background preloader

Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports - Direction générale de l'enseignement scolaire

Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports - Direction générale de l'enseignement scolaire
Télécharger le programme (pdf) Présentation du séminaire Le séminaire envisage les différentes facettes de l'oral et, dans le cadre du continuum bac - 3 / bac + 3, se propose d'analyser et d'interroger cette compétence indispensable pour tous les apprentissages et dans l'enseignement de toutes les disciplines. La maîtrise de la parole et de l'expression est en effet une composante nécessaire de la formation de l'élève comme sujet (expression et épanouissement de la confiance en soi, construction de la relation à l'autre, du système des valeurs personnelles et collectives, appropriation d'une culture) mais c'est aussi une condition essentielle pour l'avenir universitaire et professionnel des jeunes comme pour leur formation citoyenne. Depuis l'annonce d'un grand oral terminal parmi les épreuves du nouveau baccalauréat, la question de « l'oral » dans le système scolaire est réinterrogée. Vidéos des conférences Vidéos de la table ronde Cartographie des pratiques de l'oral Programmes du lycée

https://eduscol.education.fr/513/seminaire-la-prise-en-compte-de-l-oral-au-lycee-travailler-les-competences-orales-avec-les-eleves

Related:  Grand oralOralOralLe grand oral du bacEnseigner l'oral (discours, voix, corps) - 2021

Travaux académiques mutualisés 2018 - 2019 : Enseigner l’oral / Favoriser l’inclusion scolaire - Lettres - Éduscol Thème 1 : Quelles pratiques innovantes le numérique (ressources et outils) permet-il d'impulser pour enseigner l'oral en classe de français/LCA ?Comment le numérique permet-il « un enseignement de l'oral (savoirs spécifiques et compétences langagières à construire par les élèves, etc.) en s'appuyant sur les apports de la recherche ? » (extrait du programme du cycle 3). On s'attachera à produire des ressources pour les nouveaux programmes de cycles 3 et 4 mais aussi pour le lycée. Thème 2 : Comment favoriser l'inclusion scolaire en classe de français / LCA et dans l'établissement ?

Comment apprendre aux enfants et ados à parler en public ? Que l’auditoire soit vaste ou restreint, peu importe, le stress, la boule au ventre, les mains moites vous accompagnait à chaque prise de parole… Parler en public, un cauchemar éveillé, une phobie, un grand stress pour la plupart d’entre nous… Quelles sont les règles fondamentales de l’éloquence et de la rhétorique ? Souvenez-vous… Quand l’instituteur ou le prof vous appelez au tableau, pour réciter un poème, une leçon, présenter un exposé. Vous souffriez peut-être de glossophobie… Cette peur très partagée de parler devant un public…

Peut-on enseigner l'oral ? (un dossier de veille de l'IFE) Peut-on enseigner l'oral ? (un dossier de veille de l'IFE) "L’écrit et la parole sont intimement liés", mais "ils sont souvent mis en opposition à l’école et hiérarchisés", alors que "la maitrise du langage est une priorité sur laquelle s’édifie l’ensemble des apprentissages". L’enseignement de la langue en France "a été marqué par plusieurs décennies de politiques linguistiques-éducatives qui ont donné à la langue écrite ses lettres de noblesse, laissant peu de place à l’enseignement du langage oral". Marie Gaussel, dans le dernier dossier de veille de l'IFE consacré à la place de l'oral dans les apprentissages, évoque "un grand chantier à mettre en œuvre", non sans souligner que "dans toute la francophonie, il a fallu attendre les années 1990 pour que la didactique de l’oral trouve sa place dans les travaux consacrés à la didactique".

Une communauté apprenante – C.A.R.D.I.E. Nice Les équipes de l’académie de Nice forment une large communauté apprenante: vous pourrez trouver dans nos pages les échos de formations, de rencontres pour nourrir votre réflexion sur des questions transversales. Le 16 janvier 2019, se tenait au lycée du Val d’argens au Muy un séminaire de travail au cours duquel Philippe Blanchet, professeur de sociolinguistique à Rennes II a prononcé une conférence sur L’oral de l’école jusqu’au Bac. En voici une captation en trois épisodes.

Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports - Direction générale de l'enseignement scolaire Le plan national de formation (PNF) accorde une importance toute particulière au développement des compétences orales chez les élèves. Ces compétences sont mises en avant pour la préparation du Grand oral du baccalauréat général et technologique, mais elles sont également indispensables dans la perspective de la présentation du chef-d'oeuvre dans la voie professionnelle. La volonté de travailler la compétence orale se traduit aussi par le développement d'un enseignement d'éloquence en classe de troisième. C'est pourquoi un plan de formation pluriannuel à l'oral a été mis en œuvre au niveau national à destination des formateurs puis des enseignants via un parcours d'autoformation disponible sur la plateforme M@gistère en octobre 2020.

Pourquoi l’oral doit-il être enseigné Les programmes scolaires en cours d’élaboration prévoient de donner une réelle place à l’oral et à son apprentissage. Cette décision ne va pas de soi et il s’est élevé des voix pour critiquer cette orientation, avec de plus ou moins bonnes raisons. Je vais donc dans un premier temps tâcher de comprendre les fondements des protestations qui se sont élevées contre la place accordée à l’oral, avant d’exposer les raisons de son apprentissage dans le cadre scolaire, sans en occulter les difficultés. Écrit et oral : rivalité et hiérarchie

Enseigner l'oral en présence ou à distance avec le numérique L’oral : « un enseignement impossible ? » La lecture des programmes officiels, les pratiques observées et les entretiens avec des stagiaires, professeurs de français et formateurs convergent vers cette remarque d’Anne Vibert : l’oral est « un enseignement insaisissable » (2016). Est-ce à dire qu’il est difficile de définir ce qu’est l’enseignement de l’oral et/ou qu’il est difficile de percevoir cet enseignement dans les pratiques des professeurs du secondaire ? Les chercheurs sont unanimes : enseigner l’oral est une gageure pour les professeurs et cela pour plusieurs raisons.

Les interactions orales, leviers aux apprentissages ? À travers ses parcours de formation, le centre Alain-Savary propose aux formateurs des ingénieries de formation "hybride" (alternant différentes modalités) autour d'un sujet. Chacun d'eux comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires. Voir tous les parcours proposés Publics ciblés « Le port du masque nous oblige à inventer de nouveaux langages non verbaux » Docteure en psychologie et maître de conférences à l’université de Grenoble, Anna Tcherkassof s’intéresse tout particulièrement au processus de reconnaissance des expressions faciales et à la communication non verbale des émotions. Elle est notamment l’auteure de l’ouvrage Les Emotions et leurs expressions (Presses universitaires de Grenoble, 2008). Quels changements l’usage du masque dans les espaces publics peut-il entraîner dans nos échanges ?

Comment réussir sa prise de parole ? Oser parler en public, le grand oral du bac... La parole, c’est la faculté de communiquer la pensée par un système de sons articulés émis par la voix… C’est ce lien invisible qui nous relie à soi et aux autres. TraAM 2019 : se préparer à l’oral de contrôle - Histoire-géographie - Éduscol Une séance proposée par l’académie de Reims dans le cadre des TraAM 2018-2019 sur la thématique « Différenciation pédagogique et production orale ». En histoire-géographie, le thème choisi pour les travaux académiques mutualisés (TraAM) 2018-2019 est « Différenciation pédagogique et production orale en histoire et en géographie au collège, au lycée et au lycée professionnel ». Que ce soit dans les situations pédagogiques de travail individuel ou collaboratif, de travail autonome, guidé, dans la classe et hors la classe, les TraAM sont ainsi l’occasion de tester la pertinence de démarches pédagogiques et de ressources, de services, d’outils associés. Le bilan de cette première année de travaux sera prochainement disponible sur la page du portail national consacrée aux TraAM.

Petit précis d'oralité pour mieux s'exprimer en public par Muriel Mayette - Formation Prise de Parole Monter sur une scène, face à un public, qu’il soit large ou restreint, est toujours un défi lorsqu’on ne maîtrise pas son corps ou que l’on perd la mémoire. Des sujets abordés lors d’une conférence TED Paris par Muriel Mayette, comédienne, qui fait la démonstration qu’avec quelques astuces, on peut maîtriser autant sa parole que son rapport avec le public. Muriel Mayette débute en comparant la prise de parole à un véhicule que tout le monde peut piloter. Elle souligne ensuite plusieurs règles qui aident l’apprenti orateur à garder son sang froid et gérer les premiers instants sur scène. Il est question tout d’abord de l’acte physique de parler, qui demande de s’exprimer avec son corps, avec sa voix.

Plan de formation du Grand oral - Lettres - Éduscol Des ressources et un plan de formation pluriannuel à destination des formateurs et des enseignants. Une page éduscol fait le point sur le Grand oral, épreuve orale terminale du baccalauréat général et technologique à compter de la session 2021. Les enseignants pourront y retrouver des liens vers les textes officiels, des ressources ainsi que des informations concernant le plan de formation consacré au développement des compétences orales chez les élèves, notamment mises en avant dans la préparation du Grand oral, mais également dans la présentation du chef-d’œuvre dans la voie professionnelle et dans le développement d’un enseignement d’éloquence en classe de 3e. Un plan national de formation pluriannuel a ainsi été mis en œuvre depuis mai 2019, d’abord à destination des formateurs, puis des enseignants par le biais d’un parcours d’autoformation disponible sur la plateforme M@gistère.

Peut-on faire du « grand oral » du bac un levier d’égalité des chances ? L’oral fait peur, en France sans doute plus qu’ailleurs, où on le pense réservé à certains concours, à certaines professions – quand on ne le renvoie pas à un « talent de naissance ». Une réforme prenant racine au sein de l’école peut-elle changer la donne et faire de ce « marqueur social fort », comme disent les enseignants, une compétence partagée ? C’est le pari que fait Cyril Delhay, missionné par le ministre de l’éducation pour donner au grand oral, épreuve introduite dans le baccalauréat à compter de 2021, des contours précis. Dans le rapport que ce professeur d’art oratoire à Sciences Po Paris a remis à M. Blanquer, le 19 juin, et que Le Monde a pu consulter, la nouvelle épreuve prend forme.

Related: