. Mes-Producteurs.com - Producteurs de vente en direct, locavore, rencontrez-vous ici. Consommez local, retrouvez les producteurs de vente en direct près de vous. Les moissons du futur : comment l'agroécologie peut nourrir le monde Le Doc Pour préparer son tour du monde, Marie-Monique Robin a travaillé en étroite collaboration avec Olivier de Schutter, le rapporteur des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, qui a présenté un rapport sur l’agroécologie, le 8 mars 2011, à Genève. La réalisatrice a bien sûr filmé son allocution , qui ouvre (en partie ) le documentaire, puis l’a interviewé. Ci-dessous un extrait de cet entretien, où Olivier de Schutter explique pourquoi l’agroécologie est bien plus en mesure de nourrir le monde et de répondre au défi du changement climatique que l’agriculture industrielle, qui a échoué sur ces deux fronts : aujourd’hui, près d’un milliard de personnes souffrent de la faim, malgré les énormes moyens déployés depuis cinquante ans pour promouvoir le modèle agrochimique, qui, de plus, est responsable de 14% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, alors que l’agriculture devrait être une activité captatrice de CO2 ! Olivier de Schutter Bande annonce Extrait ... Livre et DVD

Promos de Noël Potagerdurable.com La vie reprend petit à petit au jardin et quelques belles journées ensoleillées nous invitent à démarrer les semis au potager, mais est-ce vraiment une bonne idée ? Si l'on regarde le calendrier, le printemps commence officiellement le 20 mars, mais il ne faut jamais se fier au calendrier pour jardiner ! Nous allons plutôt essayer de décoder les signes que la nature nous donne pour savoir si la terre est prête à recevoir nos semis. La terre est-elle collante ? Quel est l'état de votre terre ? En général, à la fin de l'hiver, la terre du potager est humide et collante. Les jours sont encore courts et des gelées tardives se produisent. Pour vous faire une idée sur l'état de votre terre, prenez un petit outil de jardin et creusez la terre sur quelques centimètres. La terre est-elle réchauffée ? Une autre indication, c'est d'enfoncer les doigts dans la terre. Observer la nature Voici quelques plantes qui sont de bonnes indicatrices : Cliquer sur les imagettes pour les agrandir

Réserve mondiale de semences du Svalbard Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ce site a été choisi parce que le climat et la géologie du Spitzberg se prêtent parfaitement à un tel projet de conservation et que les pays scandinaves sont fortement impliqués dans ce dernier. Creusée près de la petite ville de Longyearbyen (1 900 habitants)[1] dans l'archipel arctique du Svalbard à environ 1 120 km du pôle Nord, cette chambre forte est gérée par un accord tripartite entre le gouvernement norvégien, l'organisation internationale Global Crop Diversity Trust et la banque génétique nordique (une coopération des États scandinaves sous l'autorité du Conseil des ministres nordiques). La première pierre a été posée le 19 juin 2006 en présence des premiers ministres de Norvège, de Suède, de Finlande, du Danemark et d'Islande. Histoire[modifier | modifier le code] La banque génétique nordique a stocké un germoplasme de plantes de Scandinavie au Svalbard depuis 1984 dans une mine de charbon abandonnée.

cours-piano-paris .fr - cours de piano à Paris de 7 à 77 ans

Related: